Abcès pancréatique

Un abcès est une cavité nécrotique remplie de pus et de cellules mortes de l'organe dans lequel il s'est formé. Un abcès dans les tissus pancréatiques survient le plus souvent en tant que complication de la forme aiguë de la pancréatite et constitue une menace pour la vie du patient. Par conséquent, une intervention chirurgicale immédiate est nécessaire pour l'éliminer.

Causes et bases de la pathogenèse

Toutes les causes de la maladie ne sont pas encore bien comprises, mais le rôle de l'alcool au début du processus pathologique reste prouvé de manière fiable.

Le mécanisme principal qui déclenche la formation de cavités purulentes dans le corps est l'apparition d'une pancréatite aiguë ou l'exacerbation de sa forme chronique.

Ceci est facilité par les enzymes des glandes capables de détruire leurs propres cellules lorsqu’il ya un long retard dans les canaux (dans le contexte de la consommation d’alcool, un spasme pathologique de tous les canaux excréteurs se produit).

Le processus de nécrose pancréatique, c'est-à-dire la mort du tissu pancréatique, est lancé. Il se forme des éléments abdominaux dans lesquels des agents pathogènes ou d’autres agents infectieux sont introduits par le flux sanguin, donnant lieu au processus inflammatoire. Coli et entérobactéries colonisés le plus souvent.

Si la maladie commence à progresser, la taille de l'abcès augmente ou cesse d'être limitée à une capsule. Il existe un processus phlegmoneux important, capable de progresser et de former des abcès avec localisation multiple dans la glande.

Les facteurs pouvant provoquer le développement d'un tel état sont considérés comme incluant une antibiothérapie inadéquate dans le traitement de la pancréatite aiguë, une intervention laparotomique précoce et une prise en charge inappropriée du patient dans la période postopératoire.

Clinique, symptômes d'abcès pancréatique

Le processus de formation d'abcès dans le pancréas prend au moins une semaine. Pendant ce temps, le patient se plaint d'une faiblesse grave, d'une perte d'appétit et parfois d'un refus total de manger. En règle générale, après un repas, des nausées apparaissent, une sensation amère dans la bouche apparaît.

La réaction de température laisse suspecter un processus infectieux dans le corps, car la quasi-totalité de cette période reste sous-fébrile (température pouvant atteindre 38 ° C). Les patients transpirent beaucoup, surtout la nuit ou sous un effort insignifiant. Il y a des attaques de frissons déraisonnables.

La douleur abdominale (dans la région épigastrique) est une douleur constante, une douleur croissante se produit après une courte période après un repas. Les selles sont perturbées, le syndrome de diarrhée est tendance (chez ces patients, les matières fécales sont fluides et répétées).

Des complications

Lorsque la paroi de l'abcès s'effondre, le composant purulent pénètre dans la cavité abdominale libre ou à travers la paroi d'autres organes dans leur lumière (par exemple, dans l'estomac par le passage fistuleux résultant). De plus, le contenu purulent peut, après sa libération, s'accumuler dans l'espace sous-phrénique ou péricardique.

Si le processus se poursuit en phlegmon, le nombre d'abcès augmente rapidement ou un état septique se produit lorsqu'une grande quantité de l'agent pathogène pénètre dans le sang.

Lorsque la nécrose touche les parois des gros vaisseaux, il y a toujours un risque de saignement avec une issue défavorable.

Très rarement, un abcès est ouvert à travers le parcours fistuleux de la peau et son contenu est déversé.

Diagnostics

En règle générale, lors de la collecte de plaintes du patient, il existe des preuves de consommation antérieure d'alcool fort. Il est nécessaire de préciser le moment d'apparition de tous les symptômes, leur augmentation au fil du temps, etc.

Lors d'un examen objectif du patient, les muscles de la paroi abdominale sont sollicités. Lors d'un examen approfondi, le patient ressent une douleur marquée. Il existe des cas où un médecin parvient à palper un abcès s'il atteint une taille importante.

Dans les analyses de sang, il y a toujours des changements dans l'inflammation (augmentation de la VS et des leucocytes), et en biochimie, il y a une nette croissance des enzymes des glandes. Le sédiment urinaire contient un excès d'amylases.

Le diagnostic instrumental est la dernière étape d’un diagnostic précis et comprend:

  • La radiographie de contrôle avec contraste permet de visualiser l'abcès dans les tissus pancréatiques, ainsi que la présence d'un passage fistuleux entre le centre et la lumière de l'estomac. La méthode permet de suspecter un abcès sous-phrénique ou de juger indirectement d'une éventuelle compression des anses intestinales.
  • L'échographie est une composante obligatoire de l'étude et permet de voir la lésion, le changement de la structure normale, la densité de la glande et son échogénicité.
  • Les glandes TDM et IRM aident le plus précisément à établir la nature exacte du processus pathologique, sa longueur, le nombre de lésions, etc. Pour la recherche, il n'y a pas d'interférence évidente et la valeur diagnostique des méthodes est très élevée.
  • Si l'emplacement de l'abcès permet la perforation à travers la paroi abdominale, effectuez cette manipulation et aspirez le contenu avec son ensemencement obligatoire.
  • La laparoscopie est réalisée avec une solution de diagnostic peu claire, lorsque les médecins ont un certain nombre de doutes. Il vous permet de visualiser avec précision tous les foyers de nécrose. Pendant la procédure, les abcès sont drainés et la cavité est lavée.

Traitement de l'abcès du pancréas

Le traitement des patients présentant un abcès dans les tissus pancréatiques est effectué uniquement par des chirurgiens. Cette pathologie nécessite une intervention chirurgicale immédiate avec drainage de la lésion. Dans les cas graves, un abcès est excisé d'une partie de l'organe affecté.

Si l'abcès atteint une taille importante ou si le processus est compliqué, utilisez un accès laparotomique étendu, ce qui vous permet de voir au maximum toute l'étendue de la lésion, de réaliser un audit complet et un drainage de la cavité du petit omentum. À la fin de la procédure, le lavage, l'administration d'antibiotiques et d'antiseptiques à travers les tubes de drainage sont effectués.

Lorsque la taille de l'abcès est petite, il est possible d'obtenir l'effet thérapeutique souhaité de l'accès endoscopique. Cette méthode est moins traumatisante et permet au patient de suivre la rééducation postopératoire nécessaire beaucoup plus rapidement.

Parallèlement aux interventions chirurgicales, tous les patients reçoivent un traitement antibactérien et un traitement de désintoxication (solutions injectées de cristalloïdes, de glucose et d’autres). Le traitement symptomatique comprend des analgésiques, des antispasmodiques. Obligatoire est le rendez-vous des patients avec des inhibiteurs de l'activité enzymatique.

