Tout sur les glandes
et système hormonal

Le cancer du pancréas est une pathologie caractérisée par la formation de cellules cancérogènes dans un organe. C'est l'un des types d'oncologie les plus difficiles, les plus difficiles à diagnostiquer et à traiter. Ceci est dû à la très faible détectabilité de l'anomalie. Les signes de cancer du pancréas sont plus souvent signalés chez les citadins que chez les citadins. Les patients d'âge mûr sont plus susceptibles.

L'incidence du cancer du pancréas chez les représentants d'une forte moitié de l'humanité est deux fois plus élevée que celle des femmes

Étiologie

Jusqu'à présent, les scientifiques n'ont pas réussi à déterminer l'étiologie exacte du cancer du pancréas. En médecine, les facteurs provoquant qui contribuent à la manifestation des symptômes du cancer du pancréas sont décrits. Dans le processus de développement de la pathologie, le matériel génétique des cellules est affecté. En conséquence, les cellules acquièrent des propriétés atypiques et perdent la capacité de remplir leurs fonctions biologiques.

Important à savoir! Les facteurs de risque ne sont pas les causes directes de la formation d'une tumeur maligne dans le pancréas. Certaines personnes ont tous les facteurs de risque, mais elles n’ont pas le cancer. Dans le même temps, cette pathologie peut affecter d'autres personnes, même si elles ne disposent d'aucune condition préalable au développement de la maladie.

La cirrhose du foie peut provoquer l'apparition de symptômes du cancer du pancréas.

Les facteurs de risque de cancer du pancréas comprennent:

  • situation écologique défavorable;
  • prédisposition génétique;
  • surpoids;
  • stress constant;
  • hyperactivité du gène de la protéine kinase P1 (PKD1);
  • boire trop de boissons gazeuses;
  • mauvaise alimentation (consommation de grandes quantités de graisses et de protéines animales);
  • mutation congénitale des gènes p53 et K-ras;
  • virus oncogènes;
  • résistance immunitaire réduite du corps;
  • pancréatite chronique;
  • carcinogènes physico-chimiques;
  • consommation excessive de boissons alcoolisées;
  • fumer;
  • maladies oncologiques d'autres organes;
  • facteur d'âge;
  • dermatite atopique, eczéma;
  • anomalies héréditaires;
  • Race africaine;
  • l'hypodynamie;
  • colite ulcéreuse;
  • diabète sucré;
  • adénome pancréatique;
  • maladies buccales;
  • ulcère d'estomac;
  • Syndrome de Lynch;
  • appartenir à un sexe fort;
  • maladie de calculs biliaires.

Note Des scientifiques américains ont établi un lien entre le cancer du pancréas et la présence d'Helicobacter pylori dans l'estomac. Il a seulement été établi que cette bactérie était à l'origine d'un ulcère duodénal, mais de nombreux scientifiques suggèrent que Helicobacter Pilori peut modifier la structure des cellules d'acide nucléique pancréatiques.

Dans les pays d'Asie du Sud-Est, les symptômes du cancer du pancréas chez les femmes et les hommes s'observent souvent dans le contexte de l'apparition de maladies parasitaires - clonorchiase et opisthorchiase.

Clinique

Les symptômes de la maladie dépendent de l'emplacement et du type de tumeur. Le stade initial de cette pathologie peut se manifester de différentes manières. En règle générale, les premiers symptômes et signes du cancer du pancréas sont vagues et non spécifiques. Par conséquent, un patient atteint de cette maladie ne leur prête souvent même pas attention.

Les premiers symptômes du cancer du pancréas apparaissent comme suit:

  • perte de poids rapide sans utiliser de régime;
  • dysfonctionnement digestif;
  • manque d'appétit;
  • flatulence de l'intestin et de l'estomac;
  • douleur profonde au dos;
  • ascite;
  • fatigue accrue;
  • cholangite;
  • la cachexie;
  • somnolence;
  • hyperthermie (37-39,5 ° C);
  • Le symptôme de Courvoisier;
  • handicap;
  • hépatomégalie (foie hypertrophié);
  • apathie

La sclérotique jaune - un symptôme caractéristique du cancer du pancréas dans les premiers stades du développement de la pathologie

C'est ainsi que les premiers signes de cancer du pancréas apparaissent à un stade précoce de son développement. Lorsque la tumeur maligne augmente, d'autres symptômes de cancer du pancréas apparaissent:

  • jaunisse;
  • démangeaisons partout;
  • la soif
  • urine foncée;
  • stéatorrhée (présence de lipides dans les matières fécales);
  • les matières fécales lumineuses;
  • épuisement nerveux;
  • intolérance à la viande et au gras;
  • hypertrophie du foie et de la vésicule biliaire;
  • transpiration excessive;
  • des vertiges;
  • hypertrophie des ganglions lymphatiques régionaux;
  • anxiété;
  • polyurie, hyperglycémie, polydipsie (symptômes du diabète);
  • problèmes de menstruation;
  • diminution de la libido;
  • rougeur du visage;
  • formation d'ulcères trophiques sur les membres inférieurs.

Note En fait, 85 à 90% des patients ayant reçu un diagnostic de cancer du pancréas ont des métastases dans divers organes vitaux. La clinique de la maladie dans la formation des métastases dépend de leur localisation. Les cancers des organes abdominaux peuvent provoquer des saignements internes.

Des démangeaisons cutanées graves sont observées en violation des fonctions du foie et de la vésicule biliaire.

Astuce! S'il y a un inconfort dans la glande pancréatique, vous devez contacter la clinique pour obtenir l'aide d'un médecin qualifié. Le diagnostic précoce du cancer augmente le pourcentage de survie du patient.

Stades du cancer du pancréas

Il existe quatre étapes de développement du cancer:

  • Stade I Une tumeur maligne est limitée à la glande pancréatique.
  • Étape II. Les cellules cancérogènes infectent les organes voisins et éventuellement les ganglions lymphatiques.
  • Étape III. Un processus s'étend au-delà de la glande pancréatique, des métastases sont détectées dans les ganglions lymphatiques.
  • Étape IV. Les métastases affectent la tête, la moelle épinière, la moelle osseuse, les poumons, les intestins, les ovaires et le foie.

Prévisions

La question qui se pose à beaucoup de patients atteints de cancer est la suivante: combien de temps vivent-ils avec le cancer du pancréas? L'analyse des données statistiques a montré que la survie moyenne des patients de plus de cinq ans sans traitement approprié est de 2-3%. Les procédures de santé actives dans les centres de cancérologie modernes augmentent le pronostic de survie jusqu'à 20%. L'attitude psycho-émotionnelle d'une personne est tout aussi importante dans le traitement de la maladie.

Les symptômes du cancer du pancréas se manifestent souvent aux derniers stades de la maladie.

Méthodes de diagnostic

Avant de traiter le cancer du pancréas, il est nécessaire de diagnostiquer la maladie. L'examen du patient commence par la collecte de données anamnestiques et par un examen physique. Il est à noter que ces méthodes sont pratiquement inutiles dans les premiers stades de la pathogenèse, car elles ne sont pas informatives.

