Principes de l'alimentation dans la dyslipidémie

... le traitement des troubles du métabolisme lipidique commence par la correction des facteurs de risque de maladies cardiovasculaires.

On sait que la prévention non pharmacologique des maladies cardiovasculaires constitue la première étape de toute mesure préventive. Dans la littérature de langue anglaise, les synonymes de prophylaxie non médicamenteuse - «changes life habitudes», «changer le mode de vie» - incluent cesser de fumer, réduire le surpoids, diète, augmenter l'activité physique en raison de charges dynamiques, de psycho-relaxation et de méditation. Étant donné l’importance des facteurs nutritionnels dans l’apparition de la dyslipidémie, sa correction devrait commencer par un régime.

La dyslipidémie a pour objectif principal de réduire le taux de cholestérol (cholestérol) et d'autres lipides athérogènes dans le sang tout en maintenant l'utilité physiologique du régime. L'adhésion au régime anti-athérosclérotique aidera également à maintenir une glycémie normale et à réduire le poids corporel.

Dans le régime alimentaire, il est recommandé de limiter la consommation de produits d'origine animale riches en cholestérol et en graisses saturées: viandes grasses, saindoux, beurre, crème sure, jaune d'œuf, fromage gras, saucisses, saucisses, tous sous-produits, caviar de poisson, crevettes, calamars.

Il est recommandé de remplacer les graisses animales par des graisses végétales, celles-ci étant riches en graisses insaturées anti-athérogènes. Les graisses polyinsaturées sont contenues sous la forme d'acide 6-linoléique dans l'huile végétale (tournesol, maïs, coton) et sous la forme d'acide 3-linolénique dans les huiles de lin et de soja. L'huile de poisson est riche en acides gras polyinsaturés 3 (3-PUFA) - eicosapentaénoïque et docosahexaénoïque. La préférence devrait être accordée aux poissons des mers septentrionales contenant beaucoup de 3-PUFA (maquereau, sardines, thon, saumon, maquereau, hareng, flétan, etc.).

Un autre principe important de la nutrition anti-athérogène est l'augmentation de la consommation d'aliments d'origine végétale capables de lier et d'éliminer le cholestérol de l'organisme. A cet égard, il est recommandé d'utiliser:
• fibres alimentaires (au moins 30 g / jour); on les trouve en grande quantité dans les fruits (poires, pommes, oranges, pêches), les baies (framboises, fraises, myrtilles), les légumes (chou-fleur, brocoli, haricots verts) et les légumineuses (pois, lentilles, haricots);
• les pectines (au moins 15 g / jour), présentes dans les fruits frais (pommes, prunes, abricots, pêches), les baies (cassis) et les légumes (carottes, betteraves de table);
• stanols végétaux (au moins 3 g / jour); ils sont contenus dans des huiles de soja et de colza, des extraits d'huiles de conifères.

Pour prévenir l'athérosclérose, il est recommandé de consommer plus de fruits - au moins 400 g ou 5 portions par jour: 1 portion = 1 pomme / 1 banane / 1 orange / 1 poire / 2 kiwi / 2 prunes / 1 cuillère à soupe de fruits secs / 1 grosse tranche de melon ou d'ananas / 1 verre de jus.

Le nombre de légumes bouillis ou frais dans le régime devrait être d'au moins 400 g (2 tasses).

Les principes de base d'un régime recommandé pour la prévention de l'athérosclérose et de la dyslipidémie sont les suivants:
• consommation régulière d'une variété de légumes, de fruits (légumes frais en dessert);
• le rapport entre les graisses saturées, mono-saturées et polyinsaturées devrait être de 1: 1: 1;
• consommation modérée de produits laitiers (lait écrémé, fromage faible en gras et yogourt faible en gras);
• privilégier le poisson et la volaille (sans peau) aux produits carnés;
• choisissez de la viande maigre parmi les produits à base de viande, sans renversements de graisse;
• ne consommez pas plus de 2-3 œufs par semaine (la consommation de jaune est limitée, mais pas de protéines, qui ne peut pas être limitée);
• consommez de l'alcool (de préférence du vin rouge sec) pendant les repas.

La diététique pendant la prophylaxie primaire doit être recommandée aux personnes en surpoids (indice de masse corporelle de plus de 30 kg / m2), prouvée par des mesures répétées de l'hypercholestérolémie, accompagnée d'une altération confirmée de la tolérance au glucose ou d'un diabète sucré, d'une augmentation persistante de la pression artérielle de plus de 120/80 mm Hg. Art. Au cours de la prévention secondaire, le régime alimentaire est un élément obligatoire de toutes les mesures thérapeutiques.

Les indications pour le début de la thérapie par le régime sont très larges. Si vous suivez les directives internationales, 60% de la population russe en âge de travailler a besoin d'un traitement alimentaire pour les troubles du métabolisme lipidique.

(!) Théoriquement, un régime alimentaire peut être utilisé pour réduire de 10 à 15% le taux de cholestérol plasmatique total. Dans des conditions réelles, l'effet est un peu plus modeste: une thérapie par le régime peut réduire le taux de cholestérol de 3 à 5% dans la population générale et de 9% chez les personnes ayant subi un infarctus du myocarde.

Dans une étude randomisée portant sur 605 patients d'âge moyen après un infarctus du myocarde, l'efficacité du "régime méditerranéen" dans la prévention de la mortalité par maladie coronarienne pendant 27 mois a été prouvée (réduction du risque relatif de 70%). Il est prouvé que le strict respect d'un régime alimentaire riche en produits de poisson et en 3-PUFA (huile de poisson) à une dose de 1 g / jour pendant 2 ans peut réduire la mortalité globale (le risque relatif a été réduit de 29%). Dans un autre essai, 11 324 patients atteints d'un infarctus du myocarde ont été randomisés en 2 groupes et ont reçu une ordonnance de 3-PUFA ou un placebo. Après 3,5 ans dans le groupe de traitement actif, une diminution significative de la mortalité totale a été observée.

Régime hypolipidémiant standard pour perdre du poids

Un régime hypolipidémiant standard est un type de nourriture qui aide à améliorer le corps et à perdre du poids. La liste des produits approuvés et recommandés est idéale pour les personnes souffrant de pathologies du tractus gastro-intestinal, des systèmes cardiovasculaire et nerveux. De plus, une alimentation saine avec des produits sains vous permet de faire face à des kilos superflus et de vous rapprocher de la silhouette idéale. Vous trouverez ci-dessous des informations complémentaires sur le régime hypolipidémiant, les principes et règles de son observance, un menu hebdomadaire exemplaire et des contre-indications.

Qu'est-ce qu'un régime hypolipidémiant?

Un régime hypolipidémiant est un aliment thérapeutique prescrit aux patients souffrant de maladies du foie et cardiovasculaires, d'insuffisance circulatoire, de pyélonéphrite, de néphrite chronique et d'obésité. Un autre nom est numéro de table de régime 10. L’objectif d’un régime thérapeutique hypolipidémiant est de réduire le taux de sucre et de cholestérol dans le sang en éliminant les aliments contenant des graisses animales, des aliments contenant des glucides simples et une grande quantité de sel.

En raison de la diminution du cholestérol sanguin, après un mois, une personne constate une amélioration de son état: le corps est débarrassé de ses toxines, une perte de poids se produit, l'humeur augmente et la tonicité augmente. Le régime hypolipémiant est utilisé non seulement à des fins thérapeutiques, mais aussi à titre préventif pour des maladies telles que l'athérosclérose, les pathologies cardiaques et le tractus gastro-intestinal. Les produits recommandés pour ce type de nourriture sont également utilisés après un pontage coronarien.

