Quels sont les enzymes pancréatiques produites?

Le pancréas est un organe qui appartient directement à deux systèmes importants du corps humain: le système digestif et le système endocrinien. Un grand nombre de processus physiologiques dépendent de son activité. Le métabolisme du corps dépend entièrement de la synthèse des composés produits par le pancréas. Grâce à ce corps, l'énergie et les matériaux de construction sont transformés pour notre corps - protéines, lipides, glucides.

Cet organe est un participant direct et important dans le processus de digestion. Sans elle, plus précisément sans les lipases qu'elle produit, l'amylase et la protéase, ce processus n'est pas réalisable - avec elles commence la digestion des aliments. En plus des enzymes, le pancréas produit de l'eau, des électrolytes (composants du suc pancréatique).

Le jus est transporté par ses propres canaux vers le duodénum, ​​après quoi il entre dans la zone digestive et commence un travail actif sur la dégradation des protéines, des graisses et des glucides. En influençant les graisses, la lipase les émulsionne - pour qu’elles se décomposent. En outre, sous l'influence du jus, l'hydrolyse des glucides et des protéines entre dans la phase finale. Le résultat de ces processus sont les substances converties suivantes:

  • Graisses - sont converties en acides carboxyliques (gras) et en glycérine. La lipase est responsable de ce processus, qui rend l’absorption de substances de l’estomac dans le sang plus efficace;
  • Protéines - se décomposent en acides aminés sous l'influence du trypsinogène, des protéases et du chymotrypsinogène. Ils convertissent les protéines en peptides, ils sont affectés par la carboxypeptidase, qui convertit les peptides en substances faciles à digérer par l'organisme - les acides aminés;
  • Glucides - se décomposent en monosaccharides en raison de l’alpha-amylase, puis sous l’influence d’autres substances, les monosaccharides sont convertis en glucose et il est connu pour être une matière énergétique précieuse pour l’homme.
  • En plus des éléments digestifs, ce corps produit du bicarbonate de sodium, une solution qui a une activité neutralisante contre l’acide chlorhydrique de l’estomac. Certaines des enzymes sont synthétisées immédiatement sous forme active, parfois des pro-enzymes sont produites, dont l'activation nécessite certaines conditions.

    Le schéma de production de jus pancréatique se déroule selon un schéma bien établi, dans lequel une corrélation claire peut être recherchée. Le pancréas fonctionne "main dans la main" avec la vésicule biliaire. La libération de jus de bile dans l'intestin grêle déclenche une activité active sur la sécrétion d'enzymes, puis le jus pancréatique est envoyé au duodénum. Les trypsines et les chymotrypsines dans le duodénum, ​​dont le niveau est normal, arrêtent la production d'enzymes, mais les signaux indiquant que des aliments sont entrés dans l'estomac (étirant ses parois) ou seront bientôt consommés (odeur, goût) - reprennent l'activation des enzymes pour continuer division des activités.

    C'est important! Les substances du suc pancréatique sont dans leur phase inactive. S'ils étaient actifs, ils pourraient diviser leurs propres tissus des glandes. Ils ne commencent leur travail actif que lorsque la bile s'est accumulée au niveau requis. Par conséquent, il est important que les canaux restent toujours libres pour l'écoulement de la bile - sinon, les problèmes digestifs ne peuvent être évités.

    Déficit enzymatique du pancréas

    Les perturbations de la digestion affectent le travail de tous les tissus, organes et systèmes. Le rôle clé dans la digestion appartient aux enzymes pancréatiques, mais parfois, le comportement de la personne ne lui permet pas de fonctionner activement et de se synthétiser à la quantité requise. Leur carence déclenche le développement d'une pancréatite chronique, qui présente les facteurs suivants:

    • L'abus d'alcool;
    • Le manque de régime dans le régime;
    • Repas irréguliers, y compris le régime alimentaire;
    • La prédominance d'un type de nourriture;
    • Les infections;
    • Lésions d'organes et leurs conséquences;
    • Médicaments pris sans contrôle par le médecin traitant, y compris les inhibiteurs d'enzymes.

    La pancréatite est une lésion fréquente du pancréas caractérisée par une activité enzymatique accrue plus tôt que nécessaire. Normalement, les enzymes sont produites après avoir mangé des aliments, mais lorsque la pancréatite est activée avant de manger, le morceau de nourriture est détruit et l'organe lui-même est affecté par ses propres enzymes.

    Classification du déficit enzymatique

    1. L'absence de sécrétion interne est la pathologie la plus courante - le diabète du second type, lorsque l'insuline n'est pas synthétisée dans la quantité requise. La maladie est diagnostiquée à l'aide d'un test sanguin de glucose - son taux est de 5,5 mmol / l;
    2. Sécrétion externe insuffisante - en cas de diminution des enzymes digestives. La suralimentation, en particulier la graisse, est contre-indiquée chez ces patients - les enzymes ne sont pas en mesure de décomposer tous les triglycérides.

    La durée de l'insuffisance pancréatique est divisée en:

    1. Fonctionnel - une condition temporaire susceptible de traitement;
    2. Organique - une défaite prolongée du corps, dans laquelle il n'est pas possible de rendre rapidement le travail correct du corps.

    Préparations d'enzymes pancréatiques

    Nommé uniquement par un médecin après un examen et la présence des signes cliniques suivants:

    • Pire appétit;
    • Douleur dans l'hypochondre gauche;
    • Attaques de nausée et envie de vomir après avoir mangé;
    • Lourdeur et ballonnements;
    • Malaise général, faiblesse;
    • Modifications des caractéristiques des selles - elles deviennent grasses ou aqueuses. Dans les matières fécales, il y a des fibres de nourriture non digérée, le mucus. La couleur de la chaise est jaune ou orange.

    Les préparations d'enzymes pancréatiques sont conçues pour compenser leur carence. Il y a deux groupes:

    1. Préparations enzymatiques - amener les enzymes au niveau nécessaire au fractionnement correct des substances;
    2. Préparations anti-enzymes - pour éliminer les enzymes produites en quantité supérieure à la quantité normale.

    Exemples de médicaments enzymatiques:

    • Pancréatine - dérivée du pancréas de bovin. Composition - trypsine, amylase. Réduit l'acidité du suc gastrique. Les autres indications pour recevoir la pancréatine sont les suivantes: dysfonctionnement du foie, du pancréas;
    • Festal - contient les substances actives de la bile - amylase, lipase, protéase. Il est indiqué chez les patients souffrant de lourdeur et de douleurs dans la région épigastrique;
    • Oraza - est prescrit pour le dysfonctionnement du pancréas.

    Autres drogues du même groupe - Créon, Mezim, Enzistal, Pangrol, Panezinorm, d’origine végétale - Somilaz et Unienzyme. Exemples d'agents anti-enzymatiques:

    • Panthripine - inhibe l'activité des enzymes protéolytiques;
    • L'aprotinine - inhibe l'activité des polypeptides.