La palpation de l'abdomen révèle une hypertrophie du foie, de la vésicule biliaire et de la rate. Si un cancer du pancréas est suspecté, le sang est examiné:

  • pour la présence de marqueurs tumoraux et d'antigènes spécifiques;
  • déterminer l'activité des enzymes pancréatiques (α-amylase, élastase, lipase);
  • déterminer l'activité des transaminases hépatiques (aspartate et alanine aminotransférase);
  • établir le contenu de la bilirubine dans le plasma sanguin;
  • déterminer les niveaux d'hormones pancréatiques dans le sang (glucagon, insuline, peptide C, gastrine).

L'échographie (échographie) de la cavité abdominale permet d'identifier la pathologie de la glande pancréatique dans les premiers stades de la pathogenèse

Pour le diagnostic matériel du cancer du pancréas en utilisant:

  • tomodensitométrie et imagerie par résonance magnétique;
  • tomographie par émission de positrons;
  • échographie transabdominale;
  • laparoscopie;
  • l'angiographie;
  • sonographie;
  • biopsie;
  • cholangiographie rétrograde endoscopique;
  • radiographie de contraste;
  • examen cytologique du biomatériau.

Les méthodes de diagnostic ci-dessus vous permettent d'établir un diagnostic précis et de déterminer le type de cancer.

Technique de biopsie pancréatique

Méthodes de thérapie

Le traitement du cancer du pancréas est toujours un événement complexe et à long terme. Le schéma thérapeutique dépend du stade du cancer, de la taille de la tumeur, de la localisation du processus pathologique, ainsi que de l'âge, de l'attitude psycho-émotionnelle et de la santé générale du patient.

Thérapie radicale

Les cancers de stade I-II sont considérés comme pouvant être opérés et, dans certains cas, de stade III, lorsque l'ablation de la tumeur est techniquement réalisable et que l'état général et l'âge du patient permettent de subir une telle opération.

Il existe plusieurs types d'opérations:

  • Résection distale. Si une tumeur maligne est située dans le corps et dans la queue de la glande, ces zones sont supprimées, ne laissant que la tête de l'organe.
  • Résection segmentaire. L'opération implique la résection du corps de la glande avec le néoplasme.
  • Pancréatectomie totale (retrait de la totalité de la glande). Une telle opération est réalisée lorsque la tumeur se développe à l'intérieur de la glande.

Note Si le cancer du pancréas ne peut pas être traité, on prescrit des chirurgies palliatives qui facilitent la vie du patient. Après la chirurgie, vous devez suivre un traitement de chimiothérapie ou de radiothérapie.

Le traitement chirurgical est l’une des méthodes les plus efficaces pour lutter contre la pathologie du cancer.

Radiothérapie (radiothérapie)

La méthode de traitement présentée dans le traitement du cancer du pancréas est utilisée très rarement. Dans le processus de traitement utilisant des doses élevées de rayonnement ionisant. La procédure est indolore et prend plusieurs minutes. Le plus souvent, cette méthode est associée à une intervention chirurgicale ou à une chimiothérapie.

Chimiothérapie

Prévoit la nomination de médicaments chimiothérapeutiques qui inhibent le développement de cellules atypiques. Le médicament le plus connu dans cette région est l'Erlotinib. Cet outil bloque la division incontrôlée des cellules cancérogènes. Ce médicament est souvent utilisé dans les formes de cancer inopérables.

Méthodes de thérapie innovantes

Des chercheurs américains ont proposé d’utiliser des vaccins spéciaux basés sur la culture de bactéries Listeria monocytogenes et d’isotopes radioactifs pour lutter contre le cancer. La bactérie n'affecte que les cellules atypiques (cancéreuses), c'est-à-dire qu'elle viole leur cycle biologique. Les scientifiques du monde entier sont également engagés dans le développement de médicaments dont l'action est d'activer le système immunitaire du corps.

Thérapie non traditionnelle

Le traitement du cancer du pancréas avec des remèdes populaires ne peut être considéré que comme un traitement supplémentaire. Pour le traitement des tumeurs malignes, les gens utilisent depuis longtemps des préparations à base de plantes. La plupart des plantes médicinales utilisées dans le traitement du cancer peuvent être préparées indépendamment. Les matières premières peuvent être achetées dans les pharmacies.

C'est important! Avant d'utiliser des méthodes de traitement non traditionnelles, consultez un médecin.

La guérison des herbes aidera à lutter contre le cancer du pancréas

Callusia parfumée (moustache dorée)

Pour la préparation d'une potion thérapeutique, la tige de la plante doit être broyée, la matière première résultante est coulée avec de l'alcool à 70% dans un rapport 1: 1. Insister dans un endroit sombre et frais pendant plusieurs jours. Puis filtré et prendre une cuillère à café avant de manger.

Grès or

Deux grandes cuillères de fleurs séchées sont versées avec deux verres d’eau bouillante, infusées puis filtrées. Prendre 100 ml une demi-heure avant les repas.

Prêle

La plante présentée est un excellent agent anticancéreux. Une cuillère à café de matières premières est placée dans un récipient d'un demi-litre rempli d'eau et bouillie pendant 5 à 7 minutes. La solution obtenue est utilisée à la place du thé.

Prévention

Afin d'éviter le développement de l'oncopathologie, les médecins recommandent de respecter plusieurs règles:

  • mener une vie saine;
  • réduire la quantité de protéines animales et de matières grasses dans le régime alimentaire;
  • consomme plus de fruits et de légumes;
  • traiter en temps opportun d'autres maladies;
  • subir des examens médicaux réguliers.

L’absence de mauvaises habitudes et de diététique constitue la base de la prévention des pathologies cancéreuses.

Conclusion

Le cancer du pancréas est une menace sérieuse pour la vie humaine. Identifier les symptômes de l'oncologie pancréatique n'est pas chose facile, car cette anomalie dans les premiers stades du développement ne se manifeste en aucune manière. En règle générale, le cancer du pancréas est diagnostiqué à 4 stades de développement avec la présence de métastases, ce qui complique grandement son traitement. Dans la plupart des cas, les prévisions sont décevantes.

La manifestation du cancer du pancréas dans les premiers stades

Le cancer du pancréas est l'un des types oncologiques de la maladie qui affecte les cellules saines des glandes et affecte également de manière significative le fonctionnement des fonctions endocriniennes et exocrines.

Symptômes de la maladie du pancréas

Les symptômes commencent à se manifester lorsque la maladie commence à se propager aux organes et aux ganglions lymphatiques les plus proches. Leur caractère dépend du lieu de formation des tumeurs, de leur type, de leur taille et d'autres indicateurs. Comment le pancréas fait mal, qu'est-ce qui se passe pendant une crise de douleur, lisez-en plus ici.