Principes et règles de conformité

La principale règle d'adhésion au régime hypolipidémiant est de manger des aliments faibles en cholestérol, en glucides simples et en graisses animales. Le régime alimentaire se compose d'aliments faibles en calories et en gras qui respectent les principes d'une alimentation saine et saine. Régime hypolipidémiant:

  1. Le dernier repas doit avoir lieu 3-4 heures avant le coucher. Après cela, il est déconseillé de prendre une collation avec des produits, même autorisés.
  2. Chaque jour, vous devez boire de l'eau purifiée - pas moins de 1,4 litre.
  3. Technologie de cuisson des produits autorisés: bouillir, cuire à la vapeur. Frire ou cuire des aliments n'est pas recommandé. Les aliments frits sont autorisés à manger en quantités minimales 1 fois ou 2 fois par semaine.
  4. Méthode de nutrition - fractionnaire. L'apport calorique quotidien (1200-1400) devrait être divisé en cinq doses.
  5. Les épices et le sel doivent être consommés en quantités limitées.
  6. Les médecins recommandent de combiner un régime hypolipidémiant avec de l'exercice. La physiothérapie pour les personnes souffrant de pathologies cardiovasculaires est prescrite par un spécialiste.
  7. Pour maintenir l’équilibre en oligo-éléments dans le corps, vous devez prendre un complexe de vitamines ou de comprimés de calcium, car les produits qui en contiennent sont presque complètement exclus.

Régime hypolipidémiant: une liste de produits

Utiliser les bons produits pour préparer les repas de tous les jours est la clé du succès après avoir achevé un régime hypolipémiant. Vous trouverez ci-dessous trois listes qui vous aideront à naviguer dans votre propre menu de nutrition thérapeutique. Considérez la liste des produits autorisés et interdits comme régime hypolipidémiant.

Produits interdits

Le rejet de certains types d'aliments contribuera à réduire considérablement le taux de cholestérol dans le sang, à améliorer la santé et à nettoyer le corps des toxines. Vous trouverez ci-dessous une liste d'aliments contenant de grandes quantités de graisses animales, de cholestérol et de glucides simples. Il est nécessaire de créer un menu hypolipidémiant en tenant compte de cette liste.

  • produits laitiers et produits laitiers sucrés;
  • margarine, huile de palme, huile de noix de coco, huile de cuisson;
  • bouillons de viande, viandes fumées, viandes riches en matières grasses, abats (foie, cervelle, poumons);
  • peau de volaille (poulet, canard);
  • viande rouge;
  • les pâtes;
  • restauration rapide et plats cuisinés;
  • œufs et foie de poisson;
  • fruits de mer: esturgeons, palourdes, crevettes, crabes, écrevisses;
  • mayonnaise, autres sauces grasses;
  • des oeufs;
  • pain blanc, pâtisseries, sucre, chocolat;
  • café
  • le soda;
  • boissons alcoolisées.

Produits recommandés

En remplaçant les aliments gras et malsains par des aliments sains provenant des produits recommandés, une personne ressentira la différence de santé après quelques semaines après le début d'un régime. Une attention particulière doit être portée aux aliments, qui contiennent des oligo-éléments utiles, des vitamines, des fibres, des glucides complexes. Les aliments végétaux frais constituent la base d'un régime hypolipémiant. Liste des aliments recommandés pour le régime:

  • légumes frais à faible teneur en amidon (chou, radis, concombres, courgettes, tomates);
  • baies, fruits (pommes, pamplemousses, poires);
  • verts - persil, céleri, épinards, salade;
  • oignons et ail;
  • poisson de mer;
  • chou marin;
  • jus de fruits frais, boissons aux fruits non sucrées, eau propre;
  • gruau ou mil;
  • Produits à base de haricots - pour reconstituer les réserves de protéines;
  • huile d'olive, de tournesol, de colza.

Produits pouvant être consommés avec restriction

En quantités modérées, avec un régime hypolipidémiant, il est permis à une personne d'utiliser non seulement les aliments strictement recommandés qui constituent la base du régime. Pour les personnes qui ont recours à une telle nutrition non pour perdre du poids, mais pour récupérer, il n'est pas nécessaire de refuser le pain de seigle et les pâtes avec du riz peuvent être consommées deux fois par semaine. Liste des produits acceptables pour un régime hypolipidémiant:

  • les pommes de terre;
  • miel de citron vert;
  • viande de bœuf, de volaille bouillie ou cuite à la vapeur;
  • thé vert et noir sans sucre, café instantané;
  • Quelques variétés de noix: amandes, noisettes, noix;
  • kéfir faible en gras et fromage cottage;
  • poissons de rivière;
  • bouillon secondaire après cuisson de la viande maigre;
  • les champignons;
  • une petite quantité d'assaisonnement;
  • le sarrasin;
  • pain de seigle, toasts de celui-ci;
  • oeufs de poule.

Exemple de menu pour la semaine

Le menu de régime comprend des recettes simples, dont la préparation ne prend pas beaucoup de temps. De petites portions de produits sains permettront à une personne de se sentir légère. En observant le régime hypolipidémiant du menu, vous ne devriez pas permettre de sensation de faim. S'il apparaît, une collation légère est recommandée par l'un des aliments autorisés. Lisez également le menu approximatif d’un régime hypolipidémiant pendant une semaine, ce qui vous aidera à obtenir un bon résultat en termes de perte de poids et de guérison.

Le lundi

  • Petit déjeuner - 200 grammes de flocons d'avoine bouillis, une tasse de thé vert chaud.
  • Déjeuner - assiette de fruits et de baies (250 g).
  • Déjeuner - un verre de jus de pomme, poivrons farcis - un morceau, du riz bouilli (jusqu'à 200 grammes).
  • Snack - pain grillé de pain de seigle, une pomme.
  • Dîner - une assiette de bortsch aux légumes.

Mardi

  • Petit déjeuner - une assiette de salade de légumes avec de l'huile d'olive, du thé ou de l'eau.
  • Déjeuner - pamplemousse, 3 prunes.
  • Déjeuner - soupe aux légumes, pain aux céréales.
  • Fruits secs sans danger (jusqu'à 250 g).
  • Dîner - filet de poisson cuit à la vapeur avec salade de légumes, un verre d’eau.

Le mercredi

  • Petit déjeuner - fromage cottage (jusqu'à 260 grammes), une tasse de café n'est pas naturel.
  • Déjeuner - assiette de fruits et de baies (250 g).
  • Déjeuner - jus d'orange, sarrasin, un morceau de poitrine de poulet (100 grammes).
  • Snack - une portion de salade grecque.
  • Dîner - boeuf bouilli (jusqu'à 200 grammes) avec garniture de légumes cuits, eau.

Jeudi

  • Petit déjeuner - 200 grammes de flocons d'avoine bouillis, une tasse de thé vert chaud.
  • Déjeuner - fruits, quelques craquelins.
  • Déjeuner - une assiette de bortsch aux légumes.
  • Safe, - chou marin (200 grammes).
  • Dîner - filet de poisson cuit à la vapeur, eau minérale non gazeuse.

Vendredi

  • Petit déjeuner - une petite portion de bouillie de mil, thé.
  • Déjeuner - 2 mandarines, jus naturel.
  • Déjeuner - soupe dans le bouillon secondaire, thé ou eau.
  • Coffre-fort, fruits secs (250 grammes).
  • Dîner - une assiette de salade de légumes.

Samedi

  • Petit déjeuner - jus d'orange, 200 g de porridge de riz brun, habillé avec du miel.
  • Déjeuner - fruits et thé.
  • Déjeuner - pain aux grains, soupe maigre.
  • Snack - salade de fruits avec des baies.
  • Dîner - une petite portion de salade de légumes, 2 pommes de terre bouillies de taille moyenne, jus.

Le dimanche

  • Petit déjeuner - fromage cottage (jusqu'à 260 grammes), une tasse de thé.
  • Déjeuner - assiette de fruits et de baies.
  • Déjeuner - soupe avec poitrine de poulet, eau ou thé.
  • Snack - une poignée de noix, un verre de yaourt.
  • Dîner - une assiette de légumes cuits, du jus naturel.

La durée du régime hypolipidémiant est de 1 à 3 mois, selon le but recherché. Pendant ce temps, il vaut la peine de manger les aliments recommandés et de prendre des vitamines. Chez les personnes chez qui un régime hypolipidémiant est indiqué pour des raisons de santé, il est préférable d’adhérer à la nutrition thérapeutique le plus longtemps possible et perdre du poids peut mener à une alimentation saine et normale en un mois.

Contre-indications

Bien que le régime hypolipidémiant respecte les règles de la saine alimentation, il est contre-indiqué pour certaines personnes. Si vous avez des doutes sur l'opportunité d'exclure autant de nourriture de votre régime, consultez un spécialiste. Dans quels cas un régime hypolipémiant pauvre en graisses animales, en cholestérol et en glucides simples est contre-indiqué:

  1. Manque de calcium dans le corps;
  2. Maladies chroniques dans la période aiguë;
  3. Diabète sucré insulino-dépendant;
  4. L'âge des enfants;
  5. L'allaitement maternel;
  6. La grossesse

Nutrition médicale pour la dyslipidémie.