Prévention et pronostic

Toutes les mesures préventives sont réduites au diagnostic et au traitement rapides des processus pathologiques du pancréas. Tout d'abord, il est nécessaire de lutter contre le développement de toutes les formes de pancréatite.

Il est nécessaire de mener des discussions éducatives avec la population sur les dangers de la consommation excessive d'alcool et de ses substituts, en particulier chez les personnes défavorisées.

Le renforcement de l'immunité, en particulier chez les personnes affaiblies, le maintien de modes de vie sains, le durcissement et une alimentation enrichie à part entière contribuent à la lutte globale contre ce problème.

Si le processus n'est pas diagnostiqué à temps, le risque de décès est très élevé et atteint dans certains cas entre 90 et 100%.

Shaikhnurova Lyubov Anatolyevna

La page était-elle utile? Partagez-le dans votre réseau social préféré!

Abcès pancréatique: symptômes, causes et traitement

Un abcès est considéré comme une maladie extrêmement grave qui peut se développer chez les personnes qui ont souffert ou souffrent d'une pathologie pancréatique. En fait, il s’agit d’un abcès menaçant le pronostic vital, rarement soumis au traitement antibiotique initial.

Les experts disent que le plus souvent un abcès survient chez les personnes souffrant de maladie de la glande alcoolique sous quelque forme Dans ce cas, le seul moyen de sauver le patient est une opération d'urgence.

Sans elle, l’issue fatale de la maladie est presque garantie, surtout si la cavité contenant du pus se trouve dans la queue du pancréas et n’est pas palpable. Par conséquent, vous devez connaître les premiers signes de l'apparition de la maladie et demander immédiatement l'aide d'un médecin.

Symptômes de l'abcès du pancréas

Les symptômes de l'abcès du pancréas incluent:

  • Augmentation de la température;
  • Douleurs aiguës au-dessus du nombril;
  • L’émergence d’un gonflement tumoral sur l’abdomen;
  • Faiblesse générale, décoloration de la peau;
  • Tachycardie;
  • Transpiration excessive;
  • Des nausées;
  • Diminution de l'appétit.

Un abcès ne survient pas immédiatement après une atteinte de la maladie mais se forme en une ou deux semaines. Il se complique souvent par l’infection d’organes proches de la glande et, en fin de chirurgie, il atteint l’estomac et le tractus intestinal. Le pus pénètre dans l'espace sous le diaphragme, dans la région de la plèvre, détruit la structure des tissus, provoque une pleurésie purulente, un abcès de l'intestin, une fistule émergeant à l'extérieur. Développe souvent une forte hémorragie interne, qui constitue une menace sérieuse pour la vie humaine.

Afin d'établir avec précision le diagnostic, vous devez effectuer une analyse générale et biochimique du sang, une échographie et une tomographie de la cavité abdominale. Ils vous permettront de voir clairement le tableau clinique de la maladie et de trouver les moyens les plus efficaces de la traiter.

En règle générale, il s’agit d’une opération suivie de la prise d’un traitement antibiotique.

Pourquoi les abcès se produisent dans l'inflammation du pancréas

Les raisons pour lesquelles des cavités remplies de pus se forment dans le pancréas ne sont pas entièrement comprises. Les experts estiment que le principal pour le développement d'un abcès peut être:

  1. Infection de l'extérieur;
  2. Ponction non professionnelle du pseudokyste de la tête;
  3. L'apparition d'une fistule située entre le kyste et les intestins;
  4. Mauvais traitement du pancréas ou sa terminaison trop tôt.

Selon les statistiques, dans la majeure partie des cas où l'on sème du pus lors d'un abcès, des bactéries et des bâtons sont détectés, provoquant une infection intestinale. Si les patients ont une nécrose pancréatique, la probabilité d'une infection secondaire provoquant le développement d'une cavité avec du pus est élevée. Ils sont à risque et sont examinés attentivement.

Quant au mécanisme de formation d'une telle cavité, il est assez clair. Après une crise aiguë, les tissus pancréatiques subissent une désintégration partielle.

Les enzymes non digérées affectent la surface de la glande et les organes environnants, en la détruisant. Cela conduit à la croissance de pseudo-kystes ou au développement d'une nécrose pancréatique, qui sont à la base du développement de cavités purulentes. Si l'infection les pénètre, elle contribue soit au développement de la fusion purulente à grande échelle, soit à la survenue d'un abcès. Selon le système de classification ICD, la cellulite se réfère à des maladies plus graves avec un pronostic défavorable, mais il est cliniquement presque identique à un abcès, qui est exprimé dans une seule cavité. Par conséquent, les médecins soupçonnés d'avoir un abcès devraient examiner le plus soigneusement possible pour exclure la présence de cellulite.

Traitement des abcès

Si un patient est traité par un gastro-entérologue ou un thérapeute pour l'inflammation et l'enflure du pancréas d'un patient, les chirurgiens et les endoscopistes sont déjà engagés chez des patients avec ses suppurations. Ils effectuent la réhabilitation des cavités et leur drainage.

Dans certains cas, un drainage partiel à travers la peau est effectué, mais il est efficace et ne permet une guérison complète que dans la moitié des cas.

De plus, cette méthode de nettoyage de la cavité de pus rend impossible la détection de la cellulite ou de la présence d'abcès multiples.

Par conséquent, la meilleure option de traitement est considérée comme une excision chirurgicale avec drainage ultérieur. Il permet aux médecins d’examiner avec soin la glande et les organes environnants pour le phlegmon et les abcès secondaires.

Après la chirurgie, on prescrit aux patients des antibiotiques, des analgésiques, des médicaments qui aident la glande à dégrader les enzymes et à réduire leur activité.

Pour la désintoxication du corps, le patient subit un traitement par perfusion.

Mesures préventives pour prévenir les abcès du pancréas

Les causes exactes des abcès du pancréas après une crise de pancréatite aiguë ou due à une nécrose du pancréas n’ayant pas encore été complètement élucidées, il n’existe pas de liste exacte ni de prévention. Les médecins recommandent que des mesures soient prises pour prévenir le développement de ces maladies, car les cavités purulentes sont formées uniquement sur leur fond. Pour faire ceci:

  • Abandonnez les mauvaises habitudes.
  • Ne pas trop manger car l'excès de poids augmente le risque de développer la maladie;
  • On examine régulièrement si des membres de la famille souffrent de maladies du pancréas ou de calculs biliaires.

