Neuropathie - qu'est-ce que c'est

Le système nerveux du corps humain remplit les fonctions les plus importantes. Grâce à son travail stable, les organes fonctionnent normalement et une personne peut voir, sentir, contrôler son corps. Les dommages aux nerfs peuvent causer de graves perturbations au corps.

Il existe différents types de neuropathies, mais elles nécessitent toutes un diagnostic rapide et un traitement adéquat, sans quoi le patient risque de rester invalide. Pour consulter un médecin à temps, vous devez connaître les signes de neuropathie et les raisons de son apparition, en particulier chez les personnes à risque, telles que les diabétiques.

La définition

La neuropathie ou neuropathie est une maladie du système nerveux dans laquelle les nerfs non inflammatoires sont endommagés. Dans cette pathologie, des modifications dégénératives dystrophiques se produisent dans les nerfs périphériques et les nerfs du cerveau.

Si la maladie touche un nerf, on parle alors de mononévrite, et en cas de lésions multiples de polyneuropathie. La neuropathie des membres inférieurs est associée à une transmission altérée des signaux du cerveau aux jambes et au dos, ce qui entraîne une violation de la sensibilité et provoque également une paralysie et une parésie des jambes.

La pathologie peut survenir à différents âges, même chez les plus jeunes, mais les patients diabétiques sont plus susceptibles aux maladies, car avec un taux de sucre élevé, les cellules nerveuses sont détruites. La même chose est vraie pour les personnes souffrant d'alcoolisme.

Examinons plus en détail quels types de neuropathie sont isolés en médecine.

    La neuropathie du nerf péronier est généralement le résultat d'une compression ou de lésions causées par un traumatisme, souvent chez les personnes qui s'accroupissent, s'assoient dans une posture jambe-à-pied et portent des chaussures inconfortables et à l'étroit.

Raisons

Le plus souvent, la neuropathie apparaît à la base de toute pathologie ou de toute blessure. Dans de très rares cas, les lésions nerveuses sont une maladie indépendante. Un certain nombre de facteurs négatifs peuvent déclencher une neuropathie:

Gonflement dû aux tissus mous meurtri. Dans ce cas, l'œdème crée une pression sur le nerf, ce qui perturbe son fonctionnement. Dans ce cas, un nerf est affecté au site de la lésion. Habituellement, un membre souffre.

Compression nerveuse et carence en vitamines. Une avitaminose à long terme, en particulier un manque de vitamine B dans le corps, peut entraîner une neuropathie, car les cellules nerveuses manquent de nutrition.

Le diabète sucré est la cause la plus courante de neuropathie. La neuropathie diabétique est plus susceptible aux personnes en surpoids, aux personnes qui ne contrôlent pas le taux de sucre et aux personnes âgées atteintes de diabète. En règle générale, la polyneuropathie des membres inférieurs survient lors du diabète, c'est-à-dire que tous les nerfs des deux membres sont atteints.

Maladies infectieuses pouvant affecter les nerfs, par exemple, grippe, sida, tuberculose, etc. Pathologies de nature auto-immune, par exemple polyarthrite rhumatoïde. Intoxication par des produits chimiques, notamment l'arsenic, le plomb, le mercure et les solvants. Dans ce cas, tout le système nerveux du corps humain peut être affecté.

Alcoolisme La neuropathie associée à une utilisation prolongée d'alcool éthylique est appelée alcoolique. En règle générale, une nutrition insuffisante et une consommation d'alcool de mauvaise qualité accélèrent le développement de la pathologie.

Les tumeurs peuvent également causer une neuropathie. Pendant la croissance, elles compriment les nerfs et perturbent leur travail.

L'urémie est un empoisonnement du corps avec des produits métaboliques qui doivent être excrétés par les reins. L'urémie est généralement associée à une insuffisance rénale. Certains antibiotiques et certains médicaments contre les tumeurs sont les effets négatifs des médicaments qui affectent les nerfs.

Vous pouvez également identifier un groupe à risque, parmi lequel les personnes ayant un risque accru de neuropathie:

  • Les personnes de la famille atteintes de neuropathie sont plus sujettes à la pathologie.
  • Une grossesse pathologique et une maladie maternelle peuvent provoquer une neuropathie à la fois chez elle et chez le bébé. La neuropathie de la mère ne représente pas un danger pour l'enfant et la neuropathie congénitale est associée à un accouchement difficile, ainsi qu'à un empoisonnement de la mère par des produits chimiques, des médicaments et de fréquentes infections virales et bactériennes.
  • Les personnes qui consomment régulièrement des boissons alcoolisées sont plus sujettes à la pathologie.
  • La présence de diverses pathologies chroniques, une faible immunité peut également devenir un facteur provocant.

Les symptômes

Une sensibilité altérée est un symptôme de la maladie.

Nous avons examiné la nature de la neuropathie. Il est maintenant nécessaire de comprendre quels sont les symptômes de la maladie et à quel moment vous devez contacter un spécialiste pour obtenir de l'aide.

En règle générale, au début, les symptômes sont légers et avec le temps, ils s'intensifient. Par conséquent, une personne doit écouter ses sentiments et consulter un médecin même avec des signes légers.

La neuropathie des membres inférieurs se caractérise par les symptômes suivants:

  • Sensibilité altérée dans la zone touchée. Une personne peut ressentir des picotements, un engourdissement, tandis que le patient ne ressent pas lorsque sa peau est affectée par la chaleur ou le froid.
  • Il y a une douleur qui, avec le temps, devient plus intense.
  • Il y a souvent des convulsions.
  • Un gonflement des jambes peut être observé.
  • Au fil du temps, les jambes s'affaiblissent et il devient difficile pour le patient de les bouger.

Si vous ne commencez pas à traiter la maladie au stade décrit ci-dessus, une atrophie musculaire se produira et la personne deviendra invalide. Chez les diabétiques, dans ce cas, il y a un pied diabétique. La jambe est blessée en marchant, mais la personne ne ressent pas de douleur; par conséquent, les petites plaies se transforment en ulcères. Cette condition conduit à la gangrène et à l'amputation du membre.

Diagnostics

Seul un médecin peut diagnostiquer correctement la neuropathie. Dans ce cas, il est dangereux et stupide de s'automédiquer, vous pouvez perdre beaucoup de temps et éventuellement devenir invalide.

En règle générale, au stade initial de la maladie, elle peut être éliminée sans conséquences pour la vie ultérieure. Pour établir le diagnostic, le médecin recueille l'anamnèse.

Tout d'abord, il est nécessaire d'identifier la cause de la pathologie, pour cela le patient est envoyé à un certain nombre d'études. Ce sont des analyses de sang, d'urine, si une tumeur est suspectée, ils sont envoyés pour une échographie. Pour identifier les violations de la conductivité des impulsions nerveuses envoyées à l'électromyographie, dans certains cas, une biopsie des nerfs touchés.

Traitement

Le processus de traitement de la neuropathie est long et complexe. Tout d'abord, il est nécessaire d'éliminer toutes les maladies et tous les facteurs qui provoquent une pathologie. Et il est également nécessaire de restaurer les cellules nerveuses pour rétablir la sensibilité et obtenir un fonctionnement normal de la zone touchée. Ce processus est plutôt compliqué.