L'attention portée aux interventions diététiques est due à l'acquisition de nouvelles données sur l'efficacité élevée de certains régimes visant à réduire le risque de mortalité générale et coronarienne. Au cours des années 1950 et 60. Des études épidémiologiques d'observation ont permis d'obtenir des preuves irréfutables du lien entre les habitudes alimentaires et le risque de maladie coronarienne. Un taux élevé de matières grasses dans le régime alimentaire, en particulier les acides gras saturés, constituaient des facteurs de risque indépendants de mortalité par coronaropathie.

Les mécanismes physiologiques, grâce auxquels le cholestérol et les acides gras saturés provenant des aliments augmentent le taux de cholestérol plasmatique, sont bien étudiés. Une consommation excessive de cholestérol dans le foie augmente un petit pool intracellulaire régulateur de cholestérol libre, ce qui entraîne une diminution de l'activité des récepteurs des LDL, une diminution du catabolisme du cholestérol LDL, une augmentation des taux plasmatiques de cholestérol total et de LDL-cholestérol. Les acides gras saturés à longue chaîne, qui affectent le processus d'estérification du cholestérol libre, augmentent le pool régulateur de cholestérol libre dans le foie. Comme dans le cas de cholestérol alimentaire excessif, la transcription des récepteurs LDL est réduite, ce qui entraîne une diminution du catabolisme des LDL. Bien que l'on ait constaté que l'acide oléique améliorait l'estérification du cholestérol dans les hépatocytes, réduisait le pool de cholestérol libre et augmentait l'activité des récepteurs des LDL, les études épidémiologiques n'ont pas permis d'établir un effet clair de l'AF monoinsaturé sur le risque de maladie coronarienne. Le Trans-LCD augmente le taux de cholestérol total dans le plasma et le cholestérol LDL, mais leur importance en tant que facteur de risque indépendant de coronaropathie n'a également pas été confirmée. Néanmoins, dans les recommandations diététiques modernes, des conseils sont donnés sur la réduction de l'absorption alimentaire trans-LCD en raison de son effet sur le taux de cholestérol plasmatique [6, 25].

Une méta-analyse de 19 études randomisées sur l'efficacité d'interventions diététiques chez des représentants de groupes non organisés de la population a montré que des interventions diététiques d'une durée minimale de six mois pouvaient réduire le taux de cholestérol de 5,3% en moyenne (Tableau 10). Un régime de type II, l’American Heart Association (ou son équivalent), un régime pauvre en graisses totales et un régime riche en acides gras polyinsaturés et saturés présentaient le même degré d’efficacité. Toutes les études ont montré un faible niveau de mise en œuvre des recommandations diététiques. Ainsi, malgré la possibilité avérée de réduire le cholestérol plasmatique total en modifiant le régime alimentaire de 10% ou plus, un examen systématique des interventions diététiques a montré que le degré réel de réduction du cholestérol plasmatique total dû aux mesures diététiques ne dépasse pas 3-6% [6].

Principes des approches nutritionnelles pour la dyslipidémie.

1. Détermination du poids corporel optimal: un indice de masse corporelle (IMC) est introduit, égal au rapport du poids en kilogrammes à la taille en mètres carrés [poids (kg) / taille (m2)]. L'IMC devrait être compris entre 20 et 25, plus de 25 - l'embonpoint, plus de 30 - l'obésité.

2. Calcul de l'apport énergétique optimal du patient.

Calcul des calories quotidiennes (recommandations de l'OMS).

1. Le calcul du taux de métabolisme de base:

2. Calculer la consommation totale d'énergie: correction pour l'activité physique

Taux métabolique de base (kcal) x 1,3 (modéré)

3. Calcul de la calorie quotidienne individuelle:

La consommation totale d'énergie plus ou moins 500-600 kcal =......., en tenant compte du contexte nosologique.

3. Le choix d'un régime hypolipidémiant en fonction de la gravité et de la tactique de la dyslipidémie [4].

Approches alimentaires analysées dans 19 essais randomisés.

Régimes caractéristiques de l'American Heart Association.

Remarque: au premier stade du traitement, un régime du premier stade est prescrit pour une durée de 3 mois, en l'absence d'effet, il est transféré au deuxième stade.

Caractéristiques du choix des produits lors de la construction des régimes de l'American Heart Association.

Recommandations pour le régime alimentaire de la Société européenne d’athérosclérose.

Recommandations de la clinique russe de nutrition sur un régime hypolipidémiant.

Les interventions diététiques sont basées sur le tableau 10 (tableau 10c) [5].

Objectif: favoriser l'amélioration des processus métaboliques, de l'état de la circulation sanguine. Restauration du métabolisme de la paroi vasculaire et du myocarde, réduction de la coagulation sanguine, normalisation des processus nerveux.

Caractéristiques générales: régime pauvre en sel et en graisses animales, avec remplacement d'une quantité importante du dernier légume et inclusion de produits riches en membranes cellulaires, substances lipotropes, acide ascorbique.

Vitamines P, groupe B (en particulier B6), sels de potassium et de magnésium. Le régime alimentaire comprend des produits de la mer (invertébrés marins, chou marin), qui ont une haute valeur biologique, en raison de la richesse en composés organiques de l'iode, du manganèse, du zinc et de la méthionine.

Traitement culinaire: tous les plats sont préparés sans sel, viande et poisson - bouillis ou cuits au four.

La masse totale du régime alimentaire est d'environ 2 kg, le liquide libre de 1,5 litre, le nombre de repas est de 6 fois par jour.

Produits et plats recommandés.

Pain et produits de boulangerie: pain sans sel, cuisson complète du seigle et du blé d’hier, biscuits secs, biscuits secs, biscottes, pain croustillant, pain au son avec phosphatides.

Soupes: végétarienne, fruitière, laitière, céréale.

Plats à base de viande et de volaille: variétés de viande à faible teneur en matière grasse, volaille (à l'exclusion des organes internes des animaux) bouillie ou cuite au four.

Plats de poisson: variétés à faible teneur en matière grasse bouillies ou cuites

Plats et plats d'accompagnement de légumes: tous, à l'exception des légumes à fibres grossières (radis, radis), d'épinards, d'oseilles.

Fruits, baies, plats sucrés, sucreries. Tous les fruits mûrs, les baies. Tout jus (sauf raisin). Les sucreries (sucre, confiture) sont limitées à 50 g. Fruits crus à fibres grossières sous forme déchiquetée

Plats et plats d'accompagnement de céréales, farine, pâtes. Farine et pâtes en quantités limitées. Diverses céréales croquantes, puddings, casseroles.

Des œufs et des plats d'eux. Œufs à la coque (2-3 pièces par semaine), omelette protéinée à la vapeur.

Lait, produits laitiers. Le lait sous sa forme naturelle dans les plats, le kéfir, le lait aigre, les bifidobactéries et les boissons lactées.

La graisse Huiles végétales pour la cuisson dans les plats cuisinés (vinaigrettes, salades). Beurre pour la cuisine.

Boissons Bouillon hanches, thé, thé au lait, café faible, fruit. Berry. Jus de légumes, kvass.

Des collations. Jambon faible en gras, saucisse de docteur, fromages non salés et sans pâte, vinaigrettes, salades avec adjonction d'algues. Hareng salé.

Les sauces Produits laitiers, bouillon de légumes. fruits, jus de baies.

Interdit: viandes et poissons gras, bouillon de viande fort, bœuf, mouton, saindoux, organes internes des animaux, cervelle, caviar, saindoux, crème, muffins, gâteaux à la crème, épices, salés, grignotines grasses, cacao, chocolat, crème glacée crémeuse boissons alcoolisées.

Cholestérol dans les aliments de base

Autres facteurs de l'alimentation dont il est important de connaître les avantages ou les inconvénients:

1. Antioxydants - substances qui empêchent l'oxydation des graisses, elles capturent et neutralisent les radicaux libres impliqués dans le développement des maladies cardiovasculaires, du cancer et du vieillissement. Les antioxydants comprennent les enzymes contenant des micro-éléments (sélénium, cuivre, manganèse, zinc), les vitamines E, C et b-carotène.