Les premiers symptômes:

  1. Douleur aiguë dans le dos et (ou) dans la partie supérieure de l'abdomen.
  2. Perte de poids rapide (anorexie).
  3. Soif provoquant des mictions fréquentes. C'est le premier symptôme du diabète, qui survient dans le contexte du cancer du pancréas.
  4. Nausées et vomissements constants.
  5. La sclérotique des yeux, les muqueuses ainsi que le tégument acquièrent une teinte jaunâtre caractéristique, les selles deviennent incolores, l'urine prend une couleur sombre, des démangeaisons se produisent, le foie augmente ainsi que la vésicule biliaire (jaunisse). La réponse à la question: qu'est-ce que le pancréas et le foie aiment et n'aiment pas? - lire ici.
  6. Le poids dans l'hypochondre sur le côté droit, résultant du chevauchement de la veine splénique, ce qui provoque une augmentation de la taille de la rate.
  7. La diarrhée
  8. Augmentation de la température
  9. Symptôme Trusso (thrombophlébite migratrice).
  10. La formation de diabète secondaire.
  11. Apathie

Les problèmes de thyroïde et d'altération des taux d'hormones de TSH, T3 et T4 peuvent avoir des conséquences graves, telles qu'un coma hypothyroïdien ou une crise thyréotoxique souvent fatales.
Mais l’endocrinologue Marina Vladimirovna assure qu’il est facile de guérir la glande thyroïde, même à la maison, il suffit de boire. Lire plus »

Causes de l'oncologie

Le cancer survient principalement chez les personnes de plus de 60 ans. Les hommes sont plus sujets à cette maladie que les femmes. Les premiers symptômes du cancer du pancréas chez les femmes et les hommes sont absolument égaux.

Les causes du cancer peuvent être:

  1. Le tabagisme Le risque de maladie chez un fumeur est deux fois plus élevé.
  2. Âge Les personnes âgées de plus de 60 ans sont plus sujettes au cancer.
  3. Paul Chez l'homme, la probabilité d'occurrence de la maladie est supérieure à celle de la femme.
  4. Diabète sucré ou pancréatite chronique.
  5. L'obésité.
  6. L'hérédité. La présence d'une maladie similaire chez les parents ou les membres de la famille augmente les chances de sa survenue.
  7. Mauvaise nutrition. Manger des aliments gras et riches en glucides contribue à la maladie.
  8. L'abus d'alcool.
  9. Maladie biliaire.
  10. Cirrhose du foie.

Les premiers symptômes du cancer du pancréas

Parmi les premiers symptômes qu'une personne ressent lors d'une maladie, il y a:

  • Maux de dos;
  • Excrétion de la bile;
  • Jaunissement de la peau;
  • Démangeaisons

Les symptômes primaires de la maladie peuvent être divisés en plusieurs catégories.

Douleur épigastrique

La douleur épigastrique est le tout premier symptôme à se plaindre en présence de tumeurs. Dans le même temps, il n’ya aucun lien avec la nourriture prise, mais la nuit, le patient ressent de fortes sensations douloureuses. La localisation de la douleur dépend de la partie du corps qu’une tumeur a formée.

Puisque la glande est divisée en corps, tête et queue, il existe des espèces telles que:

  1. Le cancer de la tête se caractérise par les symptômes suivants: jaunisse, démangeaisons persistantes de la peau, urines foncées et matières fécales décolorées, nausées, puis vomissements.
  2. Le cancer du corps est le premier signe de douleur, qui s’aggrave surtout lorsque vous vous allongez sur le dos. Plus tard, il augmente et ne dépend plus de la position.
  3. Cancer de la queue - n'a pas de premiers symptômes et est très difficile à diagnostiquer. Lorsque la maladie progresse, les tissus lésés de la rate, des plexus nerveux, des ganglions lymphatiques et de la veine porte dans le foie sont douloureux.

Symptômes digestifs

Parce que le foie et l'estomac sont les plus proches de la glande, ils sont les premiers à en souffrir.

Ils se caractérisent par les symptômes suivants:

  • Sensation d'estomac plein;
  • Brûlures d'estomac persistantes;
  • Douleur épigastrique sourde périodique;
  • Sensation de nausée, puis de vomissement, 20-30 minutes après avoir mangé;
  • Des ballonnements;
  • Selles incolores;
  • Urine foncée;
  • Diarrhée fréquente avec odeur fétide;
  • Violation de goût;
  • Jaunisse

Symptômes systémiques

Au stade initial, ils se manifestent par des faiblesses, un manque d'appétit, des vertiges, un changement d'humeur, une transpiration, une diminution de la capacité de travail. Les stades avancés sont caractérisés par la présence de diabète sucré, d'ascites (concentration de fluides dans la cavité abdominale due à des lésions du foie) et de thrombophlébite des extrémités.

Très souvent, les patients sont tourmentés par une sensation de soif, ce qui entraîne une miction plus fréquente et un gonflement. Il existe une lésion du système nerveux (vertiges, tremblements des extrémités) et du système cardiovasculaire (par exemple, tachycardie, hypotension artérielle, douleurs cardiaques).

Éruptions cutanées

Au début, il y a un jaunissement de la peau et de la sclérotique dû à la jaunisse. Avec la progression de la maladie, des démangeaisons apparaissent, qui augmentent constamment et sont particulièrement inquiétantes au niveau des pieds et des paumes. En outre, la formation de petits nodules roses sur les articulations.

Symptômes caractéristiques des espèces rares

Les cellules tumorales ont une origine et un type différents et présentent donc des symptômes différents.

Insulinome (provoque la production d’insuline en grande quantité) - baisse marquée du taux de sucre et on observe les symptômes suivants:

  • Faiblesse générale;
  • Sensation de faim;
  • Augmentation du rythme cardiaque;
  • Étourdissements et perte de conscience;
  • Transpiration;
  • Sentiment déraisonnable de peur et d'anxiété;
  • Poignée de main;
  • Faible teneur en sucre;
  • Dans de rares cas, le coma d'insuline.

Gastrinome produisant de la gastrine:

  • Brûlures d'estomac;
  • Niveau d'acidité élevé;
  • La survenue d'un ulcère ou d'une gastrite;
  • Réduction de poids.

Glucagonom produit du glucagon, ce qui augmente la concentration de sucre dans le sang:

  • Perte de poids dramatique;
  • Soif
  • Transpiration;
  • Eruption cutanée avec une teinte brun rougeâtre;
  • Mictions fréquentes;
  • La surface de la langue est lisse et la couleur est orange vif.

Le somatostinome sécrète de la somatostatine dans l'organisme, ce qui provoque:

  • Douleur abdominale;
  • L'anorexie;
  • Des ballonnements;
  • Odeur fétide de matières fécales.

Vipoma, dans les intestins, entame un processus massif de production d'un grand nombre de peptides vasoactifs, qui provoque:

  • Rougeur de la peau sur le visage;
  • Douleur et crampes abdominales aiguës;
  • Tabourets gonflés et liquides.

Pourquoi les cellules cancéreuses affectent le pancréas?

Les cellules cancéreuses peuvent se trouver dans différents organes. Leurs particules se multiplient très rapidement, à cause desquelles les tissus des organes ne sont pas en mesure de les contrôler. Une telle croissance rapide contribue à l'infection et à d'autres organes. Le cancer peut survenir à cause de défauts génétiques. Si un membre de la famille a eu une maladie similaire, il est probable que vous en ayez hérité. En règle générale, la cause des perturbations dans les tissus et les cellules reste inconnue.

Glande à conduits la plus menacée. C'est en elle que la maladie commence à émerger. La croissance des cellules tumorales provoque un dysfonctionnement de l'organe et bloque le flux biliaire. Ensuite, la formation de la tumeur commence à affecter les systèmes nerveux et circulatoire, les ganglions lymphatiques - le stade de la métastase. A ce stade, la tumeur ne peut plus être éliminée.