Dans les traitements complexes, les types de médicaments suivants sont prescrits:

  • Médicaments antiviraux, si une infection virale a été détectée;
  • Antispasmodiques pour soulager la douleur et les spasmes musculaires;
  • Les anti-inflammatoires non stéroïdiens pour soulager la douleur et l’inflammation;
  • Les corticostéroïdes sont des anti-inflammatoires hormonaux;
  • Sédatifs pour soulager l'irritabilité nerveuse accrue;
  • Injections de vitamines B;
  • Médicaments pour la normalisation de la perméabilité nerveuse.

En outre, le traitement obligatoire comprend une visite à la physiothérapie, des massages et de la physiothérapie. Ces activités aident à améliorer la circulation sanguine dans les tissus, accélérant ainsi la récupération. La thérapie par l'exercice aidera à renforcer les muscles et à ramener l'activité motrice normale des membres. Pour la relaxation musculaire, la relaxation post-isométrique est souvent prescrite.

Prévention

Pendant et après le traitement, l’usage d’alcool éthylique est contre-indiqué. Les personnes alcooliques doivent absolument cesser de consommer de l'alcool, sinon la maladie se manifestera bientôt avec une nouvelle force.

Les patients diabétiques doivent être responsables du contrôle du taux de sucre. Seul le maintien de cet indicateur dans la norme peut sauver le patient de la neuropathie et des complications ultérieures.

En outre, en tant que prophylaxie pour neuropathie, il est nécessaire d’abandonner la posture jambe par jambe et d’essayer de ne pas rester dans une position statique pendant longtemps. Lorsque vous êtes sédentaire, vous devez prendre régulièrement des pauses pour vous reposer, vous échauffer. Et dès les premiers symptômes désagréables, il est recommandé de contacter immédiatement un neurologue.

Qu'est-ce que la neuropathie des membres inférieurs? Méthodes de diagnostic et de traitement

La neuropathie est une maladie neurologique. La neuropathie des membres inférieurs se manifeste comme une violation des fonctions de transmission de l'influx nerveux aux membres inférieurs. Le syndrome de neuropathie entraîne une déstabilisation du travail de divers organes, y compris des membres inférieurs de l'homme.

Les causes de la maladie

Lors de diverses recherches médicales, il a été constaté que la neuropathie avait les causes suivantes:

  • hérédité (présence de parents proches ou éloignés de maladies neuropsychiatriques);
  • conditions de gestation défavorables (maladies infectieuses et virales de la mère, intoxication de son corps par des substances nocives, maladies somatiques de la mère);
  • processus difficile de l'accouchement chez les femmes (l'asphyxie du nourrisson, peut provoquer la neuropathie du trijumeau);
  • rhume de bébé fréquente;
  • lésion cérébrale traumatique au cours de la première année de vie;
  • maladies acquises au cours de la vie;
  • alcoolisme;
  • effets de certains médicaments (antitumoraux et antibiotiques).

Les maladies acquises dans la vie incluent:

  • diabète sucré (à la suite duquel se développe une neuropathie diabétique);
  • l'avitaminose;
  • maladies infectieuses (y compris le sida);
  • l'amylose;
  • l'urémie;
  • la polyarthrite rhumatoïde;
  • lupus érythémateux disséminé;
  • diverses blessures et tumeurs.

Neuropathie chez les enfants

La neuropathie pédiatrique apparaît assez tôt. Même dans la petite enfance, le bébé peut montrer les premiers signes de la présence de la maladie. Les petits enfants atteints de neuropathie sont toujours agités, dorment mal, se réveillent souvent et sont saccadés.

Les enfants plus âgés atteints de neuropathie sont très différents de leurs pairs. Pâleur excessive, léthargie, manque d’appétit, fatigue. Très souvent, la neuropathie chez les écoliers se traduit par une instabilité de l'état psycho-émotionnel. L'enfant change souvent d'humeur, sa modestie notable peut être brutalement remplacée par une agression excessive. Très souvent, le processus de croissance et de développement, associé à une parentalité appropriée, contribue à atténuer les symptômes de la neuropathie.

Les principaux signes et symptômes du développement de la neuropathie des membres inférieurs

La manifestation des premiers signes de neuropathie des jambes dépend du type de nerf endommagé. En cas de lésion des fibres nerveuses sensorielles, le patient commence à ressentir un engourdissement ou une diminution de la sensibilité des jambes et parfois à des sensations de picotement ou de pincement. Lorsque les nerfs moteurs sont endommagés, il se produit une faiblesse excessive des muscles, qui s'accompagne à terme de crampes ou d'une atrophie. La défaite des fibres nerveuses autonomes provoque une sécheresse excessive de la peau des membres inférieurs, ce qui engendre le développement de diverses suppurations. Tout cela entraîne à terme une cicatrisation sévère des plaies et une mort progressive de la peau.

Une douleur brûlante et un engourdissement aux extrémités sont considérés comme les principaux symptômes de la maladie, tandis que les poches, les spasmes, la paralysie partielle, la chair de poule, les problèmes de mouvement sont considérés comme des symptômes associés à la neuropathie.

Types de neuropathie du membre inférieur

La soi-disant neuropathie des jambes est divisée en types:

  • neuropathie du nerf péronier;
  • neuropathie du nerf tibial;
  • neuropathie sensorielle.

La neuropathie du nerf péronier est caractérisée par un pincement des terminaisons nerveuses à la partie externe de l'articulation du genou. Les principales causes de la maladie comprennent les blessures et les caractéristiques anatomiques de la structure de l'articulation du genou.

La neuropathie du nerf tibial est accompagnée par une altération des fonctions vitales de la face postérieure de la jambe, de la sole et de la surface des doigts, ainsi que par une atrophie complète ou partielle du groupe postérieur des muscles de la jambe.

La neuropathie sensorielle des membres inférieurs se caractérise par une perte complète ou partielle de la sensibilité.

Méthodes de diagnostic et de traitement de la neuropathie du pied

Le diagnostic opportun et l'élimination de la maladie sous-jacente sont les facteurs les plus importants pour le succès du traitement de la neuropathie des membres inférieurs.

Au début du processus de traitement d'une maladie, le médecin doit rechercher la cause première de la déficience du système nerveux. Pour cela, les médecins étudient attentivement tous les signes de neuropathie chez un patient afin d’exclure d’autres maladies. En étudiant les symptômes de la neuropathie, le médecin procède à un examen externe, vérifie la susceptibilité génétique de la maladie, vérifie l'état de la réaction du patient.

Méthodes de diagnostic de la neuropathie

Pour le diagnostic de la neuropathie en médecine moderne, les méthodes suivantes sont utilisées:

Sur la base des tests effectués, la cause principale de la neuropathie des membres inférieurs est établie.