Si une personne a déjà souffert de telles maladies, elle devrait suivre un régime strict, éliminer complètement l'alcool, les boissons gazeuses sucrées, les aliments gras et épicés. Sa durée dépend de la gravité et de la durée de la maladie. En même temps, le régime alimentaire devrait comprendre des plats riches en protéines, des fruits et légumes contenant un pourcentage élevé de carotène, de vitamine C. Vous ne pouvez pas manger de produits frits ou fumés, ni de produits à base de farine de farine complète. Il est nécessaire d'éviter les plats contenant une grande quantité de fibres végétales, car elles stimulent la production d'hormones qui affectent négativement le pancréas.

En ce qui concerne le pronostic d’une maladie telle que l’abcès, il n’est pas ambigu: il n’est pas chirurgical, son issue sera fatale. Si le traitement est effectué de manière professionnelle et en temps utile, si le traitement a été suivi correctement et avec diligence, les chances de guérison augmentent considérablement. Il peut être complet si vous ne négligez pas les recommandations des médecins, surveillez votre propre santé et ne soumettez pas votre corps à un stress excessif. L’essentiel pour un rétablissement complet est de demander de l’aide le plus tôt possible, sans attendre une détérioration catastrophique.

Des informations sur le pancréas sont fournies dans la vidéo de cet article.

Abcès pancréatique

Inflammation des tissus pancréatiques avec leur suppuration ultérieure, accompagnée de la formation d'une cavité remplie de masses nécrotiques avec du pus.

Le mécanisme de développement de la maladie: lors de l'inflammation de la glande, son tissu est endommagé, les enzymes interagissent avec le pancréas, le processus de destruction du tissu commence et des cavités se forment, remplies du composant liquide et des cellules mortes. Si pour une raison quelconque une infection pénètre dans la cavité, la suppuration commence et entraîne un abcès.

Causes de la maladie

La médecine moderne ne s'engage pas à affirmer avec une précision de 100% les causes de la formation d'un nid de la maladie dans les tissus pancréatiques. On suppose que l’infection des tissus nécrotiques au cours de la pancréatite alcoolique ou postopératoire est le facteur qui provoque ce processus. Les voies d'infection sont détectées.

Manifestations cliniques et symptômes

L'abcès pancréatique est une maladie insidieuse, car dans la période initiale de formation, un abcès ne se manifeste généralement pas, sauf en cas de malaise général. Cela est dû au fait que les antibiotiques contre les inflammations de la glande gomment les manifestations cliniques (récemment, les antibiotiques sont prescrits avec une confiance à 100% du médecin traitant dans la probabilité de complications bactériennes).

Les symptômes se manifestent au stade final de la formation d'une cavité purulente - 2 à 3 semaines après l'exacerbation de la pancréatite:

  • tremblements musculaires dus à la fièvre;
  • rythme cardiaque rapide ou instable;
  • augmentation de la douleur dans l'abdomen de la nature gémissante et le zona;
  • transpiration excessive; faiblesse et vertiges;
  • goût amer dans la bouche, aversion pour la nourriture.

À la palpation, il y a une formation dense dans la partie supérieure de la cavité abdominale et une tension musculaire générale.

Dans les cas avancés, lorsque la visite chez le médecin a eu lieu aux derniers stades de la maladie, il existe une probabilité élevée de complications telles que saignements, pustules dans les zones adjacentes au foyer, sepsis.

Traitement

Intervention chirurgicale (laparoscopie), suivie d’une antibiothérapie. Le refus d'une intervention chirurgicale garantit l'apparition du décès. Avant l'opération, les médicaments qui corrigent (suppriment) la production d'enzymes sont pris.

Suivre le régime est obligatoire. Exclus du régime:

  • toutes les viandes fumées;
  • les produits contenant des graisses animales, l'huile végétale est strictement dosée;
  • les aliments frits sont strictement interdits, il en va de même pour les bouillons riches;
  • produits de boulangerie (sauf le pain sec);
  • sur l'alcool et le café devra oublier pendant une longue période.

Pour les maladies du pancréas sont prescrits un régime "Tableau numéro 5". Des années d'expérience avec ce régime, y compris de nutritionnistes soviétiques, ont permis de prouver son efficacité et la nécessité d'une rééducation et d'une thérapie de rééducation pour un abcès du pancréas.

Mesures de prévention des maladies

L'abcès pancréatique, même s'il ne s'agit pas d'une maladie mortelle (avec accès en temps voulu à un médecin), est très dangereux et grave. Pourquoi vous exposer au danger de sa survenue, si vous pouvez prévenir une maladie? De plus, les mesures préventives ne sont pas de nature particulière. Il suffit de mener une vie correcte, c'est-à-dire de ne pas abuser des boissons alcoolisées, de se limiter à la consommation d'aliments frits et gras, de manger plus de fruits et de légumes après le régime 15, de marcher à l'air frais et de faire de l'exercice simple.

Abcès ou pancréatite purulente

L'abcès pancréatique est la maladie la plus dangereuse qui se développe dans le contexte d'une inflammation aiguë de cet organe et de l'accumulation de contenu purulent dans les cavités formées dans les structures tissulaires de la glande. Dans la plupart des cas, il commence à se développer après une attaque d'une forme aiguë de pancréatite, formée sur le fond d'une intoxication alcoolique du corps. Le traitement tardif de cette pathologie, dans la plupart des cas, provoque la mort du patient. Dans cet article, nous examinerons de plus près les causes du développement de la pathologie, ses signes symptomatiques de manifestation, les méthodes de diagnostic et les moyens de l’éliminer.

Facteurs responsables du développement de l'abcès

Une pancréatite purulente du pancréas ou, d’une autre manière, un abcès peut se former sous l’influence de nombreux facteurs provoquants. Les principaux sont les processus anormaux dans le pancréas, se développant dès la naissance et la progression de l'inflammation au niveau des organes du système gastro-intestinal. De plus, la suppuration dans la région de la glande peut provoquer les phénomènes suivants:

  • consommation excessive de produits contenant de l’alcool, stade progressif de l’alcoolisme, plus fréquent chez les hommes que chez les femmes;
  • processus d'intoxication générale de tout le corps humain;
  • progression des maladies infectieuses virales;
  • violation de la fonctionnalité des voies biliaires et de la vésicule biliaire;
  • troubles pathologiques dans le système du tube digestif, ainsi que dans le foie;
  • effectuer diverses manipulations opérationnelles sur l'organe parenchymal;
  • usage prolongé de certaines variétés de médicaments.

En outre, le développement d'un abcès peut entraîner le développement d'un processus inflammatoire dans la zone de l'annexe.

Développement dans le contexte d'activité des enzymes pancréatiques

Certaines études médicales ont montré que l’abcès du pancréas peut se développer dans le contexte d’une activité intense des enzymes pancréatiques produites par la glande elle-même.