Le degré de multiplication des cellules nocives est associé à de nombreux facteurs d'influence:

  • L'âge du patient;
  • Système immunitaire

Les principaux facteurs affectant le développement du cancer du pancréas

Les moments provocants pour le développement de la maladie sont:

  1. Le tabagisme est la principale source (30% des cas).
  2. Alcoolisme - environ 20% des cas.
  3. Exposition à un environnement nocif.
  4. Opérations antérieures, en particulier sur le ventre.
  5. Maladies d'un type différent dans la glande (par exemple, pancréatite chronique, adénome, kystes ou excroissances bénignes).
  6. Coûts de la profession (exposition constante à l'amiante, aux produits pétroliers, à l'industrie chimique).
  7. Maladie du foie (cirrhose).
  8. Le diabète.
  9. Les régimes qui n'ont pas assez de fruits et de légumes.
  10. L'hérédité est d'environ 5% des cas.

Variétés de la maladie

Classification de différents types:

  1. Selon les caractéristiques anatomiques, il existe: cancer de la tête, cancer de la queue, cancer du corps.
  2. Selon le type de tissu tumoral: insulinome, gastrinome, glucagonom, somatostinome, VIPoma.
  3. A partir de la structure histologique (les cellules à partir desquelles la tumeur a commencé à se développer):
  • L'adénocarcinome canalaire est formé de cellules canalaires;
  • Adénocarcinome mucineux;
  • Cystadénocarcinome est formé en raison de la dégénérescence du kyste;
  • Carcinome épidermoïde;
  • L'adénocarcinome provient de cellules épithéliales glandulaires;
  • Cancer indifférencié - Très lourd, fatal;
  • Carcinome à cellules acineuses.

Diagnostic précoce des tumeurs du pancréas

Lorsque les premiers symptômes du cancer du pancréas apparaissent, le diagnostic commence par la palpation des organes; une augmentation du pancréas indique le développement de la maladie.

Pour confirmer le diagnostic, plusieurs études ont été menées dans le but de déterminer l’emplacement, la taille et le degré de dommage des organes les plus proches:

  1. Ultrasound - une étude complète de la cavité abdominale. Vous permet de voir les tumeurs de plus de 2 cm.
  2. La tomodensitométrie (CT) - le pancréas est complètement vérifié pour la présence des plus petites tumeurs qui ne pouvaient pas être vus à l'échographie.
  3. Imagerie par résonance magnétique (IRM) - le résultat est le même que celui de la tomodensitométrie, mais moins de stress pour le corps. Minus - ne peut être effectué en présence d'implants métalliques dans le corps.
  4. La biopsie est l'une des options les plus fiables. Elle est réalisée en insérant une aiguille dans la peau lors du contrôle par ultrasons ou en utilisant un tube flexible par la bouche (endoscopie).
  5. Tomographie par émission de positrons - vous permet de voir la prévalence de la tumeur et d'évaluer la taille d'une intervention chirurgicale, radiologique ou chimiothérapique.
  6. Radiothérapie - fournit des informations sur la déformation des parois de l'estomac et du duodénum 12 due à la germination de la tumeur.
  7. Angiographie - permet de voir plus clairement tout rétrécissement, déplacement ou occlusion possible des vaisseaux sanguins dans les lésions.
  8. Fibrogastroduodenoscopy - donne des informations sur les modifications de la membrane muqueuse dues à la germination des parois gastriques.
  9. Diagnostic en laboratoire du sang:
  • Oncomarker CA 242.
  • Oncomarker CA 19-9. Avec un diagnostic positif, l'analyse comportera une quantité accrue d'antigène CA 19-9.
  • Amylase sérique totale. Sa quantité sera surestimée.
  • Phosphatase alcaline et bilirubine. Lorsque la tumeur bloque le passage de la bile et pénètre dans le foie, ces taux sont considérablement augmentés.
  • Antigène embryonnaire du cancer.

Traitement

Il est assez difficile de guérir le patient, car la majorité commence déjà à demander de l'aide aux étapes 3 et 4. La possibilité d'éliminer une tumeur de manière opérationnelle est diagnostiquée chez 5% des patients, tandis que le taux de mortalité des opérations de type radical atteint environ 50%.

Il existe de telles méthodes de traitement:

  1. Méthode chirurgicale. Il consiste en deux types de chirurgie:
  • Vue radicale (par exemple, retrait de la glande, divers types de résection pancréato-duodénale, pancréato-duodénectomie totale, chirurgie de Whipple, chirurgie de type mini-invasif, méthode cryogénique);
  • Vue palliative dans laquelle le tissu tumoral lui-même n'est pas retiré, mais seules les conséquences de la maladie sont éliminées (galle sanguinolente, retrait de la partie infectée, agrafage des vaisseaux affectés, etc.).
  1. Méthode chirurgicale aux rayons X - cette méthode est similaire au traitement de type palliatif. Il est utilisé pour la décompression du canal biliaire avec jaunisse.

Les options de radiothérapie suivantes sont utilisées pour le traitement:

  • Bremsstrahlung;
  • Gamma thérapie à distance;
  • Rayonnement électronique rapide.

Les cours d'irradiation sont divisés en:

  • Préopératoire;
  • Peropératoire;
  • Postopératoire.
  1. La chimiothérapie est une méthode utilisée dans les cas graves lorsque le tissu tumoral a commencé à se métastaser aux organes les plus proches.

Parmi les nouveaux laboratoires, les développements sont réussis:

  • Docétaxel.
  • Irinotécan.
  • Gemcitabine.
  • Paclitaxel.
  • Raltitreksed et d'autres.

La chimiothérapie est de 2 types:

  • Monochimiothérapie, lorsqu'un seul médicament puissant est utilisé comme traitement;
  • Polychimiothérapie - est utilisé en même temps plus d'un médicament, ils sont combinés ou utilisés en alternance.

Espérance de vie

Cancer du pancréas: premiers symptômes, combien vivent? L'espérance de vie est différente et dépend de la capacité du corps à combattre la maladie, du nombre de zones endommagées et de leur taille.

Selon les statistiques, vous pouvez faire les prédictions suivantes, voir le tableau:

Les premiers symptômes du cancer du pancréas

L'absence de symptômes aigus est une caractéristique distinctive du cancer du pancréas. Souvent, les premiers signes de la maladie apparaissent lorsque la tumeur atteint une taille suffisamment grande et exerce une pression sur les organes voisins. À cet égard, les patients arrivent en retard chez le spécialiste et le traitement de la tumeur est beaucoup plus difficile et plus long que dans les stades initiaux de la maladie.

Une autre raison de l'initiation tardive du traitement est la similitude des symptômes du cancer du pancréas avec d'autres maladies, ainsi que l'inaccessibilité de l'organe affecté pour le diagnostic. Les experts disent que c'est la pathologie diagnostiquée tardivement qui devient la principale cause du taux de mortalité élevé des patients atteints de cette maladie.

Types et localisation du cancer

La partie la plus susceptible du pancréas, pour un cancer, est la tête de l'organe. Dans la zone caudale, ainsi que sur le corps de la glande elle-même, la lésion ne se produit pas si souvent. En règle générale, les excroissances apparaissent dans le canal tissulaire avec la propagation des métastases dans les ganglions lymphatiques situés derrière le péritoine et dans le ligament hépatoduodénal.

De plus, les processus tumoraux sont capables de pénétrer dans les poumons, le foie, les reins, les glandes surrénales et le tissu osseux, entraînant de graves violations du travail de ces organes.