Traitement médicamenteux de la neuropathie des membres inférieurs

Le traitement le plus efficace de la neuropathie est l'association d'un traitement médical et d'un traitement de physiothérapie. La tâche principale du médecin dans le processus de traitement consiste à éliminer les causes profondes de la maladie. À savoir, si la neuropathie survient dans le contexte de l'intoxication, un nettoyage complet du corps devrait être effectué; à la suite du béribéri, le patient devrait être complètement nourri de nouveau, etc. Le traitement médicamenteux principal pour la neuropathie des membres inférieurs comprend des préparations neurotropes, des analgésiques et des vitamines. Des analgésiques sont prescrits en cas de douleur intense.

Traitement physiothérapeutique de la neuropathie du pied

Les procédures de physiothérapie sont largement utilisées dans le traitement de la neuropathie des membres inférieurs. Lorsque la neuropathie est utilisée:

  • thérapie magnétique;
  • électrostimulation;
  • massages;
  • réflexologie;
  • Thérapie d'exercice.

Au cours du traitement, il est important que le patient suive scrupuleusement toutes les instructions du médecin et inspecte en permanence les membres affectés par l'absence de fissures, de coupures et de plaies. En cas de détection de lésions cutanées, le pied nécessitera un repos maximal. Pour cela, des béquilles ou des chaussures spéciales de déchargement sont utilisées et les dommages sont traités avec des antiseptiques.

Le succès du traitement de la neuropathie dépend principalement de la cause sous-jacente de la maladie. Si la neuropathie a été déclenchée par le développement d'une autre maladie, le résultat de la récupération sera efficace. Et en présence d'une prédisposition génétique à la neuropathie, il est impossible de s'attendre à un rétablissement rapide et réussi. Dans de tels cas, la maladie est difficilement traitable et se développe sous des formes plus complexes. Malgré cela, les médecins disent constamment que vous devez être attentif à votre santé, adopter un mode de vie correct et consulter un médecin rapidement.

Traitements efficaces de la neuropathie des membres inférieurs

La neuropathie des membres inférieurs fait référence aux maladies neurologiques. Lorsque la pathologie se développe, un processus inflammatoire se produit dans les nœuds nerveux. Une inflammation survient souvent au niveau de la hanche et du genou.

Le patient atteint de névrite ressent une douleur intense, un engourdissement, une chair de poule et une perte de sensation. Afin de ne pas déclencher la maladie, vous devez contacter un établissement médical rapidement.

Raisons

Les causes du développement de la névrite du pied sont énormes et pour pouvoir les identifier, il est nécessaire de mener des recherches. L'inflammation des terminaisons nerveuses se produit et conduit à un nerf pincé.

La neuropathie des membres inférieurs a les causes de développement suivantes:

  • La maladie peut être héritée.
  • Pendant la grossesse, les maladies infectieuses et virales de la fille ont été transférées. Empoisonnement du corps avec divers produits chimiques.
  • Les problèmes d’accouchement dus à cela peuvent provoquer une asphyxie infantile, ce qui conduit au développement d’une névrite.
  • Rhumes fréquents dans l'enfance.
  • Lésions cérébrales chez un enfant.
  • Diverses pathologies graves que le patient avait eues auparavant.
  • Boire de l'alcool régulièrement.
  • Les effets secondaires de médicaments tels que: antibiotiques, médicaments anticancéreux.
  • Le diabète sucré conduit au développement de la neuropathie, par conséquent, les terminaisons nerveuses sont affectées.
  • Maladies infectieuses telles que le VIH ou la diphtérie.
  • Différentes ecchymoses et blessures.
  • Néoplasme.
  • L'hypothermie
  • Manque de vitamines et de minéraux.
  • Pathologies associées à la colonne vertébrale.

Le plus souvent, la neuropathie des membres inférieurs se développe dans la partie supérieure de la jambe sur la cuisse. Le processus inflammatoire peut commencer par les pieds et les signes peuvent ne pas être perceptibles, car il n'y a pas de douleur. Les problèmes de circulation sanguine et de santé des membres ne se produisent pas immédiatement, mais avec le temps.

Afin de ne pas déclencher la maladie, vous devez subir régulièrement des examens préventifs. Si au moins une douleur est perturbée, vous devriez immédiatement consulter un médecin. Si la maladie commence, les complications ne peuvent pas être évitées.

Les symptômes

Le processus inflammatoire dans la neuropathie des membres inférieurs ne se produit pas immédiatement. Premièrement, il n'y a pas de syndrome de la douleur et de troubles circulatoires. La maladie peut toucher n'importe quelle zone des jambes. Peut-être, comme dans la hanche, le genou et le pied, le doigt, la jambe inférieure. Les signes peuvent se manifester sous forme d'engourdissement, de douleur, de faiblesse musculaire.

Lorsque névrite des jambes, les symptômes suivants se produisent:

  • Si la pathologie a affecté la région lombo-sacrée, il se produit alors une douleur qui donne aux membres inférieurs le bas du dos. Une faiblesse musculaire dans la région pelvienne et une mobilité réduite peuvent être perturbées. Souvent, il y a une raideur et une faiblesse des jambes.
  • Si le nerf sciatique est affecté, la douleur sera sourde et lancinante. La douleur peut être donnée à la fesse, au tibia, à la cuisse. Le patient peut ressentir que la peau est devenue moins sensible. La douleur peut augmenter lorsque vous essayez de vous asseoir ou de rester au lit pour lever un membre.
  • Avec la défaite du nerf fémoral, il peut être difficile de plier et de déplier la jambe. Il y a souvent une atrophie musculaire et une perte de mobilité des genoux.
  • Si le nerf fibulaire est affecté, il est difficile pour le patient de marcher sur le talon. Le patient commence à boiter et sa démarche est perturbée.
  • Avec la défaite du nerf tibial, le patient a du mal à se tenir sur la pointe des pieds et il n’ya pas de réflexe dans le tendon d’Achille. Le plus souvent, il peut y avoir une raideur dans les mouvements des doigts et du pied.

Les premières manifestations de la névrite du pied dépendent du ganglion qui a souffert. Si des dommages sont survenus, le patient risque le plus souvent de ressentir une violation de sensibilité et une sensation de pincement.

Diagnostics

Si la neuropathie des membres inférieurs est détectée à temps, cela aidera à guérir rapidement et sans conséquences la névrite des jambes. Tout d'abord, un examen complet est effectué et alors seulement un traitement est prescrit. Le spécialiste effectue d'abord un examen au printemps et clarifie les symptômes qui dérangent le patient. Effectue une vérification des réflexes de l'articulation du genou et envoie au diagnostic.

Une analyse du liquide céphalorachidien peut être prescrite, ce qui permet de reconnaître les anticorps apparaissant dans la neuropathie. Des études hautement spécialisées sont nécessaires pour identifier diverses tumeurs malignes, maladies du sang, du cœur et du système vasculaire.

Pour confirmer un diagnostic précis, un spécialiste peut demander un scanner. Cette procédure aidera le médecin à obtenir des informations sur l'état des organes internes, des muscles et des os. L'imagerie par résonance magnétique est utilisée pour déterminer la taille du tissu musculaire, ainsi que ce qui peut exercer une pression sur les terminaisons nerveuses.

