Analyse urinaire de la microalbuminurie: finalité et décodage

L'albumine est une protéine sérique que l'on trouve en grande quantité dans le plasma. Les molécules de cette protéine sont assez grandes et remplissent donc souvent une fonction de transport et de liaison. L'albumine est produite dans le foie et par le sang pénètre dans les reins. Idéalement, l'albumine ne devrait pas être contenue dans l'urine ou sa concentration devrait être très faible.

Les reins en bonne santé ne manqueront pas de grosses molécules d'albumine. Par conséquent, une petite quantité de protéines dans l'urine est considérée comme la norme, alors que les molécules ne sont pas grosses (microalbumine). Si les reins sont touchés, la concentration d'albumine dans l'urine augmente et les molécules plus grosses sont éliminées.

Le but de l'analyse de la microalbumine

Microalbumine dans les urines: description et objectif de l'analyse

Le test de dépistage de la microalbumine dans la néphropathie est le seul à pouvoir détecter la maladie à un stade précoce. Cette maladie a plusieurs variétés, mais implique dans tous les cas les processus pathologiques menant à des lésions rénales.

La néphropathie a deux étapes distinctes. Dans le premier cas, aucun changement ne peut être identifié et dans le second cas, les changements sont déjà si importants que l'on observe une insuffisance rénale. Souvent, la première étape ne peut être déterminée que par l'analyse d'urine.

La microalbinurie est cette étape initiale du traitement et de la correction.

Un test d'analyse d'urine pour la microalbuminurie est prescrit dans les cas suivants:

  • Avec le diabète. Cette maladie est directement liée au travail des reins. Par conséquent, pour contrôler la fonction rénale, la microalbumine est testée environ une fois tous les six mois.
  • Avec hypertension chronique. En cas d'insuffisance rénale, la pression augmente souvent. Cela peut être un symptôme de maladie rénale. Par conséquent, s'il n'y a pas d'autres raisons de l'hypertension artérielle, passez l'urine à la microalbumine.
  • Avec insuffisance cardiaque. Avec un apport sanguin insuffisant, les reins souffrent, leur fonction diminue et une insuffisance rénale chronique peut survenir.
  • Avec des symptômes évidents de néphropathie. Ceux-ci incluent la soif, le mal de dos, la faiblesse, l'enflure. Cependant, au stade initial des symptômes, il peut ne pas en être.
  • Avec le lupus érythémateux systémique. Cette maladie affecte également tous les organes et les reins.

Décryptage

Le taux de l'indicateur et les raisons du dépassement de la norme

Normalement, le niveau de microalbumine dans les urines varie de 0 à 30 mg / jour. L'excès de cet indicateur est un symptôme alarmant. Seul un médecin peut dire de manière fiable à quel point l'état du patient est dangereux.

Les dommages aux reins se déroulent en deux étapes. La microalbuminurie est appelée la première lorsque l'indicateur va de 30 à 300 mg / jour. A ce stade, la maladie est toujours traitable. La deuxième étape est la protéinurie, lorsque la teneur en microalbumine dépasse 300 mg / jour. Le concept de "protéinurie" implique également plusieurs étapes et types. Une protéinurie explicite peut mettre la vie en danger.

Les causes de la microalbuminurie peuvent être associées aux règles de collecte d’urine ou à d’autres maladies. Par exemple, les infections virales causant de la fièvre peuvent entraîner une augmentation de l'albumine dans les urines.

Vidéo à partir de laquelle vous pouvez en apprendre davantage sur la néphropathie diabétique.

Cependant, le plus souvent, les raisons de la détection d'albumine dans les urines ne constituent pas une violation des règles de collecte d'urine ou de médicaments pris la veille, mais de diverses maladies rénales:

  • Néphropathie Ce terme englobe diverses maladies inflammatoires qui causent des dommages aux reins. Il existe plusieurs types de maladie: diabétique, dysmétabolique, goutteuse, lupus. La néphropathie entraîne souvent une augmentation de la pression artérielle et un œdème.
  • Gloméronéphrite. C'est une maladie rénale dans laquelle les glomérules sont endommagés. Le tissu rénal est remplacé par du tissu conjonctif. Au stade initial, le patient ne ressent pas de détérioration grave, mais la maladie évolue très rapidement. L'identifier permet l'analyse de l'albumine.
  • Pyélonéphrite. Lorsque la pyélonéphrite affecte le bassinet des reins. Une maladie assez commune. La forme aiguë se jette rapidement dans la chronique.
  • L'hypothermie L'hypothermie provoque diverses maladies inflammatoires du système génito-urinaire, telles que la cystite et l'urétrite. En conséquence, le niveau de protéines dans l'urine augmente.
  • Amylose des reins. L'amyloïde est de l'amidon qui se dépose dans les reins et provoque diverses maladies. Les symptômes peuvent concerner non seulement les reins et le système urogénital, car cette maladie affecte souvent d’autres organes.

Règles de collecte d'urine

Collection de matériel pour analyse

Cela dépend beaucoup du respect des règles lors de la collecte du matériel. Une erreur dans le résultat entraînera de nouveaux tests et enquêtes.

Pour l'analyse de la microalbumine, la partie moyenne de l'urine du matin ou de toutes les urines des dernières 24 heures est collectée. L'urine du matin est plus facile à collecter. Il suffit d'uriner le matin dans un récipient en plastique stérile et de l'emporter au laboratoire. Cependant, il y a quelques caractéristiques. Pendant la menstruation, l'urine n'est pas transmise du tout. Cependant, il existe des exceptions, par exemple, avec des saignements prolongés après l'accouchement. Il est conseillé de laver soigneusement avec du savon pour bébé et d'insérer un tampon dans le vagin, puis de collecter l'urine dans un récipient.

La veille de l'analyse ne peut pas prendre de l'alcool et des drogues, car ils peuvent augmenter le niveau d'albumine dans l'urine.

Il est également déconseillé de manger des aliments épicés et gras ainsi que tout produit tachant l'urine (carottes, betteraves, baies).

En laboratoire, l'urine est soigneusement examinée. Le résultat est généralement prêt dans les 24 heures. Effectuez d’abord un test de dépistage avec des bandelettes spéciales. S'ils montrent la présence de protéines dans l'urine, effectuez une analyse plus détaillée en comptant la quantité de protéines.

La collecte quotidienne du matériel est un peu plus longue et plus difficile:

  1. La pharmacie doit acheter un récipient spécial de 2,7 litres. Vous pouvez prendre un pot propre de trois litres.
  2. La première urine du matin ne doit pas être collectée. Il suffit de noter l'heure à laquelle la miction est apparue.
  3. La collecte doit avoir lieu exactement un jour, par exemple de 8 heures à 8 heures le lendemain.
  4. Vous pouvez uriner directement dans le récipient, puis fermez bien le couvercle ou dans un récipient sec et propre, puis versez-le dans le récipient.
  5. Pour que l’urine ne fermente pas, stockez-la sur la tablette inférieure du réfrigérateur, la toile fermant le récipient. Il ne peut pas être congelé, mais au chaud il deviendra impropre à l’analyse.

Vous pouvez apporter tout le conteneur au laboratoire ou seulement une petite portion, mais en même temps indiquer la quantité exacte d'urine par jour.