Les statistiques ont montré que le cancer du pancréas est diagnostiqué dans environ 10 cas sur 100 000 patients. L'âge auquel la maladie est le plus souvent détectée est de 42 à 75 ans. Et on remarque que les hommes sont exposés à ce type de cancer deux fois plus souvent que les femmes.

Le type de cancer qui se développera chez un patient dépend principalement du substrat de la tumeur. Avec la défaite du pancréas, ils se divisent comme suit:

  • Adénocarcinome canalaire de 75 à 90%;
  • 5–8% - adénocarcinome à cellules géantes;
  • 3-4% - formations squameuses glandulaires;
  • 1-3% - adénocarcinome mucineux.

Les tumeurs malignes des tissus de la prostate (glucaganome, insulome, gastrinome) - moins de 1% du nombre total de malades sont les moins souvent observées.

Le diagnostic opportun et le début du traitement sont les composantes principales d’un pronostic favorable au rétablissement. Par conséquent, il est extrêmement important de connaître et d’identifier la maladie dès les premiers stades.

Les premiers symptômes du cancer du pancréas

Le problème principal est que le pancréas n'a presque pas de récepteurs de douleur. L'absence de douleur peut retarder considérablement la visite chez le médecin, ce qui est très dangereux avec cette maladie. Les premiers signes à surveiller:

  • inconfort dans la région épigastrique;
  • le développement aigu de la pancréatite aiguë;
  • apparition soudaine de diabète de type 1;
  • réactions cutanées.

Syndrome de douleur

Au cours de la première année de développement de la tumeur, de petites douleurs peuvent apparaître dans la partie supérieure de l'abdomen. Le syndrome de la douleur dans le cancer du pancréas présente la particularité de s’aggraver la nuit ou en position horizontale. Presque disparaître la douleur en inclinant le corps en avant. Caractéristique pour ce symptôme et le retour de sensations douloureuses dans le dos lors de la rotation du corps.

La douleur, au début du cancer, est causée par la pression exercée par la tumeur lors de l’augmentation de sa taille. De faibles douleurs indiquent généralement le stade initial auquel l'ablation chirurgicale de la tumeur est encore possible.

Mais la nature de cette douleur peut indiquer un certain nombre d'autres maladies, par exemple:

  • cancer de l'estomac et du foie;
  • tumeurs bénignes ou inflammations des organes digestifs;
  • l'hépatite;
  • gastrite;
  • cholécystite;
  • une pancréatite;
  • calculs biliaires ou ulcère peptique.

Par conséquent, si la douleur dure plus de 7 à 10 jours, c'est une bonne raison de consulter un médecin et de subir un examen complet.

Malheureusement, les premiers signes de cancer du pancréas ne se manifestent pas toujours sous forme de douleur, ils sont souvent ressentis comme un léger inconfort dans la zone épigastrique. Un tel inconfort se manifeste par des sensations désagréables et oppressantes dans la partie supérieure de l'abdomen, accompagnées de plusieurs autres signes:

  • ballonnements réguliers;
  • éructations désagréables;
  • saturation rapide et sensation d'estomac "distendu".

Souvent, à cause de ces symptômes, le patient perd son appétit et il y a une perte de poids rapide.

Malheureusement, l’inconfort de la partie supérieure de l’abdomen est également le principal symptôme de nombreuses maladies liées aux organes digestifs. La plupart de ces affections ne constituent pas une menace pour la vie et ne préoccupent pas le thérapeute. À ce stade, le seul moyen d'identifier un cancer du pancréas dangereux est de consulter un spécialiste et de poser un diagnostic complet.

Le développement de la pancréatite ou du diabète

Chez de nombreux patients, avec le cancer, on note l'apparition de diabète ou de pancréatite sur le fond d'un organisme en parfaite santé.

La cause de la pancréatite devient le processus de digestion des tissus pancréatiques par des enzymes internes (autolyse). Si le patient n'a pas eu de problèmes de suralimentation, d'abus d'alcool et de maladies des voies biliaires, une crise de pancréatite est une raison sérieuse de suspecter une tumeur maligne dans la région du pancréas.

Une forte augmentation de la glycémie en l'absence de facteurs provoquants est également une raison de suspecter un cancer. Le développement du diabète dans ce cas est dû à la défaite de la structure cellulaire des processus tumoraux du pancréas. En règle générale, dans le cas du diabète, c'est la lésion de la partie de la queue de l'organe qui est observée et non de la tête.

Maladies de la peau

C'est le symptôme le plus rare au stade initial du cancer, mais quand il apparaît, il doit également être alerté. Les manifestations cutanées les plus courantes sont:

  • panniculite enzymatique;
  • érythème migrant nécrolytique;
  • retigistozits multifocaux.

Panniculite enzymatique - la défaite de la peau douloureuse, dure au toucher, des nodules de couleur sombre. Les principaux sites de destruction sont l’arrière des pieds et le bas des jambes. De plus, les formations cutanées se ramollissent et éclatent, libérant des amas graisseux nécrotiques de couleur brunâtre. Les cicatrices restent généralement à la place des nœuds. La manifestation de telles formations cutanées dans le cancer du pancréas, due à l'apparition d'enzymes pancréatiques dans le sang du patient.

L'érythème migrateur nécrolytique se manifeste sous la forme de taches rougeâtres douloureuses et irritantes, ainsi que de taches squameuses à la surface de la peau. Les zones principales de localisation sont les zones poplitées, les lèvres, la langue, les plis nasogéniens et l’aine. Par la suite, de petites taches se développent en vésicules remplies de liquide. Leur apparition est due à une violation des îlots de Langerhans et à un excès d'hormone - glucagon dans le sang - en raison du développement de l'oncologie.

La réticulohistiocytose multifocale est une petite formation nodulaire à la surface de la peau de couleur rougeâtre, apparaissant principalement dans les articulations. Le début de la maladie est noté sur le dos des mains et autour des ongles. L'éruption affecte souvent les parties muqueuses du corps. Des éruptions cutanées de cette nature sont observées lors du développement de nombreuses maladies oncologiques, y compris le cancer du pancréas.

Néanmoins, même de tels symptômes insignifiants, à un stade précoce de la maladie, peuvent être complètement absents. La méthode la plus informative de détection d’une maladie, aux stades les plus précoces, est l’échographie des organes digestifs, ainsi que le diagnostic par scanner ou par IRM.

Signes postérieurs de la maladie

Les signes et symptômes du cancer du pancréas aux derniers stades de développement apparaissent beaucoup plus brillants. Le syndrome de la douleur devient plus fort. En plus de la zone épigastrique, des douleurs sont également observées dans les régions de l’hypochondre et des lombaires droites. Ils peuvent se manifester séparément et conjointement, acquérant un caractère de zona. Le plus souvent, ce symptôme indique la pénétration de processus tumoraux dans le plexus coeliaque des nerfs.

A ce stade, les signes de développement du diabète se retrouvent beaucoup plus souvent - environ 20% des patients.

Le développement de l'oncologie de la tête pancréatique peut également être accompagné de l'apparition d'une hépatite ressemblant à une jaunisse. Il se manifeste sans exacerbation des syndromes douloureux sévères dans l'abdomen. Au cours de la progression de l'hépatite, des démangeaisons et des problèmes intestinaux se rejoignent. L'obstruction du tractus intestinal, dans ce cas, est provoquée par la compression du segment vertical (moins souvent horizontal inférieur) du duodénum.