? La fraction hydrosoluble (pectines, orge, légumineuses, avoine) en grande quantité a un effet hypocholestérolémiant. L'avoine contient du glycane b, qui forme un gluten visqueux dans les intestins, ralentissant l'absorption des acides gras, réduisant la sécrétion d'insuline, créant un effet de remplacement de l'avoine (il n'y a pas de place pour d'autres aliments).

? La fraction insoluble dans l'eau (pain, pâtes, porridge aux céréales, riz, son) prévient la constipation et les maladies intestinales.

3. Potassium et sodium. L'augmentation de l'apport en sodium et la diminution du potassium sont associées à une augmentation de la pression artérielle. Une diminution de l'apport en sodium et une augmentation de l'apport en potassium de 40 mmol / l entraînent une diminution de la pression artérielle de 2-6 mm Hg. Diminution de la pression artérielle de 2 mm Hg. entraîne une diminution de 5% du risque de maladie coronarienne et de 11% des complications cérébrovasculaires.

4. café. Sa consommation doit être réduite. Parmi les médecins américains, il a été démontré que la consommation de plus de 5 tasses de café par jour était associée à une augmentation de 2-3 ras du risque de cardiopathie ischémique. L'ébullition du café entraîne la formation de substances (cafola, cafestol) qui stimulent la synthèse des lipoprotéines athérogènes.

Les antioxydants et leurs sources dans les aliments.

Les fruits et les légumes étant riches en antioxydants, il est maintenant conseillé d’augmenter leur consommation à «cinq portions par jour» (tableau 16).

Régime “cinq portions par jour”: combien par portion?

Dyslipidémie

La dyslipidémie et son importance dans le développement de maladies du cœur et des vaisseaux sanguins

Pour réduire le cholestérol, nos lecteurs utilisent avec succès Aterol. Vu la popularité de cet outil, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.
Lire la suite ici...

La dyslipidémie en médecine s'appelle une déviation de la norme des indicateurs du métabolisme des graisses. Dans le développement des maladies, leur augmentation et leur diminution sont importantes. Certains patients obèses appellent à tort ce terme leur plénitude.

La masse grasse, déposée sous la peau, ne se dissout pas dans le sang. Et avec un métabolisme anormal dans l’analyse, il est possible de déterminer l’excès, le déficit ou le rapport altéré en complexes gras associés aux protéines (lipoprotéines). Dans cet état, ils sont produits par le foie ou sont formés à partir de produits alimentaires à l'aide d'enzymes spéciales.

La correction en temps opportun des indicateurs de glucose aide à prévenir l’apparition précoce de complications graves de la maladie - infarctus du myocarde et accidents vasculaires cérébraux.

Et par conséquent, réduisez le risque de décès et prolongez la vie active d'une personne.

Par quels indicateurs pouvons-nous juger du métabolisme adipeux des graisses?

Les mécanismes de la dyslipidémie restent souvent inconnus. La méthode de laboratoire identifie les principaux indicateurs directement impliqués dans l'assimilation et la production.

Les lipoprotéines sont des complexes de protéines associés à des graisses, uniquement pour permettre la dissolution de molécules grasses dans un liquide.

La densité distingue:

  • les lipoprotéines à haute teneur en particules transportent librement, sans se déposer dans les parois des artères, dans le foie, sont transformées en cholestérol, pénètrent dans la vésicule biliaire et les canaux, puis dans l'intestin et participent à la motilité, assurent la libération du corps des toxines;
  • peu nécessaires pour délivrer du cholestérol dans les cellules dans le but de «construire» et de participer à la synthèse de vitamines, d’hormones, au cours de leur perte de cholestérol sous la forme de dépôts athérosclérotiques dans la paroi interne du vaisseau, dans des endroits où des lésions dues à des virus sont provoquées;
  • la fraction de densité "très faible" et son prédécesseur "densité intermédiaire" sont mis en évidence - ils jouent un rôle encore plus négatif dans les lésions vasculaires.

Pour une description plus complète de l’équilibre entre l’effet du métabolisme des graisses et le risque de lésions artérielles, nous avons calculé un coefficient athérogène en déterminant le rapport des fractions «négatives» aux lipoprotéines de haute densité.

Dans la dyslipidémie dans le diagnostic indiquent une augmentation des taux dans le test sanguin:

  • cholestérol total - supérieur à 6,2 mmol / l;
  • lipoprotéines de basse densité - 4,1 mmol / l et plus;
  • triglycérides - supérieur à 2,3 mmol / l.

Dans le même temps, le coefficient athérogène est supérieur à 3,0.

Variétés de dyslipidémie

Selon la Classification statistique internationale des maladies CIM-10, la dyslipidémie est attribuée à des troubles métaboliques de code E78. Dans les travaux pratiques, les médecins recommandent une classification de la dyslipidémie, adoptée par l’OMS (Organisation mondiale de la santé), établie par Donald Fredrickson.

Beaucoup de temps a passé depuis son approbation (1965). De nombreux scientifiques soulignent des défauts évidents:

  • le manque de données actuelles sur le rôle des lipoprotéines de haute densité;
  • le développement de seuls paramètres élevés (hyperlipidémie), bien que les anomalies hypogées soient également importantes en pathologie.

Fredrickson dactylographie inclut toutefois les fonctionnalités suivantes:

  • l'influence des facteurs héréditaires;
  • la présence de la base enzymatique dans l'intestin pour le traitement des graisses;
  • causation avec des maladies.

Il existe 5 types de dyslipidémie:
Type 1 - Troubles du métabolisme lipidique associés à un manque d'enzymes nécessaires à la dégradation des composés gras dans l'intestin. Manifesté par une augmentation des taux de chylomicrons dans le sang. C'est la forme de transport de la graisse pour la livraison de l'intestin au foie. Il n'y a aucune preuve d'influence sur le développement de l'athérosclérose. C'est rare chez 0,1% de la population.

Le type 2 est divisé en sous-types:

  • 2a - se développe sous l'influence de mutations géniques, mais des facteurs externes sont également importants. Augmentation des niveaux de lipoprotéines de basse densité et de cholestérol. Il survient le plus souvent dans 0,2% de la population, accompagné de la manifestation précoce de l'athérosclérose et des maladies qu'il provoque.
  • 2b - contrairement au sous-type 2a, cela implique une augmentation de l'indice de triglycérides et de lipoprotéines de très faible densité: chaque adulte sur dix le possède. Les causes sont considérées comme une augmentation de leur synthèse dans le foie et une élimination retardée. Ce groupe comprend l’hyperlipidémie combinée héréditaire et l’hyperlipidémie secondaire, qui se développent avec un syndrome métabolique général.

Le type 3 est héréditaire, rarement retrouvé chez 0,02% de la population. On observe dans le lipogramme une augmentation de la concentration en lipoprotéines de densité intermédiaire, apparaissant à la suite de la dégradation de composés de très faible densité, alors que la quantité de chylomicrons dans le sang augmente.

Type 4 - caractérisé par la croissance simultanée de triglycérides et de lipoprotéines de basse densité, observée chez 1% des personnes.

Type 5 - fait référence à génétiquement déterminé, souvent l'origine est inconnue, accompagnée d'une activité réduite de l'enzyme lipase. Augmentation de la concentration de chylomicrons et de lipoprotéines de très basse densité, similaires au type 1.

Quels facteurs accélèrent le développement de l'athérosclérose?

Les facteurs de risque prédisposant à des lésions athéroscléreuses des artères élastiques et mixtes sont considérés comme étant des causes éliminées et indépendantes de l’homme.

Traitables (modifiés) comprennent:

  • caractéristiques du mode de vie, de la routine, des habitudes - le manque de mobilité, le tabagisme, la dépendance à l'alcool, l'émotivité des expériences et du comportement, la résistance au stress, le travail de nuit, sont importants.
  • type de nourriture - dans les familles qui enseignent à un enfant depuis l'enfance jusqu'à des aliments gras et hypercaloriques, les amants mangent beaucoup de viande frite, des brochettes plus de cas de maladies aiguës causées par l'athérosclérose;
  • l'hypertension chez les patients hypertendus doit être surveillée et traitée;
  • pour les patients diabétiques, il existe des recommandations pour la correction de la glycémie, l’utilisation d’agents hypoglycémiants, un régime spécialement calculé.