Que faire avec la microalbuminurie?

Avant de prescrire un traitement, il est nécessaire d'identifier les causes de la microalbuminurie et d'autres lésions des organes internes. Comme la maladie affecte souvent le cœur et les vaisseaux sanguins, le traitement doit être complet.

Si la microalbuminurie est une conséquence du diabète, on prescrit au patient des médicaments pour faire baisser la pression artérielle, le taux de cholestérol dans le sang. Le captopril fait partie de ces médicaments. Ce médicament doit être pris dans le strict respect du dosage, car la liste des effets indésirables est assez longue. En cas de surdosage, on observe une forte diminution de la pression et une perturbation de la circulation sanguine cérébrale. En cas de surdosage, lavez l’estomac et prenez le médicament.

Dans le diabète sucré, il est également important de maintenir la glycémie. À cette fin, les injections d’insuline sont administrées par voie intraveineuse. La néphropathie diabétique n'est pas complètement guérie, mais son évolution peut être contrôlée. Les lésions rénales graves nécessiteront une dialyse (purification du sang) et des greffes de rein.

En plus du traitement médicamenteux, de simples mesures préventives aideront à stabiliser la quantité d'albumine dans le sang.

Vous devez donc vous en tenir à un régime qui abaisse le taux de cholestérol dans le sang, passer régulièrement des tests de contrôle du taux de sucre, essayer d'éviter les infections virales, cesser de fumer et fumer, boire suffisamment d'eau claire et non gazeuse. Il est nécessaire de bouger plus et de faire des exercices réalisables.

L'albuminurie est un signe de maladie rénale, qui doit être soigneusement examinée. Il n'est pas recommandé de le traiter uniquement avec des remèdes populaires. Il est nécessaire de traiter la cause fondamentale afin de prévenir les dommages aux reins. Cependant, la médecine traditionnelle peut servir de complément à la thérapie générale. Ces moyens incluent diverses herbes diurétiques.

Microalbumine dans l'analyse d'urine

Normalement, les reins en bonne santé ne permettent pas le passage de nombreux composants du sang ou du plasma, mais si des pathologies surviennent, leur capacité de filtration diminue et divers composés non caractéristiques peuvent être détectés dans l'urine. Les médecins font tout d’abord attention à cela lors du décodage des données d’analyse. Par exemple, la microalbumine dans les urines est souvent l’un des premiers signes de développement d’une néphropathie.

Qu'est-ce que la microalbuminurie?

Les albumines sont les principales protéines qui composent le sérum sanguin. Ce sont les composés de ce groupe qui commencent d'abord à pénétrer dans l'urine avec une diminution de la filtration en raison de l'apparition de diverses pathologies rénales. Par conséquent, leur détection dans les urines est un marqueur de diagnostic important confirmant la présence de maladies du système urinaire, et en particulier de lésions des glomérules rénaux.

Les albumines sont facilement solubles dans l'eau, elles sont produites par le foie et sont principalement des composés de protéines plasmatiques. Normalement, une quantité insignifiante de cette protéine, qui se caractérise par la plus petite taille de toutes les autres, est sécrétée par le corps d’une personne en bonne santé et est appelée microalbumine pour cette raison.

Les molécules plus grosses ne sont pas capables de pénétrer dans les glomérules d'un organe non affecté. Au début de la perturbation de l’intégrité des membranes cellulaires glomérulaires, de plus en plus de microalbumines s’infiltrent dans l’urine et, à mesure que la pathologie se développe, une plus grande albumine commence également à émerger.

Ce processus est généralement divisé en plusieurs étapes en fonction du nombre de protéines excrétées (sécrétées) - 20 à 200 mg / ml dans l'urine du matin ou 30 à 300 mg / jour. la microalbuminurie (MAU) est considérée et plus de 300 sont considérées comme une albuminurie (protéinurie). En règle générale, la MAU est toujours précédée par une albuminurie.

Dans le même temps, le diagnostic de protéinurie chez les patients ne se produit que lorsque les modifications pathologiques au niveau des reins atteignent déjà un stade irréversible et, avec l'aide d'un traitement prescrit, il est uniquement possible de stabiliser le processus lui-même. Au stade de la microalbuminurie, les modifications des glomérules n’ont pas encore atteint un degré irréversible et, avec un traitement bien choisi, elles peuvent toujours être suspendues.

Quand est-ce que MAU est diagnostiqué?

Souvent, la microalbuminurie survient chez les patients atteints de diabète sucré et cette condition est considérée comme une caractéristique clinique et diagnostique objective de l'évolution de la maladie. Il est considéré comme un précurseur du développement possible de cette pathologie de la néphropathie diabétique - l'un des types d'insuffisance rénale, qui survient chez environ 40% des patients insulino-dépendants dans le diabète sucré.

Pour les médecins, ces violations sont en quelque sorte un signe d'adhésion à la maladie des anomalies cardiovasculaires. Dans le même temps, on pense qu'en cas de diabète simple, le taux d'albumine dans l'urine ne dépasse pas 12–35 mg / jour chez les patients atteints de rétinopathie (lésion de la rétine) - 22–382 et en présence de maculopathies (lésion de la partie postérieure de l'œil) 7400 mg / jour.

Les UIA résultent de changements pathologiques qui se développent selon le principe suivant: diabète - néphropathie - hypertension - albuminurie. Lorsqu'on prescrit un traitement adéquat aux diabétiques à un stade précoce, dans la plupart des cas, il suffit de deux mois pour se débarrasser de l'AIU.

En outre, l'albumine dans l'urine est souvent élevée chez les personnes hypertendues et une microalbuminurie est détectée chez plus de 15% des hommes de moins de 40 ans. Il existe 2 types d'hypertension essentielle (primaire). Le premier est l'hypertension de nature rénale, à laquelle une réduction de la qualité de filtration des glomérules a conduit.

Le second type est l’hypertension, qui se développe sur le fond de modifications athéroscléreuses de l’aorte, de détérioration de son élasticité. Dans certaines situations, les deux types d'hypertension primaire se manifestent simultanément, ce qui peut être dû à la détérioration de la capacité de filtration des glomérules.

Dans le développement de la néphropathie, causée par la glomérulonéphrite, l'hypertension et le diabète, il y a 2 étapes. La première est préclinique, au cours de laquelle on ne détecte pratiquement aucune anomalie des reins lors de l'utilisation de techniques classiques de diagnostic en laboratoire ou clinique.

La seconde se caractérise par la sévérité clinique des symptômes, ce qui implique les derniers stades de la néphropathie, combinés à une albuminurie, et à la suite d'une insuffisance rénale chronique. A ce stade, les déviations dans le travail des reins permettent d'identifier déjà assez simple.

En conséquence, il s'avère que, au stade initial, la néphropathie ne peut être établie qu'en étudiant le niveau de microalbumine excrétée par les reins dans l'urine. Vous devez savoir que dans certaines pathologies, la MAU peut rapidement se transformer en proténurie, mais cela ne s'applique pas à la néphropathie dysmétabolique. La microalbuminurie précède parfois la néphropathie pendant plusieurs années.