    Tests de laboratoire - aide à révéler les secrets du pancréas

    Outre les enzymes, le secret de la glande contient également des électrolytes, notamment du sodium, du potassium, du calcium et du chlore. Mais le bicarbonate, produit par des cellules spéciales, joue le rôle principal. L'amylase et le maltose aident une personne à digérer les protéines, la lipase, la phospholipase A et la cholinestérase fonctionnent bien avec les graisses. Il existe également des protéases qui sont représentées par les endoprotéases (trypsine et chymotrypsine), les exopeptidases (carbo peptidases et aminopeptidases, l'élastase). L'activité de toutes les enzymes du pancréas mentionnées ci-dessus ne se manifeste que dans un environnement alcalin, c'est ce qui se passe dans le duodénum, ​​où le suc de la glande est sécrété.

    Afin de contrôler le travail d'un organe aussi important, le niveau d'hormones dans divers liquides biologiques, en particulier le sang, l'urine, le contenu du duodénum et les selles, est contrôlé.

    Ces analyses nous permettent de déterminer le niveau d'échec et de surveiller l'efficacité du traitement du pancréas.

    Les enzymes jouent un rôle

    Il existe des tests qui vous permettent de déterminer l'activité enzymatique de la glande. C’est ainsi que sont étudiées les lipases, l’amylase et les isoenzymes présentes dans le sérum ou l’urine, et moins souvent dans les liquides pleuraux ou ascitiques (accumulés dans la cavité pleurale).

    L'amylase la plus informative, que l'on trouve dans l'étude du sérum ou dans les urines, c'est ce test qui est utilisé le plus souvent. Normalement, cette enzyme pénètre dans le sang par les glandes salivaires et son niveau ne dépend pas du sexe, de l'âge, du nombre de mouvements d'une personne ou de ce qu'il mange. Mais en cas de violation, lorsqu'elle stagne (à cause d'une pierre ou d'un kyste), également en raison d'une augmentation de la perméabilité de la membrane, d'une maladie inflammatoire (pancréatite), le taux de cette enzyme augmente. En conséquence, il est excrété par les reins, ce qui entraîne une augmentation de cet indicateur dans les urines. Il existe des options lorsqu'il y a peu d'amylase dans l'urine. Cela se produit lorsque de grosses protéines circulent dans le sang et ne peuvent pas pénétrer dans la membrane rénale. Une augmentation du niveau de l'enzyme dans l'urine pendant la pancréatite au stade aigu est possible.

    Dans le sérum, le taux d'amylase lors de l'exacerbation de la pancréatite commence à augmenter dans les 2 à 12 heures et la concentration maximale est atteinte à la fin du premier jour. À cette période, le taux est dépassé de 5 à 20 fois. Après l'activité de l'amylase diminue, et son excès est excrété par les reins avec l'urine. La norme sérique est atteinte en 2 à 4 jours et, si elle remonte, cela indique une nouvelle complication ou un mauvais pronostic. L'indice enzymatique dépend également de l'obstruction des canaux pancréatiques et des lésions de ses tissus.

    La pancréatite chronique, dans laquelle se trouve le tissu cicatriciel du pancréas, n'entraîne pas une élévation importante du taux d'amylase, contrairement à la forme aiguë. Mais avec la pancréatite aiguë, avec la présence d'une nécrose étendue, une augmentation de l'amylase peut ne pas être observée.

    Si les analyses d'urine indiquent une augmentation de l'enzyme plus de deux fois, vous devez également penser à la défaite du pancréas. Initialement, on examine l'urine qui, contrairement au sang, est plus facile à obtenir et peut être répétée à n'importe quel moment. L'urine, qui est recueillie en quelques heures, donnera une idée des dommages, même mineurs, de la glande.

    La lipase et sa définition

    Les tests de lipase sériques sont les plus sensibles et les plus spécifiques en ce qui concerne les lésions pancréatiques. La lipase associée à la maladie augmente d'environ 90%, contrairement à l'amylase, qui augmente dans 78% des cas de pancréatite. Si l'amylase monte et que la lipase ne monte pas, il est utile de penser à une autre maladie.

    Isoamylase

    L’isoamylase est étudiée dans le sang et l’urine pour le diagnostic de pancréatite et la pathologie n’est pas associée à la défaite de la glande en présence d’une augmentation de l’amylase.

    Trypsinogène

    Trypsinogen permet de déterminer la fonction de la glande et de faire la différence entre normal et pathologie. Dans les pancréatites aiguës, cette enzyme est augmentée, elle ne change pas aux niveaux chroniques.

    Des tests

    Il existe également des tests permettant de déterminer l'activité du corps, en particulier l'activité enzymatique de la lumière intestinale. Il existe deux tests au total:

    • La première est que le pancréas est stimulé par un médicament spécial, suivi de la collecte de ce qui a été libéré dans la lumière intestinale. Grâce à ce test, vous pouvez diagnostiquer une forme cachée de la maladie.
    • Stimulation par acides aminés, lipides et glucides (indirecte). Ensuite, dans le contenu intestinal sont déterminés les enzymes.

    Analyse des selles

    Largement utilisé dans les maladies du pancréas et les analyses scientifiques. Attribuer leur fête à la présence de selles liquides ou moelleuses. Avec des matières fécales décorées et difficiles à penser, la défaite du pancréas n’a pas de sens.

    En termes de diagnostic, l’évolution de la quantité de graisse, d’azote et de chymotrypsine est importante. En fonctionnement normal, la graisse est absorbée à 94% et moins de 6 grammes par jour sont éliminés. La stéatorrhée (graisse dans les selles) commence par une augmentation de l'allocation de graisse à 15 grammes au cours de la journée. L'activité de la chymotrypsine est réduite en présence de pancréatite chronique.

    Préparation à la livraison

    En règle générale, la préparation à l’essai n’est pas nécessaire, l’urine et les selles sont collectées dans un plat propre, de préférence jetable. Il est préférable de faire un don de sang l'estomac vide, car le niveau d'enzymes peut changer. L'urine, comme les matières fécales, est collectée dans toute la partie.

    Tests d'enzymes pancréatiques

    Comment déterminer l'échec et où commencer le traitement?

    L'analyse des enzymes pancréatiques est l'une des premières étapes du diagnostic d'un organe. Les dysfonctionnements du système digestif ne tolèrent pas les attitudes tolérantes. Pour des raisons banales, l’empoisonnement cache peut-être un phénomène bien plus horrible: pancréatite, cancer, problèmes d’intestin, de vésicule biliaire, de rate, d’estomac, etc. la principale difficulté du diagnostic. Des symptômes similaires nécessitent plus de recherche. Clarifier l'image est destiné et l'analyse des enzymes. Les indicateurs de hausse ou de baisse indiqueront au médecin non seulement les causes possibles de l'incident, mais également comment procéder.

    Tests de laboratoire - aide à révéler les secrets du pancréas

    Le rôle des enzymes dans la santé pancréatique

    Bien que l'organe soit situé derrière l'estomac, il s'appelle le pancréas. Elle doit son nom au fait qu'elle se trouve vraiment en position couchée, c'est-à-dire sous le ventre. Les fonctions les plus importantes de l'orientation exocrine et endocrinienne lui sont attribuées.

    À l'extérieur, la partie sécrétoire du corps synthétise et sécrète des enzymes, à l'aide desquelles la digestion des graisses et des protéines est assurée.

    Le fer produit des enzymes lipolytiques et protéolytiques, ainsi que des bicarbonates, qui inhibent l’acidité du suc gastrique.