Les facteurs qui ne peuvent pas changer une personne incluent:

  • votre sexe (les hommes souffrent plus souvent);
  • l'âge (des troubles héréditaires se produisent déjà chez les enfants, des changements secondaires sont plus souvent observés après 40 ans);
  • prédisposition génétique dans les cas d’hyperlipidémie de type familial;
  • conséquences survenant après un accident vasculaire cérébral ou un infarctus du myocarde.

Quelles formes de pathologie sont accompagnées de taux réduits?

La classification standard n'inclut pas les formes d'hypolipidémie. On les appelle plus proprement hypolipoprotéinémie, car les complexes protéines-graisses jouent le rôle principal en pathologie. La prévalence dans la population est très faible (jusqu'à 0,01%), détectée par hasard au cours de l'examen. Il y a:

  • hypo-α (alpha) lipoprotéinémie;
  • hypo-β (beta) lipoprotéinémie.

Le diagnostic est confirmé par la détection d'un niveau réduit:

  • cholestérol total inférieur à 3,1 mmol / l;
  • lipoprotéines de basse densité ne dépassant pas 0,13 mmol / l.

Les causes sont divisées en:

  • troubles métaboliques primitifs héréditaires, pathologie génétiquement confirmée exprimée par des syndromes cliniques;
  • les maladies secondaires sont causées par des maladies telles que la thyrotoxicose, les maladies du sang, l’intoxication alcoolique chronique, les néoplasmes, les infections et les inflammations à long terme.

L'abétalipoprotéinémie, ou syndrome de Bazin-Kornzweig, est diagnostiqué lors de l'examen d'un nouveau-né dont l'absorption intestinale est altérée, d'une diarrhée persistante, d'une stéatorrhée (graisses dans les selles), d'enfants atteints de troubles de la croissance et du développement.

Le rôle principal appartient à la mutation de la protéine impliquée dans la transformation des triglycérides et la formation des chylomicrons. En conséquence, les graisses ne peuvent pas être absorbées par les aliments. L'indicateur du cholestérol total atteint 1,16 mmol / l, les triglycérides - moins de 0,23 mmol / l et les lipoprotéines de faible densité ne sont pas détectés du tout.

La clinique souffre d'une carence en vitamines E, A, K et D, dont la synthèse est impossible sans la partie grasse. Le patient a détecté:

  • déficience visuelle jusqu'à la cécité complète, lésions de la rétine sous forme de rétinite pigmentaire;
  • lésion des fibres nerveuses et des voies nerveuses dans le cerveau et la moelle épinière, cervelet avec augmentation du tonus musculaire, diminution de la coordination, paralysie;
  • diverses formes de courbure de la colonne vertébrale;
  • faiblesse dans les muscles.

L'enfant est déterminé par un retard mental et physique, des difficultés d'élocution.

Une biopsie de la muqueuse intestinale confirme l'absence de protéine porteuse.

L'hypobétalipoprotéinémie peut être asymptomatique, l'absorption de la graisse n'est pas perturbée. La teneur en lipoprotéines de basse densité est réduite dans le sang et la teneur en haute densité est normale ou accrue. Les triglycérides sont modérément réduits.

Dois-je traiter la dyslipidémie?

Le traitement de la dyslipidémie secondaire dépend de la négligence de la pathologie sous-jacente, de la forme du diabète, de la possibilité d'une correction des modifications sans médicament.

Il est recommandé d’inclure dans le régime alimentaire la viande de volaille maigre, le veau, le lait écrémé, les fromages à pâte dure, les céréales, de nombreux légumes verts, les fruits et les légumes.

L'utilisation du régime alimentaire dans l'hyperlipidémie de type 2b est particulièrement efficace.

En cas d'hypolipidémie, un aliment spécial est sélectionné pour l'enfant. Dans le menu pour adultes, il devrait y avoir suffisamment de vitamines, en particulier celles contenant de la vitamine E (huile végétale de tournesol, de maïs, de coton, de soja, de lin, de chanvre), les céréales utilisent uniquement du sol grossier, des légumineuses.

Des médicaments pour réduire le niveau de lipides aideront à choisir un médecin. Actuellement utilisé:

  • les statines,
  • résines échangeuses d'ions,
  • fibrates,
  • acides oméga-3 polyinsaturés, dérivés du tissu musculaire des poissons.

Dans les cas les plus courants d'hyperlipidémie de type 2b, les combinaisons de statines et de fibrates sont plus efficaces. Cela devrait prendre en compte le risque de myopathie.

Des doses élevées de vitamine E, de capsules de rétinol, de vitamine D et de vitamine K sont prescrites pour la correction des troubles métaboliques dans les situations d'hypolipidémie. Les suppléments contenant des triglycérides peuvent endommager le foie. Il est préférable que les patients souffrant d'hypolipidémie communiquent avec un nutritionniste expérimenté. Le spécialiste sélectionnera toutes les combinaisons possibles de produits.

Dyslipidémie dans le diabète

La relation des désordres métaboliques dans le métabolisme des glucides et des lipides se manifeste dans le diabète. La détection de la dyslipidémie chez un patient diabétique peut sérieusement aggraver le pronostic de la maladie.

  • taux de glucose sanguin non compensé;
  • l'impact négatif de certains médicaments (diurétiques, bêta-bloquants, antiviraux, antidépresseurs, médicaments cytotoxiques);
  • hypothyroïdie et obésité concomitantes;
  • fardeau héréditaire.

La maladie provoque une modification de la fonction de synthèse et de neutralisation des cellules du foie en perturbant la formation de chylomicrons, en inhibant un certain nombre de systèmes enzymatiques nécessaires et en activant l'apport en acides gras libres du tissu adipeux. La "production" de lipoprotéines est très sensible à la présence d'insuline. Les formes de dyslipidémie dépendent du type de diabète.

Dans le traitement des endocrinologues, contrôlent nécessairement le niveau des indicateurs du métabolisme des graisses. Les médicaments d’ordonnance qui affectent la synthèse et l’excrétion du cholestérol sont présentés avec un nombre élevé d’analyses.

Il est préférable de prescrire aux patients des médicaments du groupe des statines, éventuellement en association avec des fibrates.

Caractéristiques de la dyslipidémie chez les enfants atteints de maladies de l'estomac

La dyslipidémie fait partie du syndrome métabolique avec l'hypertension, le diabète, l'obésité. C'est l'opinion des experts internationaux. Le nombre d'enfants présentant des signes de syndrome métabolique augmente chaque année en Russie.

Un mécanisme similaire se développe dans les maladies inflammatoires de l'estomac et du duodénum. La synthèse des acides biliaires est réduite, il en résulte un excès de lipoprotéines de haute densité, une dyslipidémie se forme.

Les enfants déterminent le coefficient d’athérogénicité. Il s'avère que la giardiase survient avec un indicateur normal (jusqu'à 3,0) et avec une augmentation - chilobactéries et surcharge pondérale.

Les recommandations alimentaires pour l'enfant doivent être mises en œuvre pendant plusieurs années. Les repas sont servis 6 fois par jour. Les aliments gras et frits sont exclus. Les cultures de haricots ne sont pas montrées. Le lait ne peut être consommé que si sa portabilité est bonne.

L'usage de médicaments hypocholestérolémiants en pédiatrie n'est pas bien compris, les médecins ont donc peur de les prescrire.

En thérapie utiliser:

Pour réduire le cholestérol, nos lecteurs utilisent avec succès Aterol. Vu la popularité de cet outil, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.
Lire la suite ici...

  • médicaments contenant des fibres alimentaires - favorisent la croissance des lipoprotéines de haute densité, réduisent le taux de cholestérol dans le sang, rétablissent l'équilibre de la production et l'élimination des composants gras, réduisent l'effet du zinc;
  • groupe de lécithines (Cardiolecithin, Essentiale) - contiennent des acides biliaires essentiels, améliorent le transport des lipoprotéines.

Les médicaments sont des cours prescrits pour 2 mois.