Cela s'explique par le fait que la fonction principale de l'organe en question est la sécrétion de la substance hormonale - l'insuline et les enzymes pancréatiques, qui participent activement aux processus du tube digestif. Une fois dans la cavité intestinale, ces enzymes commencent à s’activer et à décomposer les protéines, les graisses et les glucides, aidant ainsi le corps à absorber ces composants. Avant les enzymes dans l'intestin, ils sont inactifs et inoffensifs.

Cependant, la pancréatite aiguë, ou l'exacerbation de l'inflammation chronique, entraîne l'échec de tous les processus du pancréas, ce qui provoque l'activation prématurée des enzymes pancréatiques lorsqu'elles se trouvent encore dans la glande.

Tout cela devient un provocateur du développement des processus d’auto-digestion de l’organe parenchymal. En conséquence, les structures tissulaires de l'organe deviennent enflammées, des poches gonflées graves apparaissent, leur intégrité est perturbée et un abcès se forme, entraînant la mort.

Effet des infections

Le développement de processus purulents-nécrotiques dans la cavité d'un organe parenchymal, à l'origine de maladies infectieuses ou virales, est dû à la pénétration de pathogènes dans le corps par les voies biliaires, ce qui contribue à l'inflammation de la structure de ses tissus.

L'infection de la glande peut contribuer au développement de foyers purulents qui, avec le temps, deviennent de plus en plus nombreux et peuvent éventuellement éclater. Un tel phénomène assurera la propagation instantanée des masses purulentes aux organes et tissus voisins, assurant ainsi le développement d'un processus d'intoxication général.

Dans de telles situations, la probabilité de décès est égale à 100%.

Les processus purulents-nécrotiques diffus dans l'organe parenchymateux sont appelés pancréas phlegmon. La cellulite se développe également sous l'influence d'agents pathogènes infectieux, dans le contexte des processus nécrotiques qui se développent après l'activation de l'activité des enzymes pancréatiques. Tout cela peut entraîner une violation irréversible de la fonctionnalité et d'autres organes internes, ce qui, en l'absence de traitement approprié, entraînera certainement la mort du patient. Par conséquent, il est très important de faire attention à tous les signes manifestes de dysfonctionnement de l'organe parenchymal.

Les principaux symptômes de la pancréatite purulente

Le développement d'un abcès peut contribuer à la manifestation de nombreux signes symptomatiques, tels que:

  • sensation constante de nausée;
  • vomissements intenses réguliers qui n'améliorent pas l'état général;
  • perte d'appétit, jusqu'à sa perte complète;
  • distension abdominale.

Il est important de noter que le développement de ce dysfonctionnement pathologique de la glande contribue à une perte de poids intensive dans le contexte d'une violation de la fonctionnalité et d'autres organes du tube digestif.

De plus, les symptômes de l'abcès pancréatique peuvent se manifester par les phénomènes suivants:

  • l'apparition d'attaques douloureuses dans l'épigastre;
  • augmentation du rythme cardiaque;
  • sensation de frissons face à l’augmentation de la température corporelle du patient;
  • respiration lourde;
  • diminution de la pression artérielle;
  • selles altérées avec le développement de la diarrhée ou de la constipation;
  • aggravation du bien-être général du patient.

Avec la pancréatite forme purulente du flux, le patient ressent constamment une gêne, même dans les moments d'absence complète de douleur dans la région épigastrique. Cette pathologie puise toute l'énergie et la force du patient. Lors de tout mouvement brusque du corps ou de toux, une douleur insupportable et aiguë peut apparaître.

Les scientifiques médicaux, sur la base des recherches, soutiennent que la formation d'un abcès, dans la plupart des cas, commence à 2-3 semaines, après une crise aiguë de maladie des glandes pancréatiques.

Et la première manifestation symptomatique d'une forme purulente de maladie pancréatique est l'apparition d'une douleur aiguë dans la région épigastrique avec un impact sur la région scapulaire du dos. La douleur peut être une manifestation si intense que souvent, les patients ne la supportent pas et perdent conscience face à la formation d'un choc douloureux.

Le stade d'abcès progressif est caractérisé par l'apparition de taches foncées ou bordeaux sur la peau dans la région ombilicale et dans la région abdominale. Dans des cas plus rares, de telles manifestations peuvent se produire sur les côtés latéraux de l'abdomen.

Méthodes de diagnostic

La détection du développement d'un abcès est possible après avoir effectué plusieurs procédures de diagnostic. La première étape consiste à effectuer des tests sanguins pour une étude clinique générale et détaillée, ainsi qu'un test d'urine et une procédure de radiographie de tous les organes de la cavité péritonéale.

Dans certains cas, des méthodes de recherche supplémentaires peuvent être nécessaires pour confirmer le diagnostic. Dans de tels cas, le patient est envoyé à une échographie, après quoi le médecin peut déterminer avec précision le lieu de la lésion purulente ou la localisation des formations kystiques.

Entre autres choses, la méthode d'examen par laparoscopie peut être appliquée, ce qui permet d'identifier le stade de développement, le type et la gravité de la pathologie, sans recourir à une intervention chirurgicale.

Il existe des cas où le diagnostic d'un abcès devient très difficile en raison du traitement tardif du patient pour obtenir une aide médicale. Aux stades initiaux du développement de la pathologie, son diagnostic complet peut être réalisé dans des conditions stationnaires normales.

Dans le cas grave, le diagnostic de pancréatite purulente est réalisé dans l'unité de gastroentérologie ou de soins intensifs, ce qui sauvera le patient de la mort.

Méthodes de traitement

Les méthodes thérapeutiques de traitement de la pancréatite avec abcès ne sont mises en oeuvre qu’après l’hospitalisation du patient, sous le contrôle strict de spécialistes qualifiés et compétents. Le principe de traitement est l'utilisation de la faim, du froid et du repos. Ces composants sont capables de soulager l'inflammation et de normaliser les performances du pancréas.

Le traitement d'un abcès consiste à effectuer les opérations de nettoyage de la cavité gastrique à l'eau froide, ainsi que le repos complet.

Pour éliminer certains signes symptomatiques de pathologie et pour éliminer le processus inflammatoire, il est recommandé que les patients appliquent un traitement froid sur la région du pancréas. De plus, il est recommandé d'utiliser une boisson alcaline séparée, de qualité optimale, qui permet d'utiliser de l'eau minérale sans gaz, ainsi que de suivre un régime alimentaire strict.

Une forme bénigne de maladie suppurée est traitée en installant des compte-gouttes avec des analgésiques et des diurétiques nécessaires pour soulager l'enflure. L'héparine et la novocaïne sont considérées comme les anesthésiques les plus efficaces. Parmi les médicaments réduisant la fonctionnalité de sécrétion de la glande, Almagel, Trasilol et Rinisan ont la meilleure efficacité.