En plus des maladies susmentionnées, la MAU constitue un important test de laboratoire et de diagnostic, indispensable pour déterminer l’éclampsie chez les femmes porteuses d’un fœtus. Si l'excrétion normale d'albumine dans les urines ne dépasse pas 6 mg au cours d'une grossesse normale, sa quantité peut atteindre 20 mg en état de prééclampsie.

Les principaux objectifs de l'étude

L'analyse d'urine pour la microalbuminurie a des capacités diagnostiques assez larges, qui incluent l'identification de maladies du système cardiovasculaire et urinaire, en particulier des reins. La procédure est utilisée pour les activités suivantes:

  • diagnostic de la néphropathie diabétique dans les premiers stades;
  • détermination de la néphropathie secondaire, développée sur le fond des maladies systémiques, ainsi que de l'insuffisance cardiaque congestive et l'hypertension prolongée;
  • surveillance de la santé des reins dans le traitement de toutes les variétés de néphropathie secondaire (principalement dysmétabolique);
  • identifier la néphropathie à différents stades de la grossesse;
  • déterminer les stades initiaux de la néphropathie, développés à la suite d'une glomérulonéphrite, de pathologies kystiques et inflammatoires des reins (néphropathie primaire);
  • détection d'anomalies de la fonction rénale dans les maladies auto-immunes, telles que l'amylose, le lupus érythémateux systémique (SLE).

En outre, des analyses d'urine pour l'albumine sont effectuées afin de surveiller l'état des patients ayant subi une transplantation rénale, ce qui permet d'évaluer rapidement et efficacement la situation au cours de la période de rééducation.

Quand un diagnostic est-il nécessaire?

L'analyse d'urine pour la MAU est prescrite pour différents types et stades de diabète, d'hypertension, ainsi que pendant la grossesse, ce qui permet de suivre la détérioration de la patiente dans le temps. Plus précisément, une telle enquête est nécessaire lorsque:

  • diabète de type II récemment découvert (et ensuite tous les six mois);
  • Diabète de type I, qui dure plus de 5 ans (une fois par semestre sans échec);
  • Diabète chez les jeunes enfants, avec évolution labile et fréquentes décompensations (hypoglycémie, acidocétose diabétique, cétose), chaque année depuis le dépistage de la maladie;
  • hypertension artérielle prolongée au stade de décompensation, insuffisance cardiaque congestive, associée à un œdème grave;
  • manifestations de néphropathie pendant la gestation, si au cours de l'analyse générale de l'urine n'a révélé aucune albuminurie;
  • diagnostic différentiel des stades initiaux du développement de la glomérulonéphrite.

Et aussi, l'étude est prescrite pour l'amylose, SLE, pour la détection précoce de troubles spécifiques des reins, qui accompagnent généralement ces pathologies.

Le principe de préparation à l'analyse

Le processus préparatoire pour la livraison de l'urine à la microalbumine est assez simple, mais cela ne signifie pas que l'on peut ignorer les principales recommandations à cet égard. Au début, vous devez accorder que l’urine devra être collectée pendant la journée. 24 heures avant la collecte prévue, vous devez renoncer à l'alcool et aux produits susceptibles de modifier la couleur du biomatériau - betteraves, myrtilles, carottes, etc.

En outre, pendant 2 jours devrait cesser de prendre des médicaments diurétiques, vitamines du groupe B, aspirine, furagine, antipyrine, a déjà coordonné leur suppression avec votre médecin. Il est nécessaire de collecter l'urine de la manière suivante: vider la vessie le matin à 6 heures dans les toilettes et ensuite jusqu'à 6 heures le lendemain, collectez toute l'urine sécrétée dans un récipient propre et spécialement préparé.

La capacité tout au long de la collecte doit être conservée au réfrigérateur, et le liquide doit être mélangé encore et encore. À la fin de la collecte, vous devez mesurer la diurèse quotidienne (volume d'urine collectée) pour laquelle vous pouvez utiliser une tasse à mesurer, puis la verser dans un récipient spécial de 10 à 20 ml - la quantité qui devra être livrée au laboratoire.

Avant de soumettre l'échantillon au laboratoire, il est nécessaire d'indiquer votre nom complet, votre diurèse quotidienne et éventuellement des données sur le numéro de commande. Il est nécessaire de transférer l'urine dans une étude le jour de la collecte: si elle est conservée plus longtemps, elle risque de perdre sa valeur diagnostique.

Interprétation des résultats

L'analyse du décodage dans la plupart des laboratoires est effectuée assez rapidement, pas plus d'un jour, et si nécessaire, vous pouvez obtenir des réponses en une à deux heures. Comme mentionné ci-dessus, le taux d'albumine dans l'urine est compris entre 0 et 30 mg / jour.

Dans le même temps, les pathologies suivantes peuvent l’augmenter:

  • néphropathie dysmétabolique;
  • le stade initial de la glomérulonéphrite;
  • néphropathie par reflux, pyélonéphrite;
  • néphropathie par irradiation, maladie polykystique des reins;
  • néphropathie chez la femme enceinte, thrombose veineuse rénale;
  • néphrite lupique (avec SLE), hypothermie;
  • myélome multiple, amylose rénale;
  • néphropathie due à une insuffisance cardiaque, hypertension;
  • activité cardiaque congestive, intoxication par les métaux lourds;
  • rejet de greffe rénale, néphropathie glomérulaire;
  • hypertension artérielle, diabète sucré, hyperthermie;
  • intolérance congénitale au glucose, sarcoïdose;
  • exercice excessif.

Un indicateur bas du niveau de protéines dans ce groupe n’est pas considéré comme significatif du point de vue diagnostique, car il équivaut à la norme de la microalbumine, caractéristique du liquide excrété par les reins.

Qu'est-ce qui peut influencer le résultat?

Avant de procéder au test, le médecin doit expliquer au patient un certain nombre de nuances, du fait du non-respect duquel il existe des valeurs élevées marquées d'albumine dans les urines. Ainsi, la libération de cette protéine augmente:

  • déshydratation (déshydratation);
  • exercice intense;
  • un régime composé d'une grande quantité d'aliments protéinés;
  • maladies accompagnées de fièvre;
  • pathologies des voies urinaires de nature inflammatoire (urétrite, cystite).

L'excrétion d'albumine avec l'urine est réduite:

  • hydratation excessive (excès de liquide dans le corps);
  • un régime alimentaire composé d'aliments faibles en protéines;
  • traitement avec des anti-inflammatoires non stéroïdiens;
  • Captopril, Enalapril et d'autres médicaments inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine.

L'analyse UIA aidera à prévenir les complications.

Ne négligez pas les recommandations du médecin concernant le test de la microalbumine, car grâce à lui, il est possible, au début, de reconnaître les troubles cardiovasculaires, l’hypertension, les maladies du rein et le diabète.

C'est un fait bien connu que le diagnostic précoce de toute maladie permet de s'en débarrasser beaucoup plus rapidement et d'éviter toutes les complications et les rechutes possibles. Et cela signifie qu'une personne pourra vivre une vie longue et riche, sans être assombrie par des problèmes de santé.