    Le tissu des îlots réalise la nature endocrine. Il produit et sécrète la somatostatine et le polypeptide pancréatique, ainsi que l'insuline et le glucagon, qui régulent l'indice de glucose et le transport à travers les tissus.

    L'inflammation du pancréas entraîne un dysfonctionnement du système digestif. Lorsque la pancréatite devient chronique, des pathologies endocriniennes commencent à se développer, par exemple le diabète.

    Parmi les principales causes du processus inflammatoire du pancréas:

    Maladies héréditaires et auto-immunes;

    Infections virales, blessures, intoxication;

    Des médicaments tels que les œstrogènes, le furosémide, l'azathioprine, etc.

    Dysfonction du foie, de la vésicule biliaire.

    Consommation excessive d'alcool.

    Dans les cas de pancréatite aiguë et chronique, de lésions aux organes, les patients ressentent une sensation de brûlure et des douleurs dans la région sous-processus xiphoïde et dans le dos, des haut-le-cœur, de la fièvre. Il en résulte une insuffisance pancréatique, une perte de poids, une ascite.

    Enzymes pancréatiques

    Le pancréas humain produit les enzymes suivantes:

    L'amylase, qui fait partie du suc pancréatique et fend les glucides.

    Lipase - un composant du suc pancréatique, qui sépare les graisses.

    Protéases - groupe d'enzymes qui clivent une liaison peptidique entre les acides aminés dans les protéines (élastase, chymotrypsine, trypsine, carboxypeptidase a)

    Les nucléases responsables de la dégradation des acides nucléiques;

    Steapsin, provoquant la dégradation des graisses.

    Valeurs de référence: quelles sont les normes?

    La norme du peptide C varie à une marque de: 0,8 - 7,2 ng / ml.

    Bon taux de glucose plasmatique (mmol / L):

    Alanine aminotransférase (IU / l.):

    Gamma-glutamyltr an-peptidase (U / l):

    L’amylase sérique totale se situe normalement dans la plage allant de 29 à 99 U / L.

    Protéine C réactive, quantitativement (méthode très sensible): 0 - 1 mg / l.

    CA 19-9: 0 - 34 U / ml.

    Bilirubine totale (µmol / l.):

    Cholinestérase sérique (U / ml):

    Hommes: 3,94 - 11,4

    Femmes: 4,63 - 11,4

    Les valeurs ci-dessus peuvent varier légèrement d'un laboratoire à l'autre. Concentrez-vous sur les indicateurs spécifiés dans un centre de recherche spécifique.

    Que signifient les anomalies?

    Une augmentation des taux d'amylase, de lipase et de protéine C réactive dans le sang indique une pancréatite aiguë. Un trouble endocrinien est mis en évidence par une modification du glucose et du peptide C est un signe certain que le tissu pancréatique est lésé. Ceci est typique d'un processus inflammatoire chronique. Avec une augmentation de CA 19-9 du marqueur tumoral et des modifications de la biochimie, des suspicions sur le cancer de la glande apparaissent. La pancréatite réactive et les calculs dans les voies biliaires se manifestent par une concentration accrue de bilirubine, lipase, amylase, gamma-GT, ALT, cholinestérase.

    Lorsque certains des indicateurs ci-dessus s’écartent de la norme, il est trop tôt pour parler d’un diagnostic fiable. Avant de commencer le traitement, plusieurs autres études sont obligatoires.

    Le diagnostic de laboratoire de l'état du pancréas comprend:

    Test sanguin général. En cas d'inflammation, les neutrophiles ESR, segmentés et en bâtonnets, ainsi que les leucocytes sont élevés.

    Biochimie du sang. La pancréatite jaunâtre confirme une bilirubine totale ou directe excessive. En outre, le processus inflammatoire confirme une augmentation du taux de séromcoïde, d’acides sialiques et de gamma-globulines.

    Analyses au niveau de l'alpha-amylase, de la trypsine, de la lipase, du glucose.

    J'urine sur amylase, test de Lasus.

    Coprogramme. Avec une carence en enzymes, il y a des graisses, de l'amidon, des fibres musculaires et des fibres.

    Test glycoamylasémique.

    Échantillon de sécrétine-pancreo ziminovuyu.

    Test de tolérance au glucose.

    En outre, si nécessaire, des méthodes de radiographie et d'échographie peuvent être prescrites, imagerie par résonance magnétique, etc.

    Le but de l'analyse des enzymes pancréatiques - la définition des principaux assistants de la digestion

    Il est recommandé de faire un test enzymatique chez les personnes souffrant de perturbations fréquentes du système digestif, ce qui entraîne une gêne après la prise de certains produits. Souvent, les symptômes d'intoxication, pris comme une intoxication alimentaire banale, peuvent indiquer une pancréatite, un oncologie et d'autres pathologies dangereuses.

    Il est impossible de poser un diagnostic uniquement sur les symptômes - un examen plus détaillé sera nécessaire. Celui-ci comprendra, en plus de la recherche sur le matériel, des tests pour les enzymes pancréatiques. Un écart plus ou moins important par rapport à la norme aidera le spécialiste à comprendre la cause de la violation et à prescrire un traitement qualifié.

    Diagnostic de laboratoire

    Les analyses des enzymes pancréatiques font partie d’un ensemble d’autres études de laboratoire permettant de brosser un tableau complet des changements en cours. Enquêter sur ce sang, cette urine et ces matières fécales complexes (image plus précise et probabilité élevée d'obtenir des résultats fiables). Pour déterminer la gravité de la pathologie, examinez en outre le foie.

    Le diagnostic de l'organe glandulaire est réalisé en utilisant:

    1. Numération globulaire totale. Si un processus aigu ou un processus chronique se produit dans le pancréas, les leucocytes, les neutrophiles piqués et segmentés augmentent.
    2. Tests sanguins biochimiques. Vous pouvez voir la présence de bilirubine et sa quantité, une augmentation du niveau de gamma globulines et d'autres substances.
    3. Des analyses de sang spéciales pour le pancréas sont effectuées pour déterminer le fonctionnement du corps. Pour ce faire, examinez l’alpha-amylase (normalement inférieure à 29 g / l par heure), la trypsine, la lipase, le glucose, qui s’élève à l’arrière-plan du processus inflammatoire ou destructeur du segment d’organe endocrine.

    Comment identifier les enzymes? La trypsine, la lipase et l'amylase sont détectées principalement à jeun par le contenu du duodénum, ​​puis une solution diluée d'acide chlorhydrique est administrée et l'étude est répétée. Dans des conditions et un fonctionnement d'organes normaux, la quantité d'enzymes sera légèrement plus élevée dans la dernière étude. S'il existe une forme chronique de pancréatite, elles sont également réduites.

    Il est recommandé de réussir l'analyse de l'urine pour la détermination de l'amylase et des acides aminés. La lésion de l'organe se manifestera en augmentant ces substances. Coprogram est prescrit pour déterminer dans les matières fécales de la graisse, de l'amidon, des fibres non digérées et des fibres musculaires.