Les formes sévères d'abcès, accompagnées d'hémorragies et de la formation de lésions multifocales du pancréas, nécessitent une intervention chirurgicale urgente. Les contre-indications à cette méthode de traitement ne peuvent être qu'une affection très grave et une probabilité de décès élevée jusqu'à la fin de la chirurgie.

L’une des méthodes les plus modernes d’opération du pancréas est l’intervention lapaptomatique, qui, en faisant un petit trou dans la cavité abdominale, permet d’atteindre la lésion et de l’éliminer sans entailler la cavité abdominale. Le déroulement de cette intervention chirurgicale est surveillé à l'aide d'un appareil spécial, qui effectue simultanément une analyse complète de l'organe opéré.

Le développement de la pancréatite purulente est une pathologie très grave, car ses complications sont incompatibles avec la vie humaine. Par conséquent, seul un diagnostic opportun et un traitement qualifié aideront à éviter les complications et à sauver la vie du patient.

Abcès pancréatique

L'abcès pancréatique est la formation de pus et de masses nécrotiques dans la cavité de la glande. Très souvent, un abcès se développe après une pancréatite alcoolique aiguë. La maladie se caractérise par la manifestation de fièvre, l'apparition de douleurs à l'herpès, la leucocytose.

Après environ deux semaines, après une crise de pancréatite, une masse ressemblant à une tumeur se forme dans la cavité abdominale. Le diagnostic d'abcès du pancréas aidera à établir une échographie, une IRM, un scanner de la cavité abdominale, une prise de sang.

Le seul traitement efficace contre les abcès du pancréas est le débridement chirurgical de l'abcès suivi d'un traitement antibactérien.

Abcès pancréatique - une maladie très grave, se développe chez les patients après une pancréatite, une nécrose pancréatique avec la formation d'une cavité purulente dans la glande.

Un abcès peut se manifester sous n'importe quelle forme de pancréatite, mais uniquement en plus de l'œdème; 2 à 5% des cas de cette maladie entraînent la formation d'un abcès. Très souvent, un abcès du pancréas se développe sur le fond de la pancréatite alcoolique.

La maladie est très dangereuse pour la vie du patient. En gastroentérologie moderne, les antibiotiques ne sont prescrits pour la pancréatite qu'en cas de lésion des voies biliaires ou de complications bactériennes avérées. Les cas de fièvre, de douleur dans la cavité abdominale dans les quatorze jours suivant la pancréatite doivent être considérés comme un abcès pancréatique probable.

La méthode de traitement conduisant à la guérison du patient est la chirurgie pour drainer l'abcès. Sans chirurgie, la mortalité est très élevée dans cette pathologie et elle atteint presque cent pour cent.

Abcès pancréatique et ses causes

Les causes de la formation d'une cavité purulente dans le pancréas ne sont pas encore bien comprises. Il est suggéré que l'infection puisse être transmise dans le sang lors de la perforation d'un pseudokyste lors de la formation d'un kyste avec une fistule intestinale.

Dans la très grande majorité des cas, l'aspiration et l'inoculation du contenu de l'abcès provoquent E. coli ou des entérobactéries. Selon des études dans le domaine de la gastro-entérologie, l'apparition d'une infection secondaire est observée dans près de soixante pour cent des cas de nécrose pancréatique. Par conséquent, dans le traitement de cette maladie, la probabilité de formation d'une cavité à contenu purulent doit être prise en compte.

Le mécanisme de formation d'une cavité purulente est étudié beaucoup mieux. Au début de la pancréatite aiguë, le tissu de la glande est endommagé. Des enzymes tombent à la fois sur la glande et sur les tissus environnants, les détruisant. De ce fait, une nécrose pancréatique peut commencer, des pseudocytes se forment - des cavités remplies de liquide et des tissus nécrotiques.

Dans le domaine du processus pathologique d'infection, un phlegmon du pancréas se développe - une fusion purulente totale, ou un abcès se forme. Il convient de noter que la cellulite est une affection plus sévère et pronostique défavorable, la clinique n’est pratiquement pas différente d’un seul abcès.

Une pancréatite sévère avec plusieurs facteurs de risque contribue à la formation d'abcès pancréatique: pancréatite postopératoire, laparotomie précoce, alimentation précoce par l'alimentation entérale, antibiothérapie irrationnelle.

Abcès pancréatique et ses symptômes

Pendant quelque temps, jusqu’à 30 jours, à partir du début de la pancréatite, la température atteint des chiffres fébriles, des frissons, une tachycardie apparaît, la douleur dans la moitié supérieure de la cavité abdominale augmente. Les douleurs sont des bardeaux et ils sont assez forts.

Le patient attire l'attention sur la faiblesse, la fatigue, il n'a pas d'appétit, il y a une transpiration accrue, des nausées, des vomissements, une sensation d'amertume dans la bouche.

Lors de la palpation de la cavité abdominale, il y a présence de tumeur, tension musculaire de la paroi abdominale antérieure.

L'abcès pancréatique est souvent compliqué par la propagation de l'infection, la formation de multiples ulcères au niveau de la glande et des organes environnants. Du pus peut s'écouler dans le rétropéritoine, pénétrer dans les organes creux, le sous-phrène et dans le tissu proche de l'intestin, les cavités pleurales et péricardiques, et donc un abcès intestinal, un abcès sous-phrénique, une pleurésie purulente et une péricardite.

Diagnostic d'abcès pancréatique

Le diagnostic n'est posé qu'après un examen très approfondi du patient. En général, l'analyse du sang a révélé une leucocytose élevée, une modification de la formule des leucocytes à gauche, une augmentation de la RSE et une anémie. Dans l'analyse biochimique du sang attire l'attention sur une augmentation du niveau des enzymes pancréatiques, l'hyperglycémie.

Le niveau d'amylase urinaire est élevé, bien que sa quantité puisse diminuer progressivement lorsqu'un abcès se forme.

L'examen radiographique de l'abcès du pancréas présente certaines caractéristiques. Puisque la glande est située derrière l'estomac, l'ombre de la cavité d'abcès peut être superposée à la bulle de gaz de l'estomac.

Par conséquent, l'exposition devrait être plus longue et si un abcès est suspecté, un agent de contraste est injecté dans la cavité de l'estomac et une image verticale est prise dans une projection latérale - tandis que l'ombre arrondie avec la bordure du fluide (abcès) sera derrière l'estomac.

Une échographie du pancréas, un scanner de la cavité abdominale permettront de déterminer l'emplacement et la taille de la lésion, ainsi que le nombre d'abcès. Si nécessaire, une ponction percutanée simultanée avec aspiration, examen et ensemencement du contenu est possible. Le diagnostic différentiel est réalisé avec pseudokyste du pancréas, nécrose pancréatique.