Si une tumeur exerce une pression sur la veine splénique, une thrombose peut apparaître. Aux stades les plus avancés, souvent, on note le développement de varices oesophagiennes avec la probabilité d’une hémorragie lors de la rupture.

Classification des stades du cancer du pancréas

Il existe 4 stades de maladies oncologiques. Chacun d'entre eux a ses propres caractéristiques distinctives.

Étape 0

Seul un petit nombre de cellules sont mutées, la tumeur a une localisation exacte et n’a aucun processus. La chance de récupérer complètement de l'oncologie à ce stade est de 99%. Cette forme de cancer ne présente aucun symptôme significatif et une tumeur ne peut être détectée que sur un scanner, une échographie ou une IRM planifiée.

Étape 1

La taille de la tumeur elle-même atteint déjà 2 cm de diamètre, mais sa localisation reste dans le pancréas. Selon l’emplacement de la tumeur, les symptômes suivants peuvent apparaître - s’il est localisé dans la tête: signes mineurs de jaunisse, douleur dans le pancréas, selles anormales, nausées. Lorsque le cancer se situe dans la partie caudale de l'organe: insulinomes, gastrinomes, glucagonomes.

Étape 2

La taille de la tumeur augmente légèrement ou reste la même, mais les métastases se développent rapidement dans les ganglions lymphatiques régionaux. Les symptômes sont les mêmes que dans les premiers stades de la maladie: nausée, douleur, troubles digestifs et selles.

Étape 3

On signale une germination active de métastases vers les artères et les vaisseaux voisins: tronc cœliaque, artère mésentérique et hépatique supérieure, veine porte, ainsi que sur la rate et l’estomac. Développer des métastases et des ganglions lymphatiques.

Étape 4

Cancer du pancréas stade 4 - le stade le plus difficile et le plus dangereux de la maladie. Le pourcentage de patients ayant guéri avec succès est extrêmement faible et la progression de la maladie se produit très rapidement. Les métastases de la tumeur se propagent aux poumons, au cerveau, aux reins, aux ovaires, au foie et à d'autres organes voisins Principaux symptômes: douleur intense dans le haut de l'abdomen, épuisement, lourdeur et douleurs dans l'hypochondre droit et gauche, hypertrophie du foie, intoxication générale du corps par des toxines, abondance de liquide dans l'estomac, en raison de violations importantes du péritoine et du foie affectés.

Les patients au dernier stade du cancer du pancréas ont une apparence très fatiguée, avec une peau jaune pâle. Le blanc des yeux peut jaunir, des saignements des gencives et d'autres membranes muqueuses peuvent se produire, des hématomes multiples apparaissent sur le corps, une mauvaise haleine est présente, la puissance des hommes est complètement perdue. En fonction de la force de la lésion d'un organe, on peut également noter:

  • toux sèche atroce, essoufflement grave, sang dans la salive - en cas d'atteinte pulmonaire;
  • douleur osseuse - avec la défaite du tissu osseux;
  • des changements dans la couleur et la composition de l'urine (il y a des impuretés de sang ou de protéines), une douleur au moment de la miction - avec des dommages aux reins;
  • pensée et comportement inadéquats, asymétrie du visage, changements de personnalité, altération du sens de l'odorat et du goût, affaiblissement du tonus musculaire, vision trouble, troubles de la parole, tremblements des membres, incapacité d'effectuer un travail même simple - apparaissent avec métastases cérébrales.

Le pronostic de récupération des patients atteints d'un cancer du pancréas est extrêmement faible. La maladie est généralement diagnostiquée à un stade avancé, lorsque l'élimination radicale est déjà inefficace. Et la durée de vie moyenne des patients atteints d'une forme inopérable de la maladie ne dépasse pas six mois. Si le stade oncologique permet un retrait et une chimiothérapie, l’espérance de vie, selon des projections approximatives, est prolongée à 5-6 ans.

Les premiers signes de cancer du pancréas

Cette maladie mortelle est l'un des cancers les plus courants. La maladie se développe très rapidement et imperceptiblement, et de tristes statistiques montrent que le taux de survie avec l'apparition d'une tumeur maligne n'est que de quelques pour cent. Par conséquent, il est important d'identifier les premiers symptômes du cancer du pancréas et de commencer le traitement nécessaire au stade initial. La maladie est due à une violation de la division cellulaire résultant de la mutation de certains gènes. La forme la plus courante de tumeur est l'adénocarcinome.

Symptômes de la maladie du pancréas

Les manifestations d'une tumeur maligne sont souvent invisibles jusqu'au début du quatrième stade du cancer. Les premiers symptômes de la maladie pancréatique commencent à se manifester lorsque la tumeur s'est développée et ont commencé à se propager dans le corps, provoquant des métastases. Tous les signes cliniques dépendent de la taille de la tumeur et de sa localisation. Selon le foyer du cancer du pancréas (PJ), les symptômes sont divisés en:

  1. Cancer de la tête du pancréas - jaunisse, douleurs abdominales, selles liquides / graisseuses.
  2. Cancer du corps et de la queue du pancréas - une forte diminution du poids, entourant la douleur abdominale.

Souvent (dans 75% des cas), le cancer se forme sur la tête du pancréas et, au quatrième stade, commence les métastases, affectant d'autres organes - les intestins, le foie ou l'estomac. Les formes rares d'une tumeur maligne peuvent provoquer d'autres symptômes: transpiration, anxiété, vomissements, ulcères, reflux, bouffées vasomotrices. Si l'une de ces manifestations devait se produire, contactez immédiatement un technicien qualifié.

Causes de l'oncologie chez les hommes

Selon les statistiques de la recherche médicale, le cancer du pancréas affecte un peu plus souvent les hommes âgés que les femmes. Les raisons peuvent être différentes: tabagisme fréquent à long terme; régime alimentaire malsain (aliments gras et épicés); cirrhose du foie; consommation excessive de boissons fortes; régimes serrés; manque de fer; l'obésité, etc. Les hommes âgés de 50 à 70 ans devraient consulter un médecin s'ils présentent les premiers symptômes du cancer du pancréas.

Symptômes de la maladie chez les femmes

Selon des études, la maladie du pancréas chez les femmes est inférieure de plusieurs pour cent à celle des hommes. Cependant, très souvent, les femmes âgées, dans le contexte d'autres problèmes de santé, ne font pas attention aux symptômes primaires. Ce fait promet de tristes prédictions. Lorsque la jaunisse ou la pancréatite surviennent à un âge avancé, ce qui est beaucoup moins fréquent chez les femmes que chez les hommes, un oncologue doit être consulté sans délai.

Les premiers symptômes du cancer du pancréas

Les principaux signes d’une tumeur pancréatique incluent:

  • foie élargi;
  • nausées, vomissements, éructations;
  • perte de poids;
  • thrombose;
  • une attaque de pancréatite aiguë (chez les adultes ou les hommes âgés);
  • douleur dans l'abdomen.

Les médecins spécialistes classent les symptômes du cancer en quatre manifestations courantes:

  • douleur épigastrique;
  • symptômes alimentaires;
  • signes systémiques;
  • éruptions cutanées.

