Comment se renseigner sur l'état de santé du pancréas

Les sondages sur la malnutrition, l’alcool et le tabac, la consommation incontrôlée de médicaments n’entraînent pas la mort instantanée. Ils provoquent des inflammations aiguës ou chroniques et parfois des tumeurs dans le pancréas, provoquant le diabète. Il agira à temps et évitera les complications graves de la pancréatite à ceux qui, sans attendre l'apparition de symptômes dangereux, savent comment contrôler le pancréas. Ouvrons le voile du secret.

Principes de l'examen pancréatique

Le diagnostic du pancréas doit être complet: vous devez obtenir des informations non seulement sur la structure du corps, mais également sur sa fonction. Explique pourquoi.

Le pancréas est une grosse glande dotée d’une structure et de fonctions uniques. C’est celui-ci qui joue un rôle clé dans la mise en oeuvre de la digestion, en produisant les enzymes nécessaires à la dégradation des protéines et des graisses en substances qui, une fois dans le sang, vont nourrir les cellules. L'insuline est produite dans cette glande, qui aide le principal substrat énergétique, le glucose, à fournir de l'énergie aux cellules et aux tissus. D'autres hormones y sont également synthétisées.

La glande est située dans l’espace rétropéritonéal, devant elle se trouvent l’estomac, le côlon transverse et le duodénum, ​​des deux côtés - les reins. À l'intérieur du corps se trouvent les canaux qui collectent le suc pancréatique riche en enzymes provenant des cellules glandulaires. Ils tombent dans un grand canal qui s'ouvre dans le duodénum.

Si une partie du tissu glandulaire est endommagée, le tissu restant remplace sa fonction et aucun symptôme de la maladie ne peut apparaître. Dans le même temps, une situation peut survenir lorsqu'une très petite zone meurt ou s'enflamme, ce qui n'est pas perceptible dans la structure de la glande entière, mais s'accompagne d'un changement prononcé de la fonction de l'organe. C'est pourquoi l'examen du pancréas devrait être complexe et couvrir la structure du corps et sa fonction.

Diagnostic de laboratoire

Les analyses effectuées lors de l'examen du pancréas déterminent l'état de la fonction des organes. Les lésions aiguës du pancréas entraînent une augmentation de l'activité des enzymes qu'il produit. Certains sont plus instructifs à déterminer dans le sang, d’autres - dans l’urine, dans les fèces. Pour déterminer la gravité de la lésion, les indicateurs des fonctions de l'organe du foie associés au pancréas sont également évalués.

Le diagnostic du pancréas comprend les tests suivants:

  1. Numération sanguine complète: augmentation du taux de leucocytes, neutrophiles piqués et segmentés, RSE dans les exacerbations aiguës ou aiguës du processus chronique.
  2. Analyse biochimique du sang: augmentation des taux de bilirubine totale et directe - dans la forme de pancréatite ictérique (avec légère augmentation de l’ALAT), augmentation du taux de gamma-globulines, séromucoïdes, acides sialiques.
  3. Tests sanguins spécifiques du pancréas:
    • alpha-amylase sanguine (son taux est de 16-30 g / l par heure);
    • détermination de la trypsine (son activité dépassera 60 µg / l);
    • lipase sanguine (plus de 190 U / l seront augmentés);
    • glycémie - augmentera (plus de 6 mmol / l) avec l’implication de la partie endocrine (insulaire) du pancréas dans le processus inflammatoire ou destructeur.

Attention! Les taux d'activité enzymatique peuvent différer légèrement selon les laboratoires.

  • Détermination de la trypsine, de la lipase, de l’amylase dans le contenu de la cavité 12 de l’ulcère duodénal à jeun, puis à plusieurs reprises après l’introduction dans l’intestin de 30 ml de solution diluée d’acide chlorhydrique. Normalement, les niveaux de ces enzymes dans les deux premières parties du contenu de l'intestin diminuent, puis augmentent progressivement pour atteindre leur valeur initiale. dans la pancréatite chronique, il y a une diminution significative dans toutes les portions.
  • Tests d'urine: amylase, teneur en acides aminés (test de Lasus). Avec la défaite du pancréas, ces substances sont très riches.
  • Coprogramme. En cas d'insuffisance d'enzymes de la glande, les matières grasses, l'amidon, les fibres non digérées et les fibres musculaires sont déterminées dans les selles.
  • Auparavant, l’analyse principale, axée sur le diagnostic des maladies du pancréas, était l’amylase pancréatique, une enzyme produite par le corps. En cas d’inflammation aiguë et exacerbée de l’inflammation chronique de la glande, on note une augmentation de l’activité de cette enzyme dans le sang - supérieure à 30 g / l par heure et dans l’urine (elle est définie ici comme «diastasis urinaire») - supérieure à 64 U / l par heure. Lorsque les sites du pancréas meurent (nécrose pancréatique, pancréatite sclérosante), on observe une diminution de l'activité de l'amylase dans le sang (inférieure à 16 g / l par heure) et dans les urines (inférieure à 10 U / l).

    À ce jour, le principal critère de diagnostic de laboratoire pour les lésions du pancréas est l'enzyme élastase, qui est détectée dans les selles. En cas d'insuffisance de la fonction glandulaire, l'activité de l'élastase pancréatique est inférieure à 200 µg / g, en cas de lésion grave des organes, inférieure à 100 µg / g.

    Attention! Tous les tests sanguins sont pris à jeun, mais certains tests pour le pancréas nécessitent une certaine préparation. Ce point doit être clarifié sinon avec le médecin, puis avec le personnel du laboratoire où vous prévoyez de poser le diagnostic.

    Tests de stress en laboratoire

    Dans certains cas, il peut être nécessaire d'effectuer certains tests non seulement sur un estomac vide, mais également après l'introduction de certaines substances dans le corps - un test d'effort.