Traitement de l'abcès du pancréas

Le chirurgien et l'endoscopiste doivent traiter un abcès du pancréas. L'abcès du pancréas est une indication absolue pour sa rééducation et son drainage.

L'expérience montre que le drainage percutané des ulcères ne permet de guérir que dans quarante pour cent des cas. De plus, cette tactique permet d'éviter le phlegmon, les abcès multiples et la propagation de l'infection vers le tissu pancréatique environnant. C’est pourquoi la meilleure solution consiste en une exérèse par laparotomie endoscopique ou classique et un drainage des abcès.

En parallèle, on prescrit au patient un traitement antibactérien en fonction des cultures reçues, des antidouleurs, des antispasmodiques, des inhibiteurs d'enzymes. La thérapie par perfusion est effectuée pour la désintoxication.

Comme les causes de la formation d'abcès dans le pancréas ne sont pas entièrement comprises, il n'existe à ce jour aucune mesure pour empêcher le développement de cette pathologie après une pancréatite et une nécrose pancréatique.

Ainsi, la prévention de la formation d'abcès est la prévention de la pancréatite - après tout, un abcès ne peut être formé que dans son contexte.

Le pronostic pour la formation d'abcès est grave: sans traitement chirurgical, la mortalité est de cent pour cent et, après l'opération, le taux de survie est de 39-59%. Le pronostic de la maladie dépend de la rapidité du traitement, du diagnostic rapide et du traitement chirurgical.

Abcès pancréatique

L'abcès pancréatique est une cavité remplie de pus et de masses nécrotiques dans les tissus des glandes. Dans la plupart des cas, il se développe après une pancréatite alcoolique aiguë. Elle se caractérise par l'apparition de fièvre, de douleurs de ceinture, de leucocytose et d'une formation tumorale dans la cavité abdominale environ deux semaines après une crise de pancréatite. Le diagnostic est établi après une échographie, une IRM ou une tomodensitométrie de la cavité abdominale, une analyse des paramètres biochimiques et cliniques généraux du sang. Le seul traitement efficace est le débridement chirurgical d'un abcès suivi d'un traitement antibactérien.

Abcès pancréatique

L'abcès pancréatique est une maladie grave qui se développe chez les patients atteints de pancréatite (exacerbation aiguë ou répétée) ou de nécrose pancréatique avec formation d'une cavité purulente délimitée dans la glande. La maladie est dangereuse pour la vie du patient et sa tromperie réside dans l'érosion de la clinique face à l'antibiothérapie. C'est pourquoi, dans la gastro-entérologie moderne, il est d'usage de prescrire des antibiotiques pour la pancréatite uniquement en cas d'atteinte concomitante des voies biliaires ou de complications bactériennes avérées. Tous les cas de fièvre et de douleurs abdominales dans les deux semaines suivant la pancréatite doivent être considérés comme un abcès pancréatique probable. Le seul traitement qui mène au rétablissement est la chirurgie pour drainer l'abcès. Sans chirurgie, la mortalité dans cette pathologie atteint 100%.

Raisons

L'abcès pancréatique se développe sur le fond de la pancréatite aiguë, peut être formé dans n'importe quelle forme de pathologie, excepté l'œdème; 3-4% des cas de cette maladie se terminent par la formation d'un abcès. Le plus souvent détecté sur le fond de la pancréatite alcoolique. Les raisons de la formation d'une cavité purulente dans le pancréas ne sont pas complètement claires. On suppose que l'infection peut être transmise par la circulation sanguine lorsqu'un pseudo-kyste est percé (si l'asepsie n'est pas observée), lorsqu'une fistule du kyste avec l'intestin est formée.

Dans la très grande majorité des cas, l'aspiration et l'inoculation du contenu de l'abcès provoquent E. coli ou des entérobactéries. Selon des études dans le domaine de la gastro-entérologie, l'apparition d'une infection secondaire est observée dans près de 60% des cas de nécrose pancréatique. Par conséquent, dans le traitement de cette maladie, la probabilité de formation d'une cavité à contenu purulent doit être prise en compte. La pancréatite sévère avec plus de trois facteurs de risque, la pancréatite postopératoire, la laparotomie précoce, l'alimentation précoce entérale, l'antibiothérapie irrationnelle contribuent au développement d'un abcès.

Pathogenèse

Lorsque survient une pancréatite aiguë, le tissu glandulaire est endommagé. Les enzymes qui tombent sur la glande elle-même et sur les tissus environnants les détruisent. De ce fait, une nécrose pancréatique peut commencer, des pseudocytes se forment - des cavités remplies de liquide et des tissus nécrotiques. Dans le domaine du processus pathologique d'infection, un phlegmon du pancréas se développe - une fusion purulente totale, ou un abcès se forme. Il convient de noter que la cellulite est une affection plus sévère et pronostique défavorable, la clinique n’est pratiquement pas différente d’un seul abcès. De plus, de multiples abcès peuvent se former dans les tissus de la cellulite.

Symptômes d'abcès

L'abcès pancréatique est formé pendant une longue période - généralement pas moins de 10-15 jours. Ainsi, dans les deux à quatre semaines suivant le début de la pancréatite, la température atteint des chiffres fébriles, des frissons, une tachycardie apparaissent et la douleur dans le haut de l'abdomen augmente. Les douleurs sont un zona, assez fort. Le patient attire l'attention sur sa faiblesse, sa fatigue, son manque d'appétit et sa transpiration accrue. Nausées, vomissements, après quoi un goût amer est ressenti longtemps dans la bouche. Il y a tous les signes d'intoxication. La palpation de l'abdomen attire l'attention sur la présence d'une tumeur, une tension musculaire de la paroi abdominale antérieure.

Des complications

L'abcès pancréatique est souvent compliqué par la propagation de l'infection, la formation de multiples ulcères dans la glande et dans les organes environnants. Le pus peut circuler de manière rétropéritonéale, pénétrer dans les organes creux (intestins, estomac), sous-phrénique et dans le tissu péri-intestinal, ainsi que dans les cavités pleurales et péricardiques, entraînant la formation d'un abcès intestinal, sous-apaphragmatique, d'une pleurésie purulente et d'une péricardite. De plus, un abcès peut parfois éclater à travers la peau pour former une fistule. Si les parois du vaisseau se brisent avec des enzymes, des saignements abondants peuvent se produire, parfois avec une issue fatale.

Diagnostics

Le diagnostic d'abcès pancréatique est établi par un spécialiste en chirurgie générale après un examen approfondi du patient. En général, l'analyse du sang a révélé une leucocytose élevée, une modification de la formule des leucocytes à gauche, une augmentation de la RSE et une anémie. Dans l'analyse biochimique du sang attire l'attention sur une augmentation du niveau des enzymes pancréatiques, l'hyperglycémie. Le niveau d'amylase urinaire est élevé, bien que sa quantité puisse diminuer progressivement lorsqu'un abcès se forme.