Douleur épigastrique

La région de l'épigastre comprend des organes qui constituent principalement l'ensemble du tractus gastro-intestinal. Dans le cancer du pancréas, l’un des premiers symptômes, parmi les plus alarmants, est une douleur sourde et crispée dans l’hypochondrie, qui devient plus forte vers la nuit. Un tel inconfort peut être la cause d'autres maladies et inflammations des organes du tube digestif. Par conséquent, les patients ne sont pas toujours pressés de consulter un médecin qui utilise un traitement indépendant ou traditionnel.

Signes nutritionnels

Les signes digestifs de cancer apparaissent souvent en premier avec des lésions de la tête du pancréas. Les symptômes que les médecins appellent «pancréas-intestinaux» sont plus courants. Cela est dû au fait que la tumeur (bénigne ou non) se développe parallèlement à d’autres éléments importants du système digestif. Les caractéristiques comprennent:

  • douleur dans le tube digestif;
  • la diarrhée;
  • des nausées;
  • selles molles, graisseuses et pâles;
  • urine de couleur sombre.

Symptômes et manifestations du cancer du pancréas

Cancer du pancréas, symptômes, manifestation et, plus important encore, traitement - tout cela inquiète les patients confrontés à ce problème, car il s’agit de l’une des pires maladies de notre siècle. Le pancréas est associé à tout le corps, engagé dans la mise en œuvre de 2 fonctions: exocrine et endocrinienne. Ils affectent directement le travail de tous les organes et systèmes. Le cancer du pancréas survient lorsque des cellules pancréatiques saines mutent, se transformant par la suite en cancer. La maladie est-elle traitée et quels tests doivent être effectués pour confirmer le diagnostic avec exactitude?

Types et causes

Pendant longtemps, l'oncologie du pancréas se déroule sans aucun symptôme et dès qu'elle se fait sentir pleinement, le patient reçoit un diagnostic de 4ème stade presque incurable. Est-il possible de guérir le cancer du pancréas, les causes d'apparition sont toujours les mêmes? Oui, cela est possible, mais uniquement avec une thérapie appropriée et des soins médicaux rapides.

La glande est entourée de nombreux autres organes vitaux, ce qui exige de la part du chirurgien une précision absolue. Le cancer du pancréas chez les hommes est diagnostiqué plus souvent que chez les femmes. Les médecins n’ont pas encore établi les causes de ce phénomène. Vous trouverez de nombreuses informations controversées dans les revues sur la manière de guérir la maladie. Vous ne devez donc contacter que des experts confirmés.

Le pancréas est composé de 3 éléments. En fonction des dommages causés à une partie particulière, certains organes commencent à mal fonctionner. Principales caractéristiques et connexions:

  1. Cancer de la tête pancréatique dont les symptômes dépendent de la localisation de la tumeur. Ce sont ces organes qui sont touchés.
  2. Le corps est situé derrière l'estomac et directement adjacent. La tumeur peut germer dans les parois de l'estomac.
  3. Emplacement entre l'aorte (à gauche) et la rate. Le cancer de la queue du pancréas passe directement à travers la rate.

Ainsi, la maladie peut apparaître dans différents organes.

Des néoplasmes apparaîtront en raison d'une consommation excessive d'alcool, du tabagisme, d'une mauvaise alimentation, d'un surpoids. Les causes d'occurrence sont très diverses. Il peut s'agir de comorbidités (diabète sucré, cirrhose, kystes, adénome du pancréas) et de nombreux autres stimuli moins importants.

Les tumeurs apparaissent également pour des raisons héréditaires si un membre de la famille a déjà souffert de cette maladie.

Si un cancer du pancréas avec métastases est détecté, les causes peuvent être dues à divers facteurs irritants. Une telle tumeur est l'une des formes les plus graves de la maladie. Les métastases sont un foyer secondaire émergent de cancer qui se propage dans tout le corps par le sang. Une fois dans d'autres organes, les cellules cancéreuses s'y accrochent et commencent à se développer activement. Le processus de formation de tels foyers est appelé métastase. Très souvent, la tumeur n'a pas le temps de se former complètement, mais les métastases au cours de cette période ont le temps de se répandre dans tout le corps.

Les cellules cancéreuses métastatiques sont de plusieurs types. Le type de cellules acineuses se produit chez la plupart des patients. Ce type de tumeur se développera à partir des cellules qui tapissent les canaux du corps. Le reste va aux néoplasmes, qui se développent à partir d'éléments neuroendocriniens. Ils sont souvent bénins, mais il existe également une tumeur maligne du pancréas. Même le premier type n'exclut pas la nécessité de traiter la maladie, alors ne négligez pas les conseils des médecins.

Tumeur pseudopapillaire du pancréas moins commune. Ce type est le plus souvent diagnostiqué chez les jeunes filles, car il peut être provoqué par une grossesse qui réveille les cellules du sommeil dans le corps. Il est à noter que SPPO dans la plupart des cas ne va pas dans une tumeur maligne.

Symptômes de la maladie

À un stade précoce, le patient ressent des symptômes qu'il est assez facile d'associer à un certain nombre d'autres maladies. Cela peut être la constipation, le malaise et la faiblesse habituels. Le diabète masque très habilement une maladie plus grave. Les premiers signes de cancer du pancréas chez les femmes et les hommes aux premiers stades peuvent être trouvés à partir d'études non testées d'un certain nombre de spécialistes.

Ainsi, de nombreux patients se sont plaints du fait que près de six mois plus tôt, le timbre principal de la maladie commençait à se manifester, ils se sont soudainement sentis dégoûtés de leurs aliments et boissons préférés. Un petit nombre de personnes ont ressenti une crise de pancréatite six mois avant le diagnostic. Les premiers symptômes de la maladie ne se manifestent souvent qu’à un stade avancé, dans la mesure où la compression des organes voisins est déjà en cours.

La douleur dans le cancer du pancréas est un symptôme majeur qui se manifeste parmi les premiers. Ce symptôme suggère que la maladie se métastase et se termine aux terminaisons nerveuses. Des sensations douloureuses apparaissent en fonction de la localisation de la lésion d'un des organes. Les douleurs sont aggravées après la prise de malbouffe, et également en position couchée.

La thrombose est un symptôme important qui se manifeste par un gonflement et une rougeur des jambes. En outre, le patient a de la fièvre. Si la tumeur atteint les voies biliaires, une jaunisse obstructive peut survenir. La peau et les muqueuses deviennent de couleur jaune, tandis que l'urine s'assombrit et provoque une distension abdominale. Au fil du temps, la peau jaune prend une teinte verdâtre prononcée.

Certains ont noté l'apparition d'intoxication, qui survient lorsque des substances nocives pénètrent dans le sang. Un symptôme apparaît dans les premiers stades de la maladie, mais il est souvent confondu avec une autre maladie. La personne commence à perdre du poids de façon spectaculaire, se sent fatiguée et perd complètement l'appétit. Cependant, le poids va souvent avec un régime alimentaire normal. Les métastases dans le cancer du pancréas peuvent se manifester sous la forme d'une forte toux, d'essoufflement, de douleurs à la poitrine et même d'hémoptysie. Un autre symptôme lumineux externe est un patient boiteux.