    Le sang a été prélevé tôt sur des enzymes afin de déterminer la quantité d'amylase. Les processus organiques aigus et chroniques s'accompagnent d'une augmentation de la substance jusqu'à 35 g / l par heure. La pancréatonécrose, dans laquelle se produisent des segments de l'organe, se caractérise par une diminution de la quantité d'amylase dans le sang (à partir de 15 g / l par heure et en dessous).

    Maintenant, ils déterminent les niveaux d'élastase. En cas de dysfonctionnement de l'organe, l'élastase pancréatique est réduite à 190, avec une maladie inférieure à 99 µg / g.

    En plus de l'étude des matériaux biologiques prescrits par ultrasons, IRM, rayons X.

    Préparation à la procédure

    Pour obtenir les résultats corrects de l’étude, vous devez vous préparer un peu avant de passer l’analyse sur les enzymes. La seule exception est la suspicion d'un processus grave nécessitant un diagnostic et un traitement immédiats.

    Conditions de préparation à l'analyse:

    • le sang à des fins de recherche est donné le matin, l'estomac vide - boire ou manger pendant plusieurs heures avant que l'analyse ne soit interdite;
    • plusieurs jours avant la procédure, il est interdit de manger des plats gras et épicés;
    • Il est impératif que le médecin connaisse les médicaments pris avant le prélèvement de sang;
    • réussir l'analyse du pancréas pour les enzymes doit être dans un état calme - physique et émotionnel;
    • assurez-vous d'exclure le tabagisme et la consommation de café avant la procédure;
    • dans les 24 heures la veille de l’étude, la consommation de boissons alcoolisées est exclue.

    Pour déterminer le niveau d'amylase (la procédure est effectuée, mais moins souvent que la détection d'élastase), un spécialiste prélèvera le sang d'une veine. Après une certaine quantité de glucides est injecté dans le matériau. Par la rapidité avec laquelle ils se décomposent, révélez la quantité d'enzyme. Déterminer le niveau d'amylase peut être, en passant par l'analyse de l'urine.

    Causes pathologiques de l'anomalie

    Un test enzymatique du pancréas aidera à déterminer la présence de troubles. En particulier, une augmentation de l'amylase peut être attribuée à:

    • inflammation de l'organe, se présentant sous une forme chronique ou aiguë;
    • oncologie pancréatique (condition dangereuse nécessitant un traitement);
    • la péritonite;
    • pathologies des organes urinaires;
    • les oreillons;
    • processus inflammatoire dans l'annexe;
    • Maladie du sucre;
    • dysfonctionnement de la vésicule biliaire;
    • cytomégalie;
    • perturbation du foie;
    • acidocétose;
    • papillite sténotique.

    Améliorer l'enzyme à la suite de la nutrition nocive - l'utilisation d'aliments gras et épicés, frits, acides, aliments salés. Les collations fréquentes de mauvaise qualité, remplaçant un repas complet, peuvent provoquer des perturbations des organes digestifs, y compris du pancréas. La base dans le développement de la pathologie est l'abus d'alcool.

    On observe une diminution de l’amylase à la suite de maladies oncologiques des organes glandulaires, d’hépatites aiguës ou chroniques, de nécrose pancréatique, de cholécystite, de fibrose kystique, dans lesquelles la lésion est importante. Avec l'infarctus du myocarde, la production d'enzymes diminue souvent.

    Troubles fonctionnels et organiques

    L'écart par rapport à la norme des enzymes peut survenir à la suite d'un certain processus survenant dans l'organisme. Dans la plupart des cas, lorsque la cause est identifiée et éliminée, le pancréas commence à fonctionner normalement, sauf dans les cas où un processus irréversible se produit. Une enzyme anormale peut survenir à la suite de:

    • grossesse extra-utérine;
    • obstruction intestinale;
    • blessures dans la cavité abdominale;
    • maladies infectieuses d'origine virale;
    • intoxication;
    • virus de l'herpès de type 4;
    • état de choc;
    • macroamylasémie;
    • échec génétique;
    • prélèvement d'organes glandulaires.

    Une augmentation ou une diminution de l'amylase est déclenchée par la prise de certains médicaments. Habituellement, si le médicament est annulé, la fonctionnalité de l'organe est restaurée.

    Une visite opportune chez le médecin si vous ressentez des symptômes désagréables (douleur aiguë au nombril, nausées, vomissements) aidera non seulement à améliorer le fonctionnement du système digestif, mais également à sauver des vies.

    Pour réussir les tests d'enzymes pancréatiques, vous pouvez vous rendre dans n'importe quelle clinique spécialisée ou ordinaire, où il existe un laboratoire et les réactifs nécessaires. Le coût d'une telle procédure dépendra du complexe de recherche, de la région de résidence et d'autres points. Si une personne est hospitalisée, l'option gratuite est possible.

    Tests sanguins et autres tests de pancréatite

    Les signes cliniques d'inflammation du pancréas sont difficiles à distinguer des autres maladies du tube digestif, ils provoquent tous des symptômes similaires: douleur abdominale, dyspepsie. Dans ce cas, le test sanguin de pancréatite joue un rôle essentiel. D'autres tests, tels que l'examen des matières fécales, de la salive, de l'urine, déterminent la forme de pancréatite - aiguë ou chronique. Pour un médecin qui traite la pancréatite, vous devez savoir avec certitude qu'il est en présence d'une forme aiguë de la maladie ou d'une exacerbation d'un processus inflammatoire chronique de la glande.

    Méthodes de détermination de la pancréatite chronique

    Le pancréas produit des enzymes qui décomposent les protéines, les graisses et les glucides, et synthétise également l'hormone insuline qui libère le glucose dans les cellules du corps. Le diagnostic de la pancréatite consiste à déterminer la concentration d'enzymes digestives et d'hormones de la glande dans le sang.

    • Amylase - intervient dans la transformation des aliments glucidiques (décompose l’amidon); distinguer l’amylase pancréatique et l’a-amylase totale (diastase).
    • La trypsine et l'élastase - assurent la digestion des protéines.
    • Lipase - décompose les graisses, sa carence est trouvée en augmentant le cholestérol dans les analyses.

    Le manque d'insuline entraîne une augmentation de la glycémie.

    Les enzymes pancréatiques ne deviennent normalement actives que dans l'intestin. Si le mouvement du suc pancréatique le long des canaux conduisant à l'intestin est difficile, certaines enzymes sont activées dans l'organe lui-même, ce qui le "digère" - un processus inflammatoire se produit. Il peut être lent, se produire sans douleur, mais s'accompagne de la dégénérescence des tissus du corps qui perdent leur activité sécrétoire. Les tests de pancréatite chronique révèlent des processus pathologiques et une insuffisance fonctionnelle du pancréas. Si vous soupçonnez une pancréatite chronique, le diagnostic inclut de tels tests de laboratoire;

    1. Complète numération sanguine (UAC) - détecte l'inflammation dans le corps;
    2. L'analyse biochimique - l'étude de diagnostic la plus importante pour la pancréatite - fournit des informations sur le contenu des enzymes digestives, ainsi que sur le glucose, le cholestérol dans le sang.
    3. Analyse d'urine pour la diastase - peut montrer un excès léger mais prolongé d'amylase dans l'urine - un signe de pancréatite chronique; une diminution de l'amylase par rapport à la norme indique la dégénérescence des tissus des glandes.
    4. Analyse des matières fécales: des masses fécales grasses de couleur grisâtre avec des résidus alimentaires non digérés indiquent un dysfonctionnement du pancréas.
    5. Une analyse de la salive pour les niveaux d'amylase aidera à différencier la forme aiguë d'inflammation de la forme chronique.

    Le traitement de la forme chronique consiste à organiser une nutrition adéquate et à prendre des médicaments qui corrigent l'insuffisance sécrétoire de l'organe. Les personnes malades comprennent rapidement s'il est possible de manger épicé, gras et salé. Il est nécessaire de rompre le régime alimentaire avec la pancréatite, car quelques heures plus tard commence une crise douloureuse qui doit être distinguée de la forme aiguë d'inflammation du pancréas.

    Diagnostic de la pancréatite aiguë

    Dans les cas d'inflammation aiguë, le tissu de la glande est détruit de manière intensive avec ses propres enzymes, ce qui s'accompagne d'un empoisonnement et d'une détérioration de l'état général du corps. Le diagnostic de la pancréatite dans sa forme aiguë commence par la prise en compte des manifestations cliniques. Le symptôme principal - la colique pancréatique - une douleur aiguë dans la région épigastrique, est si forte que le patient perd conscience.

    Le syndrome de la douleur est aggravé par des vomissements qui ne soulagent pas. Dans une telle situation, les médecins prescrivent les tests nécessaires pour établir le fait que l’inflammation se produit dans le corps, afin d’évaluer le degré de lésion de la glande. Les études standardisées sur la pancréatite sont accompagnées de la note «cito!» Et doivent être effectuées le plus rapidement possible:

    • numération globulaire complète (KLA);
    • biochimie du sang - se distingue par une forte augmentation de la teneur en amylase dans le sang, car avec une telle pathologie, il est activé non pas dans l'intestin, mais dans le pancréas et pénètre dans la circulation sanguine;
    • analyse biochimique de l'urine montre une augmentation de la diastase parfois 200-250 fois, afin de contrôler la dynamique de l'inflammation aiguë, l'urine doit être testée toutes les trois heures;
    • l'analyse des matières fécales dans la pancréatite aiguë peut indiquer que le processus de digestion est perturbé.

    Une augmentation de l'amylase dans le sang est également caractéristique de pathologies telles que la cholécystite, le diabète sucré et les douleurs abdominales aiguës peuvent indiquer une appendicite, une perforation de l'ulcère et d'autres maladies de la cavité abdominale. Pour clarifier la pancréatite est nécessaire le diagnostic différentiel. Avant de reconnaître une inflammation aiguë, le pancréas est examiné par d'autres méthodes de diagnostic. Échographie, IRM, rayons X, déterminent la localisation de la pathologie, sa nature (inflammation, kyste, tumeur).

    Tests sanguins

    Les tests informatifs pour la pancréatite sont des tests sanguins: le sang est prélevé du doigt pour une analyse générale; à partir d'une veine - pour biochimique.

    Analyse générale

    Les données d'analyse générales montrent la présence d'une inflammation dans le corps. Dans la pancréatite aiguë, la numération globulaire change de manière significative

    • Le nombre de leucocytes est parfois multiplié par dix. Normalement, le contenu en leucocytes n’est pas supérieur à 9 × 109 / l.
    • La vitesse de sédimentation des érythrocytes (ESR) augmente, sa vitesse normale: 15-20 mm / h.
    • L'hématocrite augmente (le rapport entre le volume des érythrocytes et le plasma), le sang devient épais en raison de la violation de l'équilibre eau-sel, de la perte de liquide. L'hématocrite normal est de 46 à 48%.
    • le nombre de leucocytes diminue parfois même, mais il y a généralement une légère augmentation sur une longue période;
    • L'ESR ralentit;
    • une diminution des taux d'hémoglobine est observée - ce qui indique une anémie en développement dans le contexte d'épuisement du corps. Taux d'hémoglobine normal compris entre 120 et 160 g / l

    Biochimie sanguine

    Lors de l'analyse biochimique du sang pour la pancréatite, faites attention aux données suivantes:

    • le niveau d'enzymes que le pancréas produit: diastases, lipases, trypsine;
    • teneur en glucose;
    • la quantité de protéines de la phase aiguë de l'inflammation (globulines, protéine C-réactive);
    • concentration totale en protéines.

    Une complication dans le développement de la pancréatite est indiquée dans le test sanguin par une faible teneur en calcium, l'apparition de marqueurs tumoraux, la croissance de l'hémoglobine glycosylée.

    Enzymes pancréatiques

    Lorsque l'inflammation du pancréas détruit ses cellules, les enzymes qui y étaient contenues pénètrent dans le sang - leur niveau augmente de façon spectaculaire, ce qui indique l'activité du processus inflammatoire.

    Amylase

    Le signe le plus caractéristique de la pancréatite est un saut d’amylase dans le sang. Au tout début de la pancréatite aiguë et dans les premières heures des rechutes d'une maladie chronique, la croissance rapide de l'amylase pancréatique dans le flux sanguin commence. Cet indicateur atteint sa valeur maximale à la fin du premier jour, puis il diminue et les jours 4 et 5, il redevient progressivement normal.

    Il convient de noter que la valeur de l’amylase totale (diastase) n’indique pas toujours le développement de la pancréatite. Cette enzyme est produite à la fois par le pancréas (type P) et les glandes salivaires (type S). La croissance de l'α-amylase à type P normal n'est pas un signe de pancréatite. Dans la forme chronique de la maladie, il y a parfois même une diminution de l'enzyme dans le sang, ce qui peut indiquer un dommage profond aux cellules de la glande qui produisent ce secret.

    Lipase

    En tant que partie intégrante du suc pancréatique, la lipase pénètre dans l'intestin où elle favorise la dégradation des graisses alimentaires. Sa teneur dans le sang devrait être 20 000 fois inférieure à celle du suc pancréatique. Une augmentation du taux de lipase dans le sang - une hyperlipasémie - signifie que les aliments gras de l'intestin ne sont pas complètement digérés, ce qui entraîne un taux de cholestérol élevé dans le sang et une modification des masses fécales. Ces deux signes dans le contexte de la croissance de la lipase dans le sang permettent de diagnostiquer la pancréatite et d'autres pathologies du pancréas. Le niveau de lipase dans la pancréatite aiguë commence à augmenter le deuxième jour après le début de l'inflammation et reste à une hauteur de 1,5 à 2 semaines, dépassant la norme de 5 à 10 fois.

    Actuellement, une méthode radioimmunologique a été développée pour la détermination de la trypsine et de la phospholipase dans le sérum. Lors de l’exacerbation de la pancréatite, l’activation de la phospholipase augmente des dizaines et même des centaines de fois (à un taux de 2-7,9 ng / l, elle atteint 400 ng / l). Un faible taux de lipase indique que les cellules des glandes qui synthétisent des enzymes sont endommagées.

    Protéases: trypsine et élastase

    Les protéases décomposent les aliments protéiques dans l'intestin. En violation des conduits pancréatiques au lieu du tube digestif, elles pénètrent dans le sang.

    • Le contenu sanguin de la trypsine dans les formes aiguës de pancréatite augmente de 12 à 70 fois par rapport à la norme - le premier jour de la maladie, puis diminue rapidement pour atteindre son niveau normal. L'évolution chronique de la maladie s'accompagne d'un faible taux de trypsine (2 à 10 fois moins élevée que la norme), indicateur de la mort des enzymes qui sécrètent les cellules des glandes.
    • L'élastase est une enzyme qui, dans la pancréatite aiguë, reste élevée pendant 7 à 10 jours de maladie. À l'heure actuelle, chez de nombreux patients, le contenu en lipase et en amylase est déjà revenu à la normale, mais la quantité d'élastase reste significative chez 100% des patients atteints de pancréatite. Plus la concentration d'élastase dans le sang est élevée, plus l'inflammation du fer affecte le fer, plus la zone de nécrose est étendue et plus le pronostic de la maladie est mauvais. Dans la pancréatite chronique, le diagnostic porte sur la teneur en élastase des masses fécales, sa faible teneur indique un affaiblissement de la capacité de la glande à synthétiser des enzymes digestives.

    Niveau de glucose

    Si l'inflammation capture les glandes endocrines de la glande, qui synthétisent l'insuline, une augmentation de la glycémie se produit dans le contexte de sa carence. Sans insuline, l'absorption de glucose par les cellules du corps est impossible. Le taux de glucose est très important, car le diabète sucré est l’une des complications fréquentes de la pancréatite. Un indicateur plus précis est l'hémoglobine glyquée (liée au glucose), qui donne une idée de la teneur en sucre dans le sang pendant trois mois.

    Teneur en protéines

    Lorsque la pancréatite modifie le contenu en protéines du sang.

    • Le nombre de protéines de la phase aiguë (protéine C-réactive, fibrinogène) augmente - elles apparaissent dans le sang au cours de tout processus inflammatoire. Avec le soulagement réussi de l'inflammation, leur nombre diminue.
    • La concentration en protéines totales et en albumine diminue - cela est dû à un trouble digestif: les aliments qui pénètrent dans l'intestin ne sont pas complètement digérés en raison du manque d'enzymes, ils ne sont pas absorbés dans le sang mais quittent le corps avec des selles. Particulièrement caractéristique de cet indicateur dans la pancréatite chronique.

    Autres indicateurs

    Dans certains cas, d'autres indicateurs interviennent dans le diagnostic de la pancréatite.

    • Lorsque l'inflammation du pancréas augmente la concentration des enzymes ALT (alanine aminotransférase) et AST (aspartate aminotransférase). Normalement, ces composés à l’intérieur des cellules participent au métabolisme des protéines. Avec la destruction pathologique des cellules, les enzymes entrent dans le sang. Une augmentation des taux d'ALAT et d'AST dans le sang n'est pas seulement un signe de pancréatite, elle accompagne également une maladie du foie, des problèmes cardiaques et des lésions musculaires graves. En association avec d'autres symptômes de pathologie pancréatique, les indicateurs ALT et AST sont utilisés pour clarifier le diagnostic. Dans la pancréatite aiguë, la concentration en AST dépasse de 2 à 5 fois la norme et de 6 à 10 fois l'enzyme ALT.
    • La définition des marqueurs tumoraux dans le sang est destinée à exclure une complication grave de la pancréatite - cancer du pancréas. Les protéines CA 19-9 et CEA (antigène du fœtus du cancer) spécifiques des pathologies de la glande sont produites par des cellules régénérées. Une augmentation de C 19-9 est trois fois supérieure et le CEA est un signe de pancréatite à deux reprises; en cas de dépassement de ces indicateurs, il est dit qu'une tumeur maligne peut se développer dans la glande. Dans certains cas, un résultat positif pour les marqueurs tumoraux indique des maladies du foie, de l'estomac et non du pancréas.
    • Une augmentation de la bilirubine est observée dans le cas d'une augmentation de la taille du pancréas enflammé, ce qui entrave la sortie des enzymes de la vésicule biliaire.

    Analyse d'urine

    Informative dans le diagnostic de la pancréatite est une analyse biochimique de l'urine. Un signe de la maladie devient la couleur de l'urine: une couleur jaune pâle passe de l'inflammation au jaune foncé au brun. Une augmentation de la diastase est observée lors de l'analyse de l'urine. Plus le processus inflammatoire est actif, plus le niveau d'amylase totale dans l'urine augmente. Cet indicateur est caractéristique non seulement de la pancréatite aiguë, de l’amylase dans l’urine et du diabète. Les compagnons d'inflammation grave sont les corps cétoniques, les leucocytes et les érythrocytes présents dans l'urine. La protéine dans l'urine est trouvée quand son absorption dans l'intestin est altérée. Dans le cours aigu de la maladie, il faut prendre plusieurs fois de l’urine pour contrôler la dynamique de l’amylase dans le corps.

    L'analyse des urines dans les maladies chroniques des glandes montre une diminution du taux d'α-amylase, ce qui est associé à un affaiblissement des fonctions de sécrétion de la glande au cours d'une pathologie à long terme.

    Analyse des selles

    Si vous présentez des symptômes d'inflammation du pancréas, vous devez transmettre les matières fécales à l'étude pour clarifier le diagnostic. Pour obtenir des résultats fiables, passez les tests après un repas diététique. Vous devez manger 105 grammes de protéines, 180 grammes de glucides, 135 grammes de matières grasses. L'analyse de la pancréatite fécale fournit des informations sur les troubles fonctionnels du pancréas.

    • L'augmentation de la teneur en matières grasses rend la masse fécale brillante, avec une consistance grasse et une teneur élevée en acides gras - preuve d'un manque d'enzyme lipase dans l'intestin.
    • Les changements dans les matières fécales affectent également sa couleur: avec la pancréatite, il acquiert une teinte grisâtre.
    • La présence de résidus non digérés indique un manque général d'enzymes dans l'intestin.
    • Une diminution du taux d'élastase-1 dans les fèces indique dans quelle mesure la fonction de sécrétion pancréatique est réduite. Dans les cas graves, le taux d'élastase dans les fèces chute en dessous de 100 µg / g.

    Décodage de l'analyse biochimique

    Le diagnostic final est formulé sur la base de recherches: de laboratoire et instrumentales. Dans le diagnostic de l'inflammation du pancréas est le principal test sanguin pour la pancréatite, il donne des indicateurs d'anomalies des enzymes de la glande:

    • le taux d'amylase pancréatique dans le sang ne doit pas dépasser 54 unités; avec la pancréatite, il augmente considérablement le premier jour de la maladie;
    • le contenu normal en lipase va jusqu'à 1,60 unité / l; avec la pancréatite aiguë, il augmente 5 à 20 fois;
    • Le contenu normal en trypsine est de 10 à 60 µg / l, l’augmentation indique une inflammation aiguë, une diminution de l’indice est un processus chronique.
    • La limite supérieure du taux d'élastase dans le sang est de 4 ng / ml. Plus son excès est important, plus la forme de la maladie est grave.

    L'examen de laboratoire fournit d'autres indicateurs informatifs.

    • La teneur en sucre dans le sang ne doit pas dépasser 5,5 mmol / l. Avec la pancréatite, elle augmente.
    • La teneur en protéines totales chez les personnes en bonne santé - 64 g / l, sa diminution indique la pathologie du pancréas, des carences nutritionnelles ou une maladie intestinale.
    • Le taux de protéine CA 19-9 - jusqu’à 34 u / l; excès de niveaux - un signe de pancréatite, une augmentation significative - une suspicion d'oncologie.
    • La norme de cholestérol dans le sang est de 6,7 mmol / l. Son taux est plus élevé chez les hommes que chez les femmes. En cas de diabète, de pancréatite, le contenu en cholestérol augmente.
    • Les enzymes AST et ALT génèrent normalement jusqu'à 41 mmol / l. Si l'indicateur est élevé, il y a lieu de diagnostiquer une pancréatite.

    Avec une variété de méthodes de diagnostic et d’indicateurs informatifs pour le médecin traitant, on peut citer l’amylase pancréatique le premier jour de la maladie et la définition de lipase et d’élastase les jours suivants.

    Tout sur les glandes
    et système hormonal

    Le travail de tout l'organisme dépend de l'état de cet organe.

    Signes généraux de pathologie

    La détérioration du pancréas n'apparaît pas toujours soudainement. Beaucoup de gens n'attachent pas d'importance à un malaise palpable dans la partie supérieure de l'abdomen, qui augmente après un festin. Indiquer le développement de la maladie peut de tels signes:

    • La nausée Augmente après avoir bu de l'alcool, des aliments gras et frits. Dans les cas graves, accompagnés de vomissements, n'apportant pas de soulagement.
    • Les douleurs Les douleurs douloureuses ou aiguës sont concentrées dans la zone épigastrique, mais peuvent irradier sous l'omoplate, le sternum ou sous les côtes.
    • Problèmes avec la chaise. Il s’agit de constipation ou de diarrhée, selon le type de pathologie et les conditions préalables à son développement. S'il y a des particules alimentaires visibles dans les matières fécales, ce n'est pas tout à fait normal.
    • Éructations et flatulences. La perturbation du processus de digestion entraîne la fermentation des résidus alimentaires et l’accumulation de gaz. Les éructations s'accompagnent d'un goût désagréable en bouche.
    • La température Une augmentation de la température est un signe évident d'un processus inflammatoire. Dans ce cas, vous devez agir immédiatement - appelez une ambulance.

    Des symptômes similaires sont une raison pour un traitement hospitalier immédiat.

    Avec le développement de complications, des symptômes tels que la jaunisse, une vision floue, des troubles de la coordination sont possibles. Poids sensiblement réduit, perte d'appétit également.

    C'est important! Les plaintes des patients et les examens superficiels ne suffisent pas. Votre médecin peut vous prescrire un traitement uniquement après avoir posé un diagnostic complet du pancréas.

    Tests de laboratoire

    Après un examen médical et une anamnèse, des tests de laboratoire sont prescrits. Le médecin déterminera quels tests vous devrez passer pour l’étude du pancréas, car leur liste dépend des circonstances.

    Les catégories suivantes de telles études peuvent être distinguées:

    • Standard Prélèvement d'échantillons de sang, d'urine ou de matières fécales pour mener une étude sur les indicateurs de courant standard.
    • Avec une charge. Composé de plusieurs étapes. Les indicateurs de base sont comparés aux résultats des analyses effectuées après l’utilisation de substances spéciales.
    • Spécial Conçu pour diagnostiquer des pathologies spécifiques, implique une procédure spéciale pour la collecte et l'étude du matériel.

    Les principales méthodes de diagnostic de laboratoire du pancréas

    Tests sanguins

    La première chose qui est prescrite pour les maladies du pancréas est des tests sanguins. Du sang de doigt et de veine est prélevé pour un examen complet. Parmi les indicateurs généraux, le nombre de leucocytes et de neutrophiles, ainsi que la RSE, revêtent une importance particulière.

    Quels tests avez-vous pour le pancréas? L'analyse biochimique du sang détermine les indicateurs suivants:

    • bilirubine commune et directe;
    • le glucose;
    • alpha amylase;
    • la lipase;
    • la trypsine.

    Le pancréas produit les substances les plus importantes: les enzymes digestives et l'insuline pour la dégradation du glucose. La réduction de la synthèse des enzymes conduit à l’incapacité de traiter et d’absorber complètement les nutriments, et l’augmentation est la cause de l’automutilation du corps. L'insuline est nécessaire pour traiter le glucose, sinon une personne sera confrontée à un diagnostic de diabète.

    Un test sanguin est une procédure de base dans le diagnostic de toute maladie.

    C'est important! Donner du sang est nécessaire à jeun. À la veille, il est déconseillé d'utiliser de l'alcool, des boissons gazeuses sucrées, des desserts et autres produits pouvant altérer les résultats.

    Urine et fèces

    Non moins importants sont les tests pour le travail du pancréas, basés sur l'étude d'échantillons d'urine et de fèces. Ils reflètent le traitement des substances entrant dans le corps. Il est préférable de prendre les choses du matin, surtout pour l'urine.

    En laboratoire, des échantillons biochimiques tels que le glucose, l'amylase et les acides aminés sont examinés dans les échantillons d'urine. Avec les maladies du pancréas, ce sont eux qui subissent les plus grands changements.

    Les matières fécales sont examinées pour la réalisation de coprogrammes. Les indicateurs externes (consistance, couleur, la présence de particules alimentaires non digérées, etc.), ainsi que biochimiques sont analysés. Les critères d'évaluation les plus importants sont:

    • la présence de fibres alimentaires et de fibres;
    • identification des enzymes digestives;
    • la quantité d'élastase;
    • analyse du processus d'hydrolyse.

    Les tests de laboratoire révèlent la quantité et le type de fibres dans les masses fécales.

    Autres indicateurs

    Dans ce laboratoire, le diagnostic des maladies du pancréas ne prend fin que si aucune anomalie significative n'a été identifiée. En cas de résultats douteux, des tests supplémentaires sont nécessaires pour vérifier le pancréas à l'aide de la méthode du test de stress.

    Les options de recherche suivantes sont utilisées:

    • Tolérance au glucose - du sang est prélevé au début du test, puis le patient boit du concentré de glucose et une heure plus tard, le prélèvement sanguin est répété.

    Résultats du test de tolérance au glucose

    • Diastase dans l'urine - le niveau initial est mesuré, après l'introduction de la prozerine, des échantillons sont prélevés toutes les demi-heures pendant 2 heures.
    • Test Iodolipol. L'échantillon d'urine du matin est un contrôle. Après avoir pris l'iodolipol, des mesures régulières sont prises pendant 2,5 heures pour déterminer la concentration en iodure.
    • Les anticorps dirigés contre les cellules bêta révèlent des pathologies auto-immunes de la production d'insuline.
    • Enzymes dans le duodénum. Les échantillons de base sont prélevés après l'introduction de l'acide chlorhydrique.
    • Test sécrétine-pancréatique-imine. La production d'amylase, de trypsine et de lipase est stimulée par l'administration de sécrétine et de cholécysto-pancréozymine; après cela, le niveau des enzymes dans le duodénum est comparé au niveau initial.

    Diagnostic du matériel

    Des informations supplémentaires sur la taille et les modifications structurelles des organes internes peuvent être obtenues grâce aux diagnostics du matériel. Lors de l'examen du pancréas, ces méthodes sont utilisées:

    • Échographie. Les ondes ultrasonores sont réfléchies par les tissus de la glande et converties en une image sur le moniteur. Les modifications du niveau d'échogénicité, de la taille de l'organe et de ses contours, ainsi que de la présence de liquide dans la cavité abdominale, indiquent la présence d'une pathologie.

    L'échographie est une procédure standard pour les problèmes du pancréas

    • Examen endoscopique. À l'aide d'une sonde endoscopique, on observe l'état des tissus à la jonction des conduits du pancréas et du duodénum.
    • CPRE La méthode de cholangiopancréatographie rétrograde endoscopique nous permet d’examiner l’état des canaux pancréatiques eux-mêmes.

    Lors d'une CPRE, le fonctionnement du spécialiste en diagnostic n'est pas suffisant.

    • CT Grâce à la tomodensitométrie du pancréas, la structure de l'organe est examinée en détail, de nouvelles croissances et de nouveaux lieux de transformation des tissus sains sont détectés.
    • Endogramme. Utilisé pour une étude détaillée de l'état de la glande et de ses conduits, ainsi que des ganglions lymphatiques associés.
    • Biopsie. En cas de détection de néoplasmes suspects, le tissu est prélevé à l'aiguille fine pour un examen histologique plus approfondi. Cela vous permet de détecter l'oncologie ou de vous assurer que la tumeur est bénigne.

    C'est important! En raison de la complexité du diagnostic, il est possible de déterminer avec précision le type de maladie du pancréas, ainsi que les causes possibles de son développement.

    Sur la base des résultats de la recherche, un programme de traitement est élaboré, qui peut inclure un régime alimentaire et une pharmacothérapie utilisant des enzymes. Dans les cas plus graves, une intervention chirurgicale est nécessaire pour sauver les zones moins endommagées de la glande.

    Examen de laboratoire approfondi du pancréas

    Test sanguin complet permettant d'identifier les principales violations de différentes étiologies de l'état fonctionnel du pancréas.

    Les résultats de la recherche sont publiés avec des commentaires médicaux gratuits.

    A quoi sert cette analyse?

    • Pour le diagnostic des maladies du pancréas.

    Quand une étude est-elle prévue?

    • Lorsque les symptômes cliniques des maladies du pancréas;
    • avec suspicion de dysfonctionnement pancréatique.

    Synonymes anglais

    Quel biomatériau peut être utilisé pour la recherche?

    Comment se préparer à l'étude?

    • Exclure l'alcool de l'alimentation dans les 24 heures précédant l'étude.
    • Ne mangez pas dans les 12 heures précédant l'étude, vous pouvez boire de l'eau non gazeuse et propre.
    • Éliminer le stress physique et émotionnel pendant 30 minutes avant l'étude.
    • Ne fumez pas dans les 3 heures précédant l’étude.

    Informations générales sur l'étude

    Le pancréas est un organe du tractus gastro-intestinal situé derrière l'estomac et exerçant d'importantes fonctions exo- et endocriniennes. La digestion des protéines et des graisses dans l'intestin grêle est réalisée en raison de la synthèse et de la sécrétion d'enzymes digestives par la partie excrétrice de la glande. En plus des enzymes protéolytiques et lipolytiques, il sécrète des bicarbonates neutralisant l'acide chlorhydrique du suc gastrique dans le duodénum. La fonction endocrine du pancréas est assurée par le tissu des îlots, dans lequel les hormones sont synthétisées puis sécrétées dans le sang par l'insuline, le glucagon, la somatostatine et le polypeptide pancréatique. L'insuline et le glucagon régulent le taux de glucose dans le sang et son transport dans les tissus. La pathologie du pancréas conduit principalement à des troubles digestifs et, dans les maladies chroniques, contribue au développement de troubles endocriniens (diabète sucré).

    Les causes des maladies du pancréas sont différentes: troubles génétiques et auto-immunes, infections (généralement virales), blessures, lésions toxiques, prise de certains médicaments (œstrogène, furosémide, azathioprine, etc.), néoplasmes. Le plus souvent, la pathologie du pancréas survient dans le contexte d'un dysfonctionnement hépatique, de maladies des voies biliaires (cholélithiose avec cholédocholithiase), dues à une violation de l'écoulement de la bile et du suc pancréatique. L'abus d'alcool est une autre cause fréquente de maladie pancréatique.

    Les manifestations cliniques des maladies du pancréas dépendent de l'étiologie, du degré de dysfonctionnement et de l'activité du processus. Les changements inflammatoires aigus, les traumatismes de la glande, ainsi que les maladies chroniques liées à la période d'exacerbation sont généralement accompagnés de douleurs et de brûlures dans la région épigastrique avec irradiation au dos, nausées, vomissements et fièvre. Les maladies chroniques du pancréas entraînent une insuffisance pancréatique, une perte de poids, le développement d'une ascite en raison d'une violation de la digestion et de l'absorption de nutriments par l'intestin.

    Une augmentation de l'activité sanguine des enzymes pancréatiques (amylase et lipase) et du taux de protéine C-réactive sont des signes d'inflammation active de l'organe - pancréatite aiguë. Les variations du taux de glucose et du peptide C indiquent une violation de la fonction endocrinienne du pancréas et constituent un signe indirect de lésion du tissu des îlots pancréatiques, pouvant survenir au cours d'une pancréatite chronique. La forte augmentation du marqueur tumoral CA 19-9 dans le contexte de modifications des paramètres biochimiques de la fonction de la glande indique le plus souvent un cancer du pancréas.

    Une augmentation de la concentration des enzymes amylase et lipase indique une implication simultanée du foie et du pancréas dans le processus pathologique, comme c'est habituellement le cas avec la pierre du canal biliaire et la pancréatite réactive.

    Lorsque les indicateurs de cette analyse complexe changent, il est nécessaire de réaliser des études de laboratoire et instrumentales supplémentaires afin de clarifier les causes et les mécanismes du développement de la maladie, à savoir le choix du traitement.

    À quoi sert la recherche?

    • Évaluer l'état fonctionnel du pancréas et la gravité des lésions;
    • pour le diagnostic différentiel des maladies du pancréas;
    • observer un patient atteint de maladies chroniques de la zone hépatopancréatique (cholélithiase, cholélithiase, pancréatite chronique);
    • surveiller l'efficacité du traitement des maladies du pancréas.

    Quand une étude est-elle prévue?

    • Avec des symptômes de dommages possibles au pancréas (douleur à l'herpès et / ou brûlures au haut de l'abdomen, nausée, vomissements, décoloration, quantité et consistance des selles);
    • lors du changement de la structure et de la taille du pancréas selon des méthodes de recherche instrumentales;
    • lors de l'examen des abuseurs d'alcool;
    • en présence de maladies du pancréas dans l'histoire familiale;
    • lors du suivi de patients atteints de maladies chroniques du foie, du pancréas et des voies biliaires;
    • lors de l'examen préventif.
  • Lipoprotéines de haute densité (HDL) - de quoi s'agit-il

    Sirop de lactulose pour les bébés