L'examen radiographique de l'abcès du pancréas présente certaines caractéristiques. Puisque la glande est située derrière l'estomac, l'ombre de la cavité d'abcès peut être superposée à la bulle de gaz de l'estomac. Par conséquent, l'exposition devrait être plus longue et si un abcès est suspecté, un agent de contraste est injecté dans la cavité de l'estomac et une image verticale est prise dans une projection latérale - tandis que l'ombre arrondie avec la bordure du fluide (abcès) sera derrière l'estomac. Si vous obtenez un contraste dans la cavité d'abcès, vous pouvez parler de la présence d'une fistule. Vous pouvez également voir sur les photos des signes de compression intestinale, de déplacement d'organes. Le dôme diaphragmatique gauche est haut, sa mobilité est limitée, il peut y avoir un épanchement dans la cavité pleurale.

Une échographie du pancréas, un scanner de la cavité abdominale permettront de déterminer l'emplacement et la taille de la lésion, ainsi que le nombre d'abcès. Si nécessaire, une ponction percutanée simultanée avec aspiration, examen et ensemencement du contenu est possible. Le diagnostic différentiel est réalisé avec pseudokyste du pancréas, nécrose pancréatique.

Traitement de l'abcès du pancréas

Le traitement est effectué par un chirurgien abdominal. Un abcès est une indication absolue pour la purification et le drainage. La pratique montre que le drainage percutané des ulcères ne guérit que dans 40% des cas. De plus, avec cette tactique, le phlegmon, les abcès multiples et la propagation de l'infection au tissu pancréatique environnant peuvent être omis. C’est pourquoi la meilleure solution consiste en une exérèse par laparotomie endoscopique ou classique et un drainage des abcès.

Au cours de l'opération, un examen minutieux des organes environnants, du tissu rétropéritonéal pour les abcès secondaires est effectué. En parallèle, on prescrit au patient une antibiothérapie en fonction des cultures reçues, des analgésiques, des antispasmodiques, des inhibiteurs d'enzymes. Un traitement par perfusion est en cours pour désintoxiquer.

Pronostic et prévention

Comme les causes des abcès du pancréas ne sont pas bien comprises, il n’existe à ce jour aucune mesure pour empêcher le développement de cette pathologie après une pancréatite et une nécrose du pancréas. Ainsi, la prévention de la formation d'abcès est la prévention de la pancréatite - après tout, un abcès ne peut être formé que dans son contexte.

Le pronostic pour la formation d'abcès est grave: sans traitement chirurgical, la mortalité est de 100%, après la chirurgie, le taux de survie atteint 40-60%. L'évolution de la maladie dépend de la rapidité du traitement, du diagnostic rapide et du traitement chirurgical. Plus le diagnostic est précoce et le moment opportun, meilleurs sont les résultats à long terme.

Abcès pancréatique et ses symptômes

L'abcès pancréatique est une pathologie grave, généralement de nature secondaire. L'essence de cette maladie réside dans le fait que dans les tissus pancréatiques se forme une cavité délimitée, remplie de masses purulentes et nécrotiques. Cette pathologie est extrêmement dangereuse. Dans le cas où le temps n'exécute pas, il est presque cent pour cent des cas qui mènent à la mort. Ce processus pathologique peut être compliqué par la propagation de la réaction inflammatoire purulente aux organes voisins, ainsi que par des saignements massifs.

Parfois, l'abcès du pancréas est aussi appelé pancréatite purulente. Cependant, ces termes sont fondamentalement différents. En cas de pancréatite purulente, la suppuration résultante a un caractère diffus et, dans le cas de la maladie considérée dans cet article, il se produit une accumulation marquée de pus. Il n’existe pas d’information exacte sur la prévalence de cette pathologie dans la population. Cependant, il est connu que les hommes font face à cette maladie plusieurs fois plus souvent que les femmes.

Nous avons déjà dit que l'abcès du pancréas dans la grande majorité des cas a une nature secondaire. Cela suggère que son développement est précédé d'une pancréatite aiguë ou exacerbée. Il convient de noter que la cavité purulente du pancréas peut être formée de manière absolue avec toutes les variantes de la pancréatite, à l'exception de l'œdème. Selon les statistiques, la formation d'un abcès complique la pancréatite aiguë dans environ 4% des cas. Un autre point intéressant est que très souvent, sur le fond de la thérapie antibactérienne, le cours de cette maladie est effacé, ce qui aggrave considérablement le pronostic pour la vie d'un malade.

Il a été observé que les personnes qui consomment de l'alcool de manière chronique rencontrent le plus souvent un abcès du pancréas. Dans ce cas, il est principalement précédé par le développement de la pancréatite alcoolique. Actuellement, le mécanisme exact de développement de ce processus pathologique est encore discutable. On présume que la flore infectieuse pour la deuxième fois joue un rôle important. Le plus souvent, les entérobactéries et E. coli sont identifiés comme des agents pathogènes.

À la suite d'une pancréatite, le tissu du pancréas est endommagé. Sous l'influence des enzymes produites, ce processus devient encore plus actif. Tout cela peut conduire au développement d'une nécrose pancréatique. La nécrose pancréatique a essentiellement pour origine la formation de pseudokystes dans les tissus de la glande. Lorsqu'une flore infectieuse pénètre dans un tel pseudokyste, une cavité délimitée se forme, remplie de masses purulentes. Cependant, il arrive parfois que le pancréas ne soit pas isolé mais de multiples abcès, qui nuisent à la santé de la personne malade.

Les facteurs prédisposant au développement de ce processus pathologique comprennent les interventions chirurgicales sur le pancréas, des médicaments antibactériens mal choisis, des maladies concomitantes du système digestif, ainsi que des niveaux réduits de protection immunitaire.

Symptômes de l'abcès du pancréas

La cavité purulente dans cette pathologie se forme en général progressivement. En moyenne, il apparaît deux ou trois semaines après le début de la pancréatite aiguë. Une personne malade fait attention à une augmentation significative de tous les symptômes précédemment présents. Il y a une augmentation encore plus importante de la température corporelle, qui s'accompagne de faiblesse, de frissons, d'une transpiration abondante, d'une perte d'appétit et de maux de tête. Le syndrome douloureux, défini au niveau supérieur de la cavité abdominale, devient également beaucoup plus intense. La douleur est constante ou a un caractère paroxystique. Il entoure le corps et oblige le patient à abandonner son mode de vie habituel.