L'électromyographie est réalisée à l'aide d'une aiguille, elle est introduite dans le muscle pour mesurer l'activité électrique des fibres musculaires. Cette méthode permet de connaître l'état des glandes nerveuses et la cause des lésions musculaires. Une biopsie nerveuse est également réalisée à cet effet, le tissu nerveux est prélevé chez le patient. La procédure est rarement prescrite, car elle peut aggraver encore l'état du patient.

Si vous consultez un médecin à temps, vous éviterez un certain nombre de conséquences graves. Si vous ignorez les symptômes, cela peut entraîner une altération de l'extension et de la flexion de l'articulation du genou. La maladie peut se transformer en douleur chronique. Il arrive souvent que le patient perde partiellement la sensibilité de la jambe et du pied.

Par conséquent, à la première douleur mineure dans les membres inférieurs, vous devez vous rendre dans un centre médical. Le spécialiste procédera à un examen approfondi et enverra une étude approfondie.

Traitement

  • Le traitement de la neuropathie des membres inférieurs est principalement effectué afin de surmonter les symptômes. Si la maladie a été déclenchée par le diabète, le traitement devra normaliser le taux de sucre dans le sang. La névrite des jambes peut être due à l’utilisation de médicaments. En règle générale, vous devez arrêter de prendre des médicaments et les symptômes disparaîtront.
  • Lorsque la diète nécessite une neuropathie, il est préférable de prendre des médicaments contenant des suppléments de vitamine B12. La physiothérapie aidera à améliorer l'élasticité musculaire et la souplesse des articulations. S'il est nécessaire de protéger la jambe et d'assurer un travail correct, le spécialiste peut affecter un pneu spécial.
  • Les appareils orthopédiques fourniront l’occasion de former des muscles atrophiés afin d’éviter les perturbations des mouvements. Le traitement devrait viser à apprendre à se détendre. Pour faire certaines activités physiques, faites plus souvent des promenades, du yoga. Les massages et l’acupuncture aident à éliminer les symptômes de la neuropathie.

En cas d'exacerbation d'une pathologie, le patient doit être traité à l'hôpital. Il peut même être nécessaire de normaliser la respiration et la déglutition. Pour ce faire, utilisez un masque à oxygène et une nutrition intraveineuse. Un médecin peut également prescrire des analgésiques pour le traitement de la neuropathie du pied. Si les médicaments n'apportent aucun résultat, alors les antidépresseurs seront très probablement utilisés.

  • L'exercice doit être présent même si le patient ne peut pas marcher sans l'aide de béquilles. Il est préférable que des mains courantes spéciales soient installées dans la salle de bain ou les escaliers pour éviter les chutes. En cas de compression de la terminaison nerveuse, vous devez effectuer une intervention chirurgicale. Dans ce cas, seule une intervention chirurgicale aidera à éliminer la maladie.
  • Donner un résultat positif dans le traitement des promenades régulières à pied. Nous devons essayer de sortir plus souvent et faire les exercices nécessaires. Il est préférable que le médecin traitant sache exactement quelles activités physiques seront pratiquées. Cela contribuera à améliorer l'apport sanguin et la nutrition des fibres nerveuses endommagées. Une marche régulière normalise la glycémie.
  • Des bains de pieds chauds aident à détendre les muscles et à soulager la douleur. Pour ce faire, versez de l'eau chaude dans un bassin et ajoutez-y du sel de mer. Le liquide ne devrait pas dépasser quarante degrés. Abaissez les jambes dans le bassin et maintenez-le jusqu'à ce que l'eau se refroidisse.
  • Vous devez complètement abandonner les boissons alcoolisées, car l'alcool a une toxicité sur les terminaisons nerveuses. En règle générale, la neuropathie peut se développer en raison de l'alcoolisme.
  • Pour ce faire, vous devrez éliminer complètement l'alcool et améliorer immédiatement l'état du patient. Dans tous les cas, il serait préférable de limiter l’alcool, cela évitera non seulement la neuropathie, mais aussi d’autres maladies.
  • Aide bien au traitement de l'huile naturelle d'onagre. Vous pouvez l'acheter sous forme de comprimés, mais vous devez d'abord consulter votre médecin.
  • Il est prouvé que la composition du médicament comprend des acides gras, ce qui améliorera l’état du patient. Si vous suivez toutes les recommandations d'un spécialiste, cela accélérera le processus de récupération. Si de petites manifestations de neuropathie du pied deviennent perceptibles, consultez immédiatement un médecin.

Lisez également sur la neuropathie du nerf péronier ou radial. Ainsi que les dangers de la neurologie du nerf moyen.

Neuropathie des membres: traitement abordable

La neuropathie est la lésion des fibres nerveuses. Les fibres nerveuses pénètrent dans tout le corps, transmettant des commandes du cerveau à chaque partie de celui-ci (membres, organes et systèmes internes).

Par analogie, cela peut être comparé à un câble téléphonique multiconducteur, où chaque fil est isolé et a un destinataire spécifique précis. La précision de la livraison du signal est essentielle, car nous parlons de nutrition, de nettoyage de chaque cellule, de chaque structure. Par conséquent, la neuropathie peut entraîner de graves désordres dans le corps (engourdissement des extrémités, douleur dans la colonne vertébrale, fourmillements, perte de sensation, ulcère peptique, maladies du système génito-urinaire, impuissance, constipation, douleur cardiaque, mal de tête, etc.).

La neuropathie est classée en fonction de la localisation du nerf endommagé. Aujourd'hui, nous allons parler d'un type très commun de neuropathie - périphérique. Ce type de neuropathie affecte les terminaisons nerveuses des membres - les orteils, les pieds, les jambes, les doigts, les paumes des mains, les mains. En conséquence, une personne ressent une douleur intense, un engourdissement, une perte de sensation et d’autres sensations désagréables. L'un des moyens les plus accessibles et les plus efficaces de traiter cette pathologie est décrit dans le livre «Le troisième âge» par un neurologue de la plus haute catégorie, le docteur honoré d'Ukraine Vladimir Bersenev.

Traitement de la peau

Il y a environ deux millions de glandes sudoripares à la surface du corps humain.

Dans les deux minutes qui suivent la sécrétion de sueur, ces glandes peuvent absorber toute solution mouillante. Il pénètre dans le liquide tissulaire, la lymphe. Ainsi, jusqu'à 10 ml de liquide peuvent être absorbés.

Cette capacité du corps humain a été établie par le scientifique de Kiev, P.P. Slynko. Le scientifique a qualifié sa découverte de perméabilité post-perception de la peau. Les effets thérapeutiques des compresses sont basés sur cet effet.

Pour ce faire, utilisez des compresses semi-alcooliques de teintures de calendula, d'eucalyptus, de millepertuis ou de thym.

Préparer la teinture pour une compresse peut être à la maison.

  • 15-20 g de matière première sèche, versez 100 ml d'alcool à moitié dilué avec de l'eau (ou de la vodka) et insistez 10 à 14 jours dans un endroit sombre à la température ambiante.
  • Puis filtrer et conserver au réfrigérateur. Dans le froid, la teinture ne perd pas ses qualités de guérison au cours de l'année.