Le cancer subit ces stades de développement:

  1. La tumeur ne se situe que dans la région du pancréas, a une taille maximale de 2 cm et se retire assez facilement par voie chirurgicale.
  2. Le néoplasme est transféré à d'autres organes, mais subit toujours une intervention chirurgicale.
  3. Le cancer se développe dans le système circulatoire, affecte les ganglions lymphatiques. L'opération est toujours possible, mais pas dans tous les cas.
  4. Les métastases passent dans la cavité abdominale et ne sont plus retirées du corps.

Diagnostic de la maladie

Détecter le cancer du pancréas à un stade précoce est assez difficile. À l'examen, une hypertrophie du foie et de la vésicule biliaire peut être ressentie. Les médecins peuvent détecter les symptômes de l'hydropisie lorsqu'un excès de liquide s'accumule dans l'estomac.

Le nom scientifique de ce phénomène est l'ascite dans le cancer.

Le diagnostic de la maladie sera réalisé à l'aide des études suivantes:

  1. Le marqueur de tumeur pancréatique est produit par les cellules cancéreuses et pénètre dans le corps avec le sang. Le matériel de l'étude servira le sang veineux. L’analyse du marqueur tumoral CA 19 9 peut ne pas être tout à fait précise. Par conséquent, pour des recherches ultérieures, ils prescrivent un certain nombre de types de diagnostics supplémentaires.
  2. Les analyses de sang biochimiques devraient détecter une augmentation des enzymes, des acides biliaires et d’autres produits chimiques dans le corps.
  3. Une échographie détectera la tumeur et vous permettra de voir à quel stade se trouve celle-ci et d'interférer avec les organes internes.
  4. Néanmoins, les marqueurs tumoraux dans le cancer du pancréas avec échographie ne sont pas toujours visibles. Par conséquent, l'échographie endoluminale endoscopique, la cholangiopancréatographie rétrograde endoscopique (CPRE), la laparoscopie et la cytologie peuvent également être prescrites.
  5. La cholangiographie vous permettra d'entrer une solution spéciale à l'intérieur et de prendre une photo des organes internes.
  6. Angiographie. La procédure, au cours de laquelle une solution similaire est injectée dans les vaisseaux sanguins.
  7. La biopsie consiste à examiner un échantillon de tissu pancréatique au microscope. Avec cette analyse, le cancer du pancréas est finalement confirmé ou contesté.
  8. Diagnostic informatique.

Traitement de la maladie

Comment traiter le cancer? La première chose à faire est de se débarrasser complètement de toutes les cellules infectées du corps. Si cela n’est pas possible, il est nécessaire d’arrêter la croissance de la tumeur, en l’empêchant de métastaser, et de réduire les symptômes du cancer du pancréas chez les femmes et les hommes. Pour le traitement, recourir à une variété de méthodes.

L’intervention chirurgicale est rarement utilisée car elle implique un certain nombre de maladies graves et de complications supplémentaires. Premièrement, le cancer ne devrait pas se propager aux organes voisins. Deuxièmement, les métastases devraient être complètement absentes.

Cette opération implique l'ablation complète ou partielle du cancer et parfois l'ablation d'autres organes affectés. Comme cette procédure est extrêmement difficile et compliquée, chirurgicalement, c'est souvent la tumeur qui est enlevée chez les jeunes, car c'est leur corps qui est le plus rapidement rétabli après des interventions externes sérieuses. Après la chirurgie, guéri à vie prend des enzymes et de l'insuline. Les techniques chirurgicales ne sont recommandées que dans 10% des cas de diagnostic de la maladie, car le cancer se développe à un rythme exceptionnel et le risque de détérioration importante après la procédure est élevé.

La chimiothérapie pour le cancer n'est pas pratique et est prescrite en plus de la radiothérapie pour réduire les symptômes du patient. Le traitement hormonal suspend assez souvent les tumeurs en développement, car la composition de telles préparations contient des éléments chimiques qui empêchent la propagation des métastases. Avec la thérapie régionale, les médicaments sont injectés dans la glande et dans le muscle ou la veine avec une thérapie systémique.

La radiothérapie est prescrite après l'opération afin d'éliminer définitivement tous les carcinomes restants dans les cellules que le scalpel du chirurgien n'a pas pu atteindre. En thérapie interne, l'irradiation a lieu à l'aide d'aiguilles spéciales. Le rayonnement externe implique la manipulation, qui utilise des technologies spéciales.

Une clinique du cancer avec biothérapie ou immunothérapie subit uniquement une série de tests pour confirmer sa faisabilité. Les substances synthétisées sont injectées directement dans le système immunitaire, ce qui les oblige à entamer la lutte contre les cellules nocives. Au début, ils commencent par des substances non-narcotiques, puis par des narcotiques, y compris des substances extrêmement puissantes. Le cancer du pancréas avec métastases n'est pratiquement pas traité.

Les médecins n'éliminent que les symptômes de la maladie à l'aide des traitements susmentionnés.

Les méthodes populaires de lutte contre le cancer du pancréas n'existent pas. Oui, certains médicaments dans la composition peuvent avoir certaines plantes, mais il contient de nombreux autres ingrédients. En aucun cas, on ne devrait essayer de se débarrasser d'une maladie aussi grave par des méthodes douteuses. Cela peut être un grave danger pour la vie. Le choix du bon centre médical pour lutter contre la maladie ne sera pas le dernier rôle à jouer.

Prévention et pronostic

Si un cancer du pancréas est détecté, le pronostic dépendra largement de la taille et de l'emplacement de la tumeur elle-même, de la présence de métastases et de leur degré de germination dans les cellules du corps. Le dernier aspect ne sera pas l’état physique général d’une personne. Si, avant l'apparition de la maladie, le patient était en bonne santé et avait un bon système immunitaire, les chances de guérison augmenteraient de plusieurs manières.

Pour les personnes dont la maladie était à un stade précoce, le pronostic de survie atteindra 24% (selon d'autres données - 18%). Combien de personnes vivent avec le cancer au 4ème stade? L'espérance de vie ne dépend que de la résistance du corps à la chimiothérapie, aux radiations et à la qualité du traitement.

La moyenne est de plusieurs mois à six mois. Avec le traitement correct du cancer avec métastases, la vie peut être prolongée même de plusieurs années. En général, l'espérance de vie moyenne est de 6 à 12 mois. Avec une tumeur bénigne, le taux de mortalité est plutôt faible. Si vous trouvez le problème à temps, éliminez-le et suivez scrupuleusement les instructions complémentaires des médecins, ce type de maladie est totalement curable.

La prévention du cancer du pancréas est généralement assez simple. Tout d'abord, il est nécessaire d'arrêter de fumer, de ne pas boire de l'alcool en grande quantité et d'essayer de maintenir un poids corporel normal (les mauvaises habitudes sont les principales causes de cancer). Si l'on sait que dans la famille un membre de la famille proche a souffert de cette maladie, il est préférable de consulter un généticien ou de passer tous les tests nécessaires pour une tranquillité d'esprit totale.

Prévenir le développement de la maladie est la méthode de traitement la plus efficace. Si une personne a été trouvée une telle maladie, se débarrasser rapidement du problème ne fonctionnera pas. Si vous suivez toutes les recommandations du médecin et croyez en votre propre force, il est possible de vaincre toute maladie.

Glucides contient: liste des aliments

Aspartate aminotransférase (AST) chez les enfants