Il existe des symptômes obligatoires tels que des nausées presque constantes, se transformant en vomissements. Après avoir longtemps vomi dans la bouche, le goût est amer. Le tableau clinique est souvent complété par des violations de la chaire. Ils peuvent se manifester par la constipation et la diarrhée. L'état général d'un malade s'aggrave. Son rythme cardiaque augmente et sa tension artérielle diminue. La palpation révèle une tension prononcée de la paroi abdominale antérieure.

Comme nous l'avons dit, avec ce processus pathologique, la réaction inflammatoire purulente s'étend rapidement aux tissus environnants. De ce fait, des symptômes indiquant des lésions intestinales ou pleurales peuvent se rejoindre. Le pus pénètre souvent dans l’espace sous-phrénique ou dans la cavité péricardique. En règle générale, ce sont ces complications qui sont à l'origine du décès.

Diagnostic et traitement de la maladie

Initialement, pour le diagnostic de cette maladie, il est nécessaire d'effectuer une série de tests de laboratoire. Ils comprennent des tests sanguins généraux et biochimiques. Des signes indiquant une inflammation seront présents dans le KLA et des taux d'enzymes pancréatiques et de glucose élevés seront présents dans le LHC. Parmi les méthodes de diagnostic instrumentales, on utilise la radiographie, les ultrasons ou la tomodensitométrie. Si nécessaire, une ponction percutanée peut être réalisée.

L'abcès pancréatique est une indication directe de la chirurgie. L'intervention est réalisée par voie endoscopique ou par laparotomie médiane. La cavité purulente est ouverte et drainée. En parallèle, des médicaments antibactériens, des analgésiques et des mesures de désintoxication sont prescrits.

Prévention de l'abcès du pancréas

Les principes de prévention de ce processus pathologique sont réduits à la prévention du développement de la pancréatite. Pour ce faire, il est nécessaire d’abandonner la consommation excessive d’alcool, de bien manger, d’éviter les effets traumatiques sur le pancréas, etc.

Danger d'abcès pancréatique - existe-t-il un traitement efficace?

L'abcès avec pancréatite est une complication grave caractérisée par l'apparition d'une inflammation suppurée sacculée dans le parenchyme du pancréas. La maladie se développe environ deux semaines après le début de la pancréatite aiguë et présente un tableau clinique éclatant.

Causes de la maladie

Les médecins ne se sont pas mis d'accord sur un avis commun concernant l'étiologie du processus pathologique.

Les facteurs prédisposants ou provoquants suivants sont distingués:

  • infection transmissible par le sang;
  • ponction de faux kystes pancréatiques sans respecter les règles d'asepsie;
  • la formation de fistules reliant la cavité kystique de la glande à la lumière intestinale;
  • laparotomie prématurée, traitement antibactérien irrationnel;
  • l'apparition d'une infection secondaire sur le fond de la nécrose pancréatique (entérobactéries, Escherichia coli).

Dans la forme aiguë de la pancréatite, le tissu de l'organe est endommagé et les enzymes pancréatiques affectent de manière agressive les organes environnants et la glande elle-même. Des pseudokystes se forment - différentes tailles de cavités remplies de tissu mort et de liquide inflammatoire.

En cas d'infiltration de microbes pathogènes dans le foyer de l'inflammation, il se forme un phlegmon (inflammation purulente diffuse) du pancréas ou un abcès.

Il convient de noter que la pancréatite purulente du pancréas est le diagnostic le plus dangereux et le moins pronostique. Par conséquent, le médecin traitant qui présente des plaintes et des symptômes caractéristiques doit exclure le développement d'un abcès ou d'un phlegmon.

Signes de maladie

La fusion purulente des tissus de la glande avec la formation d'un abcès dure généralement au moins 10-15 jours et est considérée comme une complication tardive.

Deux à trois semaines après le début de la maladie, il est possible que de tels symptômes se manifestent:

  • douleur persistante intense dans le haut de l'abdomen, qui s'étend souvent jusqu'au bas du dos, au plancher de l'omoplate;
  • une élévation de la température corporelle à des niveaux élevés (fébriles), une sensation de chaleur;
  • faiblesse, transpiration, palpitations;
  • perte d'appétit;
  • des nausées et des vomissements apparaissent, ce qui provoque une amertume dans la bouche.

Ces symptômes indiquent une intoxication du corps. À la suite de la palpation abdominale, le médecin constate la formation d’une tumeur douloureuse, ainsi que l’état de stress des muscles abdominaux.

Il est possible que le processus purulent se propage à la cavité abdominale, au-dessous du diaphragme et plus fréquemment avec la formation d'un abcès intestinal, d'une pleurésie purulente ou d'une inflammation du péricarde.

Lorsque les enzymes détruisent la paroi des vaisseaux sanguins, des saignements abondants commencent, ce qui peut être fatal.

Diagnostic de la maladie

Le diagnostic de pancréatite aiguë purulente est posé au patient après un examen médical approfondi, qui comprend des examens de laboratoire et des examens instrumentaux.

Dans le test sanguin, il y a une augmentation de la leucocytose et une ESR, une anémie est possible (faible taux d'hémoglobine). Une étude biochimique détermine une concentration élevée d’enzymes pancréatiques - marqueurs des lésions du pancréas (amylase, trypsine, lipase, chymotrypsine).

Il est possible de détecter un abcès de la glande en examinant la radiographie de la cavité abdominale à l'aide d'un agent de contraste. Il est introduit dans le tractus gastro-intestinal pour séparer l'estomac de la glande altérée. En faveur de la présence d'une fistule indique frapper le contraste dans l'abcès.

Des méthodes plus informatives et plus précises pour confirmer le diagnostic sont l’échographie de la glande, le scanner ou l’IRM.

Traitement

La chirurgie est impliquée dans le traitement de la pancréatite aiguë purulente. La laparotomie est la meilleure option chirurgicale (chirurgie peu invasive et moins traumatique à l'aide d'un endoscope). Quand il est effectué, tous les ulcères sont retirés de la surface de l'organe et le drainage est introduit dans la cavité abdominale.

Dans le même temps, le patient est traité avec des antibiotiques et un traitement par perfusion est mis en œuvre pour réduire l’intoxication et remplacer le liquide perdu.

La principale prévention des abcès du pancréas consiste à prévenir le développement d'une pancréatite aiguë et à demander rapidement l'aide d'un médecin en cas de troubles spécifiques.

Selon les statistiques, l'absence de traitement chirurgical de la pancréatite purulente destructrice entraîne une mortalité de 100%. Le pronostic de la maladie dépend du moment du traitement à l'hôpital, de la qualité du diagnostic et de la rapidité de l'intervention chirurgicale. La cause fondamentale de l'inflammation aiguë et de l'état du corps humain n'est pas moins importante.

Les avantages et les inconvénients de la viande de cheval avec un taux de cholestérol élevé

Comment se protéger du diabète