La dyslipidémie est un facteur de développement potentiel de maladies plus graves. Son identification doit être corrigée. Les changements de style de vie et de régime en temps opportun préviennent les complications

Tout sur l'alimentation avec l'anémie ferriprive

Dans 85% des cas, lorsque l’anémie est diagnostiquée chez un patient, c’est l’anémie ferriprive qui est causée par une carence en fer dans le corps. C'est une pathologie acquise, causée par une violation de la synthèse de l'hémoglobine. Le nombre de globules rouges diminue en raison d'une carence en fer. Une pathologie due à une perte de sang importante, à une carence nutritionnelle, à une quantité accrue de composant consommé se développe. Une méthode importante de traitement est le régime alimentaire, qui est basé sur la table de traitement numéro 11. Et vous pouvez reconstituer le niveau de fer avec certains aliments, mais n'oubliez pas que même s'il y a une grande quantité de fer dans le régime, l'absorption est de 20%.

Hème de fer et non-hème

Tout le fer peut être divisé en deux grandes classes: l'hème et le non-hème.

La première variété se trouve dans les produits d'origine animale.

Son absorption n’est pas supérieure à 20%.

Ce processus n'augmente pas les autres produits.
Demandez à un hématologue!

N'hésitez pas à poser vos questions à l'hématologue membre du personnel directement sur le site dans les commentaires. Nous allons répondre. Posez une question >>

Le deuxième type d’élément se trouve dans les produits à base de plantes. D'autres aliments consommés par le patient, des médicaments et d'autres causes affectent son absorption. Il peut entrer dans le corps sous forme de 2 et 3 formes de valence. Pour améliorer la digestibilité du composant, il faut passer de 3 valences à bivalentes. Cela est dû à d'autres produits à base de fer non hémique qui améliorent ce processus. Le fer ferrique forme des sels de fer peu solubles et est excrété avec les matières fécales.

Les règles de base de la nutrition clinique

La base de la nutrition augmente le niveau de protéines dans le menu. L'apport calorique quotidien devrait être d'au moins 3 500 calories. La quantité de protéines varie de 120 à 130 grammes. Il est nécessaire d'observer et de boire le régime. La quantité d'eau consommée doit être d'au moins 2 litres.

La viande rouge, les conserves, les œufs et les fruits sont introduits dans le menu du patient. Il est inefficace de reconstituer le régime avec du foie et des sous-produits car il contient moins de fer que dans le veau ou les autres types de viande rouge. Il est recommandé de compléter le menu avec des légumes, des légumineuses et d’autres produits contenant du fer hémique.

Il est important de compléter le régime avec des aliments qui améliorent l'absorption de ce composant, par exemple l'acide ascorbique, présent dans les agrumes, les compotes, les églantines, la choucroute. Améliorer l'absorption et les produits à base de cuivre.

Il peut s'agir d'algues ou de légumes verts.

Les produits de boulangerie, le riz, le son et d’autres produits contenant du tanin et des pectines détériorent le processus d’absorption du fer. Il est recommandé de réduire la quantité de vin rouge, de lait et de thé consommée.

Vous ne devez pas manger de matières grasses, car elles affectent l'absorption du composant.

Le régime ne prévoit pas l'abandon des méthodes de cuisson des produits, mais ne fait pas frire les aliments, car la graisse réduit l'absorption de l'élément et la formation de produits d'oxydation.

Liste de produits

Produits utiles

  1. Viande rouge (boeuf, veau, dinde)
  2. Poisson de différentes variétés
  3. Crème grasse
  4. Beurre
  5. Foie, reins et autres abats
  6. Sarrasin
  7. Tomates, légumes verts, poivre bulgare, pommes de terre
  8. Grenade, Pomme, Prune
  9. Fraises, fraises et autres baies
  10. Champignons de types différents
  11. Jus frais de prunes, tomates, carottes
  12. Thé au citron et au miel.

100 grammes du produit contiennent la quantité de l'élément en mg:

  1. Fromage dont la matière première est le lait écrémé: 37.
  2. Gruau (Hercules): 45
  3. Haricots: 73
  4. Laminaire: 16
  5. Noix: jusqu'à 51
  6. Sarrasin: 32
  7. Légumineuses: jusqu'à 20
  8. Pommes sèches: 15 mg
  9. Foie de porc: 30
  10. Foie (boeuf): 9

Produits interdits

  1. Du lait
  2. aliments frits
  3. Vin rouge
  4. Pain blanc et muffins
  5. Couper
  6. Le thé
  7. Pic
  8. Autres produits contenant du tanin, de la pectine et d'autres ingrédients qui altèrent ou ralentissent l'absorption du fer

Complexe de vitamines pour la maladie

Pratiquement toutes les vitamines facilitent le processus de digestibilité de l'élément, il est donc recommandé d'enrichir le régime avec les vitamines suivantes.

La vitamine C. C'est aussi un antioxydant, aide à l'absorption du fer. Cet article se trouve dans les citrons, les roses sauvages, la choucroute, les poivrons et d'autres aliments. Vitamines B du groupe B. Une carence en vitamine B12 peut également provoquer une anémie. Vous pouvez augmenter sa consommation en introduisant dans le régime alimentaire d'une boisson spéciale à base de levure. Pour le préparer, vous devez prendre un verre de lait tiède (mais pas du lait chaud), ajouter une demi-cuillère à soupe de levure de bière et un peu de miel. La vitamine B6 contribue à améliorer le métabolisme et à la digestion des aliments, améliore la production de globules rouges et d'hémoglobine dans le corps du patient.

La vitamine B9, présente dans la laitue, le foie de porc et le foie de boeuf, permet également de prévenir l'anémie.

Oligo-éléments pour favoriser la formation du sang

Les oligo-éléments suivants améliorent le processus de formation du sang:

  • Manganèse. On le trouve dans les légumineuses, les betteraves, les canneberges, etc. Il est dans les céréales, différentes variétés de poisson, framboises, cerises, foie et autres sous-produits.
  • Le zinc Cet oligo-élément se trouve dans les champignons, les œufs, la levure, le veau, etc.
  • Cuivre Elle est riche en céréales, baies de cassis, légumineuses et viande de veau.

Miel avec anémie ferriprive

Utile pour le traitement de l'IDA et du miel. Il contient du fructose, ce qui améliore le processus d'assimilation du Fe. De plus, cet aliment est riche en vitamines, en acides aminés naturels et en substances biologiquement actives.

Pour les anémies, les médecins considèrent que les variétés plus sombres sont plus utiles. Ils contiennent plus de cuivre et de fer. Ce produit doit être consommé avant le repas principal, si la personne a une acidité faible. Si l’acidité est augmentée, le miel est mangé 2 heures avant les repas.

Si vous n'êtes pas allergique aux produits apicoles et à d'autres contre-indications, vous pouvez en consommer jusqu'à 100 grammes par jour.

Caractéristiques d'alimentation

Le calcium altère l'assimilation du fer par le corps du patient. Par conséquent, le lait, le kéfir, le ryazhenka, la crème sure et les autres produits laitiers doivent être consommés séparément des repas principaux.

Les aliments riches en Fe doivent être associés à des produits contenant des vitamines des groupes B, C.

Le volume de la portion ne doit pas dépasser 200 à 300 grammes, et le patient doit manger cinq fois par jour.

La base du régime devrait être une table n ° 11.

La quantité de sel diminue. Il peut atteindre 15 grammes par jour et les glucides devraient être lents. Les fruits et les légumes doivent être consommés crus.

Il est recommandé au patient de limiter la quantité d'épices consommées, de crèmes sucrées et grasses.

Nutrition pour l'IDA chez les personnes âgées

Lors du développement d'un régime alimentaire pour les personnes âgées, le degré de digestibilité de l'élément dépend moins du fer contenu dans les aliments. L'absorption du fer par les produits carnés se produit mieux.

L'apport calorique doit être calculé à partir de la consommation d'énergie réelle. Il est important de ne pas manger d'aliments qui provoquent l'athérosclérose. En outre, la nutrition doit être équilibrée et améliore l'activité des enzymes.

Le traitement de l'anémie ferriprive nécessite une surveillance de la numération sanguine au moins tous les 3 mois.