Pour les patients atteints de diabète sucré du premier type, un examen régulier d'albumine permettra de prédire l'évolution de la rétinopathie et le stade sévère des pathologies rénales. Chez les patients diabétiques du second type, un indicateur d’albumine permettra de maîtriser l’évolution de l’athérosclérose, des maladies cardiovasculaires, etc. C’est pourquoi, pour ces personnes, l’analyse du MAU est l’une des études diagnostiques indispensables.

Teneur élevée en microalbumine dans l'urine - un indicateur précoce de la néphropathie

La microalbuminurie peut être le signe des premières anomalies des reins. À cette fin, une analyse MAU est effectuée pour identifier dans le corps les processus de lésion vasculaire pathologique (athérosclérose) et, en conséquence, une probabilité accrue de maladie cardiaque. Compte tenu de la relative facilité d'identification de l'excès d'albumine dans l'urine, il est facile de comprendre la pertinence et la valeur de cette analyse dans la pratique médicale.

Microalbuminurie - c'est quoi

L'albumine est un type de protéine circulant dans le plasma sanguin humain. Il assure la fonction de transport dans le corps, responsable de la stabilisation de la pression du fluide dans le sang. Normalement, il peut pénétrer dans l’urine en quantités symboliques, contrairement aux fractions protéiques plus lourdes (elles ne devraient en aucun cas être présentes dans l’urine).

Cela est dû au fait que la taille des molécules d'albumine est plus petite et plus proche du diamètre des pores de la membrane rénale.

En d’autres termes, même lorsque le tamis sanguin filtrant (membrane glomérulaire) n’est pas encore endommagé, mais que la pression dans les capillaires glomérulaires augmente ou que le contrôle de la capacité de «débit» des reins change, la concentration en albumine augmente fortement et significativement. Cependant, aucune autre protéine dans l'urine n'est observée, même à l'état de traces.

Ce phénomène s'appelle la microalbuminurie - l'apparition dans l'urine d'albumine à une concentration supérieure à la normale en l'absence d'autres types de protéines.

Il s'agit d'un état intermédiaire entre la normalbuminurie et la protéinurie minimale (lorsque l'albumine est combinée avec d'autres protéines et déterminée à l'aide de tests de la protéine totale).

Le résultat de l'analyse de la MAU est un marqueur précoce des modifications du tissu rénal et permet de prédire l'état de santé des patients atteints d'hypertension artérielle.

Indicateurs de la norme de la microalbumine

Pour le dosage de l'albumine dans l'urine à la maison, des bandelettes réactives permettent d'évaluer de manière semi-quantitative la concentration en protéines dans l'urine. L'indication principale de leur utilisation est que le patient appartient aux groupes à risque: la présence de diabète sucré ou d'hypertension artérielle.

L'échelle du test sur bande comporte six gradations:

  • "Non déterminé";
  • "Concentration à l'état de trace" - jusqu'à 150 mg / l;
  • «Microalbuminurie» - jusqu'à 300 mg / l;
  • "Macroalbuminurie" - 1000 mg / l;
  • "Protéinurie" - 2000 mg / l;
  • "Protéinurie" - plus de 2000 mg / l;

Si le résultat du dépistage est négatif ou "traces", il est recommandé de mener périodiquement des recherches sur des bandelettes réactives.

Si le résultat du dépistage d'urine est positif (valeur 300 mg / l), la confirmation de la concentration pathologique est requise à l'aide de tests de laboratoire.

Le matériel pour ce dernier peut être:

  • Une portion unique (le matin) de l'urine n'est pas l'option la plus précise. En raison de la présence de variations dans l'excrétion de protéines dans l'urine à différents moments de la journée, elle convient aux études de dépistage.
  • portion quotidienne de l'urine - approprié si nécessaire, suivi du traitement ou diagnostic approfondi.

Le résultat de l'étude dans le premier cas est seulement la concentration en albumine, le second est ajouté à l'excrétion quotidienne de la protéine.

Dans certains cas, l'indice albumine / créatinine est déterminé, ce qui permet une plus grande précision lors de la prise d'une seule portion (aléatoire) d'urine. La correction du taux de créatinine élimine la distorsion du résultat due au régime d'alcool irrégulier.

Les normes d'analyse UIA sont répertoriées dans le tableau:

Chez les enfants, l'albumine dans les urines devrait être pratiquement inexistante, et une diminution de son niveau chez la femme enceinte est physiologiquement justifiée par rapport aux résultats précédents (sans la présence de signes d'indisposition).

Décryptage des données d'analyse

En fonction de la quantité d'albumine, on distingue trois types de pathologies possibles du patient, qui sont résumées de manière pratique dans le tableau:

De plus, un indicateur d'analyse, appelé le taux d'excrétion d'albumine dans l'urine, qui est déterminé pour un certain intervalle de temps ou pour un jour, est parfois utilisé. Ses valeurs sont déchiffrées comme suit:

  • 20 mcg / min - normoalbuminurie;
  • 20-199 µg / min - microalbuminurie;
  • 200 ou plus - macroalbuminurie.

Ces chiffres peuvent être interprétés comme suit:

  • le seuil actuel peut être abaissé à l'avenir. Les études liées à une augmentation du risque de pathologies cardio-vasculaires et vasculaires ayant déjà un taux d'excrétion de 4,8 µg / min (ou de 5 à 20 µg / min) en sont la base. Nous pouvons en conclure qu'il ne faut pas négliger le dépistage et les analyses quantitatives, même si un test ponctuel n'a pas révélé de microalbuminurie. Ceci est particulièrement important pour les personnes souffrant d'hypertension non pathologique;
  • si une microconcentration d'albumine est trouvée dans le sang, mais qu'aucun diagnostic ne permet de classer le patient comme étant à risque, il est conseillé de fournir un diagnostic. Son but est d’exclure la présence de diabète ou d’hypertension;
  • Si la microalbuminurie se produit dans le contexte du diabète ou de l’hypertension, il est nécessaire, avec l’aide d’une thérapie, de ramener aux valeurs recommandées le cholestérol, la pression, les triglycérides et l’hémoglobine glyquée. L'ensemble de ces mesures est en mesure de réduire le risque de décès de 50%;
  • si une macroalbuminurie est diagnostiquée, il est conseillé d'analyser le contenu en protéines lourdes et de déterminer le type de protéinurie, ce qui indique une atteinte rénale prononcée.

Les diagnostics de la microalbuminurie ont une grande valeur clinique s’il n’ya pas un seul résultat d’analyse mais plusieurs autres réalisés avec un intervalle de 3 à 6 mois. Ils permettent au médecin de déterminer la dynamique des changements survenant dans les reins et le système cardiovasculaire (ainsi que l'efficacité du traitement prescrit).

Causes de haute teneur en albumine

Dans certains cas, une seule étude peut révéler une augmentation de l'albumine pour des raisons physiologiques:

  • régime principalement protéiné;
  • surcharge physique et émotionnelle;
  • la grossesse
  • violation du régime d'alcool, déshydratation;
  • prendre des anti-inflammatoires non stéroïdiens;
  • âge avancé;
  • surchauffe ou vice versa, hypothermie du corps;
  • consommation excessive de nicotine pendant le tabagisme;
  • jours critiques pour les femmes;
  • traits raciaux.

