Obésité abdominale

L'obésité abdominale est une accumulation excessive de tissu adipeux dans la moitié supérieure du corps et de l'abdomen. Avec ce type d'obésité, la silhouette d'une personne commence à ressembler à la forme d'une pomme. L'obésité abdominale est très dangereuse non seulement pour la santé, mais aussi pour la vie, car elle augmente considérablement le risque de diabète, d'hypertension, de cancer, de crise cardiaque et d'accident vasculaire cérébral. Si nous nous référons aux chiffres, la probabilité de maladies oncologiques augmente de 15 fois, l’ischémie cardiaque de 35 fois et les accidents vasculaires cérébraux de 56 fois.

L'obésité abdominale est aussi appelée obésité viscérale, supérieure ou androïde. Dans cette maladie, la graisse entoure tous les organes internes d'une personne, y compris le cœur, le pancréas, le foie et les poumons. L'accumulation maximale de tissu adipeux est observée sur l'intestin, elle forme également la paroi antérieure du péritoine. Si nous pesons la graisse viscérale d'une personne ayant un poids corporel normal, il sera d'environ 3 kg. Ce chiffre peut facilement être multiplié par 10. Chez une personne obèse, il suffit d'envelopper les organes internes et de les faire fonctionner normalement. serre tous les organes. En conséquence, l'écoulement lymphatique et la circulation sanguine sont affectés.

Les personnes atteintes de ce type d'obésité ne sont pas capables de tolérer l'exercice. Après tout, le cœur doit travailler non seulement dans un mode amélioré, mais dans un mode extrême. En parallèle, le fonctionnement des poumons et d’autres organes internes importants est perturbé. Le plus souvent, les hommes souffrent d'obésité abdominale.

Symptômes de l'obésité abdominale

Les symptômes de l'obésité abdominale se réduisent tout d'abord à un excès de tissu adipeux dans la moitié supérieure du corps et de l'abdomen. Vous pouvez définir un tel diagnostic dans les cas où le tour de taille chez un homme dépasse 94 cm et chez une femme - 80 cm.En outre, l'indice de masse reste souvent dans les limites de la normale.

Un autre signe indiquant une obésité abdominale est la présence de maladies concomitantes, notamment:

Diabète de type 2;

Métabolisme de l'acide urique;

Il a été établi que la graisse viscérale, accumulée au cours de l'obésité abdominale, joue le rôle d'organe endocrinien et produit le cortisol, une hormone du stress. En conséquence, le corps du patient est soumis à une tension chronique, ce qui entraîne un fonctionnement amélioré des organes internes.

L'interleukine-6 ​​(l'hormone de l'inflammation) est une autre hormone produite par la graisse abdominale. Par conséquent, même une maladie mineure, telle que le SRAS, peut entraîner de graves complications.

Chez les hommes souffrant d'obésité abdominale, le nombre d'hormones sexuelles féminines augmente, ce qui entraîne des problèmes d'efficacité et d'infertilité. La fonction sexuelle féminine ne souffre pas moins de la graisse viscérale, surtout si son volume dépasse la norme de 40% ou plus.

Une quantité excessive d'hormones affecte négativement le fonctionnement de tous les organes et systèmes, toutes les cellules du corps en souffrent. Les vaisseaux accumulent du cholestérol, les intestins ne sont pas en mesure de traiter les quantités d'aliments qui y pénètrent, les personnes souffrent souvent de constipation, de flatulences et le processus de dépôt de graisse viscérale ne s'arrête pas. Les personnes souffrant d'obésité abdominale ont souvent une apnée du sommeil nocturne accompagnée d'un arrêt respiratoire.

Causes de l'obésité abdominale

Les causes de l'obésité abdominale dans 90% des cas sont l'incapacité du corps à dépenser pleinement l'énergie reçue de l'extérieur. Il se présente sous forme de calories avec de la nourriture. Autrement dit, une activité physique faible combinée à une consommation excessive de nourriture entraînera certainement une accumulation de graisse en excès.

Les facteurs qui provoquent l'obésité abdominale sont considérés comme:

Susceptibilité héréditaire à un dysfonctionnement du système enzymatique;

Approche irrationnelle de la nutrition avec un excès d'aliments gras, sucrés et salés. L'abus d'alcool;

Trop manger sur le fond du stress, à savoir - la suralimentation psychogène;

Les maladies du système endocrinien, par exemple le syndrome d’Itsenko-Cushing, l’hypothyroïdie, etc.

L'obésité due à un état physiologique altéré, par exemple pendant la grossesse ou la ménopause;

Syndrome de fatigue chronique, stress, médicaments psychotropes et hormonaux.

Traitement de l'obésité abdominale

Le traitement de l'obésité abdominale devrait commencer par la bonne attitude psychologique. Il est important qu'une personne soit motivée non seulement pour améliorer l'apparence, mais aussi pour éliminer les problèmes de santé. Dans ce cas, les objectifs doivent être réels, c'est-à-dire ceux qu'il serait capable d'atteindre.

Le régime alimentaire doit être structuré de manière à réduire de 300 à 500 kcal le volume de calories consommées par jour. Parallèlement, il est nécessaire de renforcer l'activité physique. Il est important de limiter la consommation de graisses animales et d'hydrates de carbone raffinés. Les protéines et les fibres doivent être ingérées en quantités normales. Les aliments doivent être bouillis, cuits au four, cuits à la vapeur, mais pas frits. Manger devrait être au moins 5 fois par jour, alors qu'il est important de limiter la consommation de sel et d'épices.

Cependant, seul un régime hypocalorique visant à réduire le poids corporel ne suffit pas, car son effet sera minime en raison du ralentissement des processus métaboliques. C'est pourquoi l'exercice est si important.

Quant à la correction médicale de l'obésité, elle est prescrite dans le cas où un régime alimentaire faible en calories pendant 12 semaines ou plus ne fonctionne pas. Préparations qui permettent d’éliminer le sentiment de faim - Fepranon, Regenon, Desopimon, Mirapont. Ils accélèrent la saturation, mais leur réception menace de développer des effets secondaires, parmi lesquels le plus redoutable est la dépendance.

Parfois, on prescrit à la fluoxétine, un antidépresseur, ou à l’adiposine, un médicament mobilisant les graisses. Cependant, la plupart des médecins préfèrent des médicaments tels que Xenical (réduit l'absorption des graisses dans l'intestin) et Meridia (accélère le processus de saturation). Ils sont considérés comme les plus sûrs et non addictifs.

Il est nécessaire qu'une personne reçoive un soutien psychologique, change d'attitude vis-à-vis de la culture alimentaire, du comportement alimentaire, du mode de vie en général. Il est important non seulement d’atteindre l’objectif et de perdre ces kilos en trop, mais également de conserver le poids à l’avenir.

En ce qui concerne les méthodes chirurgicales de traitement, il est possible de mener des opérations visant à réduire le volume de l'estomac ou à enlever une partie de l'intestin. Mais l’effet à long terme de telles interventions reste imprévisible.

Pour obtenir un effet cosmétique, vous pouvez recourir à la liposuccion. Cependant, des recherches récentes menées par des scientifiques de l'Université de São Paulo ont permis de tirer certaines conclusions concernant l'efficacité de la liposuccion. Les femmes qui n’ont pas enlevé chirurgicalement la graisse du champ de dégraissage, après 4 mois, ont augmenté leurs réserves de graisse viscérale de 10%. Par conséquent, pour éviter les problèmes de santé, vous devez abandonner votre style de vie sédentaire et commencer un entraînement actif.

Auteur de l'article: Kuzmina Vera Valerievna | Diététicien, endocrinologue

Éducation: Diplôme RSMU eux. N. I. Pirogov, spécialité "Médecine générale" (2004). Résidence à l'Université d'État de médecine et de dentisterie de Moscou, diplôme en "Endocrinologie" (2006).

Obésité abdominale

L'obésité abdominale est le type de surcharge pondérale le plus courant, mais en même temps le plus dangereux. Il convient de noter que la maladie affecte le plus souvent les hommes, tandis que les femmes se développent relativement rarement. Servir en tant que source de maladie peut être à la fois une mauvaise façon de vivre et des raisons ayant une base pathologique. En outre, l'influence de la prédisposition génétique n'est pas exclue.

Outre l’augmentation progressive du volume abdominal, le tableau clinique se compose de signes tels que fatigue, diminution des performances, essoufflement, diminution du désir sexuel et infertilité.

Pour poser le bon diagnostic et savoir pourquoi l’obésité abdominale se développe chez une personne, seul un clinicien peut le faire, en s’appuyant sur les informations obtenues lors d’un examen physique, de tests de laboratoire et de procédures instrumentales.

Il est possible de se débarrasser de l'accumulation de tissu adipeux dans la région abdominale en utilisant des techniques conservatrices, par exemple en prenant des médicaments et en effectuant des exercices de gymnastique visant à renforcer les muscles abdominaux. Cependant, dans les cas graves, la seule option de traitement est la chirurgie.

Étiologie

L'obésité abdominale est le plus souvent le résultat de mauvais choix de mode de vie, à savoir une mauvaise nutrition. Néanmoins, la suralimentation n'est pas le seul facteur prédisposant conduisant au développement d'une telle pathologie.

La maladie peut être déclenchée par:

  • dysfonctionnement de l'hypothalamus, situé dans le centre alimentaire qui régule la saturation. Une telle déviation mène au fait que peu importe ce qu'une personne mange, elle a constamment faim. Dans de telles situations, il ne suffit pas d’observer une alimentation sobre et de faire du sport - la thérapie repose sur le travail du psychothérapeute auprès du patient;
  • manque de sérotonine, une hormone responsable de la stabilité mentale et des émotions positives, raison pour laquelle on l'appelle aussi l'hormone de la joie. L'absence d'une telle substance entraîne le développement d'un état dépressif, auquel certaines personnes préfèrent faire face en absorbant de grandes quantités de malbouffe.
  • mode de vie sédentaire - les conditions de travail sédentaires et le rejet total du sport augmentent considérablement le risque de surpoids;
  • dépendance à long terme aux mauvaises habitudes, à savoir la consommation de boissons alcoolisées, ce qui augmente l'appétit;
  • déséquilibre hormonal;
  • usage irrationnel de médicaments, nommément substances hormonales et psychotropes.

N'oubliez pas que la cause de l'obésité abdominale est une prédisposition génétique. Sachant cela, une personne peut, de manière indépendante, empêcher l’accumulation d’une grande quantité de tissu adipeux dans la zone péritonéale. Pour cela, il suffit de rester actif et de bien manger.

Chez les femmes, ce trouble est souvent le résultat de la grossesse et du travail.

Classification

L'obésité abdominale chez les femmes et les hommes a plusieurs options pour le cours:

  • L'accumulation de cellules graisseuses directement sous la peau est le type de maladie le plus favorable, car elle répond bien au traitement conservateur, constitué de physiothérapie et de régime. Les complications dans de tels cas sont extrêmement rares;
  • La formation de tissu adipeux autour des organes vitaux est beaucoup plus difficile à éliminer. De plus, la probabilité de conséquences mortelles est élevée. Souvent, la thérapie comprend une intervention médicale.

La pathologie a trois degrés de gravité:

  • Stade 1 - le tour de taille chez les hommes ne dépasse pas 94 centimètres et chez les femmes, 80 centimètres;
  • Stade 2 - les indicateurs pour les hommes varient de 94,2 à 101,3 centimètres, pour les femmes de 81,2 à 88,6 cm;
  • Stade 3: dans de tels cas, le tour de taille chez les hommes est égal ou supérieur à 102,6 cm et chez les femmes, à 88,9 cm ou plus.

Symptomatologie

Dans le cas de l'obésité abdominale, le tableau clinique comportera une combinaison des symptômes suivants:

  • l'augmentation du volume de la cavité abdominale;
  • résistance cellulaire à l'insuline, qui conduit presque toujours à l'apparition du diabète sucré de type 2;
  • augmentation du tonus sanguin;
  • dyslipidémie;
  • modification de la composition du sang;
  • diminution de l'activité sexuelle;
  • essoufflement qui survient même avec une activité physique minimale;
  • infertilité masculine et féminine;
  • violation du cycle menstruel chez la femme;
  • fatigue rapide et diminution des performances;
  • développement de la dépression;
  • brûlures d'estomac qui se produisent à l'arrière-plan du reflux du contenu gastrique dans l'œsophage;
  • varices des membres inférieurs;
  • le développement du syndrome d'apnée du sommeil;
  • exposition fréquente au rhume;
  • dysfonctionnement du système digestif.

Il faut garder à l'esprit que lorsque l'accumulation de tissu adipeux autour des organes internes peut entraîner l'apparition de symptômes indiquant un dysfonctionnement. Les cibles les plus fréquentes sont:

  • coeur et foie;
  • les reins et le pancréas;
  • vaisseaux et glande;
  • gros et petit intestin;
  • léger

Il est à noter que des signes cliniques similaires d'obésité sont observés chez les femmes et les hommes.

Diagnostics

Le gastro-entérologue ou l'endocrinologue peut rechercher les raisons de l'accumulation de l'excès de poids corporel dans la région abdominale et prescrire un traitement adéquat. En outre, un avis de nutritionniste est nécessaire.

Le processus de diagnostic de l'obésité abdominale chez les hommes et les femmes comporte plusieurs étapes dont la première vise:

  • étudier l'histoire de la maladie - cela permettra d'établir le facteur prédisposant pathologique;
  • recueil et analyse de l'histoire de la vie - ceci devrait inclure des informations concernant la nutrition, l'activité physique, la santé mentale et la dépendance aux mauvaises habitudes;
  • un examen physique approfondi - comprenant la palpation et la percussion de la paroi abdominale antérieure, la mesure du pourtour abdominal et la détermination de l'indice de masse corporelle sur une base individuelle pour chaque patient;
  • Enquête détaillée du patient - pour dresser un tableau complet des symptômes, déterminer la gravité des symptômes et établir le stade de la pathologie.

La deuxième étape de diagnostic consiste en des tests de laboratoire qui se limitent à une analyse de sang générale et biochimique, ce qui indiquerait un changement dans sa composition, caractéristique d'une maladie similaire.

La dernière étape du diagnostic est la mise en œuvre des examens instrumentaux, notamment:

  • Échographie abdominale;
  • gastroscopie;
  • radiographie utilisant un agent de contraste;
  • CT et IRM - pour détecter les lésions des organes internes.

Traitement

La lutte contre l'obésité de type abdominal est complexe et prend une période assez longue.

La thérapie combinée comprend:

  • changements de mode de vie;
  • respect d'une nutrition douce;
  • effectuer des exercices de gymnastique;
  • prendre des médicaments;
  • traitement des comorbidités.

Les médicaments suivants sont considérés comme les plus efficaces:

  • "Orlistat" - réduit l'absorption de graisse dans l'intestin;
  • "Sibutramine" - un antidépresseur qui réduit l'appétit;
  • "Rimonabant" - appartient à la catégorie des antagonistes, réduit l'appétit et favorise la perte de poids rapide;
  • La metformine;
  • "Pramlintid" - crée un sentiment de richesse;
  • "Exenatide Baget".

La diète et la gymnastique complexe sont préparées individuellement pour chaque patient, en fonction de la gravité de la maladie. Cependant, dans tous les cas, la thérapie devrait être une approche intégrée.

Avec l'inefficacité des méthodes conservatrices, ainsi qu'avec les stades sévères du traitement de l'obésité abdominale chez les deux sexes, implique une opération chirurgicale. L'intervention vise à éliminer partiellement les intestins ou à réduire la capacité de l'estomac.

Il est à noter que dans ce cas, les remèdes populaires ne donnent pas de résultat positif et peuvent parfois aggraver le problème et conduire à la survenue de complications.

Complications possibles

L'obésité abdominale est une maladie dangereuse qui peut avoir de nombreuses conséquences dangereuses. Une liste de ce que la maladie est dangereux pour comprend:

  • hypertension artérielle maligne;
  • incapacité d'avoir des enfants;
  • diabète sucré secondaire dû à une résistance à l'insuline;
  • syndrome des ovaires polykystiques;
  • fibrillation auriculaire;
  • accident vasculaire cérébral;
  • cardiopathie ischémique;
  • foie gras;
  • cholécystite calculeuse;
  • sensibilité à l'oncologie et aux processus inflammatoires;
  • l'accumulation de grandes quantités de cholestérol dans les vaisseaux sanguins, ce qui viole la nutrition des organes internes;
  • insuffisance cardiaque;
  • dépôts de sel dans les articulations.

Prévention et pronostic

Pour éviter le développement de l'obésité abdominale, les règles simples de prévention suivantes doivent être suivies:

  • rejet permanent des mauvaises habitudes;
  • des aliments sains et nutritifs;
  • mode de vie modérément actif;
  • renforcement constant des muscles abdominaux;
  • utilisation adéquate des médicaments strictement prescrits par un médecin;
  • éviter le surmenage émotionnel;
  • Examens médicaux réguliers avec des visites à tous les spécialistes.

Le pronostic de la maladie dépend entièrement de plusieurs facteurs - la gravité de son évolution, la catégorie d'âge du patient, la présence de comorbidités et le respect scrupuleux des recommandations du médecin traitant.

Façons de traiter l'obésité abdominale chez les femmes

L'obésité abdominale est une pathologie dans laquelle la graisse se dépose à la taille et au torse. La maladie a un impact négatif sur le travail des organes internes. Chez les hommes, cela se produit plus souvent que le beau sexe. La principale raison de la déviation est un excès de calories dans le régime alimentaire. L'obésité abdominale chez les femmes, dont le traitement nécessite un ajustement de la nutrition, peut survenir à la suite d'un stress ou de troubles hormonaux. Si elle n'est pas traitée, la maladie contribue au développement du diabète.

Comment distinguer ce type d'obésité des autres?

L'obésité abdominale est caractérisée par l'accumulation de masse grasse dans la cavité abdominale. Extérieurement, la figure ressemble à la forme d'une pomme.

Les dépôts graisseux s'accumulent non seulement sous la peau, mais aussi sur les organes internes. Dans les cas avancés, il perturbe le fonctionnement des organes, entraînant des maladies graves. Dans le contexte de l'obésité, il existe des problèmes d'hormones. En fin de compte, il se termine par l'infertilité.

Les symptômes de la pathologie chez les femmes comprennent:

  • violation du cycle menstruel;
  • état dépressif;
  • varices des membres inférieurs;
  • apnée du sommeil;
  • augmentation de la résistance à l'insuline;
  • brûlures d'estomac fréquentes;
  • immunité réduite;
  • performance réduite;
  • maladies du système digestif;
  • chute de la libido.

Le diagnostic est posé par un endocrinologue ou un gastroentérologue. La symptomatologie est d'abord étudiée, une anamnèse est collectée en ce qui concerne le mode de vie du patient. Ce qui compte, c’est son activité physique, la présence de mauvaises habitudes et une tendance aux troubles nerveux.

Les autres parties du corps souffrant d'obésité abdominale peuvent ne pas avoir de couche graisseuse.

Puis palpation de la cavité abdominale. Le tour de taille est mesuré et l'IMC est calculé. Le diagnostic est établi à partir d'un ensemble de données obtenues. Si nécessaire, indiquez des manipulations de diagnostic supplémentaires.

Anorectiques pour l'obésité

Les anorexigènes sont un groupe de produits pharmaceutiques visant à réduire l'appétit. En raison de leur réception, les parties du cerveau responsables de la sensation de satiété lors du repas sont bloquées.

L'action du médicament repose sur les principes suivants:

  • augmenter la thermogenèse, ce qui contribue à l'activation du métabolisme;
  • bloquer les récepteurs de l'appétit;
  • diminution de la capacité intestinale à absorber les graisses.

Au début, les anorexigènes faisaient partie de la nutrition sportive. Ils ont aidé à saturer le corps en nutriments avec un effort physique accru. Plus tard, les médicaments ont commencé à être utilisés afin de perdre du poids rapidement avec de graves problèmes de santé.

Les médicaments les plus courants dans cette catégorie comprennent:

Antidépresseurs pour l'obésité

L'obésité abdominale chez les femmes est souvent traitée avec des antidépresseurs. Leur objectif principal est de réduire les symptômes du stress et des troubles mentaux. Certains d'entre eux affectent certaines régions du cerveau, réduisant ainsi les fringales. Médicaments à effet sédatif prescrits pour l'obésité, provoqués par des troubles mentaux.

Les contre-indications à ces médicaments incluent:

  • le glaucome;
  • maladies du système digestif;
  • diabète sucré;
  • période de lactation et grossesse;
  • pathologie du système urinaire;
  • l'épilepsie.

Des effets secondaires peuvent survenir lors de la prise de médicaments dans cette catégorie. Ceux-ci incluent: selles avec facultés affaiblies, somnolence, tachycardie, tremblements des membres et éruptions cutanées. Pour éviter leur apparition, vous ne devez pas prendre de médicaments sans d'abord consulter un médecin.

Les antidépresseurs les plus populaires comprennent:

  1. La fluoxétine. L'effet du médicament est dû à la suppression de l'absorption neuronale de la sérotonine. Pris sur 1-4 comprimés par jour. La dose quotidienne maximale est de 80 mg. Prendre des pilules aide à perdre du poids sans supprimer le travail des organes digestifs.
  2. Bupropion. Le médicament aide à brûler les graisses pendant les entraînements intenses. Il peut être utilisé dans le cadre d’une thérapie complexe. La dose quotidienne maximale est de 600 mg.
  3. Zoloft Les comprimés réduisent non seulement l'appétit, mais reconstituent également l'énergie. Pour combattre les troubles nerveux, prescrire 200 mg par jour. Pour perdre du poids, le médicament est pris à une dose ne dépassant pas 150 mg.

Il est interdit de combiner les antidépresseurs avec des boissons alcoolisées.

Bloqueurs de graisse et de glucides

L'obésité de type masculin est souvent éliminée avec l'utilisation de glucides et de bloqueurs de graisse. Ils sont divisés en deux groupes principaux. Le premier comprend des médicaments qui ralentissent la formation de lipase. Le deuxième groupe comprend les médicaments qui empêchent la digestion des graisses.

Le marché pharmaceutique présente une variété de médicaments qui empêchent l’absorption des glucides. Initialement, ils étaient destinés aux personnes souffrant de diabète. Un représentant de premier plan de ces médicaments est considéré comme Glucobay.

Il réduit le niveau de sucre dans le corps, ne permettant pas aux glucides d'être absorbés par la surface muqueuse de l'intestin grêle. Le médicament est pris immédiatement avant les repas.

Les bloqueurs de graisse agissent selon le principe des sorbants. Ils lient les molécules de graisse et les retirent du corps. L'efficacité des médicaments est observée uniquement lorsqu'un régime hypocalorique est observé. Sinon, le traitement sera inapproprié.

Les avantages de ce groupe de médicaments incluent la capacité de débarrasser le corps des toxines. Parmi les inconvénients émettent des excrétions de micronutriments, qui sont nécessaires pour maintenir la survie de l'organisme tout entier. Le bloqueur de graisse le plus courant est le chitosane en gouttelettes.

Parmi les médicaments qui ralentissent la synthèse de la lipase, l'orlistan se distingue. Cela n'a pas d'effet systémique sur le corps. Le médicament est actif uniquement dans le tube digestif.

Les effets secondaires du médicament incluent:

  • flatulences;
  • la dysménorrhée;
  • maux de tête;
  • selles molles;
  • sentiment de faiblesse.

Education physique pour l'obésité

L'activité physique est considérée comme la base du traitement complexe de l'obésité. Il est conseillé d'effectuer les exercices sous la supervision de spécialistes. En présence de poids excessif, des charges excessives peuvent être traumatisantes.

En cas d'obésité sévère, il est recommandé d'effectuer des exercices cardio pas plus de 200 minutes par semaine. Cours de bienvenue dans la piscine et jogging léger à l'air frais.

Avant la formation, vous devez consulter un médecin.

Les sports d'équipe et l'entraînement au gymnase contre l'obésité abdominale sont contre-indiqués. Il est conseillé de privilégier la callanétique ou les exercices de gymnastique de base.

La fréquence optimale des cours - 3 fois par semaine. Au fil du temps, la charge peut être augmentée.

La liposuccion - une méthode radicale

La liposuccion est une intervention chirurgicale au cours de laquelle la graisse est pompée dans la région abdominale par une méthode sous vide. La procédure vous permet de vous débarrasser des tissus adipeux avec une perte de sang minimale. En une session, pas plus de 6 litres de graisse sont enlevés.

Avant de procéder à la liposuccion, nous passons à plusieurs tests standard. Il est nécessaire d'identifier les contre-indications. Pour minimiser les risques, attribuez des procédures de diagnostic supplémentaires.

L'opération ne peut pas être effectuée dans les cas suivants:

  • troubles du système nerveux;
  • faible immunité;
  • diabète sucré;
  • insuffisance rénale;
  • maladies respiratoires;
  • les infections;
  • maladies du tractus gastro-intestinal;
  • oncologie;
  • hypertension artérielle;
  • varices.

Il est strictement interdit de faire de la liposuccion pour des déviations dans le travail du cœur et une violation du système formateur de sang.

Les complications possibles de la chirurgie incluent:

  • flabbiness de la peau;
  • ptose tissulaire;
  • thromboembolie;
  • hématomes étendus;
  • les poches;
  • la suppuration;
  • perte de sensation dans certaines parties du corps.

Conseils nutritionnels

Pendant et après la pharmacothérapie, le résultat est fixé à l'aide d'un régime. La nutrition pour l'obésité abdominale chez les femmes est basée sur la réduction des aliments riches en graisses. L'apport calorique quotidien est également limité.

Si une femme a un écart de niveaux de testostérone, des restrictions sur les aliments protéiques sont imposées. Dans les situations où l'obésité est accompagnée de diabète, ils excluent les sucreries de l'alimentation.

Les principes fondamentaux d’une bonne nutrition sont les suivants:

  • refus des boissons gazeuses, farine grasse et trop épicée;
  • augmentation des repas jusqu'à 5 fois;
  • enrichissement du régime en fruits, légumes et céréales;
  • réduire le sel et le sucre.

Cours de jeûne médical pour l'obésité

Souvent, le traitement de l'obésité abdominale chez la femme est effectué à jeun. Cette méthode est utilisée uniquement en l'absence de contre-indications. La famine est accompagnée par l'amélioration de tous les systèmes de support de vie.

La fatigue du patient disparaît et le fonctionnement normal du système nerveux. Au cours des premiers jours, une perte de poids intensive est observée - jusqu'à 2 kg par jour. Chaque jour, le patient perd 300 g.

Le jeûne médical présente les caractéristiques suivantes:

  1. L'intensité de l'activité physique sur le taux de perte de poids n'est pas affectée.
  2. Les femmes qui pratiquent souvent le jeûne ne remarquent pas de tels résultats en tant que nouveaux venus dans ce secteur.
  3. En cas de maladies graves du système digestif, la famine est strictement interdite.
  4. Le jeûne sec est autorisé à pratiquer uniquement dans les 2-3 premiers jours. À l'avenir, vous devriez augmenter progressivement la quantité d'eau que vous buvez.
  5. En présence de maladies graves, le processus de perte de poids ralentit.
  6. Sur l'efficacité du jeûne a l'âge d'une femme. Plus il est jeune, plus son poids sera rapide.

La durée de la première expérience de jeûne ne doit pas dépasser 3 jours.

Végétarisme, végétalisme et aliments crus

L'obésité androïde féminine peut être surmontée en modifiant globalement l'approche de la nutrition. On pense que le moyen le plus simple et le plus efficace de réduire le poids est le rejet de la viande. Trois domaines favorisent l'exclusion de la viande de l'alimentation: les aliments crus, le végétarisme et le végétalisme. Chacun d'eux a des branches.

Les différences sont les suivantes:

  1. Le végétarisme signifie l’abandon de la viande. Mais dans le même temps, les produits d'origine animale sont présents dans le régime alimentaire. Ceux-ci comprennent des œufs, du beurre, du fromage cottage, etc.
  2. Le véganisme implique l'abandon de tous les produits dérivés d'animaux. Le régime végétalien ne contient pas de miel, d'œufs, de fromage, de gélatine ni de beurre. La base de l'alimentation est constituée de céréales, de légumes et de fruits. Pour la cuisson, utilisez n’importe quelle méthode d’exposition à la chaleur.
  3. Les aliments crus est un cours qui soutient le rejet des aliments d'origine animale. Les partisans des aliments crus ne pas utiliser pendant la cuisson exposition à la chaleur. Ils montent des légumes et des fruits exclusivement crus.

Afin de traiter l'obésité centrale, vous pouvez pratiquer toutes les directives diététiques. Mais il est conseillé de consulter régulièrement le médecin pour surveiller son état de santé. Vous ne pouvez pas changer radicalement le régime alimentaire. La transition d'un type de nourriture à un autre devrait être progressive.

Aide psychologue

Toutes les formes et tous les types d'obésité peuvent être déclenchés par des psychosomatiques. La dépendance alimentaire se produit lorsque l'abondance de stress ou d'insatisfaction d'eux-mêmes. La racine du problème est posée dans l'enfance, lorsque la culture de la nutrition est implantée chez un enfant.

En regardant ses parents, il s'attache à ses problèmes, ce qui entraîne une dépendance à la nourriture. À un âge conscient, la nourriture aide à se débarrasser des émotions négatives.

Mais nécessite en outre une conversation franche avec un psychologue. Il identifiera les causes de la pathologie et prescrira un traitement fondé sur une auto-analyse. Dans certains cas, l'hypnose peut être nécessaire.

Le traitement de l'obésité abdominale à la maison n'est pas toujours efficace. Il est recommandé de demander l'aide de spécialistes. Ils choisiront le moyen le plus efficace et le plus confortable pour perdre du poids. Après le traitement, il est très important d'observer une nutrition adéquate et de faire de l'exercice.

Obésité abdominale chez les femmes et les hommes

Lorsque la graisse est concentrée dans une partie du corps humain, même 2 à 3 kg peuvent causer de graves problèmes de santé. Si les dépôts sont localisés dans l'abdomen, l'obésité abdominale est alors diagnostiquée. La quantité de tissu adipeux augmente progressivement, entraînant fatigue, essoufflement et autres symptômes désagréables. Le traitement de la maladie est principalement effectué par des méthodes conservatrices et par la gymnastique. Dans les cas plus graves, recourir à la chirurgie.

Qu'est-ce que l'obésité abdominale?

Du latin "abdomen" se traduit par l'estomac. L'obésité abdominale est une condition dans laquelle les dépôts de graisse s'accumulent dans cette zone. La silhouette d'une personne commence à ressembler à une pomme et l'indice de masse corporelle (IMC) chez chaque patient reste dans la fourchette normale et ne dépasse pas la valeur 25. Dans la vie de tous les jours, ce type de répartition de la graisse s'appelle également le «ventre de bière».

Plus souvent, les hommes souffrent d'une telle maladie. L'obésité abdominale chez les femmes est moins fréquente, mais de tels cas existent également. Cette forme de surpoids est considérée comme l'une des plus dangereuses car, au fil du temps, la graisse enveloppe les organes internes:

La plupart des dépôts sont localisés dans les intestins, ce qui explique la modification de la paroi antérieure du péritoine. Tout cela augmente la charge sur ces organes, perturbe le métabolisme et la circulation sanguine, ce qui conduit à un dysfonctionnement de nombreux systèmes corporels. En outre, la couche graisseuse émet beaucoup de substances toxiques, ce qui entraîne de nombreuses tumeurs malignes et des saignements internes. L'obésité de type masculin chez les femmes peut provoquer des perturbations dans le cycle ou la croissance des poils, l'apparence de l'apparence et le caractère d'un homme.

Raisons

L'obésité semblable à celle de la pomme est souvent le résultat d'une mauvaise nutrition, en particulier si la suralimentation est combinée à un mode de vie sédentaire. Les formes souvent arrondies sont héritées des parents aux enfants, de sorte que la prédisposition génétique n'est pas exclue. Dans de tels cas, la nourriture devrait être contrôlée par tous les membres de la famille. Le développement de l'obésité abdominale a d'autres raisons:

  • déséquilibre hormonal;
  • dysfonctionnement de l'hypothalamus;
  • manque de sérotonine (une hormone responsable de la résistance mentale et des émotions positives);
  • mauvaises habitudes depuis longtemps;
  • médicaments irrationnels, y compris les hormones et les psychotropes.

Obésité abdominale chez les hommes

La cause la plus fréquente de cette maladie chez l'homme est l'habitude de boire régulièrement des boissons alcoolisées, en particulier de la bière. Cela n'a pas d'effet direct sur la quantité de graisse. Les dépôts s’accumulent en raison de la forte teneur en calories de la bière et de sa capacité à augmenter l’appétit. Le corps ne peut pas dépenser autant de calories, à cause de ce qu'elles restent, étant localisées dans l'abdomen. De plus, la bière contient des phytoestrogènes, qui font peu à peu ressembler un homme à une femme. La même chose arrive avec une déficience dans le corps masculin de l'hormone sexuelle - la testostérone.

Chez les femmes

Le groupe à risque comprend les femmes en surpoids avant l'accouchement ou celles qui ont pris du poids supplémentaire pendant la grossesse. Cela se produit chez 40% des femmes enceintes. Après l’accouchement, la situation est aggravée par l’allaitement au sein, qui produit une production intensive de prolactine, une hormone transformant le glucose en graisse. L'obésité abdominale chez les femmes peut se développer si, pendant le travail, il y a eu une importante perte de sang entraînant des lésions des cellules pituitaires. Outre ces facteurs, les causes de la localisation des dépôts graisseux dans l'abdomen incluent:

  • ovaires polykystiques;
  • le stress;
  • troubles de la thyroïde, hypothyroïdie;
  • le début de la ménopause, dans lequel la production ovarienne d'estradiol est réduite, entraînant une redistribution de la graisse.

Classification

Chez une personne en bonne santé, la masse grasse viscérale est d'environ 3 kg. Avec l'obésité abdominale, son montant augmente de manière significative. La pathologie est formée de l'une des deux manières suivantes:

  • Le tissu adipeux enveloppe les organes vitaux. C'est l'obésité centrale, qui est difficile à perdre du poids. De plus, la graisse autour des organes est dangereuse, car avec le temps, cela provoque des dysfonctionnements dans leur travail. Dans ce cas, le traitement comprend le régime alimentaire le plus strict associé à des activités sportives et à la prise de médicaments prescrits par le médecin.
  • Les dépôts de graisse s'accumulent sous la peau. Il s'agit d'obésité périphérique, plus facile à éliminer. Le traitement est basé sur l'exercice physique et un régime alimentaire faible en calories.

En général, on peut être suspecté d'obésité abdominale à la maison. Pour ce faire, mesurez le volume de la taille et des hanches. La pathologie est confirmée si leur ratio est égal ou supérieur à 1 chez l'homme, égal ou supérieur à 0,85 chez la femme. De plus, vous pouvez déterminer la gravité de la pathologie:

  1. Le premier Il est diagnostiqué si le tour de taille dépasse 80 cm chez la femme et 94 cm chez l'homme.
  2. La seconde À ce stade, le tour de taille varie entre 81,2 et 88,6 cm chez les femmes et entre 94,2 et 101,3 cm chez les hommes.
  3. Troisième. Le dernier stade, quand le volume de la taille chez les hommes dépasse 102,6 cm, chez les femmes - 88,9 cm.

Les symptômes

Un trait caractéristique est un large tour de taille dû à une augmentation du volume de la cavité abdominale. Les patients avec ce diagnostic ont des palpitations même après un léger effort physique. Dans ce contexte, il y a augmentation de la transpiration, des flatulences et des éructations, ce qui n'était pas le cas auparavant. Les autres signes caractéristiques de l'obésité abdominale sont:

  • état dépressif;
  • brûlures d'estomac;
  • dysfonctionnement du système digestif;
  • les varices;
  • l'apnée;
  • dyslipidémie - une violation du métabolisme des graisses;
  • infertilité;
  • troubles menstruels chez les femmes;
  • diminution de la performance;
  • diminution de l'activité sexuelle;
  • modification de la composition du sang;
  • lourdeur dans l'estomac après avoir mangé;
  • augmentation de l'appétit;
  • propension aux maladies catarrhales;
  • hypertension artérielle.

Complications possibles

Le principal danger de l'accumulation de graisse viscérale en excès est la compression des organes internes, qui perturbe leur travail, altère le drainage lymphatique et la circulation sanguine. Selon certaines études, de tels dépôts provoquent la production de cortisol, une hormone de stress. À cause de cette substance, une personne ressent constamment des tensions. En conséquence, les organes fonctionnent encore plus intensément.

Une autre substance synthétisée à partir de graisse viscérale est l'hormone de l'inflammation, à cause de laquelle même le rhume peut être difficile. Les pathologies suivantes sont également incluses dans la liste des complications de l'obésité abdominale:

  • puissance réduite;
  • insuffisance cardiaque;
  • la goutte;
  • acide urique métabolique;
  • diabète sucré;
  • asthme bronchique;
  • La maladie d'Alzheimer;
  • échec du cycle menstruel;
  • apparition sur le corps d'une femme de poils indésirables;
  • infertilité;
  • syndrome des ovaires polykystiques;
  • accident vasculaire cérébral, crise cardiaque;
  • foie gras;
  • dépôts de sel dans les articulations;
  • cholécystite calculeuse.

Diagnostics

La première étape du diagnostic de cette pathologie est l'étude des antécédents médicaux du patient: le médecin peut ainsi déterminer le facteur contribuant au développement de l'obésité. En outre, le spécialiste effectue la collecte d'anamnèse. Pour ce faire, il apprend des informations sur le régime alimentaire et l'activité physique du patient, clarifie la présence de mauvaises habitudes. Déterminer le degré d'obésité est le suivant:

  1. Le médecin demande au patient quels sont les symptômes et l'heure de leur apparition.
  2. Ensuite, le spécialiste procède à la palpation et à la percussion de la paroi antérieure de la cavité abdominale.
  3. L'étape suivante est la mesure de la circonférence abdominale, la pesée et la mesure de l'indice de masse corporelle.

La deuxième étape du diagnostic - les tests de laboratoire. Le patient est prescrit un test sanguin général et biochimique. Ils aident à identifier les anomalies dans la composition de ce fluide biologique humain, caractéristiques de l'obésité abdominale. Un test sanguin est effectué sur les niveaux de triglycérides, insuline, glucose, cholestérol. L'urine du patient est examinée pour déterminer la quantité de cortisol. Des méthodes de diagnostic instrumentales sont utilisées:

  • Radiographie utilisant un agent de contraste. Dans le cas de l'obésité, cette étude est non informative, mais elle peut détecter un adénome hypophysaire.
  • Imagerie par résonance magnétique et calculée (CT, IRM). Ces études sont menées pour identifier les modifications ou l’ampleur des lésions aux organes internes.
  • Échographie (échographie) de la cavité abdominale. Cette procédure est nécessaire pour mesurer la quantité de graisse viscérale.
  • Gastroscopie. Nommé à presque tous les patients atteints de maladies du système digestif. La procédure consiste à examiner les parois du tractus gastro-intestinal avec un endoscope, qui est inséré par la bouche dans l'œsophage.

Traitement de l'obésité abdominale

Le traitement contre cette obésité est complexe. Le traitement peut prendre beaucoup de temps, car les patients doivent perdre du poids avec un grand nombre de kilogrammes. En général, le schéma thérapeutique comprend les domaines suivants:

  • changement de mode de vie;
  • passage au régime correct, faible en calories mais équilibré;
  • introduction de suffisamment d'exercice dans le régime de jour;
  • traitement des maladies concomitantes;
  • médicaments prescrits par un médecin.

Le complexe de thérapie physique est sélectionné individuellement pour chaque patient, en tenant compte du degré d'obésité et de l'état de santé. Une attitude émotionnelle est une condition importante du succès de la thérapie. Le patient doit comprendre que perdre du poids et améliorer sa qualité de vie n’est possible qu’avec son désir personnel. Si une personne ne reconsidère pas son régime alimentaire, ses habitudes, son activité physique, aucun médicament ne l’aidera à se maintenir en bonne santé. Les médicaments font également partie du traitement, mais uniquement en conjonction avec une alimentation et des sports. Les médecins peuvent prescrire de tels médicaments:

  • La metformine. La principale indication d'utilisation est le diabète sucré de type 1 et 2. De plus, la metformine est recommandée chez les patients présentant une obésité concomitante. Chez les femmes, il est prescrit pour les ovaires polykystiques, mais uniquement sous la stricte surveillance d'un médecin. L’action principale de la metformine est une diminution de l’absorption du glucose de l’intestin dans le contexte d’une augmentation de la sensibilité des tissus à l’insuline.
  • Orlistat La substance du même nom dans la composition du médicament bloque le flux de triglycérides dans le sang, ce qui provoque un déficit énergétique. De ce fait, le corps humain mobilise les graisses de ses propres réserves. Le médicament est utilisé pour l'obésité afin de réduire et de maintenir le poids, mais uniquement contre un régime alimentaire.
  • Sibutramine. Ce médicament a un effet anorexigénique, il est donc utilisé pour traiter un patient avec un indice de masse corporelle de 30 ou plus. En raison de la consommation de sibutramine augmente la sensation de plénitude, réduit l'appétit.

Mode d'alimentation

L'observance d'un régime hypocalorique est une condition importante pour traiter l'obésité. Le contenu calorique est réduit de 300 à 500 unités par rapport au régime humain habituel. La perte de poids est réalisée non seulement en réduisant la valeur énergétique du régime alimentaire, mais également en remplaçant les produits nocifs par des produits utiles. Sous la chute d'interdiction:

  • le sucre;
  • pâtisserie;
  • soda sucré;
  • des bonbons;
  • confiserie;
  • pommes de terre frites;
  • porc;
  • mayonnaise, ketchup;
  • produits laitiers riches en matières grasses;
  • produits semi-finis.

Les repas doivent être cuits à la vapeur, braisés ou cuits au four. Vous ne devez pas abandonner complètement les graisses - elles peuvent être obtenues à partir d’huiles végétales, d’avocats, de graines, de noix, de poisson gras. Il est recommandé d'inclure les aliments suivants dans le régime alimentaire:

  • produits laitiers avec un faible pourcentage de graisse;
  • des fruits de mer;
  • des oeufs;
  • viande maigre;
  • les légumineuses;
  • fruits et légumes frais;
  • pain de grains entiers;
  • céréales.

Activité physique

Étant donné que l'excès de poids est souvent associé à l'inactivité physique (mode de vie sédentaire), une condition importante pour sa réduction est l'augmentation de l'activité physique. Vous devriez consulter un médecin à propos d'un sport en particulier car ils ne conviennent pas tous aux personnes en surpoids. Avec l'excès de poids, vous pouvez utiliser les options suivantes pour l'activité physique:

  • La natation est moins stressante. Pour une perte de poids efficace, assez de 3-4 cours par semaine pendant 45 à 60 minutes.
  • Le moyen le plus facile d'augmenter l'activité physique est la marche. Ce n'est même pas le rythme qui compte, mais le temps. Pendant 1 heure de marche, le corps dépense environ 400 kcal.
  • Travailler dans le jardin, promenades, jeux actifs à l'air frais.

Ce n'est qu'après une perte de poids significative que vous pouvez ajouter de la force à des exercices - des exercices avec haltères et autres équipements. Cela est nécessaire pour éliminer le relâchement cutané après la perte de poids. Tous les entraînements doivent être divisés par jours de la semaine. Par exemple, lundi, pour charger les muscles des jambes, mercredi - le dos, samedi - la ceinture scapulaire. À la fin de chaque session, vous pouvez entraîner vos abdominaux. Il est important de ne pas en faire trop, sinon le volume de l'abdomen ne fera qu'augmenter, car la masse grasse augmentera également la masse musculaire.

Traitement chirurgical

Pour tout type d'obésité, le traitement chirurgical n'est indiqué qu'avec l'inefficacité du traitement conservateur. Indications pour une méthode de traitement aussi radicale - pendant 3 mois, un strict respect du régime alimentaire n’a pas donné de résultats. Dans ce cas, en tenant compte de l’état du patient, le médecin peut proposer plusieurs options de traitement chirurgical:

  • Baguage. Il s'agit d'un traitement chirurgical de l'obésité, dans lequel un bandage est appliqué sur la partie supérieure de l'estomac. C'est un anneau qui, sur le site d'imposition, provoque un rétrécissement du corps. Pour cette raison, l'estomac est divisé en 2 sections - petites et grandes. Les récepteurs de saturation sont situés au sommet de l'organe, de petite taille. En raison de sa séparation de la partie inférieure, une personne est saturée plus rapidement.
  • La manœuvre Dans une telle opération, il affecte non seulement l'estomac, mais aussi l'intestin grêle. De la cavité abdominale, le chirurgien prélève de petites sections de tissu, qui forment ensuite un nouvel petit estomac: il est placé au-dessus de l'estomac principal. De ce fait, le patient ne peut plus consommer trop de nourriture.
  • Plastique vertical. C'est un type de plastie abdominale. L’opération consiste essentiellement à pratiquer une incision verticale sur l’abdomen afin d’enlever de grandes zones de tissus en excès ou de traiter une obésité sévère.
  • Introduction à la cavité gastrique du ballon. Cette procédure est également appelée ballon. Quand il est injecté dans le ballonnet gastrique de caoutchouc silicone, ayant un volume de 400 à 700 ml. Là, l'appareil gonfle et occupe la majeure partie de l'orgue. La procédure n'est pas traumatisante, le patient n'est même pas obligé de rester à l'hôpital. Le cylindre non seulement ne permet pas de manger beaucoup, mais irrite également les récepteurs de saturation, ce qui le rend plus rapide.

Méthodes folkloriques

La médecine alternative ne peut être utilisée qu'en complément du traitement principal prescrit par le médecin. Les recettes traditionnelles aident à réduire l'appétit, à réduire le taux de cholestérol dans le sang et à normaliser la digestion. Les remèdes suivants sont considérés comme efficaces:

  • 250 ml d'eau prendre 1 cuillère à soupe. l racine de bardane hachée. Faites bouillir la matière première avec de l'eau bouillante, laissez-la infuser pendant 30 à 60 minutes. Avant utilisation, filtrer, boire au moyen de 0,5 ml. une demi-heure avant chaque repas.
  • Des feuilles de plantain ou d'étoile de mer propres et fraîches sont ajoutées quotidiennement aux salades. Ce vert va bien avec les pommes de terre, le raifort, les oignons.
  • Moudre en poudre 2–3 c. l graines de fenugrec. Utilisez le médicament à l'intérieur 2-3 fois par jour pendant 1 c.
  • Mélanger 1 cuillère à soupe. l ortie broyée, pissenlit, persil, feuilles de séné, menthe et aneth. Prendre 2 cuillères à soupe. l collection, versez-leur un verre d'eau bouillante. Enveloppez un récipient avec une décoction, laissez-le pendant 2 heures, buvez le produit le matin, 2 c.
  • Verser 1 cuillère à soupe. l églantines séchées 200 ml d'eau chaude, porter à ébullition puis transpirer pendant environ 10 minutes. Utilisez le produit pendant la journée, buvez sous forme de chaleur.

Prévention

Une alimentation saine et nutritive est une condition importante pour la prévention de l'obésité et de l'excès de poids. Au lieu des glucides simples (bonbons), vous devez manger lentement sous forme de céréales de différentes céréales. Le régime alimentaire devrait inclure de grandes quantités de fruits et légumes, car ils sont riches en fibres. Produits utiles et laitiers à faible teneur en matières grasses. En plus de la normalisation de la nutrition, la prévention comprend les activités suivantes:

  • des médicaments adéquats sont strictement prescrits par un médecin;
  • adhésion à un mode de vie actif;
  • rejet de mauvaises habitudes;
  • exclusion du stress et de la surtension émotionnelle;
  • renforcer les muscles abdominaux;
  • traitement des principales maladies pouvant entraîner un excès de poids.

Obésité abdominale

L'obésité abdominale est une maladie qui s'accompagne d'un dépôt de graisse en excès dans le tronc et les organes internes. Les principales caractéristiques sont un tour de taille supérieur à 100 cm, une alimentation excessive, le besoin de sucreries, une soif accrue. L'hypertension artérielle, le syndrome d'apnée du sommeil, l'apathie, la somnolence, la fatigue, la constipation chronique et d'autres troubles digestifs sont souvent identifiés. L'endocrinologue s'occupe du diagnostic, une enquête clinique est utilisée, une enquête avec la mesure du tour de taille, le calcul de l'IMC. Le traitement comprend un régime, un effort physique régulier et un traitement médicamenteux est également prescrit.

Obésité abdominale

L'obésité abdominale est aussi appelée obésité centrale, viscérale, de type masculin et obésité de type pomme. Dans la CIM-10, il est classé dans la catégorie des troubles endocriniens, des troubles de l'alimentation et des troubles métaboliques. Le problème de la surcharge pondérale est connu depuis l’époque d’Hippocrate. Cependant, le succès du traitement de cette maladie est très modeste et les indicateurs épidémiologiques augmentent progressivement. Ce dernier fait est lié au développement de l’industrie alimentaire, aux mauvaises habitudes alimentaires et au manque de mobilité des personnes. Selon l'OMS, 30% de la population mondiale est en surpoids. L'obésité abdominale est plus susceptible chez les hommes. Au cours des dernières décennies, la prévalence de cette maladie chez les enfants et les adolescents a augmenté.

Raisons

Selon la base étiologique, l'obésité est alimentaire constitutionnelle et symptomatique. La première option est plus commune, en raison de l'hérédité et du mode de vie. Selon l'expérience clinique des médecins, la prise de poids basée sur des pathologies endocriniennes et autres est moins fréquente. La liste des causes de l'obésité abdominale comprend les éléments suivants:

  • Caractéristiques constitutionnelles. La prédisposition génétique est l’une des causes de la maladie dans 25 à 70% des cas. Les caractéristiques des processus métaboliques, les facteurs de développement du syndrome métabolique et le diabète sont hérités.
  • Type de nourriture. L'apport calorique excessif contribue à l'obésité, en consommant de grandes quantités le soir et la nuit, passant de la nutrition nationale traditionnelle à la nutrition industrielle. Les matières grasses, les glucides légers et l'alcool prédominent dans le régime alimentaire des patients.
  • Troubles nutritionnels. Les dépendances alimentaires sont déterminées par les stéréotypes familiaux et nationaux concernant l'alimentation et la santé mentale. Dans les troubles émotionnels, le métabolisme des endorphines et de la sérotonine est perturbé, la consommation de sucreries et l’alcool se «dopant», une dépendance se crée.
  • L'hypodynamie. L'augmentation de la quantité de graisse est souvent causée par l'inactivité dans la vie quotidienne - une dépense d'énergie insuffisante provenant de la nourriture. Les graisses et les glucides, non dépensés par le corps pour l'activité physique, sont transformés et déposés dans le "dépôt".
  • Troubles endocriniens L'hypercorticisme, l'insulinome, l'hypogonadisme et l'hypothyroïdisme conduisent à l'obésité. La maladie est déclenchée par un changement dans la sécrétion d'hormones. En conséquence, l'appétit augmente, l'habitude de trop manger est formée et la lipolyse ralentit.

Pathogenèse

Dans la plupart des cas, l'obésité abdominale est constitutionnelle exogène par le mécanisme d'origine. La maladie repose sur des facteurs héréditaires, une consommation excessive d'aliments et le manque d'activité physique. Un excès de nourriture conduit à une augmentation de la glycémie et à une hyperinsulinémie - augmentation de la production d'insuline, stimulation de l'appétit, activation de la liposynthèse. Ainsi, un cercle vicieux se forme, contribuant à une augmentation de la consommation alimentaire.

L’émergence de la faim et de la satiété dépend de l’activité des noyaux hypothalamiques ventrolatéraux et ventromédiaux. L'activité du centre de la faim est contrôlée par le système dopaminergique, le centre de satiété fonctionne selon la régulation adrénergique. Avec le développement de l'obésité abdominale, des anomalies primaires ou secondaires (exogènes) sont déterminées dans toutes les parties de la régulation neuroendocrine - dans le pancréas, l'hypothalamus, l'hypophyse, la thyroïde, les glandes surrénales et les glandes sexuelles.

Classification

Dans la pratique de la communication entre médecins et patients, il existe une division spontanée de l’obésité abdominale en traitements primaires, alimentaires et secondaires, provoqués par des médicaments endocriniens ou autres. Le premier type est plus courant, en raison de la nutrition et de la nature de l'activité physique du patient, nécessite le recours volontaire à des efforts de récupération. Dans le deuxième cas, le traitement de la maladie sous-jacente est nécessaire, la responsabilité de l'issue positive est transmise au médecin par le patient, l'effet des médicaments. En endocrinologie clinique, il existe une classification clinique et pathogénétique plus complexe, qui distingue 4 formes d'obésité:

  • Abdominal constitutionnel. Associé à des caractéristiques de régime alimentaire, d'inactivité physique et de conditionnement héréditaire de l'accumulation de graisse. L'IMC ne dépasse généralement pas 40 points.
  • Hypothalamique. Développé dans les pathologies de l'hypothalamus. Il est basé sur le renforcement du sentiment de faim, atténuant le sentiment de satiété.
  • Endocrinien Cela se produit à la suite d'une défaillance hormonale. Caractéristique de l'hypothyroïdie, l'hypercortisolisme, l'hypogonadisme. L'IMC est supérieur à 40-50 points.
  • Iatrogène. Obésité médicale. Son développement est provoqué par l'utilisation de médicaments - corticostéroïdes, antidépresseurs, antipsychotiques, médicaments contraceptifs.

Symptômes de l'obésité abdominale

Le symptôme clé de la maladie est une accumulation excessive de dépôts graisseux dans l'abdomen, la moitié supérieure du corps. La silhouette du patient devient arrondie, d'où le nom commun pour ce type d'obésité - une pomme. Le tour de taille des hommes dépasse 94 cm, chez les femmes 80. Parallèlement, l'IMC peut rester dans la fourchette normale, car dans d'autres parties du corps, la couche adipeuse est normale ou hypotrophique, le tissu musculaire est sous-développé. Le régime alimentaire se compose d'aliments riches en calories. Le comportement nutritionnel se caractérise par des collations fréquentes, des dîners copieux, des repas du soir, des abus de sucreries, des aliments fumés et frits et des boissons peu alcoolisées. Souvent, les patients ne remarquent pas ou n’évaluent pas correctement le contenu calorique élevé des aliments: ils ne tiennent pas compte des en-cas occasionnels, de l’ajout de sauces grasses, du mode de cuisson (friture, friture ordinaire).

Une autre caractéristique des patients est la surestimation de leur activité quotidienne. De nombreuses personnes ont une faible tolérance à l'effort physique - manque de forme physique du corps, incapacité à effectuer des exercices sur le développement de l'endurance et de la force musculaire. Cela contribue à la formation d'un mode d'activité économe en énergie. Les personnes obèses refusent de marcher en faveur du transport, ne participent pas aux jeux en équipe ou n'y restent pas actifs, évitent les devoirs qui nécessitent un effort physique (lavage du sol, nettoyage).

Souvent, les patients sont observés des violations des autres systèmes du corps. L’hypertension artérielle, la coronaropathie, le diabète sucré de type 2 et ses complications, l’apnée obstructive du sommeil, la cholélithiase, la constipation, le syndrome des ovaires polykystiques, l’urolithiase, l’ostéoarthrose sont associés à l’obésité. Les troubles du système nerveux manifestent une apathie, une somnolence, une fatigue. Les patients se plaignent de dépression, d'anxiété accrue, de problèmes de communication, d'un sentiment d'insécurité et d'un complexe d'infériorité associé à la surcharge pondérale.

Des complications

Les personnes présentant une forme centrale d'obésité augmentent les risques de diabète de type 2, résultant d'une altération de la tolérance au glucose, de l'apparition d'une hyperinsulinémie stable et d'une hypertension artérielle. La plupart des complications sont associées au syndrome métabolique, caractérisé par une hyperglycémie, un métabolisme anormal des glucides et une dyslipidémie. Dans le contexte des troubles métaboliques, des plaques d'athérosclérose se forment sur les parois des vaisseaux sanguins. Chez les femmes, l'obésité abdominale provoque notamment un dysfonctionnement hormonal, ce qui entraîne une activité accrue des glandes surrénales produisant des androgènes. Cela se manifeste par la croissance des poils sur le visage, la poitrine et le dos (type masculin). Aux stades avancés de l'obésité, on diagnostique l'infertilité, chez l'homme, une altération de la puissance, une altération de la fonction de reproduction.

Diagnostics

L'examen des patients est effectué par un endocrinologue. D'autres spécialistes - cardiologue, neurologue, médecin spécialiste en diagnostic fonctionnel, assistants de laboratoire - participent au processus de diagnostic différentiel et à la détection des maladies associées. L'ensemble des procédures comprend:

  • Recueillir l'histoire. Le spécialiste découvre la présence d'obésité, de diabète de type II et de syndrome de résistance à l'insuline chez les plus proches parents. Il pose des questions sur les caractéristiques de la nutrition, l'activité physique du patient. Comme les patients ont tendance à sous-estimer la teneur en calories de leur régime alimentaire et à surestimer la quantité de stress, les entrées du journal sont programmées pour une semaine avec leur analyse ultérieure.
  • Inspection. Un spécialiste évalue visuellement et à l'aide d'un pied à coulisse la présence d'un excès de graisse, la nature de sa distribution (dans la partie supérieure du corps, au niveau de la taille). Les patients ont souvent une activité accrue des glandes sudoripares et sébacées, ce qui se manifeste par un éclat de la peau, une sensation de graisse, des éruptions pustulaires, une furonculose, une pyodermite.
  • Mesure de volume, pesée. Mesure du poids, de la taille, du tour de hanche et de la taille. Dans l'obésité abdominale chez les filles et les femmes, l'OT dépasse 80-84 cm, le rapport OT / AB est supérieur à 0,85; chez les garçons et les hommes de plus de 94-98 cm, l'indicateur OT / OB est supérieur à 1,0. Sur la base des données relatives à la taille et au poids du patient, l’indice de masse corporelle est calculé. Pour l’obésité nutritionnelle, un IMC supérieur à 30 est caractéristique, pour un endocrinien - plus de 40.
  • Tests de laboratoire. Pour diagnostiquer les complications de l'obésité, pour identifier les causes de la maladie, une étude du profil lipidique est prévue. Caractérisé par une augmentation des taux plasmatiques de triglycérides (≥ 150 mg / dL) et de glucose (> 5,6 mmol / L), une diminution de la concentration en lipoprotéines de haute densité ( < 40 мг/дл), повышение холестерина (< 5,2 ммоль/л). Дополнительно проводится изучение гормонального статуса – типичен вторичный гиперальдостеронизм, повышение концентрации эстрадиола, отклонение от нормы показателя ЛГ/ФСГ.
  • Études instrumentales. L'estimation du nombre et de la localisation de la couche adipeuse est réalisée par tomodensitométrie et imagerie par résonance magnétique de la région abdominale, absorptiométrie à rayons X en double énergie. La surface et le volume du tissu adipeux sont calculés. La zone de graisse viscérale se situe le plus souvent aux niveaux 3 et 4, ou 4 et 5 vertèbres lombaires.

Traitement de l'obésité abdominale

Pour l'obésité secondaire ou symptomatique, le traitement de la maladie sous-jacente est nécessaire. Une proportion importante de patients sont de type alimentaire ou constitutionnel, dans lesquels la correction du mode de vie est primordiale: modification des habitudes alimentaires, introduction d'une activité physique régulière. Le traitement est élaboré individuellement par un endocrinologue, un nutritionniste, un instructeur de sport. Le degré d'obésité, la présence de pathologies somatiques graves (cardiopathie congénitale, ostéoarthrose, diabète et autres) est pris en compte. Le programme peut inclure:

  • Régime alimentaire. Le principe de base de la nutrition thérapeutique est de réduire l'apport calorique: pour les femmes jusqu'à 1200-1500 kcal, pour les hommes jusqu'à 1400-1800 kcal. La consommation de graisses et d'hydrates de carbone simples est minimisée, le menu comprend des aliments contenant des protéines et des fibres. Un plan nutritionnel est préparé par un nutritionniste et un journal de nutrition est recommandé pour contrôler sa mise en œuvre.
  • Activité physique accrue. Le degré de charge et le mode d'entraînement dépendent de l'entraînement physique général, de la santé du patient. En cas d'obésité sévère, les cours commencent par une augmentation de la durée de la marche. Des complexes de gymnastique et de natation sont ensuite désignés et, dans la troisième étape, des visites de salles de fitness, de jogging et d'autres sports d'intensité moyenne et élevée.
  • Correction de médicament. Les médicaments sont indiqués dans les cas d'obésité grave, d'inefficacité alimentaire, de complications qui ne permettent pas une activité physique accrue. Le traitement vise à réduire le processus de division et d'absorption des graisses, en augmentant l'activité des récepteurs de la sérotonine et de l'adrénaline (accélération de la saturation, suppression de l'appétit, amélioration de la production thermique). Le traitement est réalisé avec des inhibiteurs de l'HMG-CoA réductase (statines), des fibrates, des inhibiteurs de l'ECA.
  • Traitement chirurgical: la chirurgie bariatrique peut être utilisée pour traiter l'obésité grave, l'absence de contre-indications générales à la chirurgie. Un résultat positif peut être obtenu en formant un petit estomac, en contournant le pontage gastrique, en réséquant une partie de l'intestin.

Pronostic et prévention

Le respect des deux rendez-vous principaux du médecin - régime et activité motrice accrue - vous permet de faire face à l'obésité abdominale dans la grande majorité des cas cliniques. La prévention comprend les visites médicales, la prise de nourriture modérée et l'exercice physique régulier. Il est recommandé aux personnes prédisposées à la plénitude de limiter leur consommation d'aliments riches en glucides et gras, d'augmenter la quantité de légumes, de fruits, de viande maigre et de produits laitiers, d'arrêter de manger 3 heures avant le coucher, de prendre le temps de faire de la randonnée, de la gymnastique le matin et de 2 à 3 fois par semaine - pour le sport.

Antécédents en endocrinologie: diabète sucré de type I, gravité modérée, décompensation, rétinopathie diabétique (SG) 1 c.

Callosités sur les pieds - traitements efficaces