Application:

1. On applique une couche de gaze multicouche imprégnée sur la projection des troncs nerveux principaux, recouverte de papier ciré (paraffinisé) ou d'une pellicule de plastique.

2. Recouvrez l'isolant thermique (coton ou flanelle). Chaque couche suivante doit dépasser la précédente pour contrecarrer le séchage prématuré de la compresse.

3. Ensuite, une tarte feuilletée faite de gaze imbibée de teinture, de pellicules et de flanelles (coton) est fixée à l'aide d'un bandage. Pas trop zélé - après tout, c’est une compresse, pas un garrot, qui gêne la circulation sanguine.

4. Les compresses sont appliquées quotidiennement pendant 20 à 30 minutes pendant 10 à 12 jours.

Attention! En cas d'irritation cutanée importante due à l'application de compresses, il convient d'éviter. La même chose devrait être faite pour les dommages cutanés, la dermatite, la pyodermite.

Vous pouvez recourir à des compresses non alcoolisées, mais vous devez également disposer de jus de radis noir frais (avant utilisation - dilué dans de l'eau), de racine de bardane (diluée dans de l'eau), de raifort ou de betterave rouge.

Tous les autres composants de la compresse - gaze multicouche, film, couche isolante, bandage de fixation - exactement comme pour les compresses à base d’alcool. Ils s'appliquent également quotidiennement pendant 20-30 minutes pendant 10-12 jours. Identiques et contre-indications.

Feuille de laurier

Tout d’abord, préparez la perfusion:

  • Hacher finement la feuille de laurier, verser de l'huile de tournesol (pour recouvrir la feuille hachée) et insister à la température ambiante pendant 14 jours.
  • L'infusion d'huile finie de laurier est frottée sur la peau le long des projections des principaux nerfs touchés. Dans le même temps, les troncs vasculaires sont massés, ce qui a également un effet positif.

La feuille de laurier d'infusion huileuse est également utilisée pour les compresses.

  • De la gaze multicouche pour perfusion imprégnée s’impose sur la projection des principaux troncs nerveux, recouverte de papier ciré ou d’une pellicule de plastique.
  • Sur le dessus imposer une isolation thermique (coton ou flanelle). Chaque couche subséquente dépasse la zone précédente pour éviter un séchage prématuré de la compresse.
  • Puis couche "gâteau" de gaze, film et coton (flanelle) fixé avec un bandage, netugo.
  • Compresser pendant 2-3 à 6 heures, la procédure est répétée tous les deux jours. Le cours de traitement est 10-12 procédures.

Attention! En cas d'irritation notable de la peau causée par l'application de compresses d'huile, abstenir. Il faut aussi faire avec les lésions cutanées, la dermatite, la pyodermite. publié par econet.ru.

Si vous avez des questions, posez-les ici.

Les matériaux sont de nature exploratoire. N'oubliez pas que l'auto-traitement est une menace pour la vie. Pour obtenir des conseils sur l'utilisation de médicaments et sur les méthodes de traitement, contactez votre médecin.

Traitement avec neuropathie des membres inférieurs

La neuropathie des membres inférieurs est une maladie grave du système nerveux. Son traitement consiste à utiliser divers médicaments, ainsi que de la physiothérapie, des procédures spéciales et de l'éducation physique.

Qu'est-ce que la neuropathie des membres inférieurs?

La neuropathie est une lésion des nerfs périphériques et des vaisseaux qui les nourrissent. Au début, cette maladie n’est pas inflammatoire, mais une névrite plus tardive peut s’y accumuler - une inflammation des fibres nerveuses. La neuropathie des membres inférieurs fait partie du groupe des polyneuropathies, qui reposent sur des troubles métaboliques, une ischémie tissulaire, des dommages mécaniques et des réactions allergiques.

Par type de flux émis par la neuropathie:

Selon le type de processus pathologique dans les fibres nerveuses, la neuropathie peut être axonale (recouvre les processus des neurones - axones) et démyélinisante (s’applique aux gaines des fibres nerveuses). La pathologie symptomatique est:

  1. Sensoriel. Les symptômes et les troubles du syndrome de la douleur prédominent.
  2. Moteur. Il se manifeste principalement dans les troubles du mouvement.
  3. Végétatif. Il existe des signes de troubles végétatifs et trophiques.

Les causes de la pathologie sont variées. Ainsi, la forme diabétique est caractéristique des désordres métaboliques des neurones du diabète sucré. Toxique, alcool provoqué par un empoisonnement, une intoxication. Les autres causes possibles sont les tumeurs, la carence en vitamine C, l’hypothyroïdie, le VIH, les traumatismes, l’hérédité surchargée.

Troubles sensibles - le groupe principal de symptômes

Les manifestations de la pathologie dans les jambes peuvent être variées, elles dépendent souvent de la cause de la neuropathie. Si la maladie est causée par un traumatisme, les symptômes couvrent un membre. Dans le diabète, les maladies auto-immunes, les signes s'étendent aux deux jambes.

Les perturbations sensibles peuvent être si désagréables qu'elles provoquent des états dépressifs chez un patient.

Des troubles sensoriels existent dans tous les cas de neuropathie des membres inférieurs. Les symptômes sont généralement observés en permanence, ne dépendent pas de la position du corps, du mode de la journée, du repos, provoquent souvent de l'insomnie.

En plus des symptômes décrits, il existe souvent des perturbations de la sensibilité - lente reconnaissance du froid, de la chaleur, changement du seuil de la douleur, perte d'équilibre régulière due à une sensibilité plus faible des pieds. En outre, la douleur apparaît souvent - douloureuse ou coupante, faible ou littéralement intolérable, elles sont localisées dans la zone de la région nerveuse touchée.

Autres signes de la maladie

Au fur et à mesure que la pathologie des extrémités se développe, les fibres nerveuses motrices sont endommagées et d'autres troubles se rejoignent. Ceux-ci incluent des spasmes musculaires, des crampes fréquentes dans les jambes, en particulier chez les mollets. Si un patient rend visite à un neurologue à ce stade, le médecin constate une diminution des réflexes - le genou, le tendon d’Achille. Plus le réflexe est puissant, plus la maladie a disparu. Dans les phases finales, les réflexes tendineux peuvent être complètement absents.

La faiblesse musculaire est un symptôme important de la neuropathie de la jambe, mais elle est caractéristique des stades avancés de la maladie. Dans un premier temps, le sentiment d'affaiblissement des muscles est transitoire, puis devient permanent. Aux stades avancés, cela se traduit par:

  • diminution de l'activité des membres;
  • difficulté à bouger sans soutien;
  • amincissement musculaire, leur atrophie.

Troubles tropho-végétatifs - un autre groupe de symptômes de la neuropathie. Lorsque la partie végétative des nerfs périphériques est atteinte, les symptômes suivants se manifestent:

  • sur les jambes, les cheveux tombent;
  • la peau devient mince, pâle et sèche;
  • des zones de pigmentation excessive apparaissent;

Chez les patients atteints de neuropathie, les coupures et les écorchures aux jambes ne guérissent pas bien, elles s'infectent presque toujours. Ainsi, dans la neuropathie diabétique, les changements dans le trophisme sont si graves que des ulcères apparaissent, parfois le processus est compliqué par une gangrène.