Si des changements de concentration sont associés aux conditions énumérées, le résultat de l'analyse peut alors être considéré comme faux positif et non informatif pour le diagnostic. Dans ce cas, il est nécessaire d’assurer une préparation correcte et de reprendre le biomatériau au bout de trois jours.

La microalbuminurie peut indiquer la présence d'un risque accru de maladie cardiaque et vasculaire et un indicateur d'atteinte rénale aux tout premiers stades. À ce titre, il peut accompagner les maladies suivantes:

  • diabète sucré de type 1 et 2 - l'albumine pénètre dans l'urine en raison de lésions des vaisseaux rénaux et d'une augmentation de la glycémie. En l'absence de diagnostic et de traitement, la néphropathie diabétique progresse rapidement.
  • l'hypertension - une analyse de la MAU suggère que cette maladie systémique a déjà commencé à donner des complications aux reins;
  • syndrome métabolique avec obésité concomitante et tendance à la thrombose;
  • athérosclérose générale, qui ne peut pas affecter les vaisseaux sanguins dans les reins;
  • maladies inflammatoires des tissus rénaux. Dans la forme chronique, l'analyse est particulièrement pertinente, car les changements pathologiques ne sont pas de nature aiguë et peuvent survenir sans symptômes marqués;
  • intoxication chronique à l'alcool et à la nicotine;
  • syndrome néphrotique (primaire et secondaire, chez l'enfant);
  • insuffisance cardiaque;
  • intolérance congénitale au fructose, y compris chez les enfants;
  • lupus érythémateux systémique - la maladie est accompagnée de protéinurie ou de néphrite spécifique;
  • complications de la grossesse;
  • une pancréatite;
  • inflammation infectieuse des organes urogénitaux;
  • dysfonctionnement des reins après une transplantation d'organe.

Le groupe à risque, qui présente une étude planifiée sur l'albumine dans l'urine, comprend les patients atteints de diabète sucré, d'hypertension, de glomérulonéphrite chronique et les patients après transplantation d'un organe d'un donneur.

Comment se préparer au quotidien UIA

Ce type d’enquête offre la plus grande précision, mais il faudra pour cela mettre en œuvre des recommandations simples:

  • un jour avant la collecte et au cours de celle-ci, afin d'éviter de prendre des médicaments diurétiques, ainsi que des antihypertenseurs du groupe des inhibiteurs de l'ECA (en général, la prise de tout médicament doit être préalablement discutée avec votre médecin);
  • un jour avant de recueillir l'urine, évitez les situations stressantes et difficiles sur le plan émotionnel, ainsi que l'entraînement physique intense;
  • au moins deux jours pour arrêter de boire de l'alcool, "énergie", si possible fumer;
  • observer le régime de consommation et ne pas surcharger le corps avec des aliments protéinés;
  • le test ne doit pas être effectué pendant une inflammation ou une infection non infectieuse, ni pendant les jours critiques (pour les femmes);
  • un jour avant la collecte, évitez les rapports sexuels (pour les hommes).

Comment prendre une analyse

Les biomatériaux quotidiens sont un peu plus difficiles à collecter qu'une seule portion, c'est pourquoi il est préférable de tout faire avec prudence, en minimisant les risques de distorsion du résultat. La séquence d'actions doit être la suivante:

  1. Il est nécessaire de collecter l'urine de manière à assurer sa livraison au laboratoire le lendemain, en respectant l'intervalle de collecte (24 heures). Par exemple, collecter l’urine de 8h00 à 8h00.
  2. Préparez deux contenants stériles - petit et grand.
  3. Immédiatement après le réveil, videz votre vessie sans recueillir d’urine.
  4. Prenez soin de l'état hygiénique des organes génitaux externes.
  5. Maintenant, lors de chaque miction, vous devez collecter le liquide de sortie dans un petit récipient et le verser dans un grand. Dernière stockée strictement dans le réfrigérateur.
  6. L’heure de la première diurèse à collecter doit être enregistrée.
  7. La dernière partie de l'urine doit être collectée à partir du lendemain matin.
  8. Avant le volume de liquide dans un grand récipient, écrivez sur la forme directionnelle.
  9. Comment mélanger l'urine et verser environ 50 ml dans un petit récipient.
  10. N'oubliez pas de noter sur la taille de la forme et le poids, ainsi que le moment de la première miction.
  11. Maintenant, vous pouvez transporter un petit conteneur avec le biomatériau et la direction au laboratoire.

Si une seule portion est prise (test de dépistage), les règles sont similaires à celles d'un test d'urine général.

L'analyse pour la détection de la microalbuminurie est une méthode indolore de diagnostic précoce des cardiopathies et des troubles rénaux associés. Il sera utile de reconnaître la tendance dangereuse même en l'absence de diagnostic d'hypertension, de diabète sucré ou de leurs plus légers symptômes.

Une thérapie opportune aidera à prévenir le développement d’une pathologie future ou facilitera l’évolution du courant et réduira le risque de complications.

Microalbumine dans l'urine

Laisser un commentaire

L'analyse de la microalbumine dans les urines est prescrite par le médecin traitant pour le diagnostic du tractus urinaire et pour le suivi prophylactique de l'état de santé du patient. Si le taux d'albumine dans les urines est élevé, cela peut indiquer l'apparition d'une néphropathie diabétique et d'une maladie cardiovasculaire.

Qu'est ce que c'est

Microalbumine - albumine de petite taille, protéines du corps qui se dissolvent dans l'eau. Normalement, les reins retirent une partie de la microalbumine, mais certains d'entre eux sont retardés en raison de leur taille (69 kDa). Lorsque les glomérules rénaux sont altérés, une quantité supplémentaire d'albumine est transférée dans les urines. L'analyse d'urine pour la microalbuminurie est prescrite pour les premiers stades présumés de la néphropathie et des maladies auto-immunes. En fait, la direction de l'analyse de la microalbumine est le seul moyen de déterminer prématurément le stade primaire de la néphropathie. Dans de rares cas, la présence d'une petite quantité de microalbumine dans les urines se transforme rapidement en cas de protéinurie.

Indicateurs de recherche: norme et pathologie

La norme pour un organisme d'une personne en bonne santé est en moyenne de 30 mg d'albumine dans l'urine par jour. Si les indicateurs de l'analyse montrent un chiffre plus élevé, il est alors considéré comme un indicateur de certaines maladies. Ce qui est exactement et à quel degré de développement de la maladie ne peut être dit par le médecin, vu le tableau clinique complet.

Si, en fonction des résultats de l'analyse, l'albumine dans les urines est de 30 mg / jour et de 300 mg / jour, on parle alors de microalbinurie. C'est le stade initial et traitable des dommages aux reins. L'étape suivante, qui correspond à un niveau supérieur à 300 mg / jour, est appelée protéinurie. Le traitement de cette étape vise à maintenir l'état et une récupération complète à ce stade n'est plus possible.

Causes de la microalbuminurie

Le test d'albumine dans l'urine le plus courant est requis pour les personnes atteintes de diabète de type 1 ou de type 2. La microalbuminurie dans le diabète sucré indique l’apparition d’une néphropathie diabétique, et dans un état négligé ou pendant une longue période de la maladie - une insuffisance rénale, caractérisée par l’apparition de créatinine dans les urines.