Pendant la grossesse

L'alimentation pendant la grossesse n'est pas très différente des autres groupes de patientes. Mais il convient de noter qu'avec une alimentation équilibrée, une femme peut recevoir jusqu'à 10-15 mg de Fe. Parmi ceux-ci, seulement 1-2 mg par jour sont absorbés. Et pendant le port du fœtus, le corps a besoin de la quantité suivante de composant:

  1. Au deuxième trimestre, la consommation varie de 2,8 à 3 mg.
  2. Au troisième trimestre, il augmente de 3, 5 à 4 mg par jour.

Même le régime alimentaire ne parvient pas à surmonter la consommation de fer, que le corps utilise pendant la grossesse. Les médecins recommandent de couvrir les besoins avec des médicaments. Et afin de restaurer l'élément dans le corps du patient au niveau initial, cela prendra jusqu'à 2-3 ans après la naissance du bébé.

Une grande partie de la composante d'absorption dépend des produits "d'accompagnement", du degré de carence chez la femme enceinte, de la présence ou de l'absence de maladies du tractus gastro-intestinal, de la prise de médicaments.

Nourriture pendant l'attente pour les enfants

Cette catégorie de patients est à risque de développer cette maladie. Pendant le régime, les enfants doivent avoir un régime équilibré, capable de couvrir tous les besoins de l’organisme en croissance en micro et macro-éléments.

Il est bon de rappeler que le fer et les produits laitiers absorbent mal le fer, mais que l'enfant a simplement besoin d'eux pour grandir et se développer correctement.

Le lait devrait être donné quotidiennement, mais il n'est pas recommandé de le boire pendant le petit-déjeuner, le déjeuner ou le dîner.

La consommation de lait devrait être un repas indépendant.

Régime en attendant les végétariens

La nutrition de ce groupe de patients n’est pratiquement pas différente des autres, mais il convient d’envisager leur refus de la viande et des produits d’origine animale, qui sont la principale source d’obtention de Fe.

Afin de réduire le déficit de la composante, il est nécessaire d'augmenter le nombre de légumineuses, céréales, céréales dans le menu.

Le régime est complété par des fruits secs, des jus de prune, de grenade et des céréales.

Régime alimentaire pour le développement de l'anémie modérée

En règle générale, dans ce cas, les médecins prescrivent le tableau n ° 11. Outre l'anémie, ses indicateurs sont l'épuisement, la détérioration de l'immunité. Et aussi ce régime devrait être utilisé pour récupérer d'une maladie grave ou après une chirurgie.

L'apport calorique de nourriture consommée par le patient augmente. Les repas doivent être fractionnés, il est augmenté à cinq fois par jour.

Les repas ne doivent pas être trop élevés ni trop froids.

Dans cette forme de maladie, il est recommandé de manger du miel, des produits laitiers, des légumes et des fruits, des soupes, des fruits de mer, de la viande rouge, etc.

Souvent, le régime alimentaire aide mal à normaliser le Fe. Dans ce cas, le médecin doit faire attention à un apport adéquat en vitamine E, B12, C et acide folique dans le corps du patient.

La nécessité d'une nutrition spéciale, les conséquences de la non-conformité

Si vous ne suivez pas les principes de la nutrition prescrite pendant l'IDA, la maladie continuera à progresser.

La réduction de l'hémoglobine à des niveaux critiques entraîne la destruction du tissu musculaire, des muqueuses intestinales et des organes génitaux, qui commencent à s'atrophier.

Des maladies du coeur et des vaisseaux sanguins peuvent se développer, l'immunité s'affaiblit et le corps combat plus efficacement les infections.

Avantages et inconvénients

Les vertus

  • Une alimentation physiologiquement adéquate, il est facile à supporter sur une longue période de temps.
  • Les produits qui composent le régime sont simples et ne nécessitent aucun investissement financier particulier.

Inconvénients

  • La nutrition selon les recommandations n'est pas en mesure de guérir complètement l'IDA. Le patient doit en outre prendre des médicaments.
  • Un tel menu devrait être observé pendant longtemps.

Comment faire un menu?

Le régime alimentaire d'un patient souffrant d'IDA est presque illimité, le menu du jour est donc facile à préparer à partir des produits les plus simples.

Pour le petit-déjeuner, la bouillie ou la côtelette à la vapeur fera l'affaire. Et vous pouvez manger un œuf, bouilli à la coque ou éteindre la viande (sous-produit). Thé au lait et un morceau de fromage sera une option de petit déjeuner savoureux. Il est recommandé de commencer la journée avec une purée de légume ou du foie frit sur une petite quantité d’huile, vous pouvez y cuire du poisson.

Le deuxième repas devrait commencer par la soupe. Cela peut être une oreille, une soupe avec l'ajout de boulettes de viande, une soupe, un bortsch ou une soupe de légumes. Comme deuxième plat, il est recommandé d’utiliser du produit à base de viande ou du poisson. La viande est bouillie, cuite au four, à la vapeur ou en compote. Variété de régime aidera les côtelettes de légumes.

Lavez les plats cuisinés avec une tisane, une gelée de baies ou une compote de fruits (fruits secs).

En dessert, vous pouvez manger quelques cuillères de salade de fruits ou quelques tranches de fruits frais.

Vous pouvez prendre du thé avec du lait, des fruits (pommes, grenades, prunes), un biscuit.

Recettes

Salade de baies et d'avoine

200 grammes de farine d'avoine sont trempés dans de l'eau. Après cela, ils sont mélangés avec du caillé moulu. Ajoutez du sucre au goût et enrichissez le plat de baies sauvages. Après cela, le dessert obtenu est mélangé et saupoudré de jus de citron. Comme vinaigrette, vous pouvez utiliser du yogourt faible en gras.

Salade De Chou Frais

Hacher finement le chou, éplucher une grosse pomme verte et le frotter sur une râpe fine.

Après cela, tous les ingrédients du plat sont mélangés et habillés avec une teneur en matière grasse à la crème sure de 10%.

Omelette à la vapeur

Dans un bol, battre trois œufs avec du lait, saler, mélanger et verser le mélange lait-œuf dans un moule préalablement lubrifié à l'huile. Versez de l'eau dans une casserole, amenez-la à ébullition et mettez la forme au bain-marie. Couvrir le couvercle avec un couvercle. Le temps de cuisson varie de 20 à 25 minutes.

Commentaires nutritionnistes

Une stricte adhésion à un mode de vie végétarien menace une carence en Fe et peut conduire au développement de l'IDA. Parmi les personnes traitées pour cette maladie, il y a beaucoup de végétariens. Parce que le fer contenu dans les céréales et les légumes est mal absorbé et que les produits d'origine animale sont supprimés de l'alimentation.

De plus, une grande quantité de fibres, riches en légumes et en fruits, nuit à l'absorption de ce composant. Les nutritionnistes recommandent d'enrichir le menu avec des aliments contenant de l'acide ascorbique ou citrique. Cette mesure vous permet d'améliorer la digestibilité.

Pour qu'une personne ne développe pas d'IDA, il est nécessaire de prendre des médicaments contenant du fer à titre préventif, par exemple, Ferro-Folgamm.

Commentaires et résultats

De nombreux patients, en particulier ceux qui souffrent de pertes de sang, affirment que le traitement avec des suppléments diététiques et en fer contribue à normaliser le déficit en composants.

Il convient de rappeler que l’enthousiasme excessif pour les régimes peut également contribuer à l’évanouissement, à la survenue de migraines et à la réduction de l’hémoglobine. Avec une transition rapide vers le bon aliment pour l'anémie, nous pouvons faire face à la maladie.

Mais un régime avec des aliments contenant du fer ne permet pas de faire face à la maladie.

Avis des médecins

Que disent les médecins sur ce sujet? L’anémie est toujours le résultat d’une carence en fer dans le corps du patient. Par conséquent, pour la surmonter, il est nécessaire de conserver la nourriture sur la table n ° 11. Si nous négligeons cette mesure, elle peut entraîner de graves problèmes de santé.

Les médicaments pour le traitement de l'anémie ne seront pas en mesure de faire face à la maladie si vous ne suivez pas les principes d'une nutrition adéquate. Par conséquent, ces deux méthodes de traitement doivent être utilisées simultanément pour un traitement efficace de la maladie.

Après tout, si une quantité réduite de fer est fournie au corps, les médicaments seront inutiles.

Prix ​​du régime

Si vous calculez l'aliment spécial, il diffère peu du régime habituel. Le coût varie de 2 700 à 3 200 roubles par semaine et par patient.