La procédure de diagnostic de la pathologie

Un neurologue expérimenté peut facilement poser un diagnostic présomptif en fonction des symptômes décrits dans les paroles du patient et en fonction des signes objectifs existants - modifications de la peau, altérations des réflexes, etc.

Les méthodes de diagnostic sont très diverses, en voici quelques unes:

La méthode de base pour diagnostiquer les problèmes de fibres nerveuses reste une simple technique d'électroneuromyographie - elle aide à clarifier le diagnostic.

Bases du traitement de la neuropathie

Il est nécessaire de traiter cette maladie dans un complexe, nécessairement avec la correction de la pathologie principale. En cas de maladies auto-immunes, les hormones et les cytostatiques sont prescrits, dans le diabète, les hypoglycémiants ou l'insuline, et dans les formes toxiques de la maladie, les techniques de nettoyage (hémosorption, échange plasmatique).

Les objectifs du traitement de la neuropathie des membres inférieurs sont les suivants:

  • réparation des tissus nerveux;
  • reprise de la conductivité;
  • correction des troubles circulatoires;

Il existe de nombreuses méthodes de traitement, la principale étant les médicaments.

Le traitement chirurgical est pratiqué uniquement en présence de tumeurs, de hernies, après une blessure. Pour prévenir l’atrophie musculaire, tous les patients sont exposés à des exercices d’un complexe spécial de thérapie par l’exercice. Ils sont d’abord effectués sous la surveillance d’un rééducateur.

Lorsque la neuropathie devrait suivre un régime avec une augmentation de la teneur en vitamines gr.V, et il est également nécessaire d'exclure l'alcool, les produits avec des additifs chimiques, les marinades, frits, fumés.

La maladie est traitée avec succès à l'aide de la physiothérapie. Les massages, la magnétothérapie, la boue thérapeutique, la réflexothérapie et la stimulation électrique musculaire ont fait leurs preuves. Pour éviter la formation d’ulcères, vous devez porter des chaussures spéciales et des orthèses.

Médicaments de base pour le traitement de la pathologie

Dans le traitement de la neuropathie, les médicaments jouent un rôle de premier plan. Comme il est basé sur la dégénérescence du tissu nerveux, il est nécessaire de reconstituer la structure des racines nerveuses avec un médicament. Ceci est réalisé grâce à l'utilisation de ces médicaments:

    Neuroprotecteurs, accélérateurs métaboliques dans les cellules nerveuses - Piracetam, Mildronat. Ils améliorent le trophisme du tissu nerveux en aidant à améliorer sa structure.

Les vitamines du groupe B, en particulier les vitamines B12, B6 et B1, sont obligatoires pendant le traitement. Les agents combinés les plus couramment prescrits sont la neuromultivite, Milgamma en comprimés et les injections. Après la prise, les troubles de la sensibilité sont éliminés, tous les symptômes en diminuent la gravité.

Quoi d'autre traite la neuropathie?

Les vitamines qui sont des antioxydants puissants - l'acide ascorbique, les vitamines E, A - sont très utiles pour le corps dans toutes les formes de neuropathie des membres inférieurs et sont nécessairement utilisées dans la thérapie complexe de la maladie pour réduire l'effet destructeur des radicaux libres.

Avec des spasmes musculaires puissants, les relaxants musculaires aideront les relaxants musculaires - Sirdalud, Baclofen, qui ne sont utilisés que sur ordonnance d'un médecin - s'ils sont maltraités, ils peuvent augmenter la faiblesse musculaire.

Il existe d'autres médicaments contre cette pathologie. Ils sont sélectionnés individuellement. Ce sont:

  1. agents hormonaux pour supprimer la douleur, l'inflammation - prednisolone, dexaméthasone;
  2. médicaments vasculaires pour améliorer la circulation sanguine dans les tissus - Pentoxifylline, Trental;

Il est recommandé d'utiliser localement des onguents à base de novocaïne, de lidocaïne, d'agents anti-inflammatoires non stéroïdiens, ainsi que des onguents chauffants à base de poivron rouge et de poisons pour animaux. En cas de lésions bactériennes de la peau des pieds et des jambes, des bandages avec des antibiotiques sont appliqués (pommade à la tétracycline, pommade à l'oxacilline).

Traitement de neuropathie populaire

Le traitement des remèdes populaires est utilisé avec prudence, en particulier dans le diabète. Les recettes peuvent être:

  1. Mélanger le jaune d'oeuf cru et 2 cuillères à soupe d'huile d'olive. Ajoutez 100 ml de jus de carotte, une cuillère à soupe de miel. Buvez 50 ml trois fois par jour après les repas. Le cours est de 14 jours.
  2. Versez 2/3 tasse de vinaigre à 9% dans un seau d'eau tiède, versez dans un verre de sel. Maintenez vos pieds dans l'eau pendant 15 minutes. Le cours est une fois par jour et par mois.

Avec un traitement en temps opportun, la maladie a un bon pronostic. Même si la cause de la neuropathie est très grave, elle peut ralentir ou arrêter la progression, tout en améliorant la qualité de la vie.

Neuropathie des membres inférieurs: causes, symptômes, traitement traditionnel et à domicile

L'ensemble complexe de symptômes de neuropathie des membres inférieurs apparaît dans le contexte de l'évolution de diverses pathologies. Des troubles sensoriels, une faiblesse du tissu musculaire et d'autres anomalies des jambes sont diagnostiqués. Les formes lancées de neuropathie du pied peuvent provoquer le développement d'une gangrène et d'autres complications graves. Il existe plusieurs approches pour traiter cette maladie. La méthode de traitement est choisie en fonction des caractéristiques du facteur provoquant.

Comment survient la maladie?

Ce type de neuropathie est causé par une lésion des nerfs périphériques du membre inférieur. Cette condition se manifeste sous la forme de troubles du mouvement végétatifs-trophiques. Avec la défaite du système nerveux (un ou plusieurs nerfs) dans ses éléments structurels (fibres) développent des processus dégénératifs causés par un apport insuffisant en nutriments. Le résultat est une aggravation de l'innervation des membres inférieurs.

Les modifications dégénératives des fibres individuelles dans la composition du nerf au fil du temps provoquent le développement du processus inflammatoire dans les tissus locaux.

La nature des violations de l'innervation détermine le schéma du nerf et la localisation de la zone touchée. Et l'intensité des symptômes généraux de la neuropathie dépend des caractéristiques et des causes de la maladie.

Classification

La neuropathie périphérique des membres est classée en fonction de la nature du flux, des causes de la localisation du processus pathologique. En fonction de la nature du flux, on distingue les formes suivantes:

Selon les causes, on distingue les formes suivantes de la maladie:

  1. Inflammatoire. Développe sur le fond des lésions inflammatoires des fibres nerveuses.
  2. Toxique. Se produit en raison de l'administration aiguë du corps par des substances cancérigènes et autres substances dangereuses.
  3. Allergique. Formé par contact avec des allergènes.
  4. Traumatique. Développé avec des dommages mécaniques aux extrémités inférieures.
  5. Neuropathie axonale des membres inférieurs. Caractérisé par la destruction du cylindre axial d'un nerf séparé.
  6. Démyélinisante. L'évolution de la neuropathie est due à la destruction de la gaine de myéline qui recouvre le nerf.

Selon la localisation du processus inflammatoire, la neuropathie est classée en distal (les symptômes apparaissent dans des zones distinctes) et en proximal. En outre, la gradation de l'état pathologique est effectuée en fonction des caractéristiques des symptômes généraux. Sur cette base, on distingue les formes suivantes:

  • sensoriel (douleur, troubles sensoriels);
  • moteur (troubles du mouvement);
  • végétatif (troubles végétatifs et trophiques).

Une forme mixte de neuropathie, caractérisée par des signes de troubles sensoriels, moteurs et autonomes, est diagnostiquée chez la plupart des patients.

Causes de la neuropathie des membres inférieurs

La neuropathie des membres inférieurs se développe sous l'action des facteurs suivants:

  • troubles métaboliques (diabète sucré, insuffisance rénale, dysfonctionnement de la thyroïde);
  • intoxication toxique du corps (aiguë ou chronique);
  • dommages mécaniques aux tissus des membres inférieurs;
  • carence aiguë en vitamines;
  • utilisation à long terme d'un certain nombre de médicaments;
  • infection infection, qui est principalement généralisée (diphtérie, VIH et autres);
  • pathologies auto-immunes;
  • prédisposition génétique à certaines maladies.

Il est également possible de développer des processus pathologiques dans les fibres nerveuses lors de la surfusion du corps ou lors de troubles circulatoires.

Les symptômes

Les symptômes de neuropathie périphérique des membres inférieurs apparaissent différemment. Comme mentionné ci-dessus, le tableau clinique de ces troubles est caractérisé par des troubles sensibles, moteurs ou végétatifs-trophiques. Les manifestations sensibles de l'état pathologique sont diagnostiquées chez la plupart des patients, ce qui est causé par une violation de la conduction nerveuse.

La nature des symptômes généraux des lésions à la jambe dépend des causes de la maladie, qui déterminent non seulement l'intensité de la neuropathie, mais également les types de troubles.

Cela est dû au fait que certaines maladies (en particulier systémiques ou auto-immunes) affectent la plupart des fibres nerveuses, tandis que les lésions de tissus individuels sont perturbées. Les dommages mécaniques n'affectent qu'un seul membre (plus précisément un membre endommagé).

Troubles sensibles

Les signes d'une forme sensible de neuropathie des membres inférieurs sont dus à une lésion des fibres responsables de la perception sensorielle. Ce type de trouble se caractérise principalement par la douleur, qui est douloureuse ou douloureuse. La localisation de ce symptôme est déterminée par le déroulement du mouvement du nerf.

Cette forme de neuropathie se manifeste également sous la forme d'autres troubles sensibles, qui peuvent être indiqués par les symptômes suivants:

  • chair de poule;
  • se sentir comme un objet étranger sous la peau;
  • se sentir comme des insectes traversant le corps et d'autres phénomènes similaires.

Les changements sensoriels susmentionnés dans les membres inférieurs sont de nature persistante et se manifestent à la fois au repos et en mouvement. À cause de ces troubles, les patients développent parfois des troubles mentaux. En particulier, une dépression peut survenir.

Parmi les symptômes probables d'une forme sensible de névralgie figurent les troubles suivants:

  • incapacité à reconnaître le froid et le chaud;
  • augmentation ou diminution du seuil de douleur;
  • diminution de la sensibilité jusqu'à un engourdissement complet.

Dans le contexte des pathologies considérées, la sensibilité de certaines sections de la plante des membres inférieurs est perturbée. En conséquence, en raison de l'incapacité du cerveau à reconnaître la surface sur laquelle une personne se promène. En conséquence, les patients perdent souvent leur équilibre et tombent.

Troubles du mouvement

Troubles du mouvement causés par des lésions des fibres motrices se manifestant par une diminution des réflexes musculaires des membres inférieurs (généralement dans la région du tendon d’Achille et du genou).

Cette violation ne provoque pas de changements prononcés dans l'état du patient et n'est diagnostiquée que par un neurologue.

Dans le même temps, une diminution des réflexes musculaires est constatée au stade initial du développement de la neuropathie, lorsque des mesures visant à rétablir la conduction nerveuse conduisent à la guérison complète du patient.

Au fur et à mesure que le processus pathologique progresse dans les jambes, il y a:

Le dernier symptôme apparaît au cours du mouvement du nerf touché. Au début, la faiblesse musculaire se manifeste après un exercice au repos. À l'avenir, le symptôme devient permanent. Dans les cas avancés, en raison d'une faiblesse musculaire, le patient perd la capacité de marcher et de faire des mouvements avec ses jambes.

Dans les derniers stades de la neuropathie, se développe une atrophie musculaire qui se manifeste par un amincissement des membres inférieurs. Cette étape est lente. L'atrophie musculaire devient perceptible quelques mois ou années après le début du processus.

Changements végétatifs-trophiques

La névralgie végétative de la jambe se manifeste par les symptômes suivants:

  • amincissement et drainage de la peau;
  • calvitie des membres;
  • la formation de taches de vieillesse;
  • transpiration accrue;
  • cicatrisation prolongée de la plaie;
  • suppuration des plaies ouvertes;
  • gonflement.

Dans les cas extrêmes, le développement de troubles trophiques conduit à la gangrène.

Diagnostics

Si vous pensez que les nerfs sont endommagés, vous devez écrire au neurologue pour un diagnostic complet. C'est ce médecin qui traite la neuropathie des membres inférieurs. Un diagnostic préliminaire est établi sur la base des résultats de l'examen externe et de l'évaluation des réflexes du pied.

L'électroneuromyographie des membres inférieurs contribue à compléter le tableau clinique. Cette méthode d’examen permet de déterminer la localisation des fibres touchées. Si nécessaire, en plus de l'électroneuromyographie, une échographie des nerfs périphériques est prescrite.

Une fois ces procédures et diagnostics terminés, des mesures sont prises pour établir la cause du développement de la neuropathie des membres inférieurs. Pour ce faire, appliquez:

  • recueil d'informations sur la présence de pathologies associées;
  • tests sanguins généraux et biochimiques;
  • Échographie des organes internes;
  • ponction rachidienne et autres techniques.

Si nécessaire, le patient devra s’adresser à d’autres spécialistes capables d’identifier le facteur causal.

Méthodes de traitement

Puisqu'il est nécessaire de traiter la neuropathie des jambes avec les maladies qui ont provoqué des modifications destructrices des fibres, la sélection des médicaments est effectuée en tenant compte des causes de la maladie. Dans ce cas, le traitement de ces violations repose sur des mesures ayant les objectifs suivants:

  • réparer les lésions tissulaires et la conduction nerveuse;
  • normalisation de la circulation sanguine dans la zone touchée;
  • une diminution de l'intensité des symptômes généraux;
  • accélération des processus métaboliques;
  • restauration des fonctions des jambes.

Ces objectifs sont atteints principalement par la pharmacothérapie.

Une intervention chirurgicale est indiquée dans les cas où des troubles moteurs ou autres surviennent lors de la compression du tissu nerveux (hernie, tumeur, etc.).

Traitement médicamenteux

La neuropathie des jambes est traitée avec des médicaments vasoactifs qui restaurent la nutrition des fibres endommagées:

  • acide nicotinique;
  • "Vazonite";
  • L'émoxipine;
  • Instenon et autres.

En même temps que les médicaments vasoactifs, des médicaments ayant des propriétés antioxydantes sont souvent utilisés:

  • la vitamine E;
  • préparations d'acide thioctique;
  • Mexidol.

En raison du développement d'une neuropathie sensorielle des membres inférieurs due à une violation de la conduction nerveuse, les vitamines B1, B6 et B12 sont utilisées pour le traitement. Les médicaments de ce groupe stimulent la guérison des fibres endommagées.

Pour augmenter le taux de transmission impulsionnelle, des médicaments anticholinestérases sont utilisés dans le traitement.

La plupart des traitements sont effectués à l’aide d’Ipidacrine, ce médicament étant compatible avec les antioxydants, les vitamines du groupe B et les agents vasoactifs.

Ce médicament aide à rétablir la sensibilité dans la zone touchée et à éliminer la faiblesse musculaire.

Dans le syndrome douloureux sévère, caractéristique des stades avancés de la maladie, les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont prescrits:

En cas de troubles mineurs dans le traitement de la neuropathie des membres inférieurs, des médicaments anesthésiques locaux sont utilisés:

En fonction de la nature de la manifestation du syndrome douloureux et des caractéristiques du facteur en cause, le traitement de la neuropathie est complété par des antidépresseurs, des anticonvulsivants et des médicaments à action narcotique. Ces derniers sont principalement prescrits dans les cas avancés de lésions systémiques du corps (diabète, maladies auto-immunes). Les relaxants musculaires sont recommandés pour les spasmes musculaires marqués.

Après la chimiothérapie, le traitement de la neuropathie est complété par des médicaments qui restaurent l'état général du patient.

Traitements de physiothérapie

En raison du fait que l'inflammation des terminaisons nerveuses conduit souvent à une névrite des membres inférieurs, le massage est souvent utilisé dans le traitement de tels troubles. Avec cette procédure, le flux sanguin dans la zone touchée est amélioré. Grâce à la massothérapie, l'inflammation des terminaisons nerveuses des membres est réduite. L'acupuncture a un effet similaire.

Selon la nature des troubles, la thérapie magnétique, l’électrophorèse et la thérapie de boue sont également utilisées dans le cadre de la thérapie par neuropathie.

Traitement à domicile

Avec la mononévrite des membres inférieurs, un traitement à domicile est possible. Cependant, il est recommandé de coordonner les méthodes de traitement choisies avec votre médecin.

Le traitement des remèdes populaires est effectué à l'aide de:

  1. Des oeufs et du miel. Pour les moyens de cuisson, il faudra 4 c. l'huile d'olive et 1 jaune vif. Les deux ingrédients sont mélangés et fouettés dans un mélangeur. Dans la composition résultante, on ajoute ensuite 2 c. miel et 100 ml de jus de carotte frais. Il est recommandé d’utiliser cet outil 2 fois par jour avant les repas.
  2. Fenugrec Pour la médecine, il faudra 6 c. plantes à graines et 2 c. feuilles de laurier pré-broyées. La composition est remplie d'un litre d'eau bouillante et infusée dans un thermos pendant deux heures. Le produit résultant doit être consommé pendant la journée.
  3. Solution saline. Le médicament se compose de 200 g de sel et de 2/3 de tasse de vinaigre à 9% mélangés à un demi-seau d'eau. Dans la solution résultante, il est nécessaire de maintenir les jambes pendant 20 minutes. La procédure doit être répétée quotidiennement pendant un mois.
  4. Compresse d'argile. Pour le préparer, vous devez prendre 150 g d’argile bleue ou verte et le diluer dans de l’eau pour obtenir un état crémeux. Le mélange est ensuite appliqué sur la zone à problèmes et conservé jusqu'à ce qu'il sèche complètement.
  5. Huile de camphre. Il est nécessaire de le frotter avec des mouvements de massage dans la zone de localisation du syndrome douloureux. Après absorption complète de l'huile, la peau doit être traitée avec de l'alcool pur et recouverte d'un matériau chaud. La procédure est recommandée au coucher pendant un mois.

Si la neuropathie est causée par une inflammation des tissus, il est nécessaire de boire une infusion de calendula quotidiennement (2 c. À table de plantes par tasse d’eau bouillante).

Une méthode efficace consiste à marcher pieds nus sur les jeunes pousses d’ortie.

Thérapie par l'exercice complexe

La gymnastique aide à restaurer la fonction motrice des jambes en cas de neuropathie des membres inférieurs. Un ensemble d'exercices est sélectionné en fonction des caractéristiques d'un cas particulier.

Pour ce faire, vous devez effectuer les étapes suivantes:

  • pliez et dépliez les doigts;
  • faire des mouvements circulaires avec les pieds;
  • les orteils
  • marcher à l'extérieur et à l'intérieur des pieds;
  • masser chaque doigt.

La thérapie par l'exercice pour la neuropathie des membres inférieurs contribue à réduire le risque de complications.Pour que les résultats soient visibles, il est recommandé de faire de l'exercice quotidiennement. En cas de douleur aiguë, la charge devrait cesser.

Effets possibles et prévention

La neuropathie des jambes provoque diverses complications. Fondamentalement, les dommages aux nerfs des membres inférieurs provoquent une douleur persistante et une sensibilité réduite au cours du mouvement des fibres. Avec les perturbations végétatives, les plaies ouvertes guérissent longtemps. En conséquence, le risque d'infection secondaire est accru, ce qui contribue à la mort des terminaisons nerveuses et des tissus.

Avec la neuropathie des membres inférieurs et supérieurs, les fibres musculaires s’atrophient progressivement, ce qui perturbe la mobilité des bras et des jambes. Dans les cas avancés, le patient devient invalide, car ce processus est irréversible.

La prévention de la neuropathie implique une approche intégrée, dans laquelle il est nécessaire:

  • arrêter de fumer et de l'alcool;
  • porter des chaussures confortables;
  • observer le dosage des médicaments prescrits;
  • traiter en temps opportun les pathologies inflammatoires et systémiques;
  • éviter l'obésité et l'hypothermie.

Aux fins de la prophylaxie, il est recommandé d’examiner un neurologue avec une certaine fréquence. Cela est particulièrement vrai pour les personnes qui sont souvent blessées.

L-carnitine en pharmacie

Aspirine pour la pancréatite