Le médecin prescrit périodiquement ce test aux diabétiques afin de ne pas rater l'apparition de complications de la maladie dans les voies urinaires. Ce traitement peut encore être corrigé.

Une augmentation du taux d'albumine dans l'urine provoque une glomérulonéphrite.

Si le taux d'albumine dans l'urine est élevé, différents types de néphropathie peuvent entraîner de tels résultats: dysmetabolic, reflux, rayonnement, provoqué par une insuffisance cardiaque et une glomérulonéphrite. Des études sont également menées pour identifier la néphropathie au cours de la grossesse. C’est aussi la cause des résultats supérieurs à la norme. Une mauvaise analyse de la microalbuminurie peut être causée par l'hypothermie, l'hyperthermie, des maladies auto-immunes telles que le lupus érythémateux disséminé.

Symptômes d'albumine dans les urines

Manifestations cliniques

Microalbuminurie - premiers préalables à la protéinurie, à l'insuffisance rénale et à la néphropathie. La transition vers un tel état se déroule en moyenne en cinq étapes. Une interprétation correcte des résultats du test peut aider à comprendre laquelle des étapes au moment du test est celle du patient:

Comment se préparer à l'analyse de l'urine pour la microalbuminurie: décoder les résultats du diagnostic

Pour le diagnostic de pathologie rénale, on prescrit souvent aux patients une étude sur la microalbuminurie. Beaucoup de gens ne savent pas ce qu'est un test d'urine pour MAU et comment il est effectué.

L'étude est nécessaire pour diagnostiquer des anomalies dans la fonction de filtration des reins, qui se produisent souvent lors de processus inflammatoires.

Quelle est la microalbuminurie

Pour répondre à la question de savoir pourquoi la microalbuminurie se produit et ce qu’elle est, il est nécessaire de décrire brièvement le processus physiologique de la formation de l’urine. Dans les reins, il existe de petits plexus de vaisseaux - les glomérules à travers lesquels le plasma sanguin est filtré. L'urine en sera formée à l'avenir.

Normalement, la membrane glomérulaire empêche le passage de gros éléments du sang, notamment des protéines d’albumine, qui devraient être stockés dans le corps. Si le processus inflammatoire se développe dans les reins, leur fonction de filtration est altérée. Dans ce contexte, des molécules plus grosses pénètrent dans l'urine.

Toute violation de l'état de l'appareil de filtrage se traduit par une augmentation de la quantité de protéines dans le fluide sécrétée par les reins, ce qui peut être utilisé pour le diagnostic. Par conséquent, l'analyse de la microalbuminurie - une légère augmentation du taux de protéines urinaires - est largement utilisée en pratique clinique.

Albuminurie physiologique et pathologique

L'apparition de molécules de protéines dans l'urine peut être causée par des facteurs physiologiques et pathologiques. Les causes physiologiques de la microalbuminurie ne sont pas considérées comme des signes de la maladie. La déviation se produit avec des changements dans le mode de vie du patient. Dans ce cas, ce n'est pas dangereux et ne nécessite généralement aucun traitement.

Les conditions suivantes sont parmi les raisons physiologiques:

  1. Un grand nombre d'aliments protéinés dans le régime. L'excès de protéines dans l'alimentation conduit à une élévation du niveau de sang du patient. Dans ce contexte, les molécules sont filtrées plus activement à travers l'appareil rénal et la microalbuminurie est déterminée lors de l'analyse.
  2. Déshydratation du corps. Une utilisation insuffisante de liquide conduit au fait que le sang devient plus visqueux et épais, à partir duquel le plasma est filtré en plus petites quantités. De ce fait, la teneur relative en protéines dans l'urine augmente.
  3. Activité physique accrue. Le travail acharné est généralement associé à la production de grandes quantités de sueur, ce qui entraîne une légère déshydratation. Par conséquent, dans le contexte de la charge sanguine du patient, le pourcentage de plasma plasmatique diminue et davantage de molécules protéiques sont libérées dans l'urine.

Type pathologique

L'apparition d'une microalbuminurie pathologique est toujours associée à des maladies nécessitant un traitement spécialisé. En combinaison avec d'autres symptômes, une augmentation de la teneur en protéines de l'urine est une caractéristique diagnostique importante. Les causes les plus courantes de violations incluent:

  1. Pathologie des reins. Sur fond de lésion du tissu rénal, la structure des unités fonctionnelles de l'organe, les néphrons, est perturbée. Cela conduit au fait qu'une violation de la filtration glomérulaire se développe - les molécules de protéines pénètrent à travers la membrane. L'analyse de la microalbuminurie vous permet d'identifier le processus pathologique aux stades initiaux, lorsque les autres signes de la maladie ne sont pas encore déterminés.
  2. Le diabète. Dans le contexte d'une augmentation constante du taux de glucose dans le sang, cette substance commence à se déposer dans les petits capillaires de nombreux organes, y compris les reins. Le glucose ayant des effets néfastes sur les glomérules, les patients présentant une microalbuminurie sont souvent atteints de diabète.
  3. Maladies du coeur et des vaisseaux sanguins. L'état des structures rénales est affecté par l'activité de la circulation sanguine locale, régulée par le travail du cœur. Les effets indésirables ont un patient souffrant d'hypertension. L'hypertension artérielle affecte l'état des parois des vaisseaux sanguins des reins et s'accompagne d'une violation prononcée de la filtration.

Le développement de l'insuffisance cardiaque contribue à l'apparition de la microalbuminurie. Avec cette pathologie, le cœur ne peut pas subvenir aux besoins en oxygène des organes et, par conséquent, la malnutrition dans les tissus rénaux survient au niveau cellulaire.

Les maladies infectieuses sont souvent associées à une augmentation de la teneur en protéines de l’urine. En raison de l'hyperthermie et de l'intoxication prolongées, le patient présente une perturbation de l'activité fonctionnelle des glomérules rénaux.

Test urinaire UIA

L'analyse d'urine pour la microalbuminurie est nécessaire dans l'étude de l'état des reins et du système cardiovasculaire. Le niveau d'albumine est un critère de diagnostic important qui indique des anomalies dans le corps. Il est nécessaire de passer un examen si vous soupçonnez les pathologies suivantes:

  • l'hypertension;
  • glomérulonéphrite;
  • diabète sucré;
  • maladie cardiaque - infarctus du myocarde, angor instable;
  • développement de la néphropathie diabétique;
  • la sarcoïdose;
  • hypertension symptomatique;
  • intolérance au fructose.

Une étude au niveau de la microalbumine implique l’utilisation de diverses méthodes de détection de protéines. Pour un diagnostic rapide, l'évaluation est réalisée à l'aide de bandelettes réactives spéciales qui changent de couleur lorsqu'elles entrent en contact avec des molécules de protéines.

Avec un résultat positif de l'analyse primaire, les niveaux d'albumine sont quantifiés à l'aide de méthodes de diagnostic plus précises.

Pour déterminer avec précision la maladie, il est nécessaire de ne pas prélever un seul échantillon d’urine mais de procéder à une collecte quotidienne du liquide excrété. L'étude détectera de manière plus fiable les modifications possibles de l'albuminurie.