Comment éviter d'attendre?

Comment ne pas tomber malade avec une anémie ferriprive? Pour ce faire, vous devez surveiller votre alimentation et traiter rapidement les maladies émergentes.

Si vous êtes sujet à des maladies chroniques, il est nécessaire que le médecin traitant vous surveille régulièrement et que le début de l'évolution de la maladie ne commence pas.

Regardez la vidéo de régime

Conclusion

L’IDA est un danger pour la santé causé par une carence en fer. Il se développe en raison de la malnutrition, de troubles métaboliques ou de violations de l’élément absorbant. Il devrait être traité avec une nutrition adéquate et à l'aide de médicaments. Sinon, il ne sera pas possible de guérir complètement l’IDA.

Les médecins recommandent de reconstituer le régime alimentaire avec des aliments riches en cet élément, par exemple la viande, les légumineuses.

Il convient de garder à l'esprit que pendant le traitement, il est nécessaire de subir des examens et des analyses de sang réguliers.

Caractéristiques régime avec un taux de cholestérol élevé

Le cholestérol est nécessaire à la vie normale, car cette substance entre dans la composition des membranes cellulaires, du tissu nerveux. Il produit des hormones et des acides biliaires. La majeure partie du cholestérol est synthétisée dans le corps humain et seulement 20% provient des aliments. Si un taux élevé de cholestérol est détecté dans le sang, une alimentation faible en protéines grasses réfractaires et en glucides facilement digestibles aidera à en réduire le niveau.

Une alimentation riche en cholestérol est nécessaire pour prévenir la formation de plaques de cholestérol. Sinon, il y a consolidation et rétrécissement de la lumière des vaisseaux sanguins, ce qui peut entraîner l'apparition de maladies cardiaques, de crises cardiaques et d'accidents vasculaires cérébraux.

Produits nocifs

Tous les patients sont encouragés à éliminer du régime les aliments contenant des graisses saturées. Ceux-ci incluent:

  • viande grasse, saindoux, abats (foie, rognons), produits semi-finis à base de viande (saucisses, saucisses, bacon);
  • Restauration rapide - le soi-disant fast food. L'interdiction concerne les boulettes de pâte, les croustilles, les produits à base de viande surgelés, les hamburgers;
  • les gras trans, contenus dans la margarine, la mayonnaise, les pâtisseries prêtes à l'emploi, par exemple dans les biscuits, les produits de pâte feuilletée;
  • certaines huiles végétales riches en cholestérol - palme, noix de coco;
  • produits laitiers gras - fromage jaune, crème, crème sure.

De plus, le sel de table et les glucides faciles à digérer sont limités - sucre, bonbons, boissons sucrées.

Produits utiles

Le menu de régime pour le cholestérol élevé implique l'inclusion dans le régime de l'huile végétale non raffinée (olive, lin, maïs). Riches en acides gras polyinsaturés et en phospholipides, ces huiles aident au contraire à réduire le «mauvais» cholestérol. Ils ont un effet lipotrope, c’est-à-dire qu’ils augmentent la synthèse de la lécithine dans le foie. Cette substance, à son tour, élimine l'excès de cholestérol et protège le foie des renaissances grasses.

Un régime riche en cholestérol doit comprendre des poissons et des fruits de mer gras. La truite, le saumon, le thon, le maquereau ou le hareng contiennent beaucoup d'acides gras oméga-3 qui peuvent réduire d'un tiers le risque de crise cardiaque. Ces acides oméga fluidifient le sang et empêchent les caillots de se former dans les vaisseaux.

Si un patient a des plaques de cholestérol, le régime devrait également contenir des boissons saines, comprenant du thé vert, des jus de fruits frais et de l'eau minérale. Le thé contient de nombreux flavonoïdes qui aident à prévenir les maladies cardiaques et néoplasiques. En outre, les flavonoïdes renforcent les parois des vaisseaux sanguins, ce qui est important pour la prévention de l’athérosclérose.

Les noix sont les aliments les plus utiles avec un taux de cholestérol élevé. Bien qu'ils contiennent beaucoup d'huiles, il s'agit toutefois de graisses végétales qui éliminent l'excès de cholestérol du corps. Si vous mangez chaque jour 30 grammes de noix différentes (noix, noix de cajou, pistaches brésiliennes), vous aiderez à nettoyer le corps du «mauvais» cholestérol.

Les fibres alimentaires et la pectine favorisent l'excrétion du cholestérol nocif par les intestins et ralentissent son absorption par les aliments. Un régime avec des plaques de cholestérol devrait comprendre 5 portions de légumes et de fruits par jour. Cela représente environ 400 grammes de produits végétaux, dont certains doivent être consommés frais.

Produits recommandés

  • Pain à grains entiers, produits à base de farine de seconde classe, craquelins au son.
  • Soupes végétariennes avec légumes, haricots et céréales. Si vous cuisinez dans un bouillon de viande, veillez à retirer le film gras de sa surface.
  • La viande et la volaille ne doivent pas être complètement exclues de l'alimentation, mais il convient de préférer les variétés faibles en gras - poulet ou dinde sans peau, bœuf maigre. La viande est bouillie ou cuite au four avec un morceau, des ragoûts à la vapeur, des boulettes de viande, des soufflés sont fabriqués à partir de celle-ci.
  • Le poisson est une source de protéines faciles à digérer, avec un taux de cholestérol élevé, les plats de poisson pouvant partiellement remplacer la viande. Les algues seront très bénéfiques pour les patients qui ont tendance à être constipés. Mais le poisson fumé, le caviar, les crevettes et les conserves devraient être exclus.
  • Les produits laitiers doivent choisir une teneur en matières grasses faibles ou faibles. Par exemple, 1% de kéfir ou de lait sera utile, et le fromage cottage gras, la crème, la crème sure faite maison et le lait entier seront des produits indésirables.
  • Les œufs de poule sont autorisés à ne pas consommer plus de 3 morceaux par semaine, de préférence sous la forme d'une omelette ou bouillis à la coque. Limitez les jaunes d'œufs.
  • Les céréales (sarrasin, orge perlée, flocons d'avoine, mil) et les légumineuses contiennent beaucoup de fibres et de fibres alimentaires. Par conséquent, elles peuvent être incluses sans risque dans le régime alimentaire avec un taux de cholestérol élevé.
  • Si le sucre ne peut pas être complètement exclu, vous pouvez opter pour des fruits secs, des gelées et du miel en petites quantités.

Vous avez maintenant une idée du type de régime qui peut contrer le développement de l’athérosclérose et de l’angine de poitrine. Récemment, cependant, il est apparu qu'il n'était pas nécessaire de passer complètement aux aliments sans légumes et sans légumes. Le cholestérol provenant de produits d'origine animale doit être présent dans l'alimentation. Sinon, le corps commence à synthétiser de manière intensive son propre cholestérol, qui est ensuite déposé sur la paroi vasculaire. Par conséquent, une petite quantité de beurre naturel, d'œufs et de viande maigre peut être incluse dans le menu.

Liste approximative de produits par jour

Si vous suivez un régime avec un taux de cholestérol élevé, les recettes devraient contenir des méthodes de cuisson «saines». Les plats peuvent être cuits au four, bouillis ou cuits. Voici la composition approximative des produits pour la journée:

  • Petit déjeuner: ragoût de fromage blanc ou céréales de sarrasin avec lait écrémé, œufs brouillés. Boisson de thé vert, jus, bouillon de hanches.
  • Deuxième petit-déjeuner: pomme fraîche ou cuite au four, carottes râpées ou salade de chou marin.
  • Déjeuner: soupe aux gruaux et aux légumes de mil, légumes cuits à la vapeur ou salade, côtelettes de viande cuites à la vapeur ou viande bouillie. Boire - compote, jus.
  • Déjeuner: yaourt faible en gras, bouillon de hanches.
  • Dîner: poisson cuit au four avec salade de légumes frais, pommes de terre bouillies comme garniture. Boisson - thé vert.
  • Avant d'aller au lit - kéfir faible en gras.

Vous savez maintenant ce qu'est le régime alimentaire et comment traiter le cholestérol élevé. Mais dans tous les cas cela ne ferait pas de mal de consulter un médecin.

L'hypodynamie

Pourquoi ai-je besoin de sang pour une analyse sur un estomac vide?