    Il existe de tels tests de charge:

    1. Test à la glycoamylase. La concentration initiale d’amylase dans le sang est déterminée, après quoi la personne doit boire 50 g de glucose; après 3 heures, l'amylase est à nouveau testée. Avec pathologie après 3 heures, une augmentation de cette enzyme est notée de plus de 25% par rapport au niveau initial.
    2. Test de Prozerin. La concentration initiale de diastase dans les urines est déterminée, après quoi Prozerin est administré. Ensuite, toutes les demi-heures et pendant 2 heures, le niveau de diastase est mesuré: normalement, il n’augmente pas plus de 2 fois puis revient à la normale. Dans divers types de pathologie pancréatique, divers indicateurs sont déterminés.
    3. Test Iodolipol. Au réveil, le patient urine, puis prend le médicament "Yodolipol". Ensuite, en une heure, une heure et demie, deux heures et demie, le niveau d'iodure dans l'urine est déterminé. Ce diagnostic de maladies du pancréas repose sur l'activité de l'enzyme lipase produite par cet organe. Normalement, une heure plus tard, l'iodure commence à être détecté dans l'urine et son degré d'excrétion est de plus en plus maximal - dans une partie de l'urine collectée en 2,5 heures.
    4. Test de sécrétine-pankreozyminovaya. Il repose sur une modification de la composition chimique du contenu du duodénum 12 après l'administration de la sécrétine, une substance ressemblant à une hormone, qui provoque une augmentation de la sécrétion d'enzymes riches en bicarbonate et dans le suc pancréatique.
    5. Le test de tolérance au glucose est important pour le diagnostic des lésions de l'appareil endocrinien du pancréas. En même temps, le niveau de glucose sanguin est déterminé à jeun, une heure et deux après la prise de la solution de glucose à l'intérieur. Cette analyse n’est prescrite que par un endocrinologue, il l’interprète également car il existe un risque de complications associé à une augmentation du taux sanguin de ce glucide simple.

    Etude de la structure du corps

    L'étude du pancréas est basée sur les propriétés du tissu: celui-ci n'est pas visible lors d'un examen radiologique de routine, mais les canaux de la glande peuvent être examinés par radiographie en y introduisant un contraste. Le fer est bien disponible pour l'examen par la méthode des ultrasons, et l'échographie Doppler détermine le flux sanguin dans ses vaisseaux. La tomodensitométrie visualise sa structure en couches, mais l'analogue de résonance magnétique est optimal pour déterminer les plus petites structures d'un organe. Considérez tout dans l'ordre.

    Méthodes de radiographie

    1. La radiographie de contrôle ne permet de visualiser que la calcification du tissu glandulaire, de grosses pierres dans ses canaux.
    2. La cholangiopancréatographie rétrograde endoscopique est l’introduction d’un agent de contraste pour rayons X dans les conduits de la glande duodénale à l’aide d’un appareil optique qui effectue une fibrogastoscopie.
    3. Angiographie sélective - examen aux rayons X de la glande vasculaire après l'injection d'un agent de contraste.
    4. La tomodensitométrie aide au diagnostic des processus tumoraux et inflammatoires de la glande.


    Chacune des méthodes d'examen oblige le patient à effectuer des procédures préparatoires.

    Échographie

    Cette méthode n’est pas aussi précise qu’une étude tomographique, mais elle est essentielle pour le diagnostic primaire des pathologies glandulaires en raison de sa simplicité et de sa sécurité. L'échographie permet de visualiser l'inflammation aiguë et chronique, les tumeurs, les abcès, les kystes; L'échographie Doppler est précieuse pour l'évaluation principale du débit sanguin dans les organes. Cette méthode nécessite une préparation préalable. Comment procéder pour que le résultat de l'étude soit fiable, nous avons expliqué dans l'article: Préparation à l'échographie en pathologie pancréatique.

    Imagerie par résonance magnétique

    La tomographie par RMN est la méthode la plus informative pour étudier la glande. Elle permet de visualiser très précisément le tissu d’un organe par couches. En combinant l'IRM avec l'introduction de contraste dans les canaux (cholangipancréatographie) ou les vaisseaux sanguins (angiographie), la fiabilité maximale de l'étude pancréatique est atteinte.

    Les indications pour l'IRM du pancréas sont les suivantes:

    • tumeurs d'organes de petit diamètre;
    • maladie du foie;
    • une pancréatite;
    • préparation à la chirurgie de la glande;
    • comme traitement d'organe de contrôle.

    Comment examiner le pancréas

    Les maladies du tractus gastro-intestinal donnent généralement beaucoup de problèmes aux gens, mais malgré cela, beaucoup retardent le traitement, essayant de faire face à la maladie par eux-mêmes. Une telle approche non seulement n'apporte pas d'avantages, mais peut provoquer des complications dangereuses et des maladies associées. Alors, comment vérifier le pancréas? Quels tests doivent passer pour ne pas se tromper? Pour toute irrégularité dans le corps, la première chose à faire est de contacter un médecin pour obtenir de l'aide. C'est le médecin qui prescrira les études nécessaires pour déterminer l'affection et planifier le traitement.

    Règles générales de préparation à l'analyse

    Avant de réussir les tests pancréatiques, vous devez apprendre à le faire correctement. Habituellement, les médecins informent les patients, car des erreurs dans la collecte de matériel biologique peuvent entraîner des écarts importants dans les résultats.

    Les recommandations générales se résument à plusieurs points:

    • Les études sont menées à jeun le matin. Quelques jours avant les tests, vous devez refuser les aliments nocifs (aliments frits, épicés, gras, salés, en conserve, café, alcool, boissons gazeuses). Il est également déconseillé d'utiliser des légumineuses susceptibles d'entraîner une formation accrue de gaz;
    • Avant de prendre du sang, vous devez vous abstenir de fumer pendant au moins deux heures.
    • En cas de problèmes tels que la constipation, il convient de veiller à ce que les toxines présentes dans l'intestin n'affectent pas le résultat du test.
    • Tous les récipients doivent être stériles et les mains soigneusement lavées à l'eau et au savon.
    • Lors de la collecte de l'urine d'une femme, il est impératif de veiller à l'hygiène des organes génitaux, après quoi il est préférable d'utiliser un tampon pour garantir la pureté du matériel prélevé;
    • Pour étudier l'analyse générale de l'urine, il est nécessaire de prendre une portion moyenne.

    Ces simples recommandations vous aideront à réussir les tests et à éviter d’éventuels faux résultats. Cependant, il est utile de rappeler que parfois ils se trompent dans les laboratoires, donc si vous avez des doutes, vous devriez être examinés à nouveau.

    Diagnostic de laboratoire

    Dans les maladies associées à une inflammation du pancréas, la tâche principale est de déterminer son état. Les épisodes aigus s'accompagnent d'une libération accrue d'enzymes qui, selon leur type, peuvent être détectées dans le sang, l'urine et les selles. L'étude du foie sera également informative, car sa fonction est étroitement liée au pancréas. Les principaux tests, sur la base desquels le médecin peut parler avec confiance de la maladie, sont généralement:

    • analyse générale du sang et de l'urine;
    • analyse biochimique du sang, y compris recherche d'enzymes diastase et amylase;
    • coprogramme (très informatif pour la pancréatite);
    • Les ultrasons permettent de détecter la présence de liquide dans la cavité abdominale, de déterminer l'état des tissus et de détecter d'éventuelles tumeurs, y compris le cancer.
    • IRM et endoscopie. Ces méthodes modernes de diagnostic peuvent parfaitement renseigner sur l'inflammation de l'organe examiné.

    Tests sanguins

    Chaque personne souffrant de pancréatite se demande quels tests devraient être effectués pour diagnostiquer cette maladie. Habituellement, le médecin en prescrit plusieurs.

    • Test sanguin général. La première chose qui indiquera des problèmes avec le pancréas est le nombre élevé de leucocytes dans le contexte d’une augmentation du nombre de neutrophiles segmentés et en bâtonnets, ainsi que d’une augmentation de la vitesse de sédimentation des érythrocytes (ESR). Il faut se rappeler qu'un foie enflammé peut également donner des résultats similaires. Par conséquent, une approche globale doit être adoptée pour l'examen;
    • Analyse biochimique du sang. Le signe le plus évident de problèmes majeurs du pancréas sera une augmentation de la bilirubine totale et directe, ce qui indiquera la présence d'une forme de pancréatite ictérique. Les signaux alarmants sont la croissance des acides sialiques, des séromucoïdes et des gamma globulines;
    • Test sanguin pour alpha-amylase. En cas d'augmentation de son débit (la norme étant de 16 à 30 g / l par heure), le médecin a le droit de suspecter une pancréatite chronique ou même aiguë, des calculs dans la glande et un blocage de son canal. Si les données obtenues sont inférieures à la norme, ce qui indique une production insuffisante de cette enzyme, on peut supposer une nécrose pancréatique, pathologies graves associées à la destruction de l'organe;
    • Essais enzymatiques pancréatiques: trypsine et lipase;
    • Prise de sang pour le sucre. En cas de problèmes graves avec des résultats pancréatiques dépassera 6 mmol / l, mais ces données ne permettront pas à elles seules d'indiquer une maladie en développement.

    Analyse d'urine

    Avec une maladie du pancréas dans les urines, comme dans le sang, augmente le niveau d'amylase. Ce type de diagnostic n’est pas cher du tout, alors les médecins sont heureux de le prescrire. En plus de l'analyse générale de l'urine, utilisez les études suivantes:

    • Test Lasus. Les résultats de cette analyse montrent la quantité d'amylase et son activité dans l'urine. Dans cette analyse, cela s'appellera "diastase";
    • Test de Prozerin. Son essence réside dans le fait qu’après une seule injection de prozerine toutes les demi-heures, on contrôle la concentration d’amylase dans l’urine du patient. Si elle a grossi 2 fois et n'est pas revenue à la normale dans les deux heures, le médecin peut diagnostiquer une pancréatite. Dans le cas où le corps ne réagit pas à l'introduction de la prozerine, les médecins parlent de sclérose du tissu pancréatique et de nécrose pancréatique.

    Test d'hormone

    Le pancréas est un organe qui produit des hormones. Par conséquent, sa santé dans le corps peut être jugée en fonction de son contenu dans le corps.

    • L'insuline est une hormone impliquée dans la dégradation du glucose, la synthèse des protéines et des acides gras. La réduction de son contenu dans le sang indique des violations.
    • Le peptide S est une hormone produite avec l'insuline.
    • Le glucagon, qui fonctionne directement en face de l'insuline.
    • Dans diverses situations, le contenu en hormones telles que la gastrine et l'amyline est analysé dans le sang.

    Coprogramme

    L'analyse des matières fécales revêt une grande importance pour le diagnostic des maladies du tractus gastro-intestinal, y compris la pancréatite. Un signe clair de déviation par rapport à la norme sera la présence de fibres musculaires non digérées, de graisses et de fibres dans celle-ci.

    IRM du pancréas

    Le pancréas ne présente souvent les symptômes de la maladie que lorsque des troubles graves sont déjà survenus. Si le patient était capable d'identifier les changements dans son état à temps, alors c'est la moitié du succès. La médecine moderne permet assez bien d'examiner l'organe affecté. Pour vérifier le pancréas en utilisant une technique de résonance magnétique, les paramètres d'organes suivants sont importants:

    • taille
    • forme
    • densité tissulaire;
    • la présence de formations de toute nature;
    • caractéristiques des canaux intra pancréatiques. Examiner séparément le canal de la rate - le pancréas, car la santé du corps dépend directement de sa perméabilité;
    • vascularisation.

    L'examen du pancréas implique l'utilisation d'un agent de contraste pour vérifier chaque zone et voir les moindres changements dans l'image.

    Dans quels cas il est nécessaire de recourir à l'IRM:

    • détection par ultrasons de tout changement dans la région épigastrique;
    • gonflement;
    • pancréatite chronique;
    • hypertension intracanalaire;
    • les kystes;
    • douleur persistante dans l'abdomen.

    Donc, s’il ya des plaintes concernant le pancréas, ne retardez pas la visite chez le médecin. Le temps nécessaire pour passer les tests et les recherches effectuées aidera à préserver la santé.

    Pancréas - analyses

    Le traitement d'une maladie coûte de l'argent, même en médecine gratuite. Dans le monde moderne, il est bénéfique d'être en bonne santé. Mais pour cela, il est important de surveiller leurs analyses chaque année. Cet article traitera de ce qui doit être étudié pour tester le fonctionnement du pancréas. Nous vous indiquerons également quels changements dans les tests de laboratoire apparaissent dans le cancer, la pancréatite et d'autres pathologies de cet organe.

    Du sang

    Le traitement de tous les maux commence par l'établissement d'un diagnostic. Pour cela le plus souvent prescrit des examens supplémentaires. En règle générale, un test sanguin biochimique est un standard pour détecter toute maladie des organes internes. Quels indicateurs de la biochimie caractérisent le pancréas?

    Vous devez d’abord vérifier s’il existe des écarts entre les indicateurs principaux. Les taux d'ALT, d'AST, de créatinine et d'urée sont déterminés, le glucose, la bilirubine, le cholestérol, la protéine C-réactive et la phosphatase alcaline sont étudiés.

    La bilirubine, la phosphatase alcaline, l'ALT et l'AST peuvent indiquer indirectement une pathologie pancréatique. Une augmentation de leur niveau est observée dans la stagnation de la bile et d'autres pathologies du foie, qui affectent généralement le pancréas.

    Plus en détail sur la maladie du pancréas peut être jugé par le niveau d'amylase et de lipase. Des analyses sont effectuées pour les douleurs abdominales et indiquent la présence d'une pancréatite aiguë. Ils caractérisent également l'efficacité du traitement de la pathologie inflammatoire. Le niveau de l’état du patient peut être évalué par le niveau de lipase et déterminer le pronostic.

    Dans une maladie inflammatoire du pancréas, l'amylase est augmentée non seulement dans le sang, mais également dans les urines. Analyse de la diastase pertinente pour une pathologie chirurgicale aiguë suspectée. Il peut être effectué dans une clinique normale dans un ordre d'urgence. La diastase augmente 4 à 5 heures après le début de la maladie et reste élevée pendant 2 à 3 jours. Cet examen n’est pas coûteux et est largement utilisé lorsque le diagnostic de pancréatite aiguë est nécessaire.

    Pour réussir l’analyse, il suffit d’un flacon d’urine stérile. Il n'est pas nécessaire de préparer l'étude à l'avance.

    En outre, le pancréas peut caractériser l'urobiline, qui est déterminée dans l'urine. Son niveau augmente avec une pancréatite, suivie d'une jaunisse obstructive.

    L'analyse des matières fécales peut montrer une violation de l'activité enzymatique du pancréas. En règle générale, il se développe au cours du processus chronique dans l'organe. Les matières fécales contiennent en même temps des fibres musculaires non digérées et des fibres entières. Dans de rares cas, des particules graisseuses peuvent être détectées.

    Le diabète

    Le diagnostic est important non seulement dans les maladies aiguës, mais aussi dans les pathologies chroniques. Par exemple, le diabète sucré se développe souvent après une exposition au pancréas. Par conséquent, le niveau de glucose est un indicateur important caractérisant la fonction de l'organe. En glycémie normale, elle est comprise entre 3,5 et 5,5 mmol / l. En médecine moderne, le niveau de sucre a été augmenté à 6,2. L'enquête doit être faite à jeun. L’indicateur de glucose fluctue beaucoup, il réagit au stress et même à l’endroit où le sang est prélevé (doigt ou veine).

    Pour déterminer si suffisamment d'insuline est produite, un seul test de glucose ne suffit pas. Il est nécessaire de déterminer la tolérance au glucose, l'hémoglobine glyquée, le profil glycémique. Dans certains cas, les anticorps sont analysés pour rechercher les îlots de sécrétion qui produisent cette hormone.

    Pancréatite

    Un traitement réussi et un diagnostic rapide sont des maillons d'une chaîne. L'un sans l'autre est tout simplement impossible. Par conséquent, parlons des déviations qui donnent des analyses dans la pancréatite aiguë.

    L'alpha-amylase dans le sang avec une inflammation décuple. Cette enzyme est contenue dans les lobules de la glande et, une fois détruits, dans le sang. Vous pouvez le déterminer dans 3-5 heures après l'attaque. Avec des lésions massives du corps, il est rapidement épuisé. Par conséquent, l'analyse de l'alpha-amylase est pertinente pendant 2 à 3 jours après l'apparition de la douleur.

    La lipase est le deuxième indicateur d'inflammation dans l'organe. Le pancréas utilise normalement cette enzyme pour décomposer les molécules grasses en molécules plus simples. Le niveau de lipase augmente de 3 jours et dure 2 semaines. Il convient au diagnostic retardé de l'inflammation.

    Lorsque la pancréatite est causée par une stase biliaire, les indicateurs suivants peuvent augmenter:

    • ALT, AST est un diagnostic de la fonction hépatique, augmente avec l'inflammation du tissu hépatique;
    • GGTP - décrit la destruction du tissu hépatique et la stagnation de la bile;
    • La phosphatase alcaline est le principal indicateur de congestion dans les voies biliaires.

    L'élastase est le test le plus objectif et le plus coûteux pour un processus aigu. Cette enzyme augmente dans 100% des cas et n’est spécifique que pour cet organe. L'élastase est déterminée dans les grandes cliniques et les centres médicaux privés.

    Oncologie

    Le test biochimique est pratiquement non informatif pour le cancer du pancréas. Dans les cas avancés, tout indicateur (stagnation de la bile, lésions du tissu hépatique) peut réagir. Mais dans les premiers stades, il n'y aura pas de changement. Le diagnostic des conditions oncologiques est basé sur la définition des marqueurs oncologiques. Dans le cancer, le pancréas dans le sang recherche le CA-19.9, le CA-125, le CEA. Selon leur niveau, il est possible de déterminer le type de traitement que les médecins vont effectuer (chirurgie ou chimiothérapie), de déterminer la prévalence de l'oncologie (la présence de métastases).

    Le CA-19.9 est spécifique aux tissus organiques. Dans le cancer du pancréas, ses taux augmentent dans 70 à 100% des cas. Des taux élevés de marqueur (plus de 10 000 U / ml) indiquent la présence de métastases distantes. En outre, les niveaux de cette substance sont augmentés dans les cancers de la vésicule biliaire, du cancer primitif du foie, des carcinomes de l'estomac et du côlon. La chirurgie et la radiothérapie réduisent considérablement le niveau de cet indicateur.

    Le marqueur CA-125 est spécifique du cancer de l'ovaire. Une diminution de son niveau indique l'amélioration apportée par le traitement. Il est également utilisé pour le dépistage précoce de la maladie. Mais en cas de cancer, le pancréas dans le sang dans 20 à 50% des cas montre une augmentation persistante. Le marqueur n’est pas spécifique au tissu pancréatique, il est donc préférable de le déterminer, ainsi que d’autres antigènes.

    Le traitement du cancer ne réussit pas toujours. Pour la détection de la récurrence précoce de la tumeur, on utilise CEA (antigène embryonnaire du cancer). Il apparaît dans le sang pendant 3 à 8 mois avant les premières manifestations cliniques de la maladie. Le CEA n'est pas un marqueur spécifique, il augmente dans les carcinomes du pancréas et dans de nombreuses autres pathologies.

    Les tests de laboratoire ne remplaceront pas un bon spécialiste. La nomination des tests devrait être faite que par des médecins. Seulement dans ce cas, le diagnostic et le traitement seront corrects.

    Comment vérifier le pancréas et qui doivent être testés

    Les problèmes associés aux maladies du pancréas sont toujours graves. La pancréatite aiguë et chronique est maintenant loin d'être rare, à la fois chez les générations les plus âgées et chez les jeunes. La raison en est liée à une consommation élevée d'alcool dans la population, à un régime alimentaire malsain, à la famine chez les jeunes afin de perdre du poids.

    Une niche distincte est occupée par les maladies des glandes endocrines telles que le diabète sucré et le cancer. Une attention particulière doit être accordée au fait que les affections aiguës associées aux maladies inflammatoires et non inflammatoires du pancréas présentent un risque de complications et un taux de mortalité élevé, même lors de la fourniture de tous les soins médicaux nécessaires au patient. Par conséquent, le diagnostic opportun de ces maladies peut non seulement vous garder en bonne santé, mais vous sauver la vie.

    Signaux d'alarme

    Il existe un certain ensemble de symptômes, dont l'identification en vous-même devrait vous amener à penser à la défaite du pancréas. Ainsi, la diarrhée et les douleurs abdominales ceinturées peuvent être des signes de pancréatite chronique, et les vomissements, la faiblesse et les douleurs d'intensité extrême témoignent en faveur de la pancréatite aiguë. Dans de tels cas, une question logique se pose: comment vérifier le pancréas?

    L'option la plus raisonnable pour résoudre ce problème consiste à se rendre à l'hôpital, où des spécialistes procéderont à un examen ciblé, à un diagnostic différentiel et à tous les tests nécessaires pour le traitement des maladies du pancréas. Si, pour une raison quelconque, vous n'êtes pas actuellement en mesure de demander de l'aide à la clinique, certains signes vous aideront à contrôler le pancréas à la maison.

    Auto-vérification du pancréas

    La pancréatite aiguë est généralement un complément à n'importe quel jour férié et est déclenchée par une consommation excessive d’alcool ou par la consommation excessive d’alcool. La douleur à la fois environnante, forte, persistante, peut donner l’impression de resserrer le cerceau dans la partie supérieure de l’abdomen. Irradier vers le dos et augmente en position couchée. De plus, ces attaques douloureuses ne sont généralement pas stoppées par des antispasmodiques ou des analgésiques.

    Les symptômes caractéristiques sont des vomissements fréquents, un soulagement, des ballonnements, des nausées, une faiblesse, de la fièvre, un jaunissement de la sclérotique. La pression artérielle peut être mesurée seule, elle est généralement réduite avec une pancréatite aiguë. Dans cet état, l'auto-traitement est absolument contre-indiqué. Si de tels signes apparaissent, il est urgent de demander de l'aide à l'hôpital!

    La pancréatite chronique est un peu différente. Elle se manifeste progressivement et peut être une conséquence du processus aigu transféré. Des symptômes tels que perte de poids, douleurs récurrentes dans l'hypochondre gauche, irradiant dans le bas du dos, modifications des selles, nausées, goût amer dans la bouche, augmentation de la faim et de la soif sont au premier plan. À la maison, vous pouvez faire attention aux masses fécales, à la pancréatite, elles ont un grand volume, fétide, liquide ou mastic comme consistance, de couleur claire.

    Même avec tout le bouquet de symptômes, rappelez-vous que la maladie peut être trompeuse, ce qui signifie que vous devez commencer un examen détaillé. Pour cela, vous devez savoir quels tests vous devez passer pour contrôler le pancréas.

    Diagnostic de laboratoire et analyses nécessaires

    Les tests de dépistage de la maladie pancréatique sont généralement prescrits par un gastro-entérologue, un généraliste ou un médecin de famille. Tout d'abord, il est nécessaire de passer des tests standard: un test sanguin clinique, une analyse d'urine, un test sanguin biochimique. L’analyse biochimique montrera des modifications du niveau de glucose et d’amylase dans le sang, ce qui présente une valeur diagnostique (la norme de glucose est de 3,3-5,5 mmol / l, amylase -28 à 100 U / l).

    L'un des premiers tests de laboratoire permettant de diagnostiquer les maladies pancréatiques chroniques est un coprogramme, qui aide à étudier le contenu des produits d'hydrolyse et des enzymes pancréatiques dans les fèces (le taux d'élastase dans les fèces -200 est de 500 μg / g). L'avantage de cette méthode est son caractère non invasif, mais ce n'est pas suffisant pour un diagnostic.

    Pour déterminer le travail de l'appareil glandulaire, le test sécrétine-pancréato-imine est le plus efficace. Pour effectuer le test, il est nécessaire d'utiliser une sonde avec administration séquentielle de sécrétine par voie intraveineuse, puis de cholécysto-pancréozymine. Après cela, le contenu de l'intestin aspiré est examiné en laboratoire. Les indicateurs suivants sont normaux: le volume de sécrétion est de 180 ± 19,2 ml / h, la quantité de bicarbonate est de 85,4 ± 16,3 mmol / l, l’amylase est de 111,1 ± 13,6 nkat, la lipase de 61,2 ± 9,73 nkat. / kg, trypsine - 4,86 ​​nkat / kg.

    Le diagnostic en laboratoire permet de quantifier l'état fonctionnel du pancréas et, pour son évaluation qualitative, une variété d'études instrumentales sont indispensables.

    Méthodes de recherche instrumentales

    Afin de vérifier le pancréas, la recherche la plus courante et accessible est l’échographie. Grâce aux ultrasons, il est possible de visualiser la glande et de déterminer sa taille, sa densité, ainsi que diverses formations dans sa structure et ses sites de fusion.

    Pour le diagnostic différentiel entre pancréatite et tumeurs, on utilise une angiographie des vaisseaux pancréatiques. Pour ce faire, un agent de contraste est injecté dans les vaisseaux de la cavité abdominale et des radiographies sont effectuées.

    Une radiographie d'enquête de la cavité abdominale ne fournit pas d'informations directes sur le pancréas, mais permet de visualiser les signes indirects de pancréatite, tels que le gonflement de l'intestin, le niveau de liquide dans la cavité abdominale au cours des processus purulents.

    Le plus informatif est la tomodensitométrie, il vous permet de détecter la localisation exacte de la lésion de la glande et de transmettre complètement son image en trois dimensions avec une résolution de haute qualité. L'inconvénient de cette méthode est son coût élevé.

    Comment vérifier le pancréas

    La maladie du pancréas revêt une importance capitale pour l'homme. La pancréatite aiguë ou chronique est actuellement pas rare et la raison en est:

    • consommation d'alcool;
    • fumer;
    • alimentation inappropriée et pas très saine;
    • régimes alimentaires inappropriés de perte de poids.

    En outre, l'apparition de pathologies contribue au diabète et au cancer. La pancréatite est dangereuse avec l'apparition de problèmes secondaires dans la phase aiguë du développement, qui conduisent à une nécrose et à la mort. Par conséquent, chaque personne doit savoir comment vérifier le pancréas et prévenir le développement de la maladie. Après tout, prévenir le développement de la pathologie des organes est beaucoup plus facile que d’essayer de guérir.

    Règles générales de préparation à l'analyse

    Pour déterminer la maladie, des tests sont soumis, en particulier en cas de suspicion de pancréatite. Comment examiner le pancréas et obtenir les bons tests après le diagnostic du corps? Cette question est délicate, car des erreurs dans la collecte du biomatériau requis entraîneront des écarts et la désignation du mauvais traitement.

    Pour la procédure de diagnostic elle-même, des exigences générales ont été développées, notamment:

    1. Les tests sont effectués sur le pancréas l'estomac vide le matin. Pendant 1-2 jours, arrêtez de manger des aliments salés, épicés et gras, essayez d’abandonner les mauvaises habitudes et l’alcool, arrêtez de boire de l’eau gazeuse, des légumineuses.
    2. Pour la prise de sang, arrêtez de fumer au moins deux heures.
    3. Si un patient est constipé, il est alors nécessaire de nettoyer les intestins avec un lavement, de prendre des chélateurs (charbon actif, etc.). Après tout, l’accumulation d’aliments digérés crée un environnement toxique et gâche l’ensemble du diagnostic posé par le corps.
    4. Tous les récipients pour le matériel d'analyse sont stériles, les mains sont lavées avec du savon.
    5. Pour la femme, avant de passer dans l'urine, effectuez les procédures d'hygiène avec les organes génitaux.
    6. Lorsqu'ils prennent une analyse d'urine complète, ils donnent la partie centrale de la partie.

    Le pancréas et son diagnostic exigent le respect des règles générales relatives à la collecte de matériel à des fins de diagnostic. L'exactitude des résultats détermine le tableau clinique du traitement de la pancréatite ou d'autres complications de cette maladie.

    En plus du diagnostic de l'état de santé, il existe des symptômes qui, combinés aux données de test obtenues, confirment la pancréatite:

    • la diarrhée;
    • douleur à la ceinture;
    • pulsion émétique;
    • forte faiblesse dans le corps;
    • douleur soudaine dans le plexus solaire et le côté de l'estomac.

    Si de tels symptômes apparaissent, visitez d’urgence un établissement médical et faites-vous tester pour le pancréas et les effets secondaires de la pancréatite. Et essayez aussi de déterminer vous-même la maladie. Il arrive que la visite d'un centre médical ne soit pas possible. Par conséquent, selon les signes existants, on peut comprendre à la maison que le pancréas fait mal.

    La phase aiguë de la maladie se manifeste principalement après une forte utilisation d'alcool ou d'aliments gras, ce qui donne une impulsion au processus inflammatoire. En même temps, il y a une douleur aiguë qui entoure, qui passe dans le dos et aggrave en se couchant. La douleur est atténuée couchée sur le côté et les genoux sous le ventre. Dans la phase aiguë de l'exacerbation, les analgésiques peuvent ne pas donner de résultats positifs.

    En outre, l'état de la personne touchée est aggravé par les vomissements, les distensions abdominales et les sclérotiques jaunies. Dans une telle situation, l'auto-traitement est dangereux pour la santé et nécessite un diagnostic urgent. Lors de ses visites chez le médecin, il prescrit des tests permettant de brosser un tableau complet de la maladie du pancréas, ce qui permettra de bien prescrire un traitement.

    Dans la forme chronique de la maladie, les symptômes diffèrent légèrement de la forme aiguë de la pancréatite:

    • perte de poids progressive;
    • symptômes de douleur périodiques dans les hypochondres droit et gauche;
    • diarrhée avec une odeur forte et des matières fécales de couleur claire;
    • vomissements avec nausée constante;
    • bouche sèche;
    • la soif
    • sensation de faim irrépressible et constante.

    Sans éducation médicale, une personne pose un diagnostic inexact pour elle-même. Cela rendra un mauvais service, alors, avant tout, trouvez un moyen de subir des méthodes d’examen diagnostique et identifiez les dommages subis par le pancréas.

    Quels sont les tests de pancréatite et d'inflammation du pancréas:

    1. Test sanguin général.
    2. Etude biochimique du sang.
    3. Analyse des matières fécales.

    Les tests de laboratoire aideront à établir le diagnostic et à déterminer le processus inflammatoire dans le pancréas. La chose la plus importante en eux est la détection de la quantité d’enzymes dans le sang. Le premier jour de l'exacerbation, ils se penchent sur l'amylase pancréatique et sur le second le volume de la lipase et de l'élastase.

    Diagnostic de laboratoire

    Comment vérifier le pancréas, quels tests doivent passer pour cela? Le diagnostic du pancréas est réalisé par de nombreuses méthodes et méthodes. Parmi celles-ci figurent des méthodes de diagnostic, des tests de laboratoire et des méthodes instrumentales de diagnostic du pancréas.

    Le diagnostic de laboratoire du pancréas est le contrôle des enzymes et l'activité hormonale de l'organe. Si vous souffrez de pancréatite, la sortie du suc digestif (pancréatique) de l'organe vers le duodénum est perturbée, ce qui constitue une violation de l'activité de la glande. Ainsi, lors de l'inflammation, le suc accumulé réagit, il entre dans la circulation sanguine, le système lymphatique du corps, ce qui permet de déterminer à partir de l'analyse un tableau complet des dommages causés à l'organe et à l'organisme dans son ensemble.

    Au moment de l'inflammation, la glande est endommagée et entraîne des perturbations dans la production d'hormones et d'enzymes. Les perturbations dans la production d'enzymes et d'hormones provoquent l'apparition de telles pathologies accompagnant ce type de maladie:

    • diabète sucré;
    • insuffisance rénale et hépatique;
    • dommages au système lymphatique de défense humaine;
    • nécrose des tissus et des organes;
    • dommages à la rate.

    Si la maladie est déterminée par la symptomatologie, un diagnostic précis par ces signes est impossible et comporte des erreurs. Cela est dû au fait que la pancréatite peut être une maladie secondaire d’autres maladies complexes et tout aussi graves. Par conséquent, le diagnostic de la maladie dans l'inflammation du pancréas nécessite des tests sanguins complets, les matières fécales, l'urine à l'aide de méthodes instrumentales.

    Le fer est un organe qui produit des enzymes et des hormones qui interviennent dans le métabolisme du corps. Par conséquent, l'inflammation dans le pancréas conduit à un dysfonctionnement du système digestif et à des modifications de la composition du sang, de l'urine et des selles.

    Tests sanguins

    Pour la pancréatite, deux types de tests sanguins sont effectués:

    Le générique clinique sert d’aide à la confirmation d’autres types de tests et joue un rôle important dans la détermination de la maladie.

    Que va-t-il montrer au médecin:

    1. Tout d'abord, le niveau et la quantité d'hémoglobine, les globules rouges. Si les érythrocytes sont présents en plus petite quantité, cela indique une perte de sang, ce qui confirme la progression des complications qui ont provoqué l'inflammation d'un organe.
    2. De plus, si la vitesse de sédimentation des érythrocytes est augmentée, il s'agit d'un signe certain de l'état inflammatoire du corps.
    3. Augmentation des leucocytes dans le sang. Il sert également à confirmer le processus inflammatoire et la possible nécrose des tissus de l'organe glandulaire.
    4. Hématocrite élevé. Ceci est une violation du ratio de sang et de fluide (électrolytes).

    La formule sanguine complète aide à déterminer et à confirmer la présence de processus inflammatoires dans le pancréas.

    L'analyse biochimique du sang montre une image complète de l'évolution de la maladie et de la défaite de la glande.

    Cette analyse même des enzymes et des hormones pancréatiques montrera les données suivantes:

    1. La quantité d'amylase est une enzyme permettant de dissoudre l'amidon. C'est l'enzyme pancréatique principale du pancréas.
    2. La quantité de glucose - tandis que l'analyse montre que la production d'insuline dans le pancréas est insuffisante.
    3. Élastase, lipase, phospholipase - le nombre de ces substances indique une violation des fonctions de l'organe du pancréas.
    4. Les transaminases, lorsqu'une quantité accrue est détectée, indiquent un changement dans l'organe de la glande lui-même.
    5. La bilirubine est élargie, parle d'inflammation de l'organe de la glande elle-même et du chevauchement des canaux biliaires.
    6. La teneur réduite en protéines révélera la famine du corps, non seulement pour les aliments protéinés, mais aussi pour les pénuries d’énergie.

    Une analyse biochimique du sang est développée et, selon lui, le médecin vous prescrira le traitement et le diagnostic appropriés de la maladie et le type de pancréatite en développement de forme chronique ou aiguë.

    Le pancréas enflammé nécessite de déterminer la forme de la maladie pour pouvoir effectuer des tests sanguins de deux types: il donne une image complète de la maladie et permet de comprendre l'évolution de la progression de la pancréatite.

    Analyse d'urine

    Si une inflammation du pancréas est suspectée, une analyse d'urine est prescrite. Avec la pancréatite, l'urine du patient présente un taux élevé d'amylase. Les diagnostics sont effectués sur une base commune:

    • détection du niveau de leucocytes;
    • une protéine;
    • la bilirubine;
    • le glucose;
    • ESR.

    Et aussi regarder la couleur et l'odeur, l'acidité de l'urée, qui sert également de confirmation du processus inflammatoire. Pour l'analyse est pris l'urine du matin sur un estomac vide. L'urine est placée dans un récipient spécial. La procédure se déroule dans le respect des règles d'hygiène, ce qui éliminera le risque de contamination de cet échantillon pour le diagnostic.

    Si nécessaire, la quantité de diastase est contrôlée et l'analyse est effectuée tout au long de la journée avec un intervalle allant jusqu'à 2 heures.

    En conséquence, l'analyse de l'urine et rendre biochimique. Cela donnera une étude complète de l'urine, la diastase de l'urine, qui indique un processus inflammatoire.

    Méthode souvent utilisée par Nechyporenko. L'urine est passée dans une centrifugeuse spéciale et les sédiments obtenus sont soigneusement étudiés et une conclusion est formulée à propos de la pathologie des reins, du foie et des uretères qui servent de maladies concomitantes de la pancréatite. L'analyse des enzymes pancréatiques dans l'urine est importante et permet de mieux comprendre le problème des glandes et des maladies associées.

    Test d'hormone

    La production d'hormones dans le pancréas se produit dans les îlots pancréatiques. Ce sont des cellules qui ont des grilles capillaires. Les hormones, produites par ces îlots, améliorent le système digestif. Les hormones comprennent:

    La présence d'hormones dans l'urine ou le sang indique un processus inflammatoire puissant dans le corps et le pancréas. Par conséquent, l'analyse des hormones pour la pancréatite du pancréas est importante et montre la présence de maladies associées:

    • diabète sucré;
    • insuffisance hépatique.

    Toutes ces maladies, sans leur traitement, ne permettront pas de lutter efficacement contre l'inflammation du pancréas.

    Coprogramme

    Les enzymes pancréatiques apparues dans l'analyse du coprogramme indiquent un dysfonctionnement important du pancréas. Pancréas et comment vérifier son travail? Pour ce faire, le médecin prescrit le passage du coprogramme de diagnostic. Lors de l'exécution de diagnostics fécaux utilisant cette méthode, une attention particulière est accordée à l'aspect et aux composants caractéristiques microscopiques. Une attention particulière est également accordée à la couleur, à la forme, à l’odeur, aux saignements possibles ou aux aliments non digérés.

    Quel coprogramme aide à identifier:

    1. Perturbation des fonctions enzymatiques du pancréas.
    2. Échec des intestins.
    3. Production insuffisante de substances acidogènes dans l'estomac.
    4. Dysfonctionnement du foie.
    5. Trouble d'absorption dans le duodénum.
    6. Détecte l'évacuation rapide des aliments de l'estomac et des intestins.
    7. Maladies chroniques de tous les organes du tube digestif.

    IRM du pancréas

    Tomographie par résonance magnétique - une méthode pour diagnostiquer la détermination visuelle du tube digestif et des reins, du foie, de la rate. Avec la pancréatite, la maladie est difficile à détecter. Cette méthode de diagnostic est donc de la plus haute qualité. Le médecin peut ainsi observer personnellement une inflammation ou une augmentation des organes. L’IRM permettra d’identifier rapidement les problèmes du tractus gastro-intestinal et de procéder au traitement urgent de la maladie.

    Pour commencer la procédure, la victime retire les objets métalliques et adopte la position du corps nécessaire. La raison de la nomination de la procédure de diagnostic, est une forte douleur de type herpès. Une image claire de l'organe donne l'état d'immobilisation du patient.

    Malgré le fait que l'IRM donne une image claire des organes internes pour vérifier l'état du pancréas, tous les tests sont effectués, car dans l'ensemble, la compréhension de la maladie et le choix du traitement approprié sont plus marqués.

    Tout sur les glandes
    et système hormonal

    Le travail de tout l'organisme dépend de l'état de cet organe.

    Signes généraux de pathologie

    La détérioration du pancréas n'apparaît pas toujours soudainement. Beaucoup de gens n'attachent pas d'importance à un malaise palpable dans la partie supérieure de l'abdomen, qui augmente après un festin. Indiquer le développement de la maladie peut de tels signes:

    • La nausée Augmente après avoir bu de l'alcool, des aliments gras et frits. Dans les cas graves, accompagnés de vomissements, n'apportant pas de soulagement.
    • Les douleurs Les douleurs douloureuses ou aiguës sont concentrées dans la zone épigastrique, mais peuvent irradier sous l'omoplate, le sternum ou sous les côtes.
    • Problèmes avec la chaise. Il s’agit de constipation ou de diarrhée, selon le type de pathologie et les conditions préalables à son développement. S'il y a des particules alimentaires visibles dans les matières fécales, ce n'est pas tout à fait normal.
    • Éructations et flatulences. La perturbation du processus de digestion entraîne la fermentation des résidus alimentaires et l’accumulation de gaz. Les éructations s'accompagnent d'un goût désagréable en bouche.
    • La température Une augmentation de la température est un signe évident d'un processus inflammatoire. Dans ce cas, vous devez agir immédiatement - appelez une ambulance.

    Des symptômes similaires sont une raison pour un traitement hospitalier immédiat.

    Avec le développement de complications, des symptômes tels que la jaunisse, une vision floue, des troubles de la coordination sont possibles. Poids sensiblement réduit, perte d'appétit également.

    C'est important! Les plaintes des patients et les examens superficiels ne suffisent pas. Votre médecin peut vous prescrire un traitement uniquement après avoir posé un diagnostic complet du pancréas.

    Tests de laboratoire

    Après un examen médical et une anamnèse, des tests de laboratoire sont prescrits. Le médecin déterminera quels tests vous devrez passer pour l’étude du pancréas, car leur liste dépend des circonstances.

    Les catégories suivantes de telles études peuvent être distinguées:

    • Standard Prélèvement d'échantillons de sang, d'urine ou de matières fécales pour mener une étude sur les indicateurs de courant standard.
    • Avec une charge. Composé de plusieurs étapes. Les indicateurs de base sont comparés aux résultats des analyses effectuées après l’utilisation de substances spéciales.
    • Spécial Conçu pour diagnostiquer des pathologies spécifiques, implique une procédure spéciale pour la collecte et l'étude du matériel.

    Les principales méthodes de diagnostic de laboratoire du pancréas

    Tests sanguins

    La première chose qui est prescrite pour les maladies du pancréas est des tests sanguins. Du sang de doigt et de veine est prélevé pour un examen complet. Parmi les indicateurs généraux, le nombre de leucocytes et de neutrophiles, ainsi que la RSE, revêtent une importance particulière.

    Quels tests avez-vous pour le pancréas? L'analyse biochimique du sang détermine les indicateurs suivants:

    • bilirubine commune et directe;
    • le glucose;
    • alpha amylase;
    • la lipase;
    • la trypsine.

    Le pancréas produit les substances les plus importantes: les enzymes digestives et l'insuline pour la dégradation du glucose. La réduction de la synthèse des enzymes conduit à l’incapacité de traiter et d’absorber complètement les nutriments, et l’augmentation est la cause de l’automutilation du corps. L'insuline est nécessaire pour traiter le glucose, sinon une personne sera confrontée à un diagnostic de diabète.

    Un test sanguin est une procédure de base dans le diagnostic de toute maladie.

    C'est important! Donner du sang est nécessaire à jeun. À la veille, il est déconseillé d'utiliser de l'alcool, des boissons gazeuses sucrées, des desserts et autres produits pouvant altérer les résultats.

    Urine et fèces

    Non moins importants sont les tests pour le travail du pancréas, basés sur l'étude d'échantillons d'urine et de fèces. Ils reflètent le traitement des substances entrant dans le corps. Il est préférable de prendre les choses du matin, surtout pour l'urine.

    En laboratoire, des échantillons biochimiques tels que le glucose, l'amylase et les acides aminés sont examinés dans les échantillons d'urine. Avec les maladies du pancréas, ce sont eux qui subissent les plus grands changements.

    Les matières fécales sont examinées pour la réalisation de coprogrammes. Les indicateurs externes (consistance, couleur, la présence de particules alimentaires non digérées, etc.), ainsi que biochimiques sont analysés. Les critères d'évaluation les plus importants sont:

    • la présence de fibres alimentaires et de fibres;
    • identification des enzymes digestives;
    • la quantité d'élastase;
    • analyse du processus d'hydrolyse.

    Les tests de laboratoire révèlent la quantité et le type de fibres dans les masses fécales.

    Autres indicateurs

    Dans ce laboratoire, le diagnostic des maladies du pancréas ne prend fin que si aucune anomalie significative n'a été identifiée. En cas de résultats douteux, des tests supplémentaires sont nécessaires pour vérifier le pancréas à l'aide de la méthode du test de stress.

    Les options de recherche suivantes sont utilisées:

    • Tolérance au glucose - du sang est prélevé au début du test, puis le patient boit du concentré de glucose et une heure plus tard, le prélèvement sanguin est répété.

    Résultats du test de tolérance au glucose

    • Diastase dans l'urine - le niveau initial est mesuré, après l'introduction de la prozerine, des échantillons sont prélevés toutes les demi-heures pendant 2 heures.
    • Test Iodolipol. L'échantillon d'urine du matin est un contrôle. Après avoir pris l'iodolipol, des mesures régulières sont prises pendant 2,5 heures pour déterminer la concentration en iodure.
    • Les anticorps dirigés contre les cellules bêta révèlent des pathologies auto-immunes de la production d'insuline.
    • Enzymes dans le duodénum. Les échantillons de base sont prélevés après l'introduction de l'acide chlorhydrique.
    • Test sécrétine-pancréatique-imine. La production d'amylase, de trypsine et de lipase est stimulée par l'administration de sécrétine et de cholécysto-pancréozymine; après cela, le niveau des enzymes dans le duodénum est comparé au niveau initial.

    Diagnostic du matériel

    Des informations supplémentaires sur la taille et les modifications structurelles des organes internes peuvent être obtenues grâce aux diagnostics du matériel. Lors de l'examen du pancréas, ces méthodes sont utilisées:

    • Échographie. Les ondes ultrasonores sont réfléchies par les tissus de la glande et converties en une image sur le moniteur. Les modifications du niveau d'échogénicité, de la taille de l'organe et de ses contours, ainsi que de la présence de liquide dans la cavité abdominale, indiquent la présence d'une pathologie.

    L'échographie est une procédure standard pour les problèmes du pancréas

    • Examen endoscopique. À l'aide d'une sonde endoscopique, on observe l'état des tissus à la jonction des conduits du pancréas et du duodénum.
    • CPRE La méthode de cholangiopancréatographie rétrograde endoscopique nous permet d’examiner l’état des canaux pancréatiques eux-mêmes.

    Lors d'une CPRE, le fonctionnement du spécialiste en diagnostic n'est pas suffisant.

    • CT Grâce à la tomodensitométrie du pancréas, la structure de l'organe est examinée en détail, de nouvelles croissances et de nouveaux lieux de transformation des tissus sains sont détectés.
    • Endogramme. Utilisé pour une étude détaillée de l'état de la glande et de ses conduits, ainsi que des ganglions lymphatiques associés.
    • Biopsie. En cas de détection de néoplasmes suspects, le tissu est prélevé à l'aiguille fine pour un examen histologique plus approfondi. Cela vous permet de détecter l'oncologie ou de vous assurer que la tumeur est bénigne.

    C'est important! En raison de la complexité du diagnostic, il est possible de déterminer avec précision le type de maladie du pancréas, ainsi que les causes possibles de son développement.

    Sur la base des résultats de la recherche, un programme de traitement est élaboré, qui peut inclure un régime alimentaire et une pharmacothérapie utilisant des enzymes. Dans les cas plus graves, une intervention chirurgicale est nécessaire pour sauver les zones moins endommagées de la glande.

    Comment se manifeste la maladie thyroïdienne chez le chien?

    Quelle est la différence entre le sucre et le glucose?