Comment collecter du matériel pour la recherche

Avant de passer le test de la microalbuminurie, le patient doit être préparé. La composition de l’urine est largement influencée par le mode de vie d’une personne. Par conséquent, trois à quatre jours avant la procédure, le patient doit:

  • limiter l'effort physique, éviter les surtensions;
  • commencez à bien manger - vous devez éliminer les aliments nocifs de votre alimentation, limiter votre consommation de matières grasses et de glucides rapides;
  • observer le régime de consommation, boire au moins 2 litres d'eau par jour;
  • cesser complètement de consommer des boissons alcoolisées, limiter le tabagisme;
  • prévenir l'excès de stress psycho-émotionnel, réduire les niveaux de stress;
  • dans la mesure du possible, arrêtez de prendre vos médicaments - diurétiques, antibiotiques, dérivés de l’aspirine (consultez votre médecin avant d’annuler le traitement).

Il n'est pas recommandé aux femmes de mener des recherches pendant la période de menstruations, car à ce moment-là l'apparition d'impuretés pathologiques dans l'urine. La période optimale pour le diagnostic est le milieu du cycle menstruel.

La veille du prélèvement de l'échantillon, il est nécessaire de ne pas manger le soir (environ 12 heures avant l'analyse). La veille de l'intervention, il est nécessaire d'abandonner les produits contenant une grande quantité de matière colorante, car ils provoquent un changement de couleur de l'urine. Ceux-ci incluent les betteraves, les myrtilles et autres fruits et légumes de couleur vive.

Caractéristiques de la procédure de recouvrement

Pour collecter l'analyse, vous devez acheter un conteneur spécial pour les échantillons d'urine à l'avance. Il n'est pas recommandé d'utiliser d'autres récipients, car dans des conditions domestiques, il est impossible d'obtenir une stérilité parfaite. Des impuretés peuvent pénétrer dans l'échantillon de l'extérieur, ce qui affectera la fiabilité du résultat de l'analyse.

Dans un récipient, toute l’urine est collectée par jour. Après son réveil, la personne va aux toilettes et draine la première portion d'urine dans les toilettes. Cela est dû au fait que l'urine accumulée pendant la nuit est très concentrée et que son analyse peut donner des résultats peu fiables.

À chaque miction ultérieure, le patient devrait être en mesure d’analyser. Le récipient doit être conservé dans un endroit sombre et frais pour réduire le risque de multiplication des bactéries dans l’échantillon. Le lendemain matin, la personne mesure soigneusement la quantité d'urine excrétée. L'indicateur est entré dans le formulaire d'étude, qui est remis au patient lors de la prescription de l'analyse.

Les autres données requises doivent également être entrées dans le document - la taille et le poids exacts du patient au moment du diagnostic. Cette information est nécessaire pour calculer l'indicateur de microalbuminurie. Par conséquent, il est nécessaire de spécifier les nombres réels qui détermineront correctement le niveau final de protéines dans l'urine.

Après cela, vous devez mélanger doucement le liquide dans le réservoir. Cela garantit une distribution uniforme des protéines dans l'échantillon. Il n'est pas nécessaire de prendre toute l'urine au laboratoire. De la quantité totale, il est nécessaire de verser 100 ml de liquide dans un récipient séparé. L'échantillon doit être livré rapidement au laboratoire. Il est impossible de stocker le fluide biologique pendant une longue période, car certaines substances entrant dans sa composition risquent de s’effondrer, ce qui conduira à un résultat de recherche peu fiable.

Résultats de décodage

La première étape du diagnostic de la microalbuminurie consiste à rechercher la présence de protéines. Pour cette analyse, on utilise des bandelettes réactives spéciales. Si de l'albumine dans l'urine est détectée, d'autres méthodes de diagnostic sont utilisées en laboratoire.

Une méthode semi-quantitative d'évaluation de la performance d'une analyse consiste à étudier les taux d'albumine à l'aide de tests de bandelettes. Ils peuvent présenter une microalbuminurie à 6 degrés de gravité, en fonction du stade de développement de la maladie. La teneur en protéines dans l'urine ne dépasse pas 150 mg par litre. Le plus souvent, les personnes en bonne santé ne définissent pas du tout l'albumine ou ses traces sont fixes.

Toute anomalie est interprétée comme une protéinurie. Dans une analyse semi-quantitative, on distingue 4 degrés principaux de cet état:

  • De 150 à 300 mg / l;
  • La valeur de 300 à 1000 mg / l;
  • La valeur est comprise entre 1000 et 2000 mg / l;
  • À partir de 2000 mg / l et plus.

Il est impossible de déterminer avec précision le niveau d’albumine à l’aide de tests de bandelettes, ils ne révèlent que la plage de valeurs dans laquelle se situe l’indice du patient. Dans la plupart des cas, diagnostiquer ce résultat sera suffisant.

Si nécessaire, des études plus précises sont utilisées des méthodes de calcul quantitatives. Ceux-ci incluent:

  1. Analyse immunochimique à l'aide du système d'innovation HemoCue.
  2. Diagnostic immunoturbidimétrique.
  3. Calcul du rapport créatinine-albumine par unité de volume d'urine.

Les techniques ont une sensibilité particulièrement élevée. Ils permettent de détecter les protéines dans l'urine excrétée, même à faible teneur.

Que faire lors de la détection de la microalbuminurie

L'apparition d'une microalbuminurie n'indique pas toujours que le patient souffre de maladies. Peut-être l'émergence d'une protéinurie physiologique, qui se produit lorsque l'on boit des quantités insuffisantes de liquide, un effort physique accru ou un régime alimentaire inapproprié. Il est impossible de diagnostiquer un patient uniquement sur la base du résultat d'une analyse.

Si un symptôme est détecté, un examen supplémentaire est nécessaire. En cas de suspicion sur la pathologie des reins, une échographie, une analyse d'urine et d'autres types de diagnostics sont indiqués. La détection de la microalbuminurie dans le diabète sucré est confirmée lors de l’évaluation du taux de glucose dans le sang. Le diagnostic des anomalies cardiaques comprend la mesure de la pression, le cardiogramme et l'échocardiographie. Le complexe des procédures de diagnostic est déterminé par d'autres symptômes présents chez le patient.

La détection précoce des maladies permet un traitement rapide et prévient le développement de complications.

Ainsi, la microalbuminurie est une caractéristique importante à laquelle il convient de prêter attention pendant le diagnostic. Bien qu'une protéinurie physiologique puisse survenir, l'indicateur indique dans la plupart des cas d'éventuelles pathologies des reins et d'autres organes. Par conséquent, lorsqu'un taux élevé de protéines dans l'urine est détecté, il est nécessaire de consulter un médecin et de subir un examen approfondi afin de déterminer la cause de l'écart par rapport à la norme.

Analyse de la microalbuminurie: règles de collecte et de décodage de l'urine

Les patients subissent une analyse d'urine pour la détection de maladies et de processus inflammatoires au niveau des reins et des voies urinaires. Les indicateurs d'albumine dans l'urine, qui caractérisent les lésions des glomérules des reins, ont une importance clinique significative. Avec cette analyse, la néphropathie diabétique peut être identifiée et diagnostiquée.

Quelle est la microalbuminurie

Analyse de la microalbuminurie

La microalbuminurie est le principal symptôme de la maladie rénale, qui reflète les stades initiaux de la maladie vasculaire. Dans de nombreux cas, la microalbuminurie est considérée comme une lésion non seulement des reins, mais également des organes du système cardiovasculaire.

Cette pathologie ne survient pas souvent chez les personnes âgées principalement. Sous l'albumine, on entend généralement un groupe de protéines produites par le foie et excrétées dans l'urine. Le contenu normal en albumine doit être en petites quantités. Cela est dû aux particularités de la structure du filtre rénal, qui ne laisse pas passer les molécules d'albumine.

Une légère augmentation de l'albumine dans l'urine est le premier signe de la gravité du diabète sucré.

La néphropathie diabétique peut précéder le diabète sucré. Pour identifier l'albumine, vous devez passer un test d'urine.

Si des écarts par rapport à la norme sont observés dans l'urine, cela indique la présence des maladies suivantes:

  • L'hypertension
  • Le diabète
  • Glomérulonéphrite
  • Intolérance au fructose
  • Maladies du système cardiovasculaire
  • L'hypothermie
  • Sarcoïdose

La cause la plus courante de la microalbuminurie est le diabète. La microalbuminurie se développe 5 à 7 ans après l'apparition du diabète.

En présence de diabète de type 1, une néphropathie diabétique peut survenir. Les albumines dans l'urine annoncent diverses maladies cardiovasculaires qui se développent chez les patients atteints de diabète de type 1 ou 2.

Manifestations cliniques de la microalbuminurie

Un patient avec l'albumine dans l'urine passe par plusieurs étapes de la maladie:

  1. Stade asymptomatique. Le patient n'a pas à se plaindre, mais il y a déjà des changements dans l'urine.
  2. Le stade initial. Il n'y a aucun signe d'albuminurie chez le patient. Le taux de filtration glomérulaire augmente. La microalbuminurie ne dépasse pas 30 mg par jour.
  3. Stade pré-néphrotique. Ce stade est caractérisé par une augmentation du niveau de microalbumine dans les urines à 300 mg; chez un patient, la pression augmente et le taux de filtration rénale augmente.
  4. Stade néphrotique. La pression artérielle chez un patient augmente, un œdème apparaît. À la suite de l'analyse de l'urine, une augmentation de la quantité de protéines et la présence de globules rouges sont observées. La filtration glomérulaire diminue, peut-être un léger excès de créatinine et d'urée.
  5. Stade d'insuffisance rénale (urémie). Il se caractérise par une augmentation fréquente de la pression artérielle, un gonflement persistant, le nombre de globules rouges dans l'urine augmente. Le taux de filtration est très faible, la concentration en protéines augmente avec la créatinine et l'urée. Le glucose n'est pas présent dans l'urine et l'excrétion d'insuline par les reins s'arrête.

Lire: Bactériurie - Bactérie dans l'urine: causes, signes et traitement

La détection d'albumine dans l'urine peut indiquer une pathologie cardiaque. Le patient peut se plaindre d'une douleur derrière le sternum, qui peut donner du côté gauche. En analyse biochimique, les anomalies augmentent le cholestérol.

Comment faire passer l'urine sur la microalbuminurie

Règles de collecte de l'urine pour analyse

Pour les recherches sur la présence d'albumine, vous devez passer un test d'urine. Une référence à l'urine peut être prescrite: un thérapeute, un endocrinologue, un néphrologue, un urologue ou un gynécologue.

De la collecte correcte de l'urine dépend des résultats de l'analyse. Pour ce faire, dans un récipient propre à recueillir l'urine du matin. Dans certains cas, pour déterminer le niveau d'albumine dans l'urine, celle-ci est collectée pendant 24 heures, le matin pendant 4 heures et la nuit pendant 8 à 12 heures.

Il est parfois difficile de mesurer le temps de collecte de l'urine. Dans ce cas, le rapport albumine / créatinine dans la première portion d'urine matinale est déterminé. La capacité d'urine est acheminée au laboratoire.

La veille de la livraison de l'urine n'est pas souhaitable d'utiliser des légumes et des fruits qui peuvent changer la couleur de l'urine (betteraves, myrtilles, etc.).

Certains médicaments ne sont également pas recommandés (aspirine, diurétiques, furagin, etc.). Avant de collecter l'urine, les femmes doivent soigneusement laver leurs organes génitaux externes. Pendant la période de menstruation ne peut pas être testé.

Le dépistage est effectué en laboratoire à l'aide de bandelettes spéciales. Ils sont de sensibilité différente. Si le résultat de ces bandelettes est positif, la présence de microalbuminurie est confirmée par des méthodes quantitatives.

Lire: Pourquoi l'urine avec du sang: principales causes et principaux signes de la maladie

Vous trouverez plus d'informations sur l'analyse d'urine dans la vidéo.

Dans les analyses de microalbuminurie dans les urines, la teneur en protéines des adultes ne devrait normalement pas dépasser 150 mg / jour et de l'albumine - pas plus de 30 mg / jour. Il ne devrait pratiquement pas y avoir d'albumine dans l'urine chez les enfants.

Lorsque l'albumine est excrétée dans les urines à une dose supérieure à 30 mg / jour, cela indique une légère néphropathie. Le taux de libération dépasse 20 g / min. Si le niveau dépasse 300 mg / jour, cela indique une atteinte plus grave des reins. Pour confirmer le diagnostic, il est nécessaire de répéter l'étude après 6 à 11 semaines. Après les résultats, le médecin vous prescrira le traitement approprié.

Traitement de la microalbuminurie

Les patients atteints de microalbuminurie ne sont pas seulement sensibles aux lésions rénales dues au diabète. Ils augmentent le risque de maladie cardiovasculaire.

Le traitement doit être effectué dans le complexe. Les personnes atteintes de diabète sucré et de maladies du rein doivent prendre des médicaments pour réduire la pression sanguine, les taux d'albumine et de cholestérol (Captopril, Ramipril, Lisinopril, Lovastatine, Pravastatine, etc.).

Pour stabiliser l'état du patient et réduire le taux d'albumine dans le sang, quelle que soit la cause de la pathologie, les mesures suivantes sont recommandées:

  • Surveiller les niveaux de sucre dans le sang.
  • Contrôler le cholestérol et la pression artérielle.
  • Eviter l'apparition de maladies infectieuses.
  • Manger une alimentation faible en protéines et en glucides.
  • Abandonnez les mauvaises habitudes.
  • Buvez au moins 8-12 verres d’eau.

L'insuline est prescrite pour une augmentation incontrôlée de la glycémie. L’hyperglycémie est compensée par un régime alimentaire, des médicaments hypoglycémiques et / ou une administration sous-cutanée d’insuline en déficit absolu. Un manque de glucose, à savoir l'hypoglycémie - une affection aiguë, est arrêtée en prenant des glucides par voie orale ou lors de l'introduction de la solution de glucose en cas de perte de conscience du patient!

S'il existe des problèmes mineurs de pression ou des signes de diabète, vous devez immédiatement consulter un médecin et les traiter.

Indications d'utilisation de l'acide alpha-lipoïque. Avantages et propriétés curatives

Teigne de la cire: teinture, propriétés utiles, prescription